Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 13:33
Lecteurs adorés, la Gazette lance aujourd'hui une grande opération collective !

Il s'agit ni plus ni moins, à l'occasion d'une petite crise d'étymo-jolie (ça faisait longtemps, quand même), de proposer la publication (inoubliable) d'un Florilège des Apophtegmes de DonaldVille.
Avouez, mes bien-chéris, que vous êtes, pile exactement au moment où je vous parle du bout des doigts et où vous me lisez avec vos beaux yeux, tout éblouis et ravis de ma proposition, n'est-il point ?

Préambule indispensable : le rappel, pour le principe --et non parce que quiconque ici en ait un réel besoin, de la signification de ce pauvre petit mot en voie de disparition (alors qu'il ne le mérite absolument pas, car c'est un mot d'importance et de haute valeur!)

αποφθεγμα : c'est beau comme du grec, évidemment, puisque c'en est. On traduit cela par "sentence".


L'apophtegme***(merci de prendre la peine d'aller lire en-bas ce que vous disent ces trois étoiles, c'est une question de principe, et c'est important) est donc un précepte, une parole mémorable ayant valeur de maxime, à l'origine prononcée par des personnages de l'Antiquité (Caton l'Ancien, par exemple, ou les Pères du désert, pour ceux qui préfèrent les mystiques).

Pour ceux qui connaissent les locaux de la Gazette, il se souviendront sans doute que l'un de ces précieux enseignements figure au mur.
C'est un apophtegme de St Jean Climaque, que j'ai découvert dans le réfectoire d'une abbaye et qui m'a fortement marquée. J'eus le bonheur, quelques mois plus tard, d'en recevoir une version mise en forme par mon propre Père, et depuis, elle s'affiche en grand à la Bottine.

Donnez un frein à votre appétit et vous en donnerez en même temps à votre langue
que la bonne chère emporte inconsidérement à parler plus qu'elle ne doit.

Chers habitants de DonaldVille, chers Gazettophiles,
 la Rédaction vous propose aujourd'hui de faire une oeuvre commune,
sorte de Livre de Sagesse,
où chacun d'entre vous déposerait un ou deux apophtegmes qui lui sont chers
(pas obligatoirement issus des sages de l'Antiquité, mais de toutes époques et tous horizons).
On appréciera évidemment un peu de fantaisie :-)

Les préceptes, adages, maximes et autres citations édifiantes sont à envoyer
 par courrier mail
(merci).




NDLR : Ce cher petit apophtegme nous a intelligemment été proposé par une lectrice à laquelle on rendra hommage par une citation qu'on espère à-propos :
"... l'érudition du journaliste ne doit rien aux Flores poetarum, la Morale des poètes, à tous ces recueils de sentences, d'apophthegmes, de pensées rangées par ordre de matières dans des recueils qui ne sont propres qu'à tuer le goût des bonnes études ..."
JOUY, L'Hermite de la Chaussée d'Antin

*** 
pour le plaisir et par respect de la langue grecque qui possède 2 lettres T, le tau et le thêta (et là, c'est le thêta   θ ) sachez que l'orthographe traditionnelle compte un H de plus : APOPHTHEGME, mais j'ai préféré ôter ce souffle supplémentaire par précaution en ces périodes de grippe A, où il vaut mieux éviter d'éternuer à tous vents....

Partager cet article

Repost 0

commentaires