Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 13:35
Une fois n'est pas coutume, chers abonnés, je laisse aujourd'hui les colonnes de la Gazette à l'un de ses sporadiques lecteurs, le Sieur Guillaume de l'Hermittage, connu ici notamment pour ses Converses, ses chaussettes généreusement mises aux enchères de votre perspicacité, et ses quelques rares commentaires (quand son NEUF hautement instable lui laisse la chance de vivre parmi les connectés).
L'après-midi des chaussettes, donc, nous fûmes de conserve à Utopia, et de son propre chef (très souvent élégamment couvert, du reste, notons-le) le monsieur susnommé a fait parvenir au Courrier des Lecteurs une critique du film que nous visionnâmes.

Je publie, je ne dis pas que je partage intégralement....


 Isa et moi nous vous conseillons d'aller jeter vos petits yeux curieux

et non l'inverse...(vos curieux petits yeux), quoique... mais ceci est

une autre histoire. Doute.

C'est un film revigorant... ;-) Non je plaisante. Ce n'est pas non plus un

film genre "comment va notre monde?"

Non ! fi de ces questions existentielles! C'est un film qui nous donne

à réfléchir, ou à élaborer une réflexion sur le passé, ce qui pourrait,

peut-être nous éviter de refaire complètement les mêmes erreurs. C'est un

film qui nous met en face de notre foutue morale judéo-chrétienne***, ce

qui ne peut nous faire que du bien. Au lieu d'avoir de débats

passionnels, il nous propose des discussions plus constructives quitte

à se (re)plonger dans la lecture des Anciens.

C'est un film qui nous propose une autre vision de l'autoritarisme et

de l'intransigeance.

C'est un film qui ne remet pas en cause le bien fondé de la parole

entre apprenant et savoir, entre aidant et demandeur... mais est ce

suffisant ?

Et enfin c'est un film qui met en lumière la pluralité des personnes,

des avis et des professionnels.

Voilà j'espère de n'avoir pas été trop

long et trop ennuyeux.


***Evidemment, il fallait cette flêche...Pffff...


Lecteurs bien-aimés, j'ajouterai ici mon grain de sel pour préciser
que lors du debriefing-pudding-café que nous fîmes à la suite
du film, de façon amusante, nous n'avons quasiment rien échangé qui
ressemblât à ces propos !!!

Je découvre donc avec vous les réflexions guillaumesques !

Nous, on avait évoqué la Conférence de Valladolid, l'attitude de la mère
absolument inimaginable aujourd'hui, notre propre doute ou conviction
concernant le prêtre...

Rien à voir ou presque avec ce quenotre critique a choisi de retenir
et partager!

Enfin, voilà, de l'inédit, que je vous laisse apprécier !

Repost 0
2 mars 2009 1 02 /03 /mars /2009 21:13
Comme vous le savez, lecteurs bien-aimés, la Gazette a donc repris du service, au ralenti, il est vrai, depuis samedi.
Elle publie ce jour un petit méli-mélo des bons moments et hauts-faits de la semaine enneigée que votre gazetière a vécu sur les pentes du Massif Central.
Comprenez d'ores et déjà que ce ne sera pas un article de fond (comme le ski), ni la relation exhaustive du séjour (pas le genre de la Gazette, on le sait, qui n'a de plaisir qu'à raconter légèrement et en pointillés). La chose tiendra plutôt du carnet de voyage, économe en mots, sélectif en images, mais retenant quelques menus souvenirs qui lui donneront la tonalité subjective que l'on peut en attendre.

Feuilletons donc, si vous le voulez bien....

Page 1
...

On vous avait parlé du bus, de taille généreuse (notamment pour les chaussettes, à vendre, état neuf), voici notre Lily comme étalon.

L'on y fut à l'aise, totalement délestés de la terrible épreuve de la sélection des bagages : on a pu TOUT emporter. TOUT ce qu'on voulait !!! Et on aurait même pu prendre des auto-stoppeurs !

Page 2
....

Le porte-bonheur guetté, attendu, espéré : on l'a non seulement rencontré...
 mais on a de plus fait ami-ami avec l'heureux chauffeur et mon Mini-moi a pu à son tour s'assoir à la place convoitée!


Vous l'aurez compris, le voyage ne pouvait qu'être réussi sous ces auspices !


Page 3
...
Les raquettes : instrument de torture mentale ! 15 minutes à deux pour comprendre comment libérer le talon !!! Une qui voulait forcer, l'autre qui ne préférait pas, ah! si on avait un tournevis pour faire levier, ou une clé pour desserrer les écrous...En fait, le bitoniau tourne simplement...Pffff...La hoooonte ! Bon, on a compris : on n'est pas des techniciens!

Page 4
...

Le Lioran, ça vaut bien Courchevel et ses people ! Nous aussi, on a nos stars...





La belle Lily et ses skis....










Et votre chère Gazetière et ses fameuses raquettes (ben si ! mais aux pieds, hé!)
Page 5
...

Et puis, comme dans tout voyage exotique, il y a les découvertes gastronomiques. Je ne parlerai pas du pounti, ni du Salers ou du St Nectaire fermier, pas même du bleu fondant ni de la truffade. Non, ce qu'on a ramené (du buffet du ptit-dej, honte à nous ! ) à la demande de la tite dernière du Georgius Circus, c'est ça :











Le meilleur chocolat du monde (dixit Lily) et la crème-de-force à déguster durant les randonnées
en raquettes (le terme est peut-être un peu fort pour qualifier nos promenades, mais un peu d'emphase ne fait pas de mal) !


Page 6
...
La belle photo de touriste, au coeur d'une balade :
la cascade gelée.
Trop beau !!!


Page 7
...
L'oeuvre monumentale, aussi,
parce qu'on n'est pas restés inactifs entre les repas et la glisse :

Page 8
...
Et puis, aussi, sans photo (hélas!) mais indispensable : un exploit de votre Gazetière ! Exploit qu'elle dédie à ses Angels et à notre chef de quête (ils savent pourquoi) : lors de la soirée discothèque, je fus élue la MEILLEURE CLODETTE pour ma  remarquable prestation sur Alexandrine Alexandra !!!
Eh oui, c'est ça, l'effet de l'altitude sur les intellos !! Incredible, non ?

C'était notre escapade vue par le petit bout de la lorgnette,
où, c'est connu, on y voit bien mieux que par le gros bout !

Repost 0
28 février 2009 6 28 /02 /février /2009 17:26
Eh oui, lecteurs tendrement chéris, Zigobelle est de retour, la Gazette reprend du service et les rotatives font leur tour de chauffe !
En toute légitimité et de toute urgence, je publie donc un article de REMERCIEMENT pour vous tous, mes abonnés fidèles, qui m'avez entourée à distance de votre attention et de votre affection, j'ose le dire...
Dimanche dernier, j'étais loin de DonaldVille et c'était la sainte Zigobelle (snif...)
Mais vous ne m'avez pas oubliée, eh non !!! La Gazetière fut fêtée par textos et appels de très tôt le matin (1h41) à très tard le soir (23h48) ! Entre ces deux extrêmes (merci Vianne, que fais-tu debout à cette heure? ; merci Bruno, tu fais durer le suspens jusqu'à la dernière minute ou presque, toi !), mon petit Nokired a donc tintinnabulé toute la journée là-haut sur la montââââgneeee.... Je ne vous nomme pas tous, vous vous reconnaîtrez mes très-bien-aimés amis, mais sachez que votre présence-à-distance m'a fait chaud au coeur à faire fondre la neige de Super-Lioran !!!

Merci encore et à tout bientôt pour la suite de l'édition du jour !!!!
Repost 0
19 février 2009 4 19 /02 /février /2009 17:38
Kicéty ?
Une paire de chaussettes (déjà portées) taille 39/42***
offerte
au premier lecteur qui trouve à qui appartiennent les pieds bleus
qui tiennent compagnie cette après-midi (ensoleillée et post-ciné)
aux pieds roses de votre Gazetière chérie !



***
pour la couleur des chaussettes, voir photo
Repost 0
18 février 2009 3 18 /02 /février /2009 14:59
Lecteurs chéris, qui avez suivi (et suivez encore, tout est loin d'être réglé) la Grande Croisade en Israël qui occupe cette année une partie de DonaldVille, vous admettrez que l'expression évocatrice "c'est la croix et la bannière" convient parfaitement à ces circonstances précises.
C'est en effet ces "préparations"  infiniment lourdes et longues aux Grandes Croisades des siècles passés, qui ont inspiré cette locution exprimant à merveille à la fois la pénibilité et l'envergure d'une entreprise.
Ma montée vers Jérusalem, au sens propre, est donc une vraie croisade, avec sa Croix, donc, et sa bannière (celle de DonaldVille, ça va de soi, précieusement brodée par les Angels et bénie par Charlie).

Mais figurez-vous que, rompue à l'exercice des préparatifs qui "ne vont pas tout seul" (pour rester élégante), je m'amuse depuis peu à une autre croisade, moins lointaine, mais à haute dangerosité, eu égard aux extrêmes climatiques auxquels elle va exposer ses preux.

C'est le ski.
La semaine au ski.
Celle où votre Gazetière s'est bien légèrement laissé embarquer.
Elle qui aime les Tropiques en hiver... et les Bains de Casteljaloux.
Enfin, quand je dis "le ski", je synthétise. Le ski, c'est pour ceux qui veulent. Pour les autres, ceux qui ont décidé d'y échapper, il reste quand-même la neige.

Bon, mais, c'est tout de même joyeux tout ça ! Les zenfants sont contents, et on a décidé de se la jouer "Little miss Sunshine", avec équipée multigénérationnelle et minibus loué pour l'occasion.
Que du bonheur, quoi !
Afficher l'image en taille réelle
Jusqu'à ce qu'il faille penser aux choses pratiques et qui dérangent.
C'est là qu'on en revient à la neige (oui, voyez-vous, tel l'aigle qui, gracieusement, fait des cercles concentriques, la Gazette tourne autour du pot mais revient au coeur du sujet qui fâche).
La neige.
Le minibus.
La neige sur le minibus.
Le minibus dans la neige.
Vous avez tilté, lecteurs intellectuellement (plus) éveillés (que moi) ?
Eh oui, c'est bien cela : il faut des "équipements de neige" !!! Des chaînes, si vous préférez.
Décidément plus qu'imprudente, disons carrément téméraire, la Zigobelle a dit : pas de problème, je m'en occupe !
Ben oui, faut bien mettre la main à la pâte. Et ça, c'est fastoche : trouver des chaînes en février, la quête est peu ardue.
Sauf que non.
Après des heures et des heures de recherches actives sur le net, de coups de téléphone jusques aux confins du territoire, votre Gazetière envisage sérieusement de devenir conseillère en équipements de neige, histoire de mettre un peu de beurre dans les épinards.
Je sais tout dorénavant sur les maillons en échelle (petite qualité), ceux à croisllons, les lanières de tension autoblocantes, le 9 mm, le 16 mm, les véhicules à chaînage spécial, les 1000000 tailles de pneus qui existent (par exemple 205-70-R15, c'est du vécu !)
Enfin, pour aller au fait sans zigzaguer car on n'est pas encore sur les pistes : le minibus n'accepte pas les chaînes normales et des comme je cherche, y en n'a plus dans un rayon de 200 km autour de DonaldVille. Et je rajoute : y en n'aura plus cette année car le produit est saisonnier.
Reste Internet, 48 heures avant le départ... :-))
Ceux qui prennent au tarot sans bout, sans tête et avec trois petits atouts me comprendront : prenons des risques !
Et quitte à commander, faisons-nous plaisir.
Cette année, si TNT livre le colis à temps, la mode sera donc non pas aux chaînes cliquetantes mais à la CHAUSSETTE DE NEIGE ( HOMOLOGUEE).
Souple, légère, facile à enfiler, la chaussette parera donc les roues de notre roulotte en folie (à cause de l'ivresse des sommets vertigineux du Massif Central).
Enfin, quand-même, avec tout le temps que j'y ai passé,
j'aurais aussi bien pu les tricoter, moi,
ces chaussettes de neige,
ça aurait été plus simple !



NDLR : et si TNT...
Eh ben, on verra pour un plan B  ;-)
Repost 0
16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 17:18
Bon, alors, voilà, DonaldVilliens, DonaldVilliens, après consulation du calendier milcounien qui régit notre ligne de temps, c'est officiel,


tombe cette année pour nous
le samedi 28 mars !!!




La taverne du Singing Clover à Mill-O'Connor
nous est donc
d'ores et déjà réservée
et toute l'équipe du Georgius Circus

(et particulièrement Juliiiiiiiiiiiie!!!!!!!) travaille d'arrache-pied pour nous préparer une soirée pleine de surprises (et de bièèèèèèèèère ! ).



**Rappelez-vous que le Singing Clover fait traditionnellement
scène ouverte et accueille avec enthousiasme
toutes les initiatives artistiques !**


Invitation en bonne et due forme à suivre dans les boîtes aux lettres de la contrée...

MERCI D'IMAGINER ICI LE LECTEUR DEEZER AVEC LA CHANSON ST PATRICK'S DAY (ben oui, comme ça marche plus depuis l"es évolutions" de la bête-à-musique, faut faire comme-si maintenant...)
Vous pouvez peut-être l'entendre ici :
http://www.deezer.com/track/1205926

Repost 0
15 février 2009 7 15 /02 /février /2009 11:00
C'est picaresque et coloré comme Big Fish et Forrest Gump.
C'est troublant comme le Portrait de Dorian Gray et le plus touchant et étrange des Cantos d'Hypérion, celui de Sol, Saraï et Rachel.
Avec un zeste de Highlander, rapport au temps.

C'est un film très attendu, certes, mais totalement inattendu aussi.

Bien plus profond et riche, philosophiquement parlant, qu'on ne pourrait le penser.
Jamais larmoyant, et pourtant intensément émouvant.
Un vrai spectacle, qui est aussi une réflexion sur le Destin et sur le caractère singulier de chacun, et du chemin qu'il suit. Chaque être sur  sa propre route, unique et indispensable au grand spectacle du monde.
 
Un film sur le SENS de la VIE, dans toutes les acceptions du terme.





L'image est volontairement inversée, lecteurs bien-aimés!!!
La Zigobelle n'a pas bu !!

L'étrange cas de Benjamin Button... L'objet filmique à ne pas louper en ce moment, résume la Gazetière, qui pourtant en voit des films et des films !


Repost 0
14 février 2009 6 14 /02 /février /2009 11:09
Il semblerait que ce soit aujourd'hui la fête des Zamoureux !!!


Je le trouve bien joli ce petit logo roucoulant :-))

A la demande de Lily Rose, nous le publions pour une amie (amour et amitié, ça se vaut, finalement, non ?)
Notre chère Constance est la reine du jour :
13 ans en ce 14 février !!!


Cu-cu-ru-cu-cuuuuuuuuuuuuuuuu
Constanzaaaaaaa.........
Repost 0
13 février 2009 5 13 /02 /février /2009 20:07

Bon, lecteurs vénérés, je suis en vacances et je décompense d'un coup, je vous l'avoue, et avec délectation. Jeu de mots à deux euros, peut-être, mais ça fait du bien.

La Pastille
, donc, ma tite Zaza pour les intimes.
En juillet, elle trinquait un brin au contrôle technique et ressortait de la contre-visite avec une apostille aussi  longue qu'un jour sans pain.
J'ai plié et rangé cet encombrant billet... mais bizarrement, rien ne s'est arrangé, et Zaza est malade, a dit mon garagiste. Il lui faut des tas de greffes, plus des semelles neuves, et vite fait ! Non remboursées par la MGEN, dommage.
Mais je m'égare... Pourquoi vous parlais-je de la Pastille?
A cause des apostilles, voilà !
J'ai fouillé dans ma petite brocante et j'ai soufflé dessus pour dépoussiérer ce joli mot.  Apostiller, c'est ajouter une annotation, une remarque, une recommandation...

Toutes ces choses écrites en rouge (souvent, mais jamais par l'Angel 2) sur les copies des élèves, ou, très fréquemment chez votre Gazetière, sur des petits papiers-papillons... vous savez bien...On les appelle du nom d'une marque... ben, oui, les post-it ! Mais aujourd'hui, j'ai envie de dire apostille, apostille désuette et délicate comme de la dentelle.

Mes apostilles (dans des temps lointains, on disait juste postilles, figurez-vous) sont nécessaires à mon environnement, ce sont les indispensables orthèses de ma mémoire à bulles.
Tâches, noms, mesures,  références, titres, numéros... Celles-ci sont regardées presque comme de mauvaises herbes. Surtout celles, au CDI,  où je note le nom des "indésirables"... ( y en a !! j'ai les noms!!!)
Mais il y a surtout les apostilles-plaisir.
Jolie phrase d'un livre, jolie parole d'un élève. Titre d'une chanson entendue dans la voiture et vite notée en arrivant. Mots. Oui, mots perdus et trouvés, mots orphelins à adopter. Et aussi, idées. Yes, j'adore mes apostilles-idées. Une idée, c'est très fugace et ça arrive par surprise... Il faut donc un filet  pour la capturer instantanément : l'apostille ! J'oublie mes idées, très vite, et puis hop ! Je les retrouve sur un de ces petits papillons posés partout autour de moi : au bord de mon écran, sur le mur, sur l'imprimante, sur la porte... Et là, chance, mes idées eues-et-oubliées me replaisent !!! :-)) Autant dire, n'est-ce-pas lecteurs fidèles, que j'ai à ma manière, de la suite dans les idées... ;-)
Et puis, enfin, il y a les apostilles-invitations. Celles que l'on pose sur les livres. Qui doivent, en 7 ou 8 petits mots judicieusement choisis, attirer la proie et l'aider à tomber dans le piège de la lecture... Un vrai challenge, croyez-moi.
Mais ça, abonnés très chers,  ça.... Apostiller subtilement pour cette juste cause, c'est du régalage pur, AOC, Label Rouge et tutti quanti pour la Doc Toc-Toc !!!


Reçevez AOL Mail sur votre téléphone.Vos e-mails accessibles à tout moment! Créez un e-mail gratuit aujourd’hui.
Repost 0
12 février 2009 4 12 /02 /février /2009 17:36
Alors voilà, tous ceux qui me connaissent savent que plus tard, dans longtemps, je vivrai dans une roulotte au fond d'un chouette jardin.

Pour vous donner une idée, voici exactement ce que je veux :



Tout me va, dans le moindre détail, je ne change rien !
Mais ça, je reconnais, ça va pour l'été. Ma résidence secondaire, quoi!

L'hiver, il faudra un truc un peu plus cosy pour mes vieux os de fée tzigane sédentarisée.
J'ai donc trouvé ceci :

Vous noterez que c'est installé pas loin de ma roulotte : le salon de jardin est facilement transporté d'un lieu à l'autre.

C'est cossu et assez vaste pour recevoir:

La pièce principale...

Et à l'étage, la chaaaaambre, trop belle.....


Vous voyez, y a de la place pour tous mes lecteurs chéris !!!

Et tout en ROUGE, siouplé !!!


Merci à la photographe Agathe Lévêque !





Repost 0