Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 11:43

 

Pas un, mais deux !

 

A la Casa de Allegria, on ne fait pas les choses à moitié, foi de Gazetière !

Si la famille s’agrandit, c’est qu’on passe de la taille 0 à la taille 2, directement, en sautant la case 1.

Du S au L, en oubliant le M. Je ne sais pas trop si cette procédure gémellaire, c’est ad hoc pour la  norme ISO  9001 version 2008… mais gageons que ce doit être la version 2015 anticipée ;-))

 

Sans-titre-23.gif


Bref, renseignements pris, il semblerait que la gestation (de l’idée), restée secrète, daterait quand même d’il y a deux mois : depuis novembre, « il était question d’un chat », comme dirait quelque tanguero de ma connaissance. Des complications de communication interne ayant retenu la nouvelle intra muros, c’est avec  enthousiasme et surprise que la Gazette a appris il y a à peine 4 jours l’arrivée imminente d’un mistigri ou d’une mistigrette en stand by à Izon, charmante commune girondine lovée sur les bords de Dordogne…


On chante, on rit, on s’émerveille : ça y est, l’Angel 3 et son Garde du Corps se lancent et rejoignent les Cat’s families ! De joie, vous l’imaginez, on n’en peut mais.


Les heureux adoptants passent à La Ferme emprunter une malle étoilée aux couleurs de la Ménagerie Call-Du-Geor, et c’est le départ vers la pouponnière… Sera-ce Lilou ou Nala, dont on ignore encore s’ils sont mâles, femelles ou un de chaque (je n’ai pas écrit « les 2 » pour éviter toute confusion sémantique !)

 

Quelque temps après, l’on reçoit à la Gazette une brûlante dépêche de l’AFP (ou c’est tout comme) : « Finalement, elle a pris les deux !!! »


Sur mon charmant popotin, je suis restée, Lecteurs adorés !

Après des années de résistance acharnée, voici notre Jeune Ange rendue, vaincue, passée au camp « adverse » ! Alors, tant qu’à faire… allons-y  franchement ! Quitte à franchir le pas… ma foi, ils ont bien raison, les S-G-C !!! Deux minets d’un coup, ce ne sera pas plus de changement qu’un seul. Et puis, comme dirait leur nouvelle maîtresse fort attendrie : « Comment les séparer ? Comment choisir ? ». Et son Homme, sans aucun doute,  de ne pas la contredire…. ;-))

 

Hier soir, on fêtait l’événement comme il se doit en buvant des bulles, et il ne se trouva personne, dans l’assemblée, qui n’approuva pas la courageuse et généreuse décision !

 

 Fin plus heureuse que Le choix de Sophie, le choix de Nathalie fut certainement le bon !

 

sieste-copie-1.jpg

Comment les séparer ?

 

siamois.jpgSoeurs siamoises...

... mais pas identiques !

 

bleu.jpg

hibou-copie-1.jpg

Nala joue le hibou et Lilou quitte la main d'Angel !...

Repost 0
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 14:24

C’est l’heure où c’est déjà demain. Et quel demain ! Le Premier Jour du Nouvel An.


Le chœur des Anges chante. Jubilate coeli.

 

On commence à être au point, vu qu’on a répété dès l’apéritif. La jeunesse ne traîne même plus vraiment des pieds et apporte son écot à cette prière aussi recueillie que joyeuse.

Angel’s Band est à fond.


Dans les coulisses, un des Gardes du Corps œuvre dans l’ombre plutôt que de donner de la voix.

L’instinct, peut-être ?


Une silhouette malvenue dans l’entrée. Elle n’avancera pas de plus de 2 mètres vers le Saint des Saints : les Gardes du Corps (GDC) sont d’une fulgurance sidérante.


Le premier démarre à fond. Le deuxième le talonne au quart de seconde, laissant le chœur égrener ses dernières vocalises. Le temps pour le troisième de rejoindre ses acolytes.


Un intrus est passé par-là : le Premier l’a vu, le second l’a coursé, les trois l’ont rattrapé. Sermonné… Il ne reviendra pas : 1, 2, 3… combien sont-ils, là-dedans, encore, les GDC des Anges chantants ?


Western à Angels’City pour démarrer 2013 : nos GDC sont VRAIMENT d’excellents et célestes boucliers !

 

Suivant le modèle de St Michel terrassant le Dragon, ne méritent-ils pas de devenir officiellement les Archanges ou même les Séraphins à 6 ailes de notre très chère Troupe ?

 

michel.jpg

 

à suivre...

Repost 0
31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 19:45

C'est le moment pour la Gazette de souhaiter

à tous ses Lecteurs adorés

 

...

 

 

de l’apaisement,

des gestes réconfortants, reçus et donnés,

du renouveau, des belles surprises,

des rencontres enrichissantes,

des petites joies (et pourquoi pas des grands bonheurs)

et bien sûr

de la musique (plein !),

de bonnes lectures (jusqu’à plus soif !),

des spectacles (géniaux),

de bons petits repas en famille et entre amis et…

des fous-rires à n’en plus respirer !!!

 

Avec tout ça, 2013 pourrait  être

une année

INOUBLIABLE !!!

 

bonnean-copie-1.gif

(eh oui ! j'ai fabriqué un petit hommage aux Doodles!)

Repost 0
28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 14:40

 

L’un des « avantages » des vacances est de pouvoir caser tous les rendez-vous médicaux qu’on ne peut honorer durant les semaines de boulot. Et ce qui est cool, dans ces rendez-vous, c’est la lecture de magazines dans la salle d’attente. Bon, pas chez tous, hein ! Chez certains, on a le choix entre « Mieux vivre votre argent », « Capital » et « Golf Passion »***. Evidemment, esprit ouvert, je fais l’effort de découvrir ces intéressantes publications, m’enfin, si l’attente n’est pas trop longue, c’est tant mieux. Contrairement à d’autres salles où je ne reste jamais assez longtemps pour tout savoir sur le re-mariage de Sophie Marceau ou la nouvelle maison de campagne de Kate et William. Là, je quitte mon instructive  lecture à regret…

Ce matin, j’ai mis la main sur Le Point du 18 octobre 2012. Ok, l’actualité n’est plus vraiment cuisante dans ce numéro, mais je me suis plongée dans un article de fond sur notre cher Président François. On y passait ses petites manies et autres professionnelles habitudes au crible. Un paragraphe étant consacré à son « mode de communication » .A lire l’article, je n’ai pu m’empêcher de ramener le point de vue (je ne parle pas du royal magazine, vous suivez, n’est-ce-pas ?) à mon égocentré petit nombril perso…


« Il faut aussi savoir décoder ses mots, qui sont autant d’ordres courtoisement édictés. « J’aimerais beaucoup que… » signifie qu’il faut agir sans tarder et sans tergiverser. « J’ai réfléchi, on pourrait faire… » n’offre pas plus d’alternative : il faut exécuter l’idée présidentielle. Et si Hollande, en fin de journée, demande poliment à un collaborateur : « Où en êtes-vous ? » c’est que le dossier traîne trop à son goût » (…)


Je lis cela et je me pose sincèrement la question : a-t-on besoin qu’on traduise ces paroles ? Ne sont-ce tout simplement pas des évidences ? Ces phrases, dans votre bouche, Lecteurs chéris, veulent-elles dire autre chose ? Sur les lèvres de votre Gazetière, il est certain, flagrant, indiscutable qu’elles ont le même sens à 100%100 !


J’en entends d’ici dire que ma conception du temps n’est pas forcément la même que pour d’autres… Je suis rassurée, mon Président, lui, au moins, partage ladite conception.

C'est un président normal, qui parle normalement. Comme moi.

Quand les mots franchissent la barrière de nos dents, comme dirait Homère, c'est qu'il est temps. C'est mûri, c'est dit. L'emploi éventuel du conditionnel est à comprendre comme un vernis, une lasure, une belle finition à la cire d'abeille...;-))

C'est tellement plus joli...

Et puis d’abord, depuis quand serait-on  obligé de hurler des ordres comme un adjudant de la Légion pour faire comprendre à l’entourage que (……..au choix ,remplir sur les pointillés….…) C’EST MAINTENANT ???

 

  Agir-Maintenant

 

*** Dès la salle d’attente, même sans lire l’affichage, on sait , chez ceux-là,  qu’on va sans doute payer une consultation avec dépassement…

Repost 0
25 décembre 2012 2 25 /12 /décembre /2012 18:57

C'est Noël.

La nuit se meurt, elle ne le sait pas encore.

C'est Noël.

Une petite lumière est née.

Ténue.

Fragile.

Cette petite lumière, pourtant, réduira la ténèbre à néant.

Patience. Il s'agit juste de ne pas la laisser s'éteindre,

de l'entretenir, de la laisser grandir.

C'est Noël ! Que la joie vous illumine,

mes Lecteurs Bien-Aimés !

C'est Noël !!!

 

marie.jpg

Repost 0
23 décembre 2012 7 23 /12 /décembre /2012 11:24

Votre petit Jardin de l'Avent doit être en train de devenir super chouette, non, mes Lecteurs Chéris ?

J'espère que vous trouvez un peu de temps et d'envie pour en prendre soin :-)

 

J'ajoute ce matin une dernière petite graine. Pas la plus facile à cultiver... Si vous saviez comme je le sais !

 

priere.gif

 

Il est temps, il est toujours temps, car c'est toujours la saison de cultiver la PRIERE !

On ne sait pas toujours qu'on en a besoin (comme les petits pois de Pipiou!!!) et pourtant...

La PRIERE est la porte ouverte vers une verticalité nécessaire et bienfaisante !

Pourquoi nous en passons-nous si facilement ? par manque de conviction ? de temps ? parce qu'on croit qu'il y a une bonne méthode...qu'on n'ignore ? Je n'ai pas les réponses à ces questions, mes abonnés bien-aimés... :-))

 

Mais en cette dernière semaine avant Noël, je fais comme quand j'achète un nouveau bougainvillier ou une énième orchidée : je veux essayer encore, je veux y arriver vraiment !


Je sème cette graine de PRIERE et je me dis : à côté de l'ESPERANCE, elle devrait se plaire, je devrais parvenir à la faire pousser bien haut !!!

 

Et vous ? ça vous dit ?

 

" Comme le roseau prend la direction du vent,
votre vie par la prière prend celle que vous souffle l'Esprit."

 

(qui a dit ça? je ne sais pas !)

 

FLEUR-POT-ORCHIDEE-ROSE-100510.gif

Repost 0
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 08:47

Ce petit doodle Casse-Noisette***, trop délicieux pour que je ne le colle pas dans un article de ma Gazette, me servira habilement à introduire un sujet nom moins savoureux et tout aussi  sucré : le miel arc-en-ciel de Ribauvillé.

 

120th_anniversary_of_the_nutcracker_ballet-992006-hp.jpg

 

L’affaire a déjà quelques mois…

A Ribauvillé, charmante bourgade alsacienne où furent cuits et décorés les Pains d’épices commémoratifs de mes glorieuses épousailles en avril dernier, lors de la récolte 2012 du miel, quelle ne fut pas la surprise des apiculteurs ! Ils trouvèrent dans les rayons de leurs ruches un étonnant produit, sucré, certes, mais bien loin de la couleur ambrée convenue…

 

-miel-a-une-drole-de-couleur.jpg

 

Mais koicéty ce miel bleu, verdâtre ou même façon Nutella ? Un coup des Martiens, les petits bonhommes verts ?  Pas si loin, vous allez voir….

Affolement, déconvenue (on ne pourra pas la vendre, cette sidérante substance, elle a bon goût mais ne répond pas aux normes…), interrogations multiples, enquête… et découverte du pot-aux-roses !

Des roses, de fait, il n’y en eut guère en Alsace cet été.

Ni d’autres fleurs. Le climat fut rude, trop froid, trop pluvieux, navrant les massifs et les prairies et contraignant les butineuses à se rabattre sur ce qu’elles trouvent… Et elles ont trouvé, les vaillantes ! Pas des fleurs de houblon, non, non, non….

Point trop loin de leurs ruches, figurez-vous, se trouve une agréable petite usine de méthanisation… Soit la production de biogaz avec les déchets agricoles et alimentaires de quelques industries voisines… Dont…dont…. Dont … ? Une unité de la société Mars….qui fabrique…des M&M's à Haguenau !!!

 

index-copie-2.jpg

 

Non, vous ne rêvez pas ! Les abeilles aussi sont accros à ces treets multicolores ! Pas de noisettes… mais des cacahuètes enrobées, bien colorées, bien sympathiques, mais rejetées pour cause de malformation… ben oui, la Qualité martienne exige un tri drastique, donc, l’usine envoie se composter tous les infirmes, boiteux, bossus et autres petits estropiés… Une vraie Cour des miracles, cette unité de biogaz !!!

Mais ce n’est pas perdu pour tout le monde. Les petites Mayas (rien à voir avec le calendrier...) alsaciennes ont trouvé que butiner dans ces cuves à ciel ouvert où les M&M's se délitent jour après jour, était plus sympa et plus fun que de se crever à extirper le nectar des rares fleurs qui ont résisté aux aléas climatiques.

Et vas-y que je te suçote le magma bleuissant, et vas-y que je te recrache un « miel » à l’américaine, qui fond dans la bouche… et certainement dans la main ! Les Zabeilles Zalsaciennes fondues d’aliments industriels, fans de colorants, assujetties au grignotage de sucreries addictives : on aura tout vu ! L’histoire ne dit pas si elles portent des Levis et écoutent du rock-and-roll, mais tout de même, l’Alsace apicole doit rester française, nom d’un chien !

 

abeille.gif

Pour revenir au miel Label Rouge, AOC, Nos régions ont du talent ou que sais-je encore, Ribauvillé et ses voisines ayant fort besoin de cet indispensable ingrédient à pain d’épices, il a fallu trouver très vite une solution : les cuves infernales sont dorénavant sous abri, inaccessibles aux mellifères ouvrières, qui devront au printemps retourner au turbin, à la mode de jadis, et butiner, comme il se doit, au cœur de chaque fleur qui voudra bien s’épanouir aux alentours de leur ruche.

Quitte à leur semer, pourquoi pas, des fleurs d'arachide...si ça peut leur faire plaisir.

 

Arachis_hypogaea.jpg

En 2013, après la fin du monde, le miel devrait être bêtement  jaune en Alsace : les bestioles sont au régime bio !

 

miel-abeilles-100399_371x268.jpg


*** Casse-Noisette, quel adorable ballet !!! Ah les Neiges, la Fée Dragée, les tasses de chocolat, les champignons chinois... Et que de souvenirs pour moi ! Notamment une répétition de la troupe de mes filles au Fémina une année, digne des Branquignols !!! « Mais je rêve, Vanina, je rêêêêêve !!! »

 

Source où j'ai butiné l'info (entre autres...)

 

 

NDLR : « Pour votre santé, mangez au moins 5 fruits et légumes par jour, pratiquez une activité physique régulière, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé et évitez de grignoter entre les repas ». ;-D

Repost 0
16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 10:58

Alors, Jardiniers de l'Avent, tout va bien pour vous ?

 

Votre JOIE et votre CONFIANCE sortent de terre ? Dans vos coeurs, ça germe, ça pointe, ça pousse ? Y a des bourgeons, des feuilles, des boutons, des fleurs, déjà, peut-être ?

 

Compagnons de décembre, j'ai pour vous aujourd'hui la fleur qui pousse tout près la confiance ! C'est une de mes plantes préférées : l'ESPERANCE !

Elle fait partie de ces arbres à noyaux durs, ceux qu'on est obligés de "stratifier", c'est à dire de faire passer un long temps d'hiver dans le sable, dans le noir, à l'abri, avant de pouvoir les mettre dehors en terre pour les voir, enfin, pousser !

 

"La stratification des graines d'arbres consiste d'une part à faire ramollir et à altérer les  noyaux qui bloquent la germination par leur étanchéité à l'air et à l'eau, d'autre part à maintenir un froid humide qui va sortir la graine de sa dormance. Dans ces conditions, les graines germeront plus facilement." (http://www.aujardin.info)

 

Comme nos coeurs, n'est-ce pas ? Avec le temps et les épreuves, nous voyons la vie différemment, nous nous attendrissons, nous débarrassons de nos certitudes, de notre force inébranlable de la jeunesse. Et alors... nous pouvons plus facilement nous laisser gagner par l'ESPERANCE. Et c'est bon !

 

Notre coeur est comme un cerisier, un pécher, un abricotier... Il lui faut être "stratifié" pour porter des fruits doux et colorés !

 

esperance.gif

 

Pour rencontrer l'Espérance, il faut être allé au-delà du désespoir.
Quand on va au bout de la nuit, on rencontre une autre aurore.

Georges Bernanos

Essais et écrits de combat, tome II (1995), La liberté pour quoi faire?


 Essais et écrits de combat, tome II (1995), La liberté pour quoi faire?

 

esper.jpg

Essais et écrits de combat, tome II (1995), La liberté pour quoi faire?

Repost 0
12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 14:56

 

 ... il (en) restera toujours quelque chose.

Du moins l’espère-t-on. Pudeur oblige.

 

Car le gros magasin à l’oiseau rouge, pour ne pas faire du pub, propose dans son catalogue de Noël, un cadeau qui pourrait être la formule magique pour donner le (bon) goût du repassage aux ménagères de moins de 50 ans démotivées (votre Gazetière, par exemple…) : la housse thermo-réactive.***

Sans-titre-1-copie-2.gif

Je n’en peux mais.

Plus on repasse chaud, plus le chippendale se dévêt.

Hot ! Hot ! Hot !

Apparemment, tout de même, il ne va pas plus loin que le caleçon. C’est pas non plus  the full monty, hein !

Mais enfin… Et en plus, c’est même pas cher ! Non, non, non ! Moins de 10 euros le spectacle renouvelable à l’envie !

 

Mes chères copines, soyons claires : si votre Homme vous offre cet obscur objet du désir, râlez, pestez, révoltez-vous ! C’est qu’il y a anguille sous roche, voire baleine sous gravillon : cela sent le message même pas subliminal comme quoi «  vous repassez si bien »…..(que ce serait dommage qu’il se fasse lui-même ses chemises 200% coton ultra-froissable).

En même temps, si votre housse antique est complètement brûlée au milieu et que vous posez un linge par-dessus à chaque utilisation pour ne pas repasser directement sur le support (Cf. ma planche de torture), c’est peut-être le moment d’investir. Mais vous-même, toute seule, de votre propre chef. Cela est complètement différent.

 

*** Déjà, rien que le nom...

 

NDLR : en tout petit dans le catalogue, ils proposent aussi la version féminine de la planche. Mais j’en parle même pas ici tellement ça n’a aucun intérêt, n’est-ce pas ???

 

Repost 0
12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 14:00

Oh  lalaaaaaaaaaa !

Ce matin, Google nous plonge direct dans les tendres souvenirs des enfants des années 60....

 

50th_anniversary_of_bonne_nuit_les_petits-979007-hp.jpg

 

Bonne nuit les petits !

Une véritable institution, cet ancêtre des émissions télé pour très jeune public, tout en marionnettes, carton et coton !

 

Et l'un de mes plus marquants souvenirs façon "Petit prince" de St Exupéry. Dans le genre "pauvres adultes...." si vous voyez ce que je veux dire.

Zoom arrière...plutôt très-en-arrière ;-)

 

Je suis chez mes grands-parents paternels, devant le poste de télévision, comme chante Francis.

Chez moi, la lucarne magique n'est pas encore d'actualité, je suis donc dans mes 4 ou 5 premières années.

Comme je suis une petite fille bien chérie, on m'a mis Bonne nuit les petits, et on le regarde même avec moi.

Comme je suis une petite fille bavarde, je commente et je pose des questions.

"Pourquoi Pimprenelle elle a toujours une chemise de nuit ROSE ?"

Et là, sidération totale, au lieu de me répondre, de m'expliquer, les adultes, eux qui savent TOUT, ben... ils rigolent.

Limite, ils se moquent.

"Qu'est-ce que t'en sais, qu'elle est rose ? La télé est en noir et blanc!"

 

Je ne me souviens pas si j'ai répondu ou pas, mais je me rappelle très bien que j'ai pensé que leur cas était vraiment très inquiétant, vu que de toute évidence, eux, ils voyaient vraiment Nicolas et Pimprenelle habillés de la même couleur.

Alors que moi, je voyais vraiment la chemise à carreaux rose et blanche et le pyjama à rayures bleu et blanc.

Et Nounours marron.

Vraiment.

 

Et là, Lecteurs bien-aimés, un frisson d'effroi me chatouille soudain le long du dos : est-ce qu'aujourd'hui, là, maintenant, tout de suite, du haut de mes -'tuit ans, je suis devenue comme "eux", à ne distinguer que des nuances de gris, ou bien j'ai gardé ma vision multicolore ???


Et vous savez quoi ? je n'ai même pas envie de savoir ;-))

 

NDLR : je n'ai pas évoqué le verdoyant Marchand de sable, car je ne l'ai jamais aimé, celui-là. Sa profession me semblait inutile, voire désagréable : est-il besoin de leur  martyriser les yeux pour donner envie de dormir aux enfants sages ???

En plus, il serait cousin avec le joueur de flûte de Hammeln, celui-là, que ça ne m'étonnerait pas... Méfiance...

Repost 0