Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 mars 2014 4 20 /03 /mars /2014 09:22

Encore le coup de la madeleine !

J'sais pas pour vous, mais je trouve qu'en... avançant dans la vie (formule avec adoucissant)... les fameuses petites madeleines se multiplient comme les pains dans les évangiles ...

 

"Tu veux de l'Ogeu ?"

C'était chez ma Mémé.

Chez ma Mamy, c'était d'autres bonheurs. Au chapitre du goût, il y avait, entre autres, le lait-grenadine glacé, bien rose, sortant du freezer. La dose, c'état le gros verre mesureur... Un régal d'été ! Une fantaise de ma jeune tantine (qui vouait également un culte au  Nestlé concentré sorti direct du tube). Hmmm....  Et les PIGNES. Là, c'était le top, le plaisir jamais égalé, la recette secrète du "patoche", des beignets à l'abricot  INIMITABLES.

Chez ma Mamy, c'était la campagne. Les souvenirs, donc, sont à la fois très olfactifs et colorés. Les oeufs de Pâques dans lefleurs et buissons, le marronnier et sa balançoire, le chais au fond du jardin...

barbaste01.jpg

Les promenades, avec le lavoir et son eau verte et glacée, le gouffre (!!!) ou le fameux "Tour des Ponts" : on y cueillait de longues lianes de chèvrefeuille pour se faire des couronnes et des traînes de mariée; l'attelage de boeufs, lents et massifs, qui venait chercher les ordures (les "boueux", si, si ! j'ai connu !) : une véritable attraction quand on a 6 ou 7 ans et qu'on habite une grande ville ! Et les boutiques... On allait chercher la poudre et le rouge à lèvres de Mamy chez Huguette (qui était donc PLUS qu'une mercerie : un vrai Bonheur de Dames miniature!) et les espadrilles chez Valentine. Alors là, Lecteurs Chéris, ceux qui n'ont pas connu Valentine et son magasin ne peuvent même pas IMAGINER à quoi ça ressemblait !!! Un fouillis indescriptible, des murs de cartons entassés dans une échoppe longue et sombre, derrière un comptoir avec du fromage et, sans doute, je ne sais plus, d'autres produits frais et charcutailles. Une odeur de poussière et je ne sais quoi d'autre que j'adorais. Un antre d'une époque où les normes hygiène et sécurité ne régissaient pas tout... Aller chez Valentine, avec son chignon gris, son visage aux traits saillants, son tablier-devantière blanc, c'était une aventure, un frisson délicieux, un pas dans une autre dimension, une autre époque, un autre continent. Valentine savait de façon infaillible où se trouvait la moindre marchandise qu'on lui demandait ("de tout", elle avait "de tout" !)... ce qui me semblait un exploit eu égard au  chaos apparent et la sensation d'ensevelissement qui vous prenait en passant la porte de ce bazar incroyable.

Chez ma Mamy, c'était la campagne.

Mais chez ma Mémé, c'était la ville. Les souvenirs sont donc bien différents !

cartes-postales-photos-Jardin-public-de-Jayan-AGEN.jpg

Parmi les GROS plaisirs, il y avait "Jayan": le jardin public, Dulouard une grande quincaillerie-bazar d'où je revenais avec quelque joujou ou sucrerie merveilleuse (moi, je trouvais ça merveilleux, ma mère, elle, appelait ça des "rossignols"...), l'escalier du 2ème, où on glissait sur les fesses (ma Mémé n'aimait pas ça...), les livres d'images de mon autre jeune tante, en particulier celui où une fillette-docteur jouait à soigner toutes ses poupées en peluche (elle devait nouer je ne sais combien de mouchoirs autour du cou de la girafe qui avait mal à la gorge, j'adorais!)

Et puis il y avait la question magique quand on débarquait, forcément assoiffés comme tous les enfants : "Tu veux de l'Ogeu ?"

Lecteurs Chéris, en voilà une sacrée madeleine, qui m'est revenue d'un coup, paf ! alors que l'Ami des animaux s'est mis en tête de désormais inonder - que dis-je? tsunamiser le territoire avec l'eau minérale d'Ogeu (-les-bains, dans le 64)

Bien sûr qu'on voulait "de l'Ogeu" ! Car ce n'était pas de l'eau que nous proposait ma Mémé, mais de la limonade ! Boisson géniale, la limonade ! Pétillante, sucrée, à peine citronnée... et fraîche !

ogeu2.jpg

Cette bouteille (disparue en 1971, si j'en crois mes recherches toilesques, c'est dire que j'étais jeunette!) restera à jamais gravée en moi et, j'en suis certaine, continuera à être pour votre Gazetière, la VRAIE limonade Ogeu ! Car le breuvage existe encore, certes, il s'appelle même "limonade des neiges" et je ne doute pas que son packaging soit le fruit d'éminentes réflexions de super spécialistes. Mais, le goût fût-il le même,  rien ne remplacera le panache "henri quatrien " de son flacon originel !

ogeu1-copie-1.jpg

 

NDLR : Vous aurez noté, Sherlock Holmes en herbe, que cette antique bouteille achetée dans le Sud Ouest (Ogeu ne vendant alors que localement) a servi de réceptacle à de l'eau de Lourdes (c'est écrit sur l'étiquette). On reste vraiment dans le coin ! :-))

 

Photos piquées sur Le bon coin où une bouteille est en vente (beaucoup trop cher!) et sur : http://mariefb.pagesperso-orange.fr/moulins/barbaste.htm , http://www.communes.com/aquitaine/lot-et-garonne/agen_47000/cartes-postales-anciennes,255.html

Repost 0
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 13:01

Lecteurs Chéris, je profite d'une embellie de forme pour partager avec vous mon émerveillement.

La semaine dernière, mon Aimé fut à Paris. Et il ramena vendredi une surprise à sa Belle... Quelle jolie surprise !

Enchantée, je fus, tel que le dit le titre de ce menu article.

Dorée, rouge vermillon, ronde à souhait... Non, ce n'était pas une Pomme d'Amour (ça aurait pu, j'adore ça aussi!)

url.jpg

C'est quelque chose qui se mange...des yeux !

Une poupée russe, pour ajouter à ma petite collection.

Mais attention ! Pas n'importe laquelle ! Si cette jolie matriochka comporte bien  cinq petites soeurs dans l'arrondi de son ventre, ce ne sont pas des poupées gigognes.

Eh non ! Ce sont cinq petite danseuses aux couleurs différentes, qui tournent au son du célèbre chant russe "Les nuits de Moscou", connu chez nous sous le nom du "Temps du muguet" (vieux souvenirs joyeux de ma chorale du lycée !!!)

Mais si, vous connaissez !... " Il est revenu le temps du muguet, comme un vieil ami retrouvé.... Il est revenu, flaner le long des quais..." Vous voyez? Ou plus exactement, vous entendez ? Cette mélodie nostalgique qui se joue à la balalaïka....?

Eh bien, moi, je l'entends quand je veux, en regardant tourner ces petites merveilles dans ma boîte à musique enchantée !

 

janvier-2013-0359--Copier-.JPG

Repost 0
8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 09:09

Ah ça, on peut dire que je fus gâtée pour mon Jubilé d’or ! Je ne peux même pas vous faire la liste ici tant les présents furent en nombre. Et en qualité ! De quoi prendre de belles photos, décorer mon intérieur, mon jardin, ma terrasse ou même ma petite personne… Sans omettre que la Fête, joliment et grandement préparée,  a eu lieu loin de DonaldVille, au plus près de mes racines… Comme le Lot-et-Garonne fut doux et gai ce jour-là ! Et merci à tous d’avoir fait la route jusque là-bas.  Franchement, ce fut royal !

Et, Lecteurs Chéris, apprenez que dans cette « pluie » de cadeaux, le plus modeste, sans doute, fut pour votre gazetière une véritable révélation.

Le mot n’est pas trop fort, Abonnés de mon cœur : je le pèse et je le choisis : une REVELATION !

Tadammmmm ! J’ai découvert***, Alleluia  !

logo-la-chanteracoise----BD-1-.jpg

Mais Koicéty ? vous demanderez-vous peut-être si vous n’avez pas la chance d’avoir encore été initié… Eh bien…c’est une biscotte. Ben oui, voilà, une biscotte. C’est con, hein, dit comme ça ? Voilà la demi-centenaire émue et exaltée par une biscotte… Comme dirait l’autre, ça va pas mieux. Et là, je dis de suite : ceux qui disent ça, c’est qu’ils n’ont jamais goûté la Chanteracoise ! Parce que sinon, ils entonneraient avec moi l’hymne de ses louanges ! Elle est bonne, cette biscotte, vous n’imaginez même pas !

Pour ceux qui se demanderaient comment j’ai bien pu recevoir des biscottes pour mon Jubilé,, je précise que j’ai  reçu, précisément, une belle boîte rose façon réclame,  un brin vintage… remplie de ces biscottes fameuses.

 

1324049807_Boite_Rose_nouvelle_face_reduite_clair.JPG

Déjà, la boîte, elle a le bon goût de nous narrer, entre Proust et Colette, l’enfance de Sylvain, futur maître biscottier. Il se rappelle ses petits déjs à la campagne, il nous parle de ses biscottes comme Marcel de sa madeleine. Ou presque. Proust, lui, n’est pas devenu pâtissier. Sylvain, si. Du moins, boulanger. Es biscotte, vous l’aurez compris. Depuis les années 50 (du siècle dernier, ça va de soi), il nous fabrique, je le sais maintenant, la REINE du petit-déjeuner !

Disponible en plusieurs versions… que j’ai hâte de découvrir ! Mon initiation solennelle eut lieu avec la « 7 céréales », et peut-être que je resterai marquée définitivement par cette déclinaison-là. Comme son nom l’indique, elle nous offre généreusement diverses graines fort goûteuses, dont…dont… du carvi. Et je crois que c’est bien ça qui m’a fait craquer définitivement. Ah ! ce petit goût subtil qui oscille entre le fenouil et l’anis… mais en mieux. En plusse mieux !!!

Je vous jure, Lecteurs tout-Chéris, que c’est hyper-dur de ne pas re-re-prendre une énième biscotte le matin !!! Elles sont addictives, ces petites traitresses !


Que je vais devoir faire venir en gros depuis la Dordogne, car il y a un site Internet, YOUPI !!! Où j’ai pu découvrir toutes les autres races (on a le droit d’employer ce mot, pour les biscottes, vous croyez ? Ou bien c’est hors-la-loi ???)… Je vous le chuchote comme ça, juste entre nous, mais ne l’ébruitez pas, hein ? Y en a aux fruits…et même … au chocolat ! Si, si…. ;-)

Sans-titre-1-copie-2.gif

Enfin, mes chers Lecteurs, tout cela pour clamer, ici dans ces colonnes, que cette biscotte artisanale, moi, je l’appelle désormais  l’ENCHANTERACOISE ! Parce qu’elle le vaut bien !

 

*** Comme te remercier, delphine ?


NDLR : Et même que si j'étais vedette internationale, j'exigerais, par tout dans le monde, mes biscottes enchanteracoises au buffet petit déj des palaces où je serais descendue !

Repost 0
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 19:50

... que vous ne verrez que sur la Gazette (chanceux abonnés!)...

 

goog.jpg

 

20 mars : c'est l'printemps !

Repost 0
17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 12:29

Et tout à coup, après des semaines d'eau et de gris, le SOLEIL !

Un vrai, un grand, un haut, un beau,  un fier ! Plaqué en plein milieu d'un ciel qui a retrouvé le goût d'être bleu. Un bleu... à crier de joie !

Cadeau de Frau Holle, qui préside aux belles couleurs du temps... Merci, Madame !

 

Matin de merveilles : la Gazetière est sortie dans le jardin, armée de  son appareil photo :-))

Avec l'intention d'immortaliser pour vous, Lecteurs bien-aimés, deux ou trois menus miracles ou merveilles, petites gouttes de bonheur, nécessaires et bienvenues.

A peine un pied dehors, je suis saisie par un immense clameur : ça crie dans le ciel comme dans une cour de récré à 10 heures !

Génial !!! Des oies reviennent d'Afrique, en grande formation mouvante. Du V réglementaire au manège de foire, elles envahissent l'azur de mille figures éphémères à reconnaître comme dans un jeu d'attention, vite, vite, vite ! Le temps de le dire, le chat assis a fait place au Dragon chinois *....

 

dragon

 

Et là....surprise... voici qu'il m'offre un beau sac brodé direct venu de chez lui ... ;-))

 

sac1

 

Pas mal le sac chinois, n'est-il-point, Lecteurs chéris ?

 

Oh...mais.... rêvons-nous ? Non c'est bien elle** qui vole avec les oies sauvages....

 

mary

 

... et qui a laissé tomber... encore...une belle surprise ???

 

sac2

 

Ouiche, je l'ai, un sac-de-mes-rêves (encore un, me direz-vous, y en a beaucoup des sacs-de-mes-rêves....) !!!

 

J'ai le sac de Mary Poppin-ins ! La Lalalèèèèèèèèèèère !!!

 

Lecteurs chéris, ce beau jour printanier dans la verdure de la Ferme, c'était une fabuleuse occasion  de vous présenter mes deux "petits derniers" : ah comme ils me plaisent mes sacs de fille ! Mais je voulais aussi partager avec vous mes si mignones petites violettes du jardin...

P2010011.JPG

 

P2010013.JPG

Qui m'inspirent tellement qu'elles me donnent des idées... pour un... futur sac, par exemple, que j'ai bien envie de me fabriquer  bientôt !

 

Donc.... à suivre ;-))

 

* Formellement identifié par la Diode et votre Gazetière

** Formellement vue et reconnue par la Diode et votre gazetière !

Repost 0
12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 13:46

Comme d'hab, Lecteurs Chéris. Mille idées d'articles pour ma Gazette. Menues idées. Infimes. Redoutablement légères, indubitablement anecdotiques. Parfaitement inutiles donc absolument indispensables, comme dirait je ne sais plus qui.

 

J'aurais pu écrire sur le Pape et sa démission inattendue. Si, si, si, j'aurais trouvé des trucs à dire, croyez-moi ! Mais bon, le sujet va être battu et rebattu dans tous les medias, par de vrais journalistes et des spécialistes patentés. Ma 'tite goutte de Gazetière se noiera, légitimement, dans cet océan professionnel : je flotterai donc prudemment vers d'autres rivages...

 

J'aurais pu écrire (!!!) également à propos d'une intéressante exposition à la Cité des Sciences.  

0802138

Parlons chiffons : tel eût pu être le titre de ce (forcément) foisonnant article où se seraient tricotés habilement recherche scientifique et voluptés de la mode. Où j'aurais cousu moult phrases brodées et rebrodées, tirant plus ou moins longuement le fil de ce sujet qui me plaît fort : FUTURO TEXTILES. Où l'on apprend, par exemple, que "La haute couture et le prêt à porter avancent actuellement main dans la main avec les entreprise innovantes: "robe en bois"moitié bois moitié textile, "robe catalytique" qui joue un véritable rôle d'écran vis à vis de la pollution et purifie l'air ambiant, "robe en vin"conçue à partir de moû de raisin,"robe-bateau"en coton, métal et bois qui allie le vêtement et le moyen de transport,"robe nuage"en tissu "coussin d'air", une dentelle en 3D modelable, "Le fil de l'ange" un manteau de guipure en petites plumes, un tissu aérien et flottant. Les stylistes et les designers collaborent étroitement avec les entreprises innovantes!" (Cf. Le café Péda)

Honnêtement, je ne saurais que choisir ! A part les robes couleurs du temps de Peau d'Âne, je ne vois pas ce qui me fait rêver davantage... Allez ! S'il faut se décider, j'opte pour le Fil de l'Ange... Forcément ;-)) Un manteau de guipure et de plumes !!!! THE DREAM !


57390274 p

 

Mais je n'écrirai sur rien de cela aujourd'hui, Lecteurs attentifs et patients ! Que nenni ! Mon propos ne sera ni religieux ni scientifique, ni haute-couture... Quoique. J'aborderai, par le petit bout de ma lorgnette peu exigeante en matière d'émerveillement, un sujet technologique et, tout de même, "modeux". Fashion victim, la Gazetière ?

Ma découverte du jour. Pas si fraîche, je l'avoue. La chose existe depuis quelque temps, et s'affiche de même, probablement en centre ville, là où je ne vaque plus guère, d'où cette nouveauté qui n'en est pas une pour l'habitante de La Ferme reculée (La ferme est reculée, pas moi, hein !)  que je suis devenue. La chose exhale incontestablement un parfum bo-bo, qui me charme et m'ira à ravir (car je l'aurai, la chose, je l'aurai!), j'en connais maintenant qui l'arborent (par ouï-dire, de confiance), en sont satisfaits, et me diront même où on se la procure aisément chez nous***.

Sachez que la chose est toute simple mais merveilleusement conçue. Elle nous ouvre des perspectives de confort et d'élégance absolument délicieuses. J'en frissonne d'aise, femme aisément comblée, enthousiaste  de peu, ravie à moindres frais !

Vous brûlez à présent du même feu que moi : qu'est-ce que cette merveille qui me fait tant écrire ?

porte-parapluie-popins

Le POPINS !

Le nom, vous avez vu le nom, en plus ??? C'est tout ? Oui, oui, juste cela : le porte parapluie de vélo.

Petite prothèse toute bête qui m'ouvre des perspectives inouïes. Je vais pouvoir pavoiser, allègre sur la Fleurette, qu'il pleuve...ou qu'il fasse soleil !

Ma foi, le porte parapluie fera bien son office avec une belle ombrelle ! Lalaa la belle vie de Fiiiiiille !!!

 

A bicyclette avec un beau parapluie  ou une ombrelle...


Sans doute ne passe-t-on pas inaperçu lorsqu'on l'affiche, que dis-je, la déploie, même, le terme est mieux choisi.

 

poparc

 

On verra, je vous en dirai des nouvelles.... ;-))

 

mpop

 

*** ça y est, c'est fait, on me l'a dit : c'est rue St James, au palais du vélo de ville !

Repost 0
11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 18:00

 

Par ce bel après-midi ensoleillé, un vendredi de semaine 1 (pour les intimes de mon emploi du temps de collégienne attardée, les semaines 1, le vendredi aprem, c’est vacance !), la Gazetière partit sacrifier au dieu des SOLDES d’hiver.

Allègre, motivée, à la bonne heure, avant 14 heures pour ne point trop souffrir de la cohue… Motivée, et, surtout, déterminée.

Lecteurs chéris, je ne suis pas partie comme ça, la fleur au chéquier, sans avoir préparé soigneusement ma campagne. Non, non, non : je ne partais pas à l’aventure, prête à fondre sur n’importe quoi ! Je savais EXACTEMENT ce que je voulais. Une paire de BOTTES.

J’en entends d’ici qui s’exclament : « Encore ? » Stop, gentils abonnés, je sais, je sais, des bottes, j’en ai….quelques-unes. Mais pas trop. Jamais trop ! Je vous assure, j’ai dû me séparer d’une paire en particulier (usée à la corde, elle prenait l’eau et ne souffrait plus aucune réparation) qui manque depuis cruellement à ma « garde-robe », si ce terme convient pour les pieds.

Bref, mon cahier des charges était extrêmement précis, et ma Quête était celle, au moins, du  Graal bottier.

Ci-dessous la liste très rigoureuse des critères incontournables :


Couleur : cognac, ou golden (car j’ai déjà du brun, du noir, du gris et taupe, du violet, du rouge et du rose)

Talon : bottier ou bobine, de 5 à 7 cm (avec ça, j’atteins déjà le mètre 80 et ça suffit !)

Tige : 34 cm à peu près (pas de bottines, mais pas non plus de bottes trop hautes, j’en ai déjà… assez).

Tour de mollet : fin, car je voulais des bottes ajustées et non flottantes.

Texture : cuir lisse. Façon daim éventuellement accepté en cas ultime de coup de foudre absolu, mais, là encore, j’ai ce qu’il faut.


En quelques  mots, des bottes de ville assez sophistiquées mais pas trop, pour aller surtout avec des jupes et des robes.


Je me rends donc chez C… Grand choix, je suis optimiste :-D

Mais cela ne me sert  à rien, car, malgré plusieurs essais, rien ne convient. Il y a de jolis modèles, certes, mais aucun ne remplit les conditions susnommées, et aucun rabais ne justifie qu’on cède à ses sirènes si l’article ne répond pas au choix préliminaire. Voyez, la Gazetière garde la tête froide… et la suite va lui donner raison !

Laissant derrière moi C… à grands pas bottés (de gris et beige), je me rends à présent chez B… (avec un rapide crochet chez A…, vous aurez remarqué que je me joue de l’ordre alphabétique, pour une fois que je ne suis pas dans mon CDI !).

Et, Lecteurs Adorés, je ne vous fais point languir plus longtemps, c’est là, chez B… que je vais trouver mon bo-bo (bonheur botteux).

Je ne suis pas du genre à tergiverser et je me décide vite : le modèle est littéralement PARFAIT, la pointure est dispo, la Rabatt conséquent et le prix dans mes cordes. Cerise confite sur la brioche des Rois, même la boîte est hyper chouette ! Hop, hop, hop, en trois coups de baguette magique, me voici la plus qu’heureuse détentrice des plus belles bottes que je pouvais rêver aujourd’hui. Je circonscris le rêve dans le temps, car je sais, naturellement, que je re-rêverai d’autres chaussures bientôt ;-)

Mais là, présentement, comme dirait l’autre, c’est génial ! RA-VIE, la Zigobelle !

D’ailleurs, je vous les ai photographiées. Tadammmmm !

 

boite.jpg

Oohohohoh! La belle boîte !

 

devant.jpg

Ohohohoh les belles bottes !

 

cote.jpg


Question cahier des charges, j’en conviens, on n’est pas à 100%. Je ne comprends pas. Pourtant, je le connaissais par cœur, pour l’avoir fomenté depuis des semaines… Etrange. Encore un coup de ce vieux Al, sans doute.  Alzheimer, Saint patron des soldes.


La couleur….c’est taupe, pas cognac. Et pas que... Bon.

Le talon, c’est carrément en-deça.

La hauteur, en jouant sur les découpes, on s’en rapproche…

Le mollet… ben vu que c’est (encore) un modèle façon santiags (je me damne pour les ‘tiags !!!), il eût été étonnant qu’il collât à la botte…

Le cuir lisse…y en a… et aussi, et surtout, un sidérant et très original tissage de laines colorées…


Au final, des pseudo-santiags d’un genre plutôt inédit, pas du tout « chaussures de ville », ni sophistiquées, qui  me feront passer pour une baba bohème quand je les mettrai avec mes petites robes à fleurs… mais qui passeront toutes seules avec  un bon Levis  de base ;-))

Et que j'ADORE !!!

 

miroir.jpgMiroir, mon beau miroir....

 

Alors ? C’est grave, docteur ?

Repost 0
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 16:13

Parmi les innombrables mails qui nous arrivent, bien lourds, bien longs à regarder, comme vous, Lecteurs chéris, j'en regarde bien peu en entier, voire pour certains pas du tout, les journées n'ayant que 24 heures, déjà bien remplies par les courriers professionnels et autres joyeusetés internétiennes.

Mais parfois, petite perle dans la bourriche d'huîtres, il s'en trouve un qui me tient jusqu'au terme... C'est le cas d'un "pps madeleine de Proust", qui, s'il n'est pas nouveau, a quand-même su faire vibrer en moi la petite flamme délicieuse et vacillante du souvenir d'enfance.

Ah que c'est bon, au mitan de la vie (on va dire ça comme ça, c'est carrément optimiste, mais bon, je suis optimiste, c'est un fait!) ces menus plaisirs totalement régressifs....

Le tri fait (c'est un pps vraiment très fourni!), petit inventaire à la Prévert : certains s'y reverront, d'autres se sentiront très jeunes ;-))

 

formica.gif

La table de cuisine en formica ! Ah oui !!! Tout le monde en avait une, et l'émerveillement était de découvrir la multiplicité des couleurs de ce cher plastoque chéri des années 60 !!! Chez nous, c'était vert tendre, chez une de mes tantes, bleu pâle, chez des cousines, rouge... Trop boooooon !

 

Biblio.gif

Bibliothèque Rose, on était petits, Bibliothèque Verte, on devenait grands, Bibliothèque Rouge&Or, c'était le luxe, pour les cadeaux ! Les malheurs de Sophie ? Rose ! Alice et la plume de paon ? Verte ! La petite princesse ? R&O ! Comme j'en ai passé des heures à les classer, les ranger, les tripoter, mes livres !!! Déjà ;-))

 

series.gif

Le mange-disque... mais surtout, "la télé d'avant" ! Kiri le Clown, qui m'a collé définitivement la passion du cirque et des ROULOTTES ! Le manège enchanté, et mon surnom de Zébulon, Poly à Venise, le seul "cheval" que j'oserais monter ;-D......... Tous, je les reconnais tous, tous, je les adorais tous !!!

balleaupied.gif

bolitas.gifAh lalaaaaaaaaa!!!!!!!! La balle-a-pied et les bolitas !!! Deux trucs où j'aurais aimé réussir au moins un peu, deux trucs où je n'ai jamais rien obtenu de correct !!!! Le premier, (ma balle était orange!) je n'étais pas assez agile, je m'entravais, c'était décourageant. Le second... comment rivaliser avec mes copines qui passaient leurs vacances en Espagne et qui connaissaient ça depuis des années ??? Chez elles, ça tacatacatacait tellement vite, en haut et en bas, qu'on voyait un halo de couleur....

 

cleopatre.gif

LA VRAIE colle des écoliers !!! Avec la petite pelle...et son odeur... J'en ai mangé (si, si !) je ne sais combien de pots en classe de CE2/CM1... je disais que c'était de la pâte d'amandes.... Mon Dieu ! Et les chewing-gums qu'on se fabriquait en laissant sécher des tas de colle scotch... :-(

 

pif.gif

Qui n'a pas eu son numéro de PIF Gadget avec les pois sauteurs ? Qui, qui, qui ??? Moi, il a été acheté au bureau de tabac du village de mes grands-parents... Quel éblouissement, quel mystère, ces pois sauteurs !!!! Je rêve d'en revoir, tiens !

papiercarb.gif

Le papier carbone !!! Ma Mamy, qui travaillait dans un bureau, me le fournissait, ainsi que le papier pelure rose Eléphant. J'y ai passé des heures, dans l'enchantement le plus total de voir le moindre trait reproduit à la perfection... Je l'aimais tellement, ce papier carbone, que quand, dans mon ancienne école, on a tout jeté, vu que la photocopieuse a définitivement enterré la machine à alcool, j'en ai gardé un paquet chez moi....Il ne sert à rien ? Pas grave... " c'est totalement inutile donc absolument indispensable", c'est bien ça qu'on dit, non ?

 

martinet.gif

Et au chapitre des choses dont on aurait bien aimé se passer.... le martinet ! On en parlait il y a quelques jours en famille, avec ma belle-maman... Avec ses 4 enfants, elle revendique s'en être servie et elle assume ! Chez nous aussi on a connu la chose... Et dire que ça s'achetait à la droguerie du coin ! De la SF pour les enfants de maintenant !!!

 

chiens.gif

Les petits chiens avec la tête qui remue, posés sur la plage arrière des voitures !!! J'en étais raide-dingue !!! Evidemment, chez moi, y en n'avait pas ;-)) Mes grands-parents m'en ont acheté un à la montagne, un souvenir de bonheur inoubliable. Comme quoi...

 

raider.gif

Pour faire rire un peu mes Grillons, qui me trouvent ringarde avec Raider et Antenne 2 !!! ;-))

 

Et pour la fin, le rêve inassouvi, le fantasme de mes jeunes années... Pas le genre de la maison, donc... vous ne me verrez pas sur la photo ;-))...

majorettes.gif

LES MAJORETTES et les "Messieurs blancs" (ainsi nommais-je les musiciens de la fanfare) , qui défilaient le dimanche et que j'aurais suivis au bout du monde !!!

 

 

Repost 0
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 16:00

Gaudeate, jubilate ! Partagez la joie extatique de votre gazetière, Amis Lecteurs !

 

D'aucuns diront qu'il m'en faut peu. Sans doute. Et pourtant, cela me sied, cette vague d'émerveillement qui a déferlé sur ma petite personne cet aprem.

 

Oh je sais bien, l'événement est infime...

Commençons par le commencement. Lors de l'un (lordelin?) de mes derniers passages dans mon petit Lidl chéri, pourvoyeur officiel de denrées teutonnes de La Ferme, tous les rayons étaient bouleversés. Ok, chez Lidl, des rayons, y en a quatre : on devrait s'y retrouver même si on nous les "mélange". Notez que je n'ai pas dit que je m'étais perdue, non, juste que la nouvelle configuration des lieux m'avait un peu étonnée. Mais des affiches expliquaient le pourquoi du comment : on allait bientôt avoir un rayon boulangerie.

Sincèrement, mon enthousiasme pourtant prompt à exploser, n'a pas ne serait-ce que frémi à cette annonce. Les baguettes Lidl sous blister, ça ne me fait pas plus rêver que vous. Info entrée par l'oeil et tombée instantanément dans les limbes de ma mémoire....

 

Aujourd'hui, accompagnée de ma Tite Dernière, nous nous rendons dans notre "petite échoppe allemande" (c'est pour ne pas répéter Lidl toutes les 2 lignes, vous comprendrez!) de quartier pour y quérir quelques petits légumes utiles au rétablissement de mon foie convalescent.

Et là....la porte franchie, un parfum de boulangerie à mourir nous saute aux narines. Et devant nos yeux ébahis se dresse le fameux rayon que nous avions méprisé sans même y songer il y a quelques semaines.

ERREUR, grave erreur ! Je découvre un vrai libre-service comme à Berlin (et ailleurs) !!!

 

lidlback01.jpg

Là, à portée de main, des pains de toutes sortes, de toutes tailles.... Petit pain aux graines de lin, aux pépins de courge, au ci, au ça... je saute partout ! On n'oublie pas les viennoiseries, on est en france, tout de même ! Et puis.... Si, si, si ! J'en révais, ils me l'ont fait !!! DES BRETZELS du jour, que dis-je, de l'heure ! Ils étaient chauds quand je les ai glissés dans le petit sac en papier ! Le truc introuvable dans mon environnement !

Ce n'est pas une boulangerie c'est une vraie Bäckerei ! On ne sait que choisir !

 

bretzel.jpg

 

Compagnons de Donadville, je crois que dès que je digère normalement, j'organise à la Ferme (aux volets verts) une super Fête de la Bière, avec poulet grillé, saucisses et bretzel ! Yahoo ! De quoi ressortir les Dirndl du placard et se préparer quelques petites chorés sympas !!!

 

Donc, en attendant, allez prendre un cours de danse bavaroise, Messieurs, cours dispensé par l'excellente émission Karambolage, que m'a signalée ma correspondante locale !(soyez patients, le chargement de la vidéo est un peu lent ! Si cela ne fonctionne pas, voici le lien direct))

 

 

 

Eins, zwei, g'suffa*** !

 

 

*** En dialecte bavarois, c'est le participe passé (gesoffen)  de saufen, "boire" (ou du moins un verbe peu soutenu, style picoler, ou chopiner...) ;-))

Cela remplace notre célèbre "cul sec" !

Repost 0
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 18:19

 

JAMAIS je n’aurais imaginé que ça existait, ni même qu’on pouvait gagner des médailles avec ça, et encore moins "qu’il y en avait à" 100 mètres de La Ferme !

Il existe de ces sports… Franchement, Lecteurs Chéris, je vais de découverte en découverte !

 

Déjà, il y a quelques semaines, au retour de mes vacances rurales, pleine de bon air et de bonnes résolutions, surfant sur la vague de mes efforts commencés en été, je partis marcher sur la piste d’athlétisme en compagnie de Miss ¾. Quelle ne fut pas notre STUPEUR de découvrir, sur ladite piste, un obstacle assez haut jouxtant une fosse… Sidérées, nous étions. Nous demandant quel genre d’épreuve pouvait imposer un « trou » de dimensions si impressionnantes, nous interrogeant même, à force d’étonnement, « dans quel sens » on devait franchir ce type de fossé… ???? Revenues à La ferme, nous interrogeâmes Qui-de-droit, notre spécialiste es sport, sur l’étrange dispositif… Spécialiste qui nous répondit in petto que la «chose » qui nous avait plongées dans une si profonde perplexitude s’appelait tout bêtement le steeple. Ah… Mais c’est rare, comme truc, non ? Euh… pas tant que ça, me répondit-on : aux JO, sur 2 médailles en athlétisme, la France en a une en steeple… Ah vraiment ? J’aurais donc raté un truc…. ? ;-))

Stupéfiant steeple...

Mais c’est n’est pas tout, Lecteurs curieux, ce n’est pas tout !!! En août, je découvre le steeple, en septembre je découvre… un bidule inimaginable… et je le découvre parce qu’une BRUGEAISE (oui, oui, oui !) vient d’avoir une médaille d’or aux championnats du monde (à Estoril, au Portugal). Alors…KOICETY ? me demanderez-vous, que cette discipline sportive mystérieuse qui met la Gazetière en joie ?

 

1110943_4308320.jpg

Rien de moins que l’escrime artistique et de spectacle. « Une pratique rattachée à la Fédération Française d'Escrime, un peu confidentielle en France, mais jouissant d'une certaine notoriété dans les Pays nordiques et de l'Est. » (S.O.)

On en a tous vu, parce qu’on tous regardé 10000 fois Zorro et d’Artagnan et autres films de cape et d’épée. Sud-Ouest écrit encore : « Émotion, art et sport sont les mots les plus appropriés pour décrire cette discipline. À partir des techniques anciennes de l'escrime, le but est de mettre en scène des saynètes chorégraphiées de combats. Maîtrise de l'arme, de la langue de Molière, du corps et de l'esprit, transmission et partage des émotions en font un art croisé. » Je lis cela et je crois rêver : c’est trop beau pour être vrai ! On mêle art, émotion, langue, costumes, mouvements et on peut gagner des médailles avec ça ??? Ah, pour sûr, c’est autre chose que les crampons ou les maillots sponsorisés par KIA ou la boucherie Sanzos !

Et cette merveille, apprends-je, existe donc à Donaldville, juste pile poil chez nous ! La championne brugeaise s’appelle Magali Ressiot, elle pratique sa discipline avec passion depuis dix ans et, suite à une « rencontre fortuite avec les responsables artistiques et sportifs de la mairie de Bruges », un projet de haut-niveau est donc lancé l’an dernier dans une salle de Treulon. La Belle a des maîtres de haut-vol, dit-on, et elle fut soutenue par eux à la mesure de son investissement. « 15 pays et 200 compétiteurs  se sont retrouvés pour se disputer les différents titres mis en jeu dans les quatre catégories de la discipline. Magalie s'était, elle, déplacée avec, « bien sûr, l'ambition de faire un petit truc, mais surtout pour apprendre à ce niveau de la compétition. C'était mon premier championnat du monde. Je savais que mon solo était bon, que le travail conjoint de mes maîtres d'armes Tommy Nanters et Michel Palvadeau serait apprécié, tout comme celui de mon association De scènes en lames, qui m'a soutenue tout au long de ma préparation en ce qui concerne la sélection de la musique, les cours d'art dramatique et la confection du costume. » »

Bravo Magalie !


Je suis CONQUISE ! Et je suis sûre que si cela avait existé DE MON TEMPS, comme dirait l’autre, alors que je m’escrimais à manier le fleuret sans aucun goût pour ça, si j’avais pu faire ça en costume à dentelle, avec des grandes bottes de mousquetaire, sur des musiques enjouées, avec, ci et là, quelques réparties bien cinglantes et joliment tournées envoyées l’air de rien à mon infâme adversaire, c’est sûr, c’est certain, j’aurais adoré !!! Et qui sait ? J’aurais peut-être pu avoir le rôle à la place de Sophie Marceau dans la Fille de d’Artagnan, hein ! Ben oui, PARFAITEMENT !!!

 

escrime.gif

 

http://www.sudouest.fr/2012/02/23/emotion-art-et-sport-croises-640672-2790.php

 

http://www.sudouest.fr/2012/09/20/de-l-or-pour-magalie-826001-2790.php

Repost 0