Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 09:19
Ah non, elle ne va pas nous refaire le coup du hareng ficelé ? vous demanderez-vous sans doute, mes abonnés chéris !
Mais, non, je vous rassure de suite, je ne vous rejoue pas le mur des poèmes disparus. Je reviens sur mon hareng, parce qu'au départ, le propos était savant, avant que de devenir poétique. Savant, oui, n'ayons pas peur des mots!  Je voulais vous entretenir d'un sujet savoureux et faire de vous des lecteurs instruits en matière ichtyologique, et spécialisés en hareng, donc.
Vous en rêviez? La Gazette l'a fait !
Pêche au hareng vers 1550
http://www.greenpeace.org/raw/image_full/canada/fr/photosvideos/peche-hareng-1550.jpg

Et d'abord, savez-vous ce que signifie SAUR (que l'on trouve également sous la forme de saurE) ?
Sachez que c'est une couleur, un jaune tirant sur le brun pour être précis, dont on peut gratifier certains chevaux et faucons.
Notre bestiole poissonneuse ne tient cette couleur saure que son fumage, précisons-le : ce n'est pas sa peau naturelle (qui est bleue, paraît-il).

Ensuite, lecteurs chéris, entrez de conserve avec moi dans l'univers étonnamment varié du hareng !

Apprenons ensemble, c'est d'actualité, que la bête dont il est question était appelée (je vous parle d'un temps que les moins de 200 ans..etc.) POULET de CAREME (petit, petit, petit...ça doit être à cause de la couleur, parce que sinon, je ne vois pas bien).

Et puis, désormais, vous saurez faire la différence entre toutes les dénominations de notre poulet pré-pascal en fonction de son état :

- fraîchement salé : hareng pec
- moins salé : craquelot ou bouffi (tu l'as dit...)
- fumé et resté entier : buckling
- ouvert, aplati, fumé : kipper
- très sec, fait pour la longue conserve, c'est le hareng franc-saur.

Et quand-même, je rapporte aussi : "
Les plus beaux harengs saurs, les plus grands, les plus charnus, les plus dorés, les mieux fumés au genièvre sont les saurets de Germuth, en Irlande. »(Cf. wikipedia)

Bon, si on continue comme ça, votre Gazetière va se mastériser en harangère.... Et encore, réjouissez-vous, je n'insiste pas sur le rollmops,  ni le haddock (le vrai, le faux, le jeune, le vieux...), la bacalhau, même pas sur la sardine de baril (évidemment, tous ceux qui ne sont pas nés Dupuy ne peuvent pas comprendre l'enjeu de la sardine de baril).

Mais quand-même, merci la saint Patrick de DonaldVille, un monde inconnu s'est ouvert à moi, celui de la conservation du poisson par fumage, salage, pressage... J'en suis à me demander comment j'ai tenu quatre décennies sans même me douter de tout ce qu'on pouvait en apprendre.

La vie est décidément pleine de surprises....



Partager cet article

Repost 0

commentaires