Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 11:25

(Madame la juge), c'est une erreur !

 

Lecteurs adorés, sachez-le, c'était la ligne de défense de l'Accusé.

A peine mieux que le sempiternel "c'est pas ma faute" et l'incontournable "j'ai pas fait exprès".

Avouons-le, l'Accusé a un niveau de langage sensiblement plus soutenu...si ce n'est une plaidoierie convaincante !

 

Une façon de plaider non-coupable sans pouvoir nier les faits.

Une bonne image remplaçant une explication en mots, voici l'acte d'accusation :

P8220009.JPG

Affolement à la Ferme hier soir !


... Marie-Zigobelle, outrée de découvrir cet acte honteux et avertissant que ce serait dare-dare mis en ligne afin que tous sachent l'abominable Vérité.

 

... Le Fermier tentant de défendre l'indéfendable par une soi-disant erreur d'aiguillage "à l'insu de son plein gré".

 

... Callouette très inquiète que la publication sur le Net ne crée un tsunami au Conseil municipal et des sanctions d'expulsion à notre égard : "Mais si le Maire le voit, qu'est-ce qu'on va faire?" (sic!)

 

Et si la Petite avait raison, hein ? Si on décidait de nous reconduire à la frontière de la commune parce qu'on ne mériterait pas de bénéficier des efforts culturels de Treulon, qu'on serait que des ingrats et qu'on serait déchus de notre communalité ?

Pourvu  qu'on nous reconduise au Bouscat et pas à Blanquefort ou Eysines*, mon Dieu !

 

Bon, perso, s'il faut quitter la Ferme/le Hameau, il me reste la Bottine/Versailles, le Ciel soit loué !

 

* Je n'ose même pas imaginer que Bruges connaisse d'autres frontières encore plus lointaines et désolées!

 

NDLR : pour prévenir toute accusation de la défense, je tiens à avouer que la photo n'est qu'une reconstitution de la scène du crime. En effet, l'Accusé avait soigneusement tenté de camoufler son forfait** et il fallait un oeil de lynx (trait qui me caractérise comme chacun le sait) pour découvrir bien planquée derrière un autre document, profond dans la corbeille, la culturelle plaquette ! Après extraction, on a donc procédé à une reconstitution devant témoins et en présence du prévenu afin d'immortaliser ce douloureux moment et pour pouvoir verser une preuve frappante au dossier.

 

** circonstance aggravante.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ANNA 08/09/2010 18:49



Le Comité de lecteurs berlinois tient à signaler son indignation. Il préconise un abonnement obligatoire au Grand-Théâtre ainsi qu´une inscription au cycle de projections-débats de l´Utopia.


La Gazetière se voit elle suspendre sa carte de presse pour une durée symbolique d´un jour en raison du moyen utilisé pour accéder à l´information (perquisition d´ordures), jugé indigne de sa
profession.



Angel 2 08/09/2010 17:19



Pour la peine, nous irons au centre culturel du Bouscat entre filles. A vos agendas. Le mec de la tombe d'à côté, vendredi 4 mars 2011.



Messire de la ferme de Big Sister 08/09/2010 14:16



Tout ceci n'est que parodie de justice, elle est complètement inéquitable !!!!!! Les droits de la défense sont bafoués!


La gazetière, elle même, prévient son auditoire qu'il ne faudra pas croire tous les arguments que je pourrais vous divulguer ! Et vous trouvez cela normal ? Et vous me jugez déjà !


Moi ce que je souhaiterai que vous nous expliquiez, chère gazetière, c'est, qu'alliez vous faire au fond de mes poubelles ? Car comme vous le reconnûtes vous même, ce document a été trouvé au
fond de la poubelle !


Je suis d'accord donc avec l'angel3, quel sacrilége !!!



Zigobelle 08/09/2010 14:33



Attendu que j'ai repris mes fonctions de prof doc la semaine dernière,


Attendu que parmi lesdites fonctions il en est une qui s'appelle "mediateur culturel de l'EPLE",


Attendu que j'ai moi-même reçu la plaquette de Treulon, que je l'ai consultée et mise à disposition de mes usagers illico, exerçant ainsi de manière irréprochable ma tâche de fonctionnaire d'Etat
médiateur culturel,


considérant le design multicolore et facilement identifiable de ladite plaquette,


la Cour déclare qu'il était aisé, alors que la Gazetière reposait par terre la corbeille qui était posée on ne sait pourquoi sur l'unité centrale du PC (???) de repérer le
document parmi les autres déchets papetiers.


En conséquence, le défendant est débouté, un point, c'est tout !


 



Angel3! 08/09/2010 13:02



quel sacrilège !!!


dire que je garde ceux de l'année précédente !!!



Angel 2 08/09/2010 12:39



Comme sentence, je suggère que le criminel passe une soirée au centre culturel. Au procureur de décider s'il lui laisse le choix de cette soirée ou s'il lui impose,
par exemple, Voyage au bout de la nuit ou le Roi se meurt...



Zigobelle 08/09/2010 14:08



iL A DE LA CHANCE QUE TREULON NE PROPOSE PAS LE SOULIER DE SATIN  !!!