Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 17:15

Mais si, vous connaissez Joann Sfar !

Le Petit prince, version BD du 21e siècle, c'est lui.

Gainsbourg, vie héroïque, c'est lui aussi.

Et puis, avant tout ça...

  kicéty

Kicéty ?

Vous ne le reconnaissez pas ?

 

chat.gif

Mais si.... Ce chat subitement doué de parole qui demande à faire sa bar-mitsva pour être un vrai juif, comme ses maîtres !

 

Cette célèbre BD est devenue un film. et hier soir, c'était la première projection en public, en avant-première, devant un parterre de profs et consorts. En présence des réalisateurs, ça va de soi.

Eh bien, mes lecteurs et néanmoins amis, le pari, longtemps refusé par l'auteur, est une réussite, du point de vue de la Gazette.

Bien sûr, si vous êtes allergiques aux BD transformées en film, vous aurez du mal.

Mais si vous aimez bien les films  en images, vous aimerez ! :-)

Car, comme nous l'a bien expliqué Monsieur Sfar, c'est bien ainsi qu'il a procédé : il a trouvé ses acteurs, les a costumés comme il l'entendait, et a tourné avec eux de vraies scènes de ciné. Et quand il a été satisfait du résultat, quand ses personnages lui ont paru crédibles ( leurs voix, leurs mouvements, leur "existence" même "allaient"), alors, il est passé à la réalisation graphique.

Ce qui nous donne un Chat du rabbin qui a désormais une voix, tout comme son maître, avec son délicieux accent pied-noir !

Qui n'a pas, dans son entourage, un vrai Pied-Noir qui parle avec ce fameux et irremplaçable accent ? Pour moi, c'est un régal de "le" retrouver à l'écran avec les mots du rabbin Sfar, dans son Alger de la première moitié du 20e siècle.

 

Quant au chat, il n'a rien perdu de son impertinence et de sa faculté de parler "vrai", c'est à dire de poser des questions philosophiques et existentielles aux humains... qui n'ont pas envie d'y réfléchir, eux !

Affiche-du-film-Le-Chat-du-Rabbin reference

 

Le film est réussi, je le redis : c'est doux, c'est drôle, c'est sensible, ça prône de bien belles valeurs. Ces gens-là, on y croit, on les aime, on aimerait les connaître.

C'est aussi plein d'humour ! Notamment un passage au Congo où notre équipée à la recherche de la "Jérusalem d'Afrique" va rencontrer un jeune reporter à accent belge autosatisfait et affublé d'un chien blanc... complètement idiot (de l'avis du chat!) ;-))

Mort de rire !

Quant au chat... on l'ADOOOOOOOOOORE, on veut le même !!!

D'ailleurs, à la Gazette, on en a un qui, s'il ne parle pas encore, ronronne déjà au moins tout à fait pareil !

Le film sort fin mai ou début juin, courez-y, vous ne le regretterez pas !

 

NDLR : Arrivés au ciné, nous apprîmes que le film est en 3D (l'Eternel sait pourquoi, je n'ai pas trouvé que ça apportât grand chose) : munissez-vous donc de vos lunettes d'Avatar (c'est les mêmes)-que-vous-avez-rangées-vous-ne-savez-plus-où...

Repost 0
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 19:52

Eh non, Lecteurs chéris, vous n'y échapperez pas !

La Gazette aussi publie sur LE mariage royal !

royalwedding11-hp.png

(le doodle du jour !)

 

Tout le monde sait à quel point j'en veux pourtant à Kate et William d'avoir choisi un vendredi de travail pour fêter leur union. Et en plus, un vendredi où j'étais en stage, loin de toute télé et de tout ordi me permettant de suivre au moins de loin en loin la cérémonie.

Alors que l'Angel 2 avait une télé dans sa classe, et que l'Angel 3 ne travaillait pas, elle.

Ô rage, ô désespoir !

Enfin....le stage eut une fin et je pédalai avec une ardeur inhabituelle depuis la rive droite jusqu'à la Bottine pour me précipiter sans prendre le temps  même de boire, sur google actualités !

Car je voulais VOIR !

carosse.jpg

Au moins, la rooooooooooobe ! (SUPERBE!)

Et le couple, en grande tenue. (TROP BEAUX!)

Et la couleur de la robe de la reine, aussi. (JAUNE de chez JAUNE...)

Ben oui, le mariage de Kate et William, c'est un vrai conte de fée, et moi, j'adore les contes de fée.

Kate, la roturière, même si elle est riche, c'est un peu Cendrillon.

C'est même carrément Cendrillon, et depuis ce soir, j'en ai la preuve. La preuve par l'image.

Car à son mariage, devinez qui il y avait ?

Ses deux demi-soeurs... vous savez...Javotte et Anastasie. Même si elles se font appeler Beatrice et Eugenie d'York...  pour sûr que je les ai reconnues...  Pas vous ?

 

filles-fergie.jpg

Repost 0
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 10:58

... piqué à 10h51 précises : on sait qu'il en faut AU MOINS UN par jour pour rester en bonne santé :-))

Hier, il y a eu la traversée aller-retour du CDI par l'Héritier avec des chaussures qui grincent, mais qui grincent tellement dans le silence religieux du lieu, que nous n'avons pu nous empêcher d'éclater de rire (Anna, je te jure que les sandales seventies de Claudine, à côté, c'est peanuts!)

Aujourd'hui, ce n'est plus du burlesque, c'est du délirant qui me conduit à tirer sur mes zygomatiques et à spasmer des abdos.

L'enfant naturel de Tim Burton et David Lynch existe peut-être et pourrait s'appeler Christopher Moore...?

Il serait écrivain, et Melancholy Cove pourrait se trouver à mi-chemin entre Twin Peaks et la ville de Big Fish...

 

Le site Mollat Pro, sur lequel je navigue pour ma prochaine commande, me propose ce polar à la 4e de couverture délirante...

Le lézard lubrique de Melancholy Cove
Il se passe quelque chose dans la morne station balnéaire de Melancholy Cove. On y trouve, pour un cocktail détonant, un flic qui se console de l'être en tirant sur des joints, une schizophrène ex-actrice de films de série Z postapocalyptiques réfugiée dans une caravane, un joueur de blues poursuivi par un monstre marin dont il a tué le petit quarante années plus tôt, une psy qui ne donne plus à ses malades que des placebos, un pharmacien lubrique ne rêvant que d'accouplements avec des dauphins, une femme qui se pend, des gens qui disparaissent... Une seule certitude : tous ont la libido qui explose. Tous sans le savoir sont sous le signe du lézard...
Charmant lieu pour vos prochaines vacances, Lecteurs chéris, non ?

 

NDLR : (Pour Nath)Quand je dis que le site Internet de Mollat n'est pas encore tout à fait au point, j'inclus le "profilage" qu'il (ne) fait (pas) pour en arriver à me proposer de tels ouvrages avec l'historique des commandes que je passe pour mon collège !!!

Repost 0
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 19:32

Lecteurs curieux et germanophiles : la suite du feuilleton en TECHNICOLOR !

 

Episode 2 : BUNTE STADT

 

Après les rouge et vert  de notre désormais célèbre Ampelmann, découvrez ici que Berlin est une ville pleine de couleurs...

 

Il y a des maisons ROSES

rose

 

... d'autres ORANGE et VERT

brique

...et des campinettes MANDARINE !

orange

...des stations  de métro variées, par exemple JAUNE pour Hermannplatz.

jaune-copie-1

 

On y croise des ours BRUNS

brun

 

et des perroquets MULTICOLORES !!!

papagai

 

Oui, Lecteurs adorés, le printemps à Berlin éclate de mille couleurs, et vous verrez bientôt que la Nature sait garder sa place au coeur de cette graaaaaaaaaaande ville !

Repost 0
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 19:17

Alors là, Lecteurs chéris, je vous informe de suite, je ne vous laisse pas dans l'ignorance ou le flou, et je vous transmets mes connaissances toutes neuves : "Feuilleton", dans un journal allemand, cela ne signifie pas "histoire à épisodes" ou série télé .... Que nenni ! Le "Feuilleton", c'est la rubrique culturelle. Ben oui !

Notez donc que lorsque vous dîtes à un copain ultra-rhénan  moyennement francophone que vous ne pouvez pas faire la vaisselle là maintenant tout de suite parce que vous avez votre feuilleton, avec un peu de chance, il ne vous en voudra pas parce qu'il trouvera que c'est cool, quelqu'un qui a l'air si accro à la rubrique culturelle (de Télérama, par exemple, ou du Frankfurter Allgemeine Zeitung...)

Donc, à la Gazette, on a décidé qu'on allait encore une fois trouver un moyen de décliner notre célèbre alliance franco-allemande : on va agglutiner les deux acceptions du terme, et ce que vous allez lire, ce sera tout à la fois une rubrique culturelle (accessible, très très accessible, la Gazette militant pour une démocratisation intensive de la culture) ) ET un article en plusieurs épisodes.

Je trouve ça ÜBER COOL, pas vous ??? :-D

 

Feuilleton berlinois, donc.

Puisque la Gazetière, une fois n'est pas coutume, est allée rendre visite à sa correspondante (journalistiquement parlant) à Berlin.

Et qu'il serait impensable de ne pas faire profiter le lectorat des multiples découvertes qu'on peut faire là-bas, très très à l'est...

 

Episode 1 : AMPELMANN

 

Vous ne pouvez pas le manquer, il vous sautera aux yeux, si vous avez un goût avéré pour les détails-qui-semblent-être-des-détails-mais-qui-n'en-sont-pas !

Ampelmann = l'Homme Ampoule.

Un Berlinois typique.

Ou le petit bonhomme vert qui dit "Traversez!" et son jumeau rouge qui dit "Stop!"

Dès ma première traversée, j'ai fait part de mon plaisir à découvrir ce charmant petit être terriblement expressif.

Je sais, vous pensez : "La Zigobelle, elle a dû forcer sur la bière pour trouver un feu de signalisation émouvant".

Eh bien, gens de peu de foi, je vous jure qu'Ampelmann a une sacrée petite personnalité, et y a pas que moi qui le pense !

Il a toute une histoire... et pour ceux qui auraient raté l'épisode de Carambolage (comme moi) je vous la raconte vite fait.

En 1961, y a donc berlin EST et apparemment, ça circule plutôt mal. Faut EDUQUER la population (à l'ouest, je sais pas, ils étaient moins sauvages ?) et pour ce faire, un "psychologue de la circulation" (si, si, je vous jure, c'est un vrai métier) invente un personnage suffisamment sympathique pour donner envie de suivre ses ordres.

Ampelmann est né (et il est né coiffé).

amprouge.jpg  ampvert.jpg

 

1989, exit Berlin made in RDA : il faut UNIFIER, raboter, uniformiser et gommer les symboles trop soviétisants. On démonte les Ampelmänner pour coller à la place les moches machins ordinaires de l'ouest (grosso modo : les clones des nôtres!)

La population se révolte (et comme elle a déjà démonté un mur, hein, vaut mieux se méfier...) et réclame à grands cris le retour de ce charmant bonhomme Ampoule qui était même devenu un héros de la télé éducative pour petits Pionniers de la DDR.

L'Ostalgie (nostalgie du bon vieux temps de l'Allemagne de l'Est) gagnant du terrain, on a donc remis ou laissé la petite mascotte dans tous les quartiers de Berlin Est, et on en a même introduit quelques specimens dans les rues de l'Ouest à partir de 1995.

Et depuis, c'est devenu un vrai business façon Mickey ! Modèle déposé, enseignes à son nom, T-shirts, porte-clés, torchons, bonbons, sodas... Y a pas de limite !

Nous, avec ma correspondante (journalistique), on rêve évidemment d'un HEROS courageux qui nous démonterait un AUTHENTIQUE feu de signalisation  Ampelmann et qui nous le brancherait comme applique dans notre sweet home... :-))

 

Vous, Lecteurs globe-trotters, la prochaine fois que vous vous baladerez dans les rues berlinoises, soyez sympas : saluez bien Ampelmann de ma part !

Repost 0
22 avril 2011 5 22 /04 /avril /2011 16:18
Livre de la Genèse...

Dieu dit: Que la lumière soit! Et la lumière fut.
1.4
 Dieu vit que la lumière était bonne; et Dieu sépara la lumière d'avec les ténèbres.
1.5
 Dieu appela la lumière jour, et il appela les ténèbres nuit. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le premier jour.

Oui, je sais, lecteurs perspicaces : j'ai un bon gros jour d'avance sur la très belle lecture de la vigile pascale.
Pourquoi la Gazetière, vous demandez-vous sans doute, nous fait-elle un article anticipé : ne pouvait-elle patienter comme il se doit jusqu'à demain soir ?

Non, mes mais, non  ! Si je commence ainsi, c'est pour en arriver à quelques versets plus après !

2.7
 L'Éternel Dieu forma l'homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l'homme devint un être vivant.
2.8
 Puis l'Éternel Dieu planta un jardin en Éden, du côté de l'orient, et il y mit l'homme qu'il avait formé.
2.9
 L'Éternel Dieu fit pousser du sol des arbres de toute espèce, agréables à voir et bons à manger, et l'arbre de la vie au milieu du jardin, et l'arbre de la connaissance du bien et du mal.
2.10
 Un fleuve sortait d'Éden pour arroser le jardin, et de là il se divisait en quatre bras.

Me voici arrivée pile poil où je voulais aller : dans ce fameux Jardin d'Eden ... notre belle Terre !
Que le Seigneur nous a confiée, que nous malmenons un peu, et à laquelle nous "consacrons" généreusement UN PETIT JOUR par an !!!!
C'est aujourd'hui, il paraît...
terre.gif
Que ferez-vous aujourd'hui pour notre paradisiaque planète, Lecteurs chéris ?
Pour ma part, j'ai déménagé des plans de tomates issus de ma culture intensive de l'an dernier, dans un coin différent du jardin... J'ai semé un million de minuscules graines noires et vernies qui deviendront de la lavande si Dieu le veut... J'ai composé trois jolis bouquets des roses multicolores de la Ferme... Et bien entendu, j'ai longuement parlé à mes deux pieds de passiflore et à ma nouvelle glycine pour les encourager à s'épanouir autant qu'elle le voudront !

Par toutes les montagnes et toutes les vallées
Par l’ombre des forêts et par les fleurs des champs
Par les bourgeons des arbres et l’herbe des prairies
Par le blé en épis, je veux crier :

Mon Dieu tu es grand, tu es beau....

Repost 0
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 16:12

(Le bonheur est sur Google).

 

Oui, Lecteurs chéris, courez vite, il va filer !

Pourquoi fêter précisément les "122 ans" de Charlie Chaplin ? je ne sais !

Ils auraient pu associer notre ami Bruno, qui en a 80 de moins !

Mais on leur pardonne tant ils ont bien travaillé : on a carrément droit à un court-métrage "à la manière de"...

Courez-y vite, il ne restera pas et il est (pour moi) impossible à mettre en conserve !

Un aperçu, je ne sais faire mieux....

 

cc1.gif

cc2.gif

Bien sûr, y a plein d'aventures... à suivre de suite, donc !

Repost 0
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 09:38

Chers habitants de DonaldVille, je viens vous apprendre une grande nouvelle : bientôt, à la Ferme, nous pourrons vivre en autonomie quasi totale.

Bien sûr, il nous faudra encore nous faire livre quelques matières premières de base, tel le lait, car nous n'avons raisonnablement pas assez de terrain pour y laisser vagabonder une vache, ou la farine, pour la même raison de trop peu de superficie dédiée à la culture céréalière. Idem pour le coton ou le lin, bon, on fera venir des rouleaux, c'est pas grave.

Pour résumer :

- avec le potager, on sera gavés de tomates et autres légumes à choisir ce printemps.

- quelque part à la cave de Duffau square, il doit y avoir encore l'historique yaourtière de mes parents : faut aller la récupérer, et ce sera bon pour mon alimentation ultra-yoghourtisée.

- après un an de glaces et sorbets variés confectionnés par la Mother, je suis convaincue par sa sorbetière magique : je n'ai plus qu'à investir rapidement dans une telle machine.

- question vêtements, je sais coudre.

- les fauves s'entraînent à s'auto-alimenter avec souris, lézards et oiseaux.

- sans oiseaux, nous devrions pouvoir faire récolte de cerises, et puis ensuite, on aura les pommes et les poires : fruits frais, secs ou en conserve, on tiendra l'année.

- j'ai ma machine à pain.

- 3 ou 4 poules, et on aura des oeufs.

Restent DEUX problèmes : la VIANDE (pour la fraction masculine qui gîte ici, hein, parce que moi...) et la BIERE.

Eh bien, depuis hier, la bière n'est plus un problème ! Figurez-vous qu'il est maintenant facile de brasser soi-même sa petite cervoise perso !

Je ne m'en remets pas : la joie m'anime !

biere1.jpg

biere2.jpg

Le problème de la bière étant devenu mieux qu'une solution, carrément un vrai plaisir, reste la viande.

Voyons... L'Héritier étant à un âge où toutes les orientations sont possibles, un bon aiguillage vers les métiers de la boucherie, et l'affaire est dans le sac ! :-D

A bientôt à La Ferme !

Signé : Zigobelle G. D. Ingalls !

Repost 0
10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 00:00

Qui, de ma génération, ne se souvient de ce célèbre feuilleton ?

A peine 3 notes de musique, et je suis certaine que vous plongez tout droit au coeur de la savane !

 Eh bien aujourd'hui, j'aimerais bien pouvoir faire autant de miracles que le Dr Machin et sa fille Paula, parce que, je vous le dis, à la lecture de la presse, ces temps-ci,  y a ben du malheur chez nos amies les bêtes...

 

J'adopterais... le petit héros du film Bonobos. Pas besoin de faire de longs discours, sa photo suffira à vous faire comprendre à quel point JE CRAQUE pour lui !!!

bonobos.gif

 

J'adopterais... la pauvre baleine qui chante pas comme les autres. C'est ma correspondante à Berlin qui m'a transmis l'info, lisez plutôt son triste destin : la pauvre bête "a la malchance de chanter sur une fréquence différente de celle de ses congénères (en gros, 51,75 hz, soit environ 25 Hz au-dessus des autres baleines). Résultat, elle a beau émettre des appels, à raison de deux à six chants de cinq secondes environ, aucune autre baleine ne les entend !  La conséquence, c'est que cette baleine vit seule, à l'écart des autres... et ceci depuis au moins 20 ans !(...) on ne sait pas grand chose d'autre, ni la cause de sa différence "vocale" (une malformation ?), ni son apparence, puisque personne ne l'a jamais vue. Tout au plus a-t-on constaté qu'elle n'empruntait pas non plus les routes de migration connues des autres espèces de baleines. On la repère juste de temps à autre.... " (http://etrangenature.blogspirit.com/archive/2011/03/03/le-chant-de-la-baleine-solitaire.html)

 

J'adopterais .... et je débaguerais les malheureux manchots royaux. Je lis avec émoi : "Les chercheurs ont constaté que les manchots bagués (à l'aileron) ont engendré 39% de poussins en moins et que leur mortalité a été 16% supérieure à celle de leurs congénères non bagués. En outre, l’étude suggère que les manchots bagués réagissent différemment aux changements climatiques, les chercheurs ont en effet constaté que les oiseaux bagués arrivaient plus tard sur l'île pour se reproduire." (et en plus, je m'inquiète et je me demande si c'est pareil pour nous, cette histoire de bague, et si c'est pas une enquête pour dégoûter les gens du mariage...)

manchot.jpg


Je n'adopterais pas ... de cougar, hélas, puisque ma 3/4 m'a appris, il y a quelque temps, que cette espèce de puma de l'est américain a officiellement été déclarée disparue, aucun individu n'ayant été observé depuis les années 30. Triste.

cougar.jpg

(un puma, qui ressemble au cougar, j'ai pas mieux)

 

Encore plus triste ! Je n'adopterais pas KNUT parce qu'il vient de mourir  dans son zoo natal à Berlin. Vous vous souvenez de la knutmania, cet engouement pour l'ourson polaire né en captivité ? Eh bien le pauvre petit a succombé il y a peu à une encéphalo trucmuche fulgurante. Atroce, j'en ai vraiment gros mal au coeur. A peine 4 ans ! Un destin bref et pathétique.

knut.jpg

  Ah ! Si j'étais Daktari....



Repost 0
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 13:39

Ce matin, trois garçons au CDI, genre ceux qui ont mué et dont la grosse voix, malgré leurs efforts, bourdonne et crée un bruit de fond pénible... Ils se précipitent vers un livre, un seul, gros, s'installent vite. A tous les coups : le Guiness des records. Table la plus éloignée de mon bureau, mais je les vois quand même très bien. Je regarde vaguement, l'un semble faire la lecture aux autres, qui commentent ou questionnent... je ne sais.  Ils ne chuchotent pas assez, je leur demande de faire moins fort. Re. Et re. Finalement, je me rends à la source du problème et vais voir un peu ce qui génère ce bourdon. Sur la table, c'est la Bible. Le chapitre, c'est la Genèse.

Sans rire, Vincent lit la Bible à ses copains. "Comme dans les monastères, madame".

Ils sont en 5ème et, en effet, la vie des moines, l'influence de l'Eglise, le roman, le gothique... c'est leur programme de lettres et d'hist-gé en 5ème. Ils "jouent aux moines". Ils ne s'asticotent pas, ne se laissent pas aller à ce langage si grossier qui leur vient si aisément... L'expérience les ravit. Ma foi, moi aussi. Instant de grâce !!! :-D

Y a d'la joie, ici : ce soir, on est en vacances !

 

Au handball, figurez-vous, on ne pivote pas.

Heureux hasard, je passais à une heure inhabituelle dans la cour lorsque Mme M., prof d'EPS de son état, mimait à ses élèves le bon geste (qui était peut-être une passe de ballon) et le geste-à-ne-pas faire. Or donc, comme je le disais, au handball, on ne pivote pas. Mais au basket, si. On peut. Les élèves écoutaient, apparemment intéressés et convaincus. Quant à moi, je savoure cette connaissance toute neuve. Dieu seul sait pourquoi, Il a décidé que j'entendrai cette parole aujourd'hui, et qu'enfin, après presque 4 douzaines de printemps, ma vie sera désormais un peu différente. Parce que, maintenant,  je sais. Et ça me plaît. Je sais, vous ne comprenez pas pourquoi ça me plaît. Moi non plus, du reste.

La rose est sans  pourquoi, elle fleurit parce qu'elle fleurit *...

Juste, sous le soleil, dans les parfums de fleurs, dans le quasi silence si rare de la cour, cette phrase qui a sonné, à cette seconde-là, comme une clochette de poésie.

Y a d'la joie, ici : ce soir, on est en vacances !

 

 

* Angelus Silesius (1624 –1677), poète allemand, est né à Breslau, en Silésie (aujourd'hui Wroclaw en Pologne).

Repost 0