Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 février 2009 4 12 /02 /février /2009 09:30
Il fait indéniablement l'actualité : numéro spécial de Télérama, couvertures de magazines, nombreux ouvrages paraissant en librairie, interrogations officielles du Vatican, émissions de radio, documentaires... Un siècle et demi après ses travaux et sa théorie, rien n'est réglé, et Charles Darwin semble plus vivant que jamais. Son évolution, lui, c'est vers le poil-à-gratter !

Google nous en offre aujourd'hui une vision aussi bucolique que paradisiaque : quand votre Gazetière a vu le logo du jour, elle s'est demandée si on fêtait  une île tropicale ! A la lecture de sa biographie, il semblerait que ce soit une évocation des îles Galapagos, où le savant aurait fait les premières observations qui le conduisirent à ébaucher sa théorie.


Difficile de lui souhaiter Joyeux Anniversaire, il "a" quand même 200 ans...!!!
Mais enfin, on le célèbre comme il se doit : même si sa théorie a des limites et des incohérences (dit-on, moi, je suis bien incapable d'en juger), jusqu'à preuve du contraire, elle a fait grandement avancer la science, il me semble !
Repost 0
10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 18:34
Monakhos

Rien à voir avec Stéphanie ou son rocher, ni même avec une rafraichissante boisson.
En Grec, cela signifie seul, et plus exactement, célibataire, au sens STRICT, lecteurs adorés. Chaste et continent, si vous préférez.
Monakhos, monachisme, moniale et moine. Seul ou accompagné?

Ne nous mélangeons pas les pinceaux : il existe de multiples façons d'être un moine, selon l'époque, selon, la religion, selon les règles qu'on choisit.

L'ascète, par exemple, vit retiré mais au coeur de la cité, ou en périphérie, dans une cabane ou très près d'une église : il sort pour assister aux offices.
L'anachorète (« celui qui se tient à l'écart ») comme son nom l'indique, a fait le choix de l'isolement dans un lieu désert. Mais il appartient néanmoins à une sorte de colonie, un ordre informel sans règle réelle, un "regroupement éclaté" de cellules monacales dispersées. Ce qui le différencie subtilement de l'ermite (du grec érêmos, désert), qui lui vit solitaire, sans lien avec aucune communauté. Quoique. L'ermite peut parfois vivre avec un autre ermite, nos recherches tendent à le prouver. C'est compliqué, tout ça, hein, mes lecteurs adorés ?
Sans compter que parfois, l'anachorète, à force d'isolement,  doit finir par devenir un vrai ermite (type même de la question existentielle qui peut empêcher de dormir...).  Et je me demande si  Jean le Baptiste n'était pas de cette race-là... Mais c'est juste une interrogation personnelle qui demande à être creusée.

Au chapitre des cas remarquables, comment ne pas citer Siméon le Stylite, qui impressionne votre Gazetière depuis son plus jeune âge (bien que je sois incapable de dire qui m'a parlé de lui pour la première fois, je vous garantis que je n'ai jamais oublié les exploits ahurissants de ce Saint qui devrait être le Patron des Acrobates) ! D'un caractère (à peine) excessif et exalté ( un 4, peut-être?), il quitta sa communauté qui "se permettait" un repas par semaine (on voit qu'il n'a jamais voyagé avec Angel 3!), pour aller vivre debout ou à genoux, mangeant tous les 40 jours seulement, sur une colonne. Renseignements pris, la colonne qu'il érigea pour y vivre durant 37 ans, au milieu du désert (et sans jamais en tomber !!!) mesurait environ 17 mètres de haut avec un diamètre de 50 centimètres... Difficile de choisir entre les termes exploit et miracle !!! Notons tout de même pour leur faire justice qu'il avait des "copains" qui avaient adopté le même style (!) de vie haut-perchée. Tandis que d'autres s'enterrèrent, se murèrent... que sais-je encore ? Tout était bon pour frapper les esprits au nom du Seigneur !

Les premiers temps, la vie "monacale" fut donc érémitique. Puis, peu à peu et notamment sur l'impulsion de St Benoît au Moyen Age, les ermites laissèrent la place aux cénobites, retirés, mais ensemble et selon une règle stricte. Les monastères virent le jour, sortes d'ermitages collectifs.


Oui, mais, et l'Angel 3, alors, elle vient faire quoi dans l'histoire ? me demanderez-vous.
Eh bien, mais elle est à l'isolement, qui l'ignore ?
Est-ce une cénobite, une anachorète ou  une ermite,
cette semaine ?

J'ai cherché, j'ai cherché, lecteurs interrogatifs!

J'ai d'abord éliminé tout ce qui me semblait ne pas correspondre à sa retraite actuelle. L'ascèse rigoureuse, par exemple. Malgré l'histoire des soit-disant 10 kilos en moins prévus pour dimanche prochain (dixit Pat), je reste sceptique.
M'étonnerait qu'elle se réclame de la règle de St Chariton, par exemple :  jeûne et abstinence perpétuels ; un seul repas par jour fait de pain, d'eau et de sel ; silence ; offices liturgiques de jour et de nuit.
Ni celle de St Macaire le Grand : un carême entier dans un jeûne absolu, et le reste du temps,  un repas par semaine, avec quelques crudités. (en principe, l'Angel 3 sacrifie volontairement les crudités !!!)
On sait qu'elle ne suit pas non plus la règle de St Bruno (;-) )...
Pas de règle convaincante... J'ai donc continué à chercher....

Et j'ai trouvé quelque branche érémitique à laquelle on pourrait raccrocher notre Donaldvillienne exilée MAIS accompagnée de son chaperon !
Il faut aller débroussailler et tailler dans les multiples rameaux pour dénicher la possible réponse. C'est celui de l'Eglise orientale, précisément la branche Eglise russe. Tout le monde suit ? On n'a perdu perdu aucun grimpeur en route, c'est bon ?
Dans l'Eglise russe, donc, certains fidèles choisissent une vie retirée, momentanément...et aussi longtemps qu'ils le désirent. Mais ils demeurent au service de la communauté : ce n'est pas pour eux seuls qu'ils se retirent, mais pour l'humanité entière. La porte de leur ermitage reste donc ouverte à ceux qui en ont besoin. On appelle ces ermites des poutsnikki . Quand le poutsinik revient à la vie civile, il est fêté et reçu avec attention, car il fait part aux autres des fruits de sa rencontre avec Dieu durant son séjour dans sa poutsina !
M'est avis, lecteurs bien-aimés, que notre retraitante est de cet acabit, qu'en pensez-vous ???

Aux dernières nouvelles, il nous reste donc 5 jours pour espérer le retour de notre putsinikette et pour préparer nos esprits avides d'édification à la Révélation de la Thèse ( ENFIN !!! LE fameux Fruit du séjour érémitique, une nouvelle Règle, qui sait???!!! ) ...


Sources (y en a):

http://www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/le_monachisme_chretien_en_orient.asp

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ermite

http://www.insecula.com/oeuvre/O0010890.html



Repost 0
6 février 2009 5 06 /02 /février /2009 19:00
Il y a peu, la Gazette titrait 40 jours.
Aujourd'hui, elle surenchérit : 50 jours.
Ben oui, c'est l'inflation, msieurs-dames !

Dans la Bible, 50 jours, c'est tout un symbole.

C'est 50 jours après sa sortie d'Egypte que Moïse a reçu les Tables de la Loi (les 10 Paroles, si vous préférez).

C'est 50 jours après Pâques que l'Esprit est donné aux hommes, à la Pentecôte, tout comme les Juifs fêtent leur pentecôte 50 jours après leur Pâque.

C'est 50 jours, on voit bien que c'est un cycle bouclé, un achèvement, une ouverture, une nouvelle parole donnée, un nouvel élan à prendre.
J'aime bien les nombres plein de symboles.
50 est bien, dans le genre, alors pourquoi la grille du Loto s'arrête-t-elle pile une case avant, hein ???

Et sinon, pour les malheureux esprits scientifiques que le langage symbolique et ses mystères n'intéressent pas (parce qu'ils sont hermétiques à la magie du monde), 50 a  aussi des qualités mathématiques remarquables ! Doc zélée, j'ai cherché, vous vous en doutez, ne possédant personnellement aucune connaissance à ce sujet sur ce plan-là.

Vous allez adorer : (depuis Wikipédia et en espérant que c'est vrai, je cite, in extenso) :


Cinquante est :

Bon, pour les liens, les lecteurs intéressés iront voir eux-mêmes, je me sens pas pour la synthèse...
Sinon en physique, c'est un nombre magique : vous imaginez que j'ai couru voir ce que c'était !!! Eh bien c'est tout à fait décevant : une sombre histoire d'atomes, de couches autour du noyau... Rien compris, en fait.
Quant à l'histoire des équations impossibles à résoudre, pour ma part, j'en connais une infinité d'autres, avec ou sans 50 !!!!
Repost 0
6 février 2009 5 06 /02 /février /2009 18:39
La rareté d'un phénomène ne le rend pas forcément précieux ou propre à s'en émerveiller. Mais là, franchement, dites-moi, lecteurs bien-aimés, ce que vous pensez de l'histoire mignonne de cette famille d'Anglais.
Cela commence par un mariage mixte, comme dans la chanson (Dans une chapelle, de Harleeeeeem...). Elle a le teint bien blanc, il la peau chocolat. Ils doivent raisonnablement espérer mettre au monde de délicieux petits bébés caramels, plus ou moins clairs ou foncés.
La vie leur fait cadeau, en 2001, de deux rejetons pour le prix d'un : deux jolies poupées jumelles... L'une plutôt blanche comme Maman, l'autre plutôt noire comme Papa. On ne dit pas qu'aucune ne tient rien de son autre parent, mais leur différence est aussi nette qu'amusante.
Deux pour une : les parents prennent le temps de s'occuper de leurs petits trésors...puis décident en 2008 d'agrandir le cercle familial : un petit troisième, c'est toujours du bonheur !
Sauf que les enfants "un par un", c'est pas leur créneau ! Ni les garçons, d'ailleurs. Les voici donc bientôt parents à nouveau de deux petites amours...sur le même modèle que leurs aînées "bicolores" si je puis dire !!!
Trop drôle ! Les scientifiques sont heureux d'annoncer qu'aucun autre cas n'est recensé actuellement, et, finalement, ça n'étonne personne : la probabilité de fonder une telle famille est de 1 sur des millions !!!
Un peu comme le Loto, quoi !
Euh...Mr et Mrs...si vous deviez nous conseiller des numéros pour jouer vendredi 13, ce seraient lesquels ???

http://ecolonews.blog.fr/tags/angleterre/



Repost 0
6 février 2009 5 06 /02 /février /2009 18:29
Nos députés, quand la cause est non seulement juste mais surtout d'importance --que dis-je, plus que d'importance : fondamentale, au moins, nos députés, donc, et leurs successeurs potentiels les Conseillers généraux, savent se battre pour faire entendre la VOIX du PEUPLE.
Eh oui, il y a des choses qui fonctionnent, dans la démocratie, et le peuple peut avoir le dernier mot, fût-il un mot prononcé moins fort ou écrit plus petit.
Donc, ils connaissent des moyens de pression efficaces et peuvent faire reculer les tentatives légiférantes gravement contraires à l'intérêt public et à la tradition française. Parce que la TRADITION française, ça compte, et donc, ça se défend manu militari s'il le faut. L'accordéon à Montmartre, la tour Eiffel, le camembert, le béret, tout ça, c'est notre identité, quand même, non ?
Exactement comme le numéro du département sur la plaque minéralogique. C'était ça, le casus belli. La Gazette en avait parlé il y a de longs mois, alertée comme il se devait par le drame qui s'ourdissait sournoisement en coulisses...
Vous le savez, lecteurs fidèles et vigilants, "là-haut", on nous menaçait, sous de fallacieux et européens prétextes, de ne plus pouvoir faire jouer notre marmaille survoltée et bouclée depuis 3 heures sur ses réhausseurs à l'arrière de la voiture transformée en boîte à disputes. Non seulement les faire jouer, mais en plus, leur faire réviser leurs nombres à deux chiffres, l'air de rien, et leurs compétences en addition (voire en soustraction si on décide de pénalités possibles selon les règles établies au début du jeu : par exemple, et selon l'âge, celui qui rapporte triomphalement un numéro alors que la voiture désignée n'est PAS FRANCAISE  = -moins 2.. ben, oui, ça corse, mais ça oblige à une attention soutenue et à une observation multicritère  excellente pour le cerveau!).
On voulait nous enlever nos départements sur nos plaques d'immatriculation, non mais !
J'avais vu des Chtis très profondément mortifiés de ne pas pouvoir montrer leur pedigree. Ils l'avaient vraiment mauvaise, je vous jure. Et c'était avant LE film, avant que la France entière sache même qu'il existe des êtres humains (et beaucoup, en plus) au-delà de l'estuaire de la Gironde. Vous imaginez, maintenant qu'on sait que très loin là où pointe la boussole, y a des populations entières qui vivent, on serait quand-même très privés de ne pas savoir identifier leurs voitures sur les routes de nos vacances !
On a eu chaud, on a senti le vent du boulet, croyez-moi.
Mais nos élus, Dieu les bénisse, ont su monter au créneau. Dignes héritiers des révolutionnaires, prêts à (re)prendre la Bastille s'il le fallait, ils ont défendu bec et ongles notre identité départementale et ouf : on a gagné.
Pour le Réformateur, l'honneur est sauf, cependant. La victoire est belle, car elle laisse à chacun une part belle, et sa dignité. Ce n'est pas peu, une transaction gagnant/gagnant.
La nouvelle plaque minéra-polémique offrira un espace à droite où le propriétaire POURRA s'il le désire, faire figurer le blason de sa région et le NUMERO de son DEPARTEMENT.
Un espace de LIBERTE, de nos jours, ça vaut de l'or, non ? La Gazette ignore si la plaque chauvine coûtera plus cher que la plaque light. Le sujet est à creuser.
On pourra donc continuer à jouer sur les banquettes arrière, mais, c'est comme tout, comme l'emploi ou l'immobilier raisonnable : ce sera plus rare et plus dur à dénicher, car plus petit (les bigleux seront particulièrement défavorisés).

Citoyennes et citoyens éclairés de DonaldVille, voyez par vous-même : pourquoi descendre dans la rue pour se faire entendre ? La démocratie, ce n'est pas ça. La démocratie, c'est la réprésentation. Et nos représentants, c'est clair, ils ont le POUVOIR de faire bouger les choses. Et ce pouvoir, ils n'hésitent pas à se retrousser les manches pour l'exercer.
Il suffit que la CAUSE en vaille la peine, c'est tout. Il faut leur faire confiance.
C'est beau, la démocratie.



Repost 0
3 février 2009 2 03 /02 /février /2009 14:23
Toc-Toc à la porte du CDI.
Je gère les effets de la tempête créée dans le CDI vendredi durant mon absence par de charmants élèves d'Espagnol (présents avec leur prof à qui j'ai laissé les clés) : le rayon géo est totalement en vrac... merci les collègues...
Je viens juste de réprimander une élève venue rendre un livre : 14 h 20, elle rentre, elle dépose le livre, elle ressort, ingognito. Je l'ai repérée au bruit de la porte. Depuis quand les surveillants de la perm laissent-ils les élèves aller et venir dans le collège ? La Principale et son adjointe le répètent assez souvent : AUCUN élève ne doit errer dans l'établissement seul, c'est strictement INTERDIT.
Non, Baptiste, je n'ai pas de feuille  Canson à te donner ; oui, je vais te donner une feuille machine, ok, deux minutes, je range le souk de mes atlas.
Non, Kérian, je ne sais pas de quelle BD tu parles : j'ai du mal en anglais, déjà, à la base, manifestement toi aussi, alors la conjonction des deux fait qu'un dialogue de sourds existe actuellement entre nous... Attends un peu et j'essaierai de comprendre de quoi tu parles, dans trois minutes, dès que j'ai débuggé le PC qui ne suporte pas qu'Annaëlle ait cliqué OK sur "une mise à jour BCDI est disponible, prévenez votre administrateur".
Le système entier est gelé. Ce qui me donne chaud.
Je ne sais pas, Julie. Si le logiciel dit que le livre est disponible, il devrait se trouver à sa place, mais...bon...je ne peux pas chercher là, de suite...
Oui, le Manuel des Filles est là, sur l'étagère des 150...
Toc-Toc, donc.
Entrée de madame la Principale (rare).
Madame G.. Bonjour Madame G...
Alors, qu'est ce qui vous ferait plaisir ?

Tiens, me dis-je ? La hiérarchie s'enquiert à présent de mon bon plaisir ? Je dis quoi ? Qu'il me tarde de rentrer chez moi, là, parce que je frôle le burn-out ? J'hésite, quand-même...

Alors je la vois. La feuille qu'elle tient entre ses mains.


Ce qui me ferait plaisir ? Une autorisation de mon Recteur !

Ah j'en étais sûre ! Je savais bien que vous seriez heureuse, c'est pour cela que j'ai voulu venir vous le remettre en mains propres !

Elle sourit, ma Principale. Elle partage ma joie. C'est chouette.
OUAHOUOUOUOUOU !!!!!
Ah mes lecteurs adorés : ça y est, voici encore une étape franchie dans ma longue montée en Israël!

Profitez avec moi de délicieux extraits de cette épître précieuse :


"...à l'avis favorable de Madame la Principale,  (...) je vous autorise à vous absenter et à sortir du territoire français (...) récupération des heures (...) ISRAEL (...) voyage d'étude (...)
Cette autorisation vaut ordre de mission sans frais"


Et je suis invitée à aller chercher des informations pratiques sur le site www.diplomatie.fr.
Et je crois que je vais me fendre d'un cierge à Notre Dame des Anges (cf. la Cour des Grands) et un à Sainte Rita, hein !
Repost 0
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 17:59
Alors même que la chasse au Gorille du Jardin Public*  est toujours ouverte, j'informe les lecteurs de la Gazette qui ne seraient pas encore au courant : la chasse aux canards en plastique de la NASA continue désespérément.
Mais cette fois-ci, il y a une petite récompense pécuniaire à la clé : 100 dollars (environ 70 €) la tête, c'est pas si mal !
J'en connais qui étaient prêtes à avaler un oeil de crevette géante pour moins que ça, samedi dernier... et j'en saurais nommer une qui l'a fait d'un coup d'un seul, d'ailleurs ! GLURPS ! Les témoins vous le diront, en plus, c'était pas de la crevette de mauviette, c'était les King-Kong de la crevette, hein !
Bon, là, il ne s'agit pas de dévorer la bestiole mais de la retrouver, flottante ou échouée après une longue dérive depuis sa banquise "natale".
Vous avez 90 chances, c'n'est pas rien, n'empêche !

C'est en effet le nombre de pseudo-volatiles (flotatiles ?) que la NASA a largué en août dernier pour étudier la fonte des glaces et les courants qui en découlent. Ils ont été lâchés SOUS la glace, je précise, dans des flux dont on ignore où ils mènent... La preuve : ZERO cobaye (ce sont des canards-cobayes, un peu comme des ornithorynques, quoi...)  retrouvé à l'heure où je fais chauffer les rotatives.
carnard plastique nasa
Donc, si vous voyez un  canard comme celui que vous aviez dans votre baignoire quand vous étiez petit, regardez vite si vous trouvez un message. "Sur les palmipèdes figurent l'adresse mail de la NASA"  "ainsi que la mention "expérience scientifique" et "récompense"en trois langues. "

Ouvrez l'oeil, et le bon, on ne sait RIEN de ces courants sub-glaciaires, finalement... Et s'ils échouaient dans le LAC** du Jardin Public ??? Ben tiens...Warum nicht ?

* C'était le Jour du Patrimoine et la Gazette avait lancé cette chasse au gorille perdu
: Opération Bernadette (top secret)

** Non, je n'exagère pas : c'est un LAC. Parfaitement !
Repost 0
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 17:37
J'en appelle aux ingénieux  bricoleurs : koicéty ?

première souris

Bon, pour ceux qui n'auraient pas trouvé avec la première photo, en voici une beaucoup plus parlante :



Maintenant, forcément, lecteurs perspicaces, vous savez... vous l'avez autant devinée que reconnue...

C'est bien la première souris d'ordinateur !
Un peu la souris de la famille Pierrafeu, avouons-le.
C'est une
"souris en bois contenant deux disques perpendiculaires et relié à l'ordinateur par une paire de fils torsadés. " (http://www.commentcamarche.net/contents/pc/souris.php3)
Sachez tout de même qu'elle a eu 40 ans en décembre dernier.
Née dans l'imagination de ses inventeurs dès 1962 ou 1963 (les sources ne sont pas toutes d'accord et je préfère ne pas trancher moi-même), elle a finalement vu le jour en 1968, donc, où elle fut officiellement présentée à un public de spécialistes.
A l'échelle de temps du darwinisme informatique, la bestiole a eu le temps d'évoluer !
Disons qu'elle a bien vieilli et que la quanrantaine lui sied à merveille, non ?

La source, avec un film en prime: http://forum.hardware.fr/hfr/HardwarePeripheriques/Claviers-Souris/toutes-demonstrations-premiere-sujet_25424_1.htm

Découvrez Dominique Bouvier!
Repost 0
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 07:05
...pendant qu'on se lève péniblement, qu'on se prépare pour aller bosser en ce nouveau début de semaine, y en a qui sont aux sports d'hiver...

Pas de jeux Olympiques, non....mais la Coupe du Monde de ski alpin à Val d'Isère.
Il l'a dit, Google.
Bon, brrrr.... c'est un Doodle qui donne froid au réveil, ça, non ?
Repost 0
31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 19:05
On le sait, la Gazette a un lectorat international !

Voici donc une suggestion de publication reçue d'outre-Rhin :


Salut,

c'est juste pour t'informer qu'il y a un nouveau doodle sur google.de!
Peut-être que cela t'intéresse pour la colléction de la gazette de milcounor...

il s'agit de Theodor Heuss, politicien et président de la République fédérale d'Allemagne (de 1949 à 1959).
Il est demeuré à Stuttgart et on a aussi une rue consacrée à lui!

Pour plus d'informations:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Theodor_Heuss

http://www.google.de/

Bises,
Benedikt

P.S.: Passe mon bonjour à toute la famille!


MERCI BENE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Repost 0