Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 mai 2013 6 11 /05 /mai /2013 11:37

Lecteurs très bien- chéris, la Gazette, ce me semble, a battu son propre et triste record ces jours derniers : pas l'ombre d'un article, même de 2 lignes, depuis.... Ouhhhhhhhhh.... Que me dit Over-Blog ? Depuis le 15 avril !!! On a frôlé le mois d'arrêt ! Du jamais vu, puisque même en été, j'arrive d'ordinaire à faire toiurner au moins une fois les rotatives de campagne ! Non, là, franchement, ce loooooong vide est atypique et me pèse, croyez-moi !

Ce n'est pas que je n'ai pas eu d'inspiration, que nenni ! J'ai pensé vous faire profiter du miracle de la pivoine-qui-ne-fleurissait-jamais, et qui, cette année, après arrachage sans précaution et mise au cachot-de-la-dernière-chance, dans un container, a fait 7 fleurs sublimes (on sait donc maintenant qu'elle est rose shocking, après 5 ans!) : comme quoi, la menace ne sert à rien, mais l'application des peines avec sévérité, ça paye ! Avis aux parents, profs, juges et autres ordonnteurs de justice ;-))

pivoine.jpg

Ou bien aussi l'autre miracle : ma première grappe de glycine, idem, c'était pas gagné, mais elle l'a fait, la mignonne, elle a fleuri !

J'ai vu passer des Doodles dignes de figurer dans ce colonnes : je n'ai pas publié.

J'ai passé une semaine à Londres : je n'ai pas publié.

Berlin : pareil...

Voilà, je me pierregrossise, je voyage tout le temps et du coup, ma Gazette est en carence ! Saison oblige, la jardin passe avant, famille (nombreuse)  oblige, ce que je nommerai avec amabilité "l'Intendance" passe forcément avant aussi, et que me reste-t-il, comme temps ? Même pas celui de gratter un peu les cordes de Marie-Violette (progrès, donc = aucun).

Quant à la Gazette, ben voilà : encéphalogramme plat. J'ai eu même la peur, ce matin, d'avoir oublié mes codes d'administrateur, c'est dire !!!

Déprimant.

Mais là, ça y est, j'y suis et je ne bouge plus... au moins le temps de débuter un brouillon d'article. Avant d'aller faire sonner ma batterie de cuisine because on frise midi. Je resterai dans des gammes et des accords basiques,  je vous rassure : il nous reste tout ce qu'il faut du bon repas d'hier soir (l'avantage d'avoir des invités, c'est qu'on fait des efforts particuliers, et y en a telllement qu'il en reste le lendemain ;-)). Yapuka faire swinguer quelques oeufs au plat*** et hop ! Le tour est joué, et le set est gagné !

Mais revenons à nos moutons, et après ce long prologue en forme de plainte, je vous révèle enfin, Lacteurs fidèles, le sujet du jour, ce mémorable Jour de Reprise des Rotatives ankylosées : ce sera un Coup de Coeur pour un livre.

Parce que, hein, il n'y en n'a pas des kilomètres d'articles sur mes emballements littéraires. Je vous épargne. Je garde ça pour mon beau cahier de lecure (rose).

Mon Coup de Coeur, cette fois-ci, est assez rose, d'ailleurs, lui aussi. A l'instar de mon cahier de lecture.

L'embellie.

livre_l_572040.jpg

Comme d'hab, je serai plutôt brève. Je n'aime pas me répandre et tout dire de l'oeuvre, façon critique-fleuve. Il me plairait juste de vous dire mon émerveillement, de vous communiquer mon enthousiasme et de vous donner l'envie de partir à votre tour (pour ceux qui ne l'ont point encore lu) à l'aventure avec ... je ne sais son nom.

C'est une jeune femme, qui vient d'être quittée par son mari pour une autre. Elle est un peu à l'ouest... Sa meilleure amie lui confie son fils, un gamin de 4 ans, qui oscille entre handicap et et génie. Elle a du temps. Elle a de l'argent (inattendu et bienvenu). Elle part. Pas dans les îles, pas au soleil. Sur une île : la sienne. Pour en faire le tour, grosso modo, et s'arrêter à l'est. Et quel est ! Moi j'appelle ça le Nord. On est en Islande, en novembre-décembre... Une heure de jour, de la pluie continuellement, de la boue... Et cet apprentissage de la maternité fortuite. Et des rencontres. Simples. Tout est simple, dans ce roman. Tout est poétique, mais d'une poésie un brin  incongrue. Ce n'est pas que ça décolle dans les hautes sphères, non, non, non ! Cela a la vraie couleur de la vraie vie ! Y a du gris, y a du brun, du noir... le rose, le bleu, c'est à nous de le découvrir, de le faire surgir, de le peindre ! Avec trois fois rien. C'est une histoire de VIE. Nulle ombre de niaiserie. On glisse au fil des jours avec l'héroïne et son petit compagnon, on voyage avec elle parce qu'elle est douce sans être insipide, parce qu'elle est fantasque sans être timbrée, parce qu'elle avance mais sans forcer la cadence.L'auteur au nom imprononçable a une écriture d'une délicatesse infinie, irisée de tendresse et d'humour : on se régale !

D'ailleurs, le livre se termine par un appendice peu commun : "Quarante-sept recettes de cuisine et une recette de tricot". Tout a été bien entendu cité dans le corps du récit : ne reste plus qu'à se lancer. Inutile de vous dire que lesdites recettes ne satisferont pas les esprits rationnels épris de grammage, de litrage, de temps de cuisson... Elles ressemblent plutôt de très près aux recettes que votre Gazetière couche sur le papier après une invention culinaire réussie, pour se rappeler combien ce fut bon... C'est amusant, ce fut précisément un des sujets de discussion au repas d'hier soir, cette recette de tajine au citron confit et aux multiples épices retranscrite par mes soins...et qui laissa Messire dans un certain désarroi... (mais il s'en est fort bien tiré, comme quoi, la fantaisie convient aussi aux ingénieurs qui veulent bien en faire l'expérience !)

A la fin de l'Embellie, vous saurez donc comment préparer un café bien raté, comment confier l'épluchage des oignons à un homme, dont la sensibilté est manifestement moindre et qui donc en pâtit moins, si vous n'avez ni lunettes de piscine ni masque de ski sous la main,  ou encore comment réussir un gâteau aux grosses pommes rouges que la narratrice a vu et goûté en rêve (sachant le risque que ça ne soit pas exactement pareil à l'état de veille...)

Pour la bonne bouche, comme dirait ma Mamy chérie, je vous cite les derniers mots du livre. Il s'agit de la "recette " pour des chausson de bébé au tricot (à faire faire par le grand frère ou la grande soeur) :

" Les proportions sont indiquées pour un bébé. S'il s'agit de jumeaux, il faudra en tricoter deux paires".

J'adore !

Je vous laisse découvrir ce BIJOU littéraire...avec délices...j'espère !

 

*** Ben, les zoeuôplats, c'est Messire qui s'en est occupé, me laissant galamment vaquer à mes obligations journalistiques !

Repost 0
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 15:58

Google réalise-t-il bien ce qu’il fait, en ce beau 15 avril, Jour de l’Ami des Animaux ?

Que le doodle ne rende pas hommage à notre cher Angel boy, on peut comprendre : il est encore bien trop jeune et bien trop vivant pour l’exercice mémorial. Mais de là à ENCENSER le type qui a osé rendre possible la torture de MILLIONS d’élèves innocents et à profil littéraire, franchement, faut oser !

leonhard-euler-google-doodle-150413.jpg

 

Leonhardt Euler :  au moins a-t-on un nom à maudire ! ;-))

 

Je lis « On lui doit par exemple la notion de fonction mathématiquef(x)=y, ainsi que de nombreuses formules permettant des calculs rapides pour ces fonctions. »

Notez : « calculs rapides ».

Alors là, je suis morte de rire, Lecteurs chéris ! Calcul rapide, pour moi, c’est un peu comme « Il marcha longtemps le long de la  mer sèche » ou «  On sentait d’emblée en lui  une mollesse rigide… »


Sur 1 point : quelle est la figure de style employée dans les deux phrases du paragraphe précédent ?

Eh oui, chez « nous » aujourd’hui, c’est le Brevet blanc de français.

Alors, Herr Euler, bon anniversaire, mais quand-même, vos formules, équations et autres instruments de torture médiévo-mathématiques, moi, Gazetière, je ne les honorerai pas !

Ni aujourd’hui, ni demain ;-))

 

Je ne rendrai grâce qu'à l'inventeur de la calculette (et encore, le modèle "non scientifique"). C'est qui, d'ailleurs ???

Repost 0
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 20:30

Enfin !

Après une longue gestation, Marie-Violette est arrivée ce matin à la Ferme.

On l'attendait depuis février, c'est dire !

Mais ça valait le coup d'attendre, Lecteurs Chéris. Car c'était ELLE et nulle autre.

Fallait patienter, la patience n'étant pas le fort de votre Gazetière ? Qu'à cela ne tienne : on a patienté.

On était même prêt à attendre plus longtemps encore s'il avait fallu. Pourvu que ce soit ELLE.

Et puis, ce matin, sans prévenir, elle a été là.

 

J'ai sauté partout, faite-moi confiance !

Marie-Violette est là ! Marie-Violette est là  !

J'avais peur qu'elle arrive pendant ma semaine à Londres ou durant celle à Berlin (pour...une fois, non, deux, que je voyage...longtemps!)

Ben non. Sans prévenir, elle est arrivée !  Marie-Violette est là ! Marie-Violette est là  !

 

Ma si joooooooooolie Fender... Une Alkaline Trio Malibu !

Un vrai bijou ! Petite, mais avec un joli son. Et sa rosace en coeur.... Et sa caisse vernie, en palissandre, si brillante ! Et son dos en acajou !***

La voici présentée, admirée, accordée, essayée, adoubée, même, dirais-je !

 

Lecteurs Bien-Aimés, en exclusivité, je vous présente, avec fierté,

Marie-Violette !

 

fender.jpg

 

***Ah qu'elle était jolie la chèvre de M. Seguin ! Avec ses sabots vernis...etc... ça vous rappelle vos récitations d'enfance, non ?

Repost 0
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 11:44

Je sais pas vous, mais nous, à DonaldVille, la St Patrick, cette année, on l’a complètement oubliée ! J’ignore le pourquoi du comment, franchement, c’est incompréhensible : personne n’a réagi, nul n’a proposé un tour au pub, ni inondé l’air ambiant de musique irlandaise.

 

C’est peut-être parce que c’était le dimanche, dernier jour des vacances (« de février » !!!) : du coup, ce jour-là, on n’a pas relevé le capot de l’ordi, on n’a effectué aucune recherche (incredible !) et on n’a pas vu le Doodle. Qui nous sert de pense-bête, parfois… Si Google ne nous dit pas, on ne sait plus ? Nous voici tellement dépendants de Google qu’on en oublie les fondamentaux : DANGER ! 

On s’est juste réveillés au printemps, réalisant subitement que c’était passé ! Verts... de déception ! Alors on est quand-même partis fêter la bière au pub… en léger décalé mais  après la victoire de l’UBB vécue en direct au stade… c’est déjà pas si mal !

Voici donc ce que vous avez peut-être vu, Lecteurs attentifs et informés, et ce qu’à la Gazette, on a carrément loupé :

 

GoogleDoodleStPatDay2013-.jpg

(ne dirait-on pas tous les rejetons Call-Du-Geor en pleine gigue irlandaise ???)

 

Et tant qu’on est dans les logos Doodle, pour nourrir ma collection, en voici un d’hier. Comme les viennoiseries de la veille, je vous le fais à moitié-prix :

 

doodle_4.jpg

 

Je le mets en vitrine car je le trouve franchement BEAU. Mais j’avoue qu’il n’évoque rien en moi, hormis l’océan de mon inculture… Maria Sybilla Merian, née en Allemagne en 1647, morte aux pays-bas en 1717. Naturaliste artiste peintre, elle a paraît-il fait grandement avancer l’entomologie grâce à ses croquis et illustrations (métamorphose des papillons, entre autres…). Outre-Rhin, elle est célèbre, puisqu’elle figurait même sur les billets (les derniers Marks, juste avant les Euros). Aucun souvenir pour moi, malheureusement.

 

Et puis, y a le Doodle frais du jour! Que je publie car non seulement il est plutôt réussi, mais également parce qu'il rend hommage à un décorateur (Belge, comme Hercule Poirot et Tintin) que j’apprécie beaucoup : Henry Van de Velde (Henry, pas Ernest, celui de la célébrissime Méthode Rose, bien connue des apprentis pianistes !!!)

 

henry_van_de_veldes_100th_birthday-1402005-hp.jpg


Alors, ce Monsieur, je lui dis MERCI, parce que j’ADORE le style dans lequel il a créé ! Des maisons, des meubles, des objets.

Si j’avais les moyens…

La Ferme (aux volets verts)  ressemblerait à sa maison : simple, mais qui fait rêver…(la chaumière de Blanche neige ou celle des soeurs Dashwood, relookée Art Nouveau!)

 

1vdv_mais1894-1896.jpg

 

J’aurais un beau bureau, chez moi, mais aussi au CDI, pourquoi pas ?

 

bureau.jpg

Un …ou deux… beaux fauteuils…

 

Henry_van_de_Velde_Graf_Kessler_Diplomats_Chair_5bl.jpg1vdv_faut1898.jpg

 

 

 

 

 

 


Et puis, des belles assiettes, des flûtes à champagne…

 

J’arrête là, parce que vous allez croire que je fais une liste façon Will and Kate ! Mais soyez rassurés : mon mariage, c’est déjà passé, et de toute façon, je suis contre les listes ;-)) Sauf celles de trucs à faire... Et là...justement... faut que je bosse ma guitare... (et c'est pas du luxe, croyez-moi!)


Alors... DIE ENDE !

Repost 0
30 mars 2013 6 30 /03 /mars /2013 14:49

...celui auquel vous n’échapperez pas, Lecteurs chéris ? Le petit régime de printemps !

 

garf.jpg

 

Ou comment vous alléger des 3 ou 4 kilos pris  cet hiver, pour ne pas trop déborder du maillot de bain que vous arborerez d’ici peu au Ferret pour les plus « Petits mouchoirs » d’entre vous (j’en espère zéro  chez mes Lecteurs)…à  Lacanau, Hendaye ou Carcans pour les banals Bordelais en goguette, voire au bord de l’étang sauvage ou  à la piscine municipale ou à celle du camping pour les plus…enfin les moins…enfin, mes Lecteurs habituels, quoi ;-))

Tous les magazines ont dû commencer : je n’ai pas eu le loisir de reluquer les kiosques ces derniers jours un peu fous, mais j’en mettrais ma main de Gazetière à couper. Perdez 3 kg en 3 jours ! Cure détox sans souffrir ! Le petit régime des gourmandes : 5 kilos de moins en ne mangeant que des Tagada ! Maigrissez par la force du mental… Enfin, vous imaginez la variété des couverture confédéres autour du même INCONTOURNABLE thème. Exit la crise, le chômage, le nucléaire ou la guerre au Mali. La GRANDE CAUSE, c’est la fonte de la banquise, pardon, de la petite bouée qui ceinture notre taille de surnourris programmés génétiquement pour des périodes régulières de disette !

La Gazette, évidemment, SE DOIT de satisfaire son lectorat angoissé par la fin proche des mois en R, ceux où l’on peut, à la fois, manger des huîtres  à satiété et se planquer sous des gros pulls pour profiter tranquillement de leur apport calorique :-). Eh oui, dès le mois de mai, les huîtres, c’est ceinture, et si on ne veut pas jouer les baleines au bord du Bassin, le régime c’est maintenant !

garf2-copie-1.jpg

Je vous ai donc trouvé quelques formules qui ont eu et ont encore leur heure de gloire et c’est normal car elle sont (pour certaines) parfaitement efficaces.

Prêts à plonger dans l’imagination sans borne des inventeurs de maigreur ???

 

Option n° 1 : Manger tant qu'on veut sans grossir


1 - Naturel et simple : LE TENIA.

Pas besoin de se forcer à manger de la viande de porc mal cuite pour un résultat incertain. Dans les années 50, un labo américain mit au point une gélule contenant des œufs de la charmante et solitaire bestiole… Grand succès, efficacité, mais interdiction des autorités au bout d’un certain temps. Avoir le vers solitaire est quand-même une vraie maladie parasitaire qui, certes, fait perdre du poids mais affecte aussi la santé ! Gott sei dank, il existe encore de nos jours des fabricants de la pilule vermicole interdite, il existe également Internet pour se la procurer, et vous vous en douterez, il existe des consommatrices enchantées… notamment dans le milieu des top-models. Etonnant….

 

2 - Naturel encore, et économique : le régime VINAIGRE.

Plus ou moins inventé par le grand poète romantique Lord Byron (1788-1824), qui, fier de sa silhouette squelettique, entretenait son image éthérée par l’absorption de grandes quantités de vinaigre. Ses groupies de l’époque l’imitaient, se vidant allègrement de tout kilo excédentaire (et des autres aussi) en vomissant et par le biais de diarrhées sévères. Cool, sans vilain jeu de mot… ;-)

De nos jours, le vinaigre est à la mode pour faire son ménage écolo, et, en plus, il en existe des tas de sortes à tous les arômes. J’ose dire « pour tous les goûts » ! Elle est pas belle la vie ?

 

Option n° 2 : Manger le moins possible pour ne pas  grossir

 

1 - Toujours aussi naturel et, somme toute, particulièrement économique : l’AIR DIET.

Qu’on a tous pratiqué dans nos très jeunes années quand on jouait à la dînette, au restaurant, à ce genre de faire-comme-si. L’astuce est simple comme bonjour. On met le couvert, on se sert pour-de-faux, et on fait comme si on coupait sa viande, piquait sa pomme dauphine, mâchait tranquillement sa bouchée…etc. Sans oublier de se tamponner les lèvres avec sa serviette après. Le corps, soi-disant berné par ces gestes conditionnés, croit qu’il est rassasié…. Je vous jure que  ce n’est pas moi qui invente ! Je pense que ça marche de façon… fulgurante ! Et qu’on règle définitivement son problème de poids…et tous les autres avec en quelques jours à peine ! Comme dirait l’autre, c’est estomaquant, non ?

 

2 - Naturel, encore une fois, presque hygiéniste, dirais-je : le COTON.

A la mode sur certains forums actuels. Le recyclage des Demake up ! A avaler doucement, légèrement imbibé d'huile de paraffine pour que ça glisse mieux. Cette huile ne se digère pas, elle tapisse juste le tube digestif sans laisser passer la moindre calorie. Alleluia. Après avoir saturé l’estomac de coton, boire pour le faire gonfler et procurer une sensation de satiété. Donc, plus faim. CQFD. Fibre parfaitement non assimilable, le coton sera évacué… s’il ne bloque pas l’intestin. Après…je ne sais pas…. Le Destop, peut-être ?


 

Option n°3 : porter des lunettes !


1 - La réalité…augmentée. Avec des lunettes hight tech (je n’entre pas dans les détails) on peut faire croire à notre cerveau qu’on mange beaucoup plus que la quantité ingérée. Car on voit plus gros, donc, on a l’impression qu’on est plus vite rassasié. Ou alors, on avale une endive à l'eau mais on voit un rocher Suchard à la place et on croit vraiment qu'on mange un truc hyper bon... Illusion d’optique. Il paraît que ça marche !

Etonnant que ça n'existe pas encore pour lire sa feuille de paie...;-))

 

2 - Plus simple, plus économique.  La réalité augmentée du pauvre, si j’ose dire ! Flippant, bluesant mais au moins sans danger autre qu’une petite déprime : les lunettes bleues. Ce sont les Nippons qui ont inventé le concept. Affublés de verres bleus toute la journée, nous serions zen et calmes. Pas du genre à avoir des besoins compulsifs de se jeter sur la nourriture. Qui, colorée de bleu, ne donne pas envie. La viande semble avariée, les légumes anémiés, les desserts écœurants. Alarme sanitaire ! Notre cerveau reçoit des signaux  de mauvaise qualité nutritionnelle, donc, on perd le goût, l’envie et on arrête de manger très vite. Il paraît. Je n’ai trouvé aucune trace d’étude scientifique prouvant que ça fonctionne, mais, au moins, on a peu de chances de tomber malade, et donc, débordant ou pas des coutures du petit maillot, on a au moins des chances de le mettre et de rester en vie jusqu’aux vacances ;-))

 

Après lecture de la liste ci-dessus...c’est pas si mal !!!

 

reg.jpg

 

http://www.regimes.net/petit-historique-des-regimes-les-plus-absurdes/

http://www.plurielles.fr/sante-forme/huile-de-paraffine-

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Japon-les-lunettes-de-regime-une-invention-amincissante

Repost 0
22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 19:55

file210c655d973f47f095bca592df045536.jpg

 

Déjà qu’on nous avait changé nos Raiders, nos Treets, notre Carte Vermeil et j’en passe…

Déjà qu’on nous avait privés du cadeau Bonux et des super barils de lessive à l’ancienne…

La Roche aux Fées, disparue !  Suma, Mammouth, Prisunic : tombés aux oubliettes !

Copaya, le chocolat blanc à la noix de coco de Milka, qui fit le bonheur de ma jeunesse ? Evanoui !

J’en passe, et pas des moindres… Et là, ce matin, le scoop de France Info ? Les BLAGUES CARAMBAR disparaissent dans quelques jours ! Chronique d’une mort  annoncée : j’en suis traumatisée !

pois.gif

J’ai pensé à un poisson…mais c’est un peu trop tôt, non ? A moins que ça fasse comme dans les grandes surfaces : en juillet, les rayons affichent les articles de rentrée, en octobre, ce sont les jouets de Noël, en  février c’est les chocolats de Pâques, etc.

Mais là…si c’est vraiment vrai…

C’est une INSTITUTION, quand-même, ces blagounettes, non ?

images-copie-1.jpg

Le fait qu’elles ne soient pas drôles n’a rien à voir dans l’histoire. La blague carambar est un rocher, un bastion, un repère qu’on pensait inaltérable. POURQUOI diable les faire disparaître ? Parce que je ne les lisais pas ? Ni vous, sans doute, Lecteurs amateurs de carambars. Mais, je le répète, le problème n’est pas là, dans le fait qu’elles soient marrantes ou pas, dans le fait qu’on prenne la peine de les lire ou pas. Franchement, sortir les lulus pour lire cette petite phrase rouge pâle, je crois que je ne l’ai jamais fait. Et comme ça fait belle lurette que sans lesdites lulus, je ne vois plus rien de petit… mais j’ai de petites voix qui me les lisent moi ! A la maison, ou même, encore, au collège ! Les devinettes, les blagues… Quel est le comble pour …. ??? Oui, les réponses sont nulles, et alors ? Depuis quand est-ce important de mettre des choses » intelligentes » dans les bonbons ???

Car , si l’info est vraie, ce serait  bien là l’argument de la société qui distribue Carambar. Si, si, je vous jure ! Ils veulent contribuer à la formation intellectuelle des enfants. Dixit  eux, hein ! Pas moi ! Des petits  jeux éducatifs, façon quizz, remplaceraient les fameuses blagues.

Bon. Franchement, j’ai peine à y croire. On dirait bien un coup de pub, style « jetez-vous sur les derniers paquets avant que les nouveaux modèles sérieux arrivent dans les rayons ! » La PENURIE nous guette ! Comment allons-nous faire à lal Ferme, alors que la tite Dernière possède le calendrier Carambar 2013, avec une blague par jour… et une recette un dimanche sur deux ! Faut faire des stocks, vous croyez ???

 

Et d’après vous, Lecteurs perspicaces, cette histoire, c’est de l’info ou de l’intox ? Parce qu’en matière de com, faites un tour sur la Toile, et vous verrez que ça buzze de tous les côtés !!!

 

A suivre…en mâchouillant… sans y laisser une ou deux couronnes ;-))

Repost 0
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 19:50

... que vous ne verrez que sur la Gazette (chanceux abonnés!)...

 

goog.jpg

 

20 mars : c'est l'printemps !

Repost 0
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 18:29

... entre un PAQUEBOT, un PESTICIDE, une CONTREDANSE, une SINECURE et une ANESTHESIE ?

 

paquebot1.jpg

(image pleine d'indices...)

 

On peut toujours imaginer qu'endormi par l'ingestion accidentelle d'un poison agricole, on plonge dans un rêve agréable  où l'on coince la bulle au cours d'une croisière aux joyeuses soirées dansantes...

On peut toujours.

 

Mais ce n'est point là où la Gazette veut amener son habile Lecteur ! Qu'il regarde, comme un indice, la catégorie dans laquelle est publié cet article. La petite brocante des Mots. Ce serait donc, parions là-dessus, un de ces menus billets "d'étymo-jolie" ?

Oui-da, mes biens chers ! Je viens partager avec vous quelques petites découvertes du soir, rien de bien grandiose, mais des petits étonnements. Car ces mots susnommés, m'est avis, cachent plutôt bien leurs origines... anglaises !

Cela fait si longtemps, sans doute, qu'ils vivent chez nous leur vie bien à leur aise, qu'on le prendrait carrément pour des autochtones, ne trouvez-vous pas ?

 

 

Notre paquebot a immigré il y a... quelques siècles. Avant 1700, me dit-on ! " Empr. à l'angl. packet-boat comp.de packet «paquet, plus spéc. ici: paquet du courrier» et boat «bateau» att. dep. 1641 et désignant une embarcation effectuant le transport de courrier (appelée aussi post-bark ou post-boat). L'habitude de prendre des passagers à bord de ces bateaux, notamment sur les lignes régulières comme Calais-Douvres, fit que l'appellation est restée attachée aux navires de transport de passagers "

Fallait juste y penser ! 

 

L'anesthésie, employée chez nous sous le sens  de  « privation ou affaiblissement de la sensibilité » depuis 1771 est "empr. à l'angl. anaesthesia « id. » attesté  dep. 1721".

 Nos ancêtres des Lumières devaient donc employer déjà ce terme : la mode de l'anglicisme est ancienne, on le sait !

 

La contredanse, c'est rigolo : ça vient de country dance (attesté dep. 1579 en Albion) , une danse vive et campagnarde, sorte de quadrille anglais, devenue contredanse chez nous, bien avant 1700, et repartie, en 1800 et des miettes, de l'autre côté de la Manche sous la forme "francisée" de contre-dance. Chacun son tour, ça s'en va et ça revient, ça danse, quoi !

 

La sinécure... les lecteurs assidus (devrais-je dire plutôt les "lectrices"?) de Jane Austen sauront exactement de quoi je veux parler. Dans chacun de ses romans, il y a forcément un clergyman qui vit, bien ou modestement, de sa charge pastorale. Sachant que parfois, on peut avoir une "cure"... sans ouaille. Ben si. Surtout chez les British, apparemment... Le Révérend sans tracas... bénéficie d'une sinécure. "Empr. à l'angl.sinecure désignant à l'orig. un bénéfice ecclésiastique sans charge d'âmes réelle (1662 Sine-Cura, 1672 Sine-cure ds NED) puis, p. ext., toute fonction ou situation assurant un revenu sans tâche ou responsabilité réelle (1676)"

Je vois d'ici de mauvaises langues qui verraient là un synonyme de fonctionnaire. Pfffffffff ;-)) 

 

Nous voici arrivés presque au bout de la liste. Que nous reste-t-il ? Ah oui, le vilain pesticide.

Qu'on devrait éviter d'employer, au propre, comme au figuré :-))


Le super dico du CNRTL (ma bible lexicale!) m'explique (il sait tout!) :

 

"Mot anglais (mil. xxes.) comp. de pest «insecte ou plante nuisible, parasite», lui-même empr. au fr. peste* au xvies., et de -cide, du lat. caedere «frapper, abattre, tuer»."

 

Et de rajouter, façon José Bové de la linguistique :

 

"Ce mot en français est mal formé, puisque peste ne signifie pas «parasite» : Le terme de pesticide, d'origine anglo-saxonne, devrait être abandonné au profit de l'expression produit antiparasitaire à usage agricole, utilisée par l'Administration française dans les lois, décrets et arrêtés relatifs à la protection des cultures ".

 

Et, Madame l'Administration française,  INSECTICIDE, comme mot adéquat, ça ne suffirait pas ? ;-))

 

Sources (sans nitrates) : http://www.cnrtl.fr/ et http://www.slate.fr/story/69533/francais-anglais-angliscismes-franglais

Repost 0
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 13:19

 

Alors, pour tous ceux qui ont un JARDIN à l'état de FRICHE et qui voudraient trouver une inspiration A LA FRANCAISE pour une architecture végétale AU CORDEAU...

 

andr_le_ntres_400th_birthday-1104005-hp.jpg

André Le Nôtre, (Paris, 12 mars 1613 - Paris, 15 septembre 1700)

 

... la Gazette leur souhaite que l'âme d'André Le Nôtre nourrisse leur imagination et les encourage à se mettre au boulot ;-))

Maintenant.

Parce que c'est la bonne saison, à une semaine du printemps !

Repost 0
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 09:50

Lecteurs chéris, la Gazetière étant en vacances, elle avait bien entendu l’intention de commettre quelques petits articles pour alimenter sa petite Gazette en ces quelques jours de fin d’hiver. Et puis, le soleil est arrivé en douce, m’attirant irrésistiblement vers le jardin…juste après avoir terminé mon chantier de la royale Salle du Trône.

Les voici donc revenues mes vivantes heures de transport de pots, coupe, arrachage, plantage, désemballage, grattage de terre… et tutti quanti ! Le Lecteur fidèle le comprendra, la jardinière s’est réveillée et il est probable que ça va durer un petit moment , étant donné qu’il y a au moins six projets officiellement « engagés »  (extension « nomade » du potager, installation d’une rhubarbe, opération « grimpantes » à divers endroits par trop dénudés…)


Mais tout de même, vendredi, je suis sortie du trou, hein ! Ben oui ! C’était la Journée de la Femme, pardi ! Qu’il fallait, comme il se doit, célébrer avec… les copines ! Elle nous amena, nous les Donaldvilliennes, jusqu’aux moulures dorées des salons d’apparat de notre bel Hôtel de Ville, notre Palais Rohan-qui-en-jette, faut le dire ! Je ne vous ferai pas le topo de cette sortie aussi sérieuse que joyeuse, Abonnés de mon cœur, ce n’est pas l’objet du jour.


Non, l’objet du Jour, c’est ma désolation devant ces fameuses Journées mondiales… Par curiosité, je suis allée consulter la liste. J’envisageais vaguement de trouver un angle d’attaque sympa pour écrire un brin sur le sujet, je baguenaudais donc dans ma propre imagination littéraire pour saisir la petite extrémité du fil que je traquais dans les replis de mon inspiration… Après, y a plus qu’à tirer.

Partirai-je du Doodle ?

journee-de-la-femme.png

Je le trouvais moche…mais finalement plus subtil qu’on ne le dirait. Les lettres de Google n’apparaissent que si on les cherche… en creux…fort discrètement…mais indubitablement là, présentes, au milieu, impossibles de ne plus les voir une fois qu’on en a pris conscience.

J’ai aimé y voir la présence indispensable et déniée des femmes dans de nombreux pays où elles n’ont pas la parole.

Mais ça ne fait pas un article. Le point de vue historique ? J’ai commencé par la consultation du calendrier et là… J’ai su de suite que je ne continuerai pas. J’étais prête, en toute bonne foi, à jouer un peu avec ces Journées, à établir entre elles des liens sérieux, des liens, comiques, des liens philosophiques, économiques…que sais-je ? Et puis j’ai VU la Journée d’aujourd’hui. Le 11 mars. Et je vous jure, Lecteurs adorés, que ce n’est pas une blague !!!

Le 11 mars, 3 jours après celle des Femmes (qui luttent pour leur vie, pour leur intégrité physique et morale, pour leurs droits élémentaires…) c’est la journée mondiale (rien que ça !) de la PLOMBERIE !


Si, c’est vrai, je vous juuuuuuuuure !

Les deux bras ‘en tombent, et les deux jambes aussi je crois, j’en reste sur le popotin ! Rien à voir avec le calendrier des fêtes dont on connaît tous la vacuité, l’idiotie et l’unique raison mercantile (Fête des secrétasses, des Mémés, des profs, des dentistes, des balayeurs, des arrières-grands-oncles et j’en passe…), que nenni, on parle bien ici des Journées mondiales ! Qui sont, je vous glisse le lien, allez-y, vous verrez, une liste ubuesque de causes inimaginables voire surréalistes !

Faut dire que ces Journées mondiales, finalement, "personne" ne les gère. Si on est un "groupe" assez puissant financièrement, politiquement ou philosophiquement, on peut toujours décréter son jour, communiquer, organiser... et voir ce que ça donne !

Sachez donc que ce ne sont pas les plombiers polonais qui ont décrété cette grande cause, mais leurs cousins canadiens, sans doute une guilde assez argentée, voire en or massif !!!

 

La Journée mondiale de la plomberie. Diantre !

 

4083086-3d-concept-d-39-euros-robinet-d-39-or-et-dans-le-mo.jpg*** Allez, je vous l'offre !

http://youtu.be/qIBih9HtC70

 

Sources :

http://www.snipef.org/documents/WPCREVIEWJuly2012.pdf

http://www.slate.fr/story/4329/il-y-190-journees-mondiales-par

http://fr.123rf.com/

Repost 0