Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2009 5 13 /02 /février /2009 20:07

Bon, lecteurs vénérés, je suis en vacances et je décompense d'un coup, je vous l'avoue, et avec délectation. Jeu de mots à deux euros, peut-être, mais ça fait du bien.

La Pastille
, donc, ma tite Zaza pour les intimes.
En juillet, elle trinquait un brin au contrôle technique et ressortait de la contre-visite avec une apostille aussi  longue qu'un jour sans pain.
J'ai plié et rangé cet encombrant billet... mais bizarrement, rien ne s'est arrangé, et Zaza est malade, a dit mon garagiste. Il lui faut des tas de greffes, plus des semelles neuves, et vite fait ! Non remboursées par la MGEN, dommage.
Mais je m'égare... Pourquoi vous parlais-je de la Pastille?
A cause des apostilles, voilà !
J'ai fouillé dans ma petite brocante et j'ai soufflé dessus pour dépoussiérer ce joli mot.  Apostiller, c'est ajouter une annotation, une remarque, une recommandation...

Toutes ces choses écrites en rouge (souvent, mais jamais par l'Angel 2) sur les copies des élèves, ou, très fréquemment chez votre Gazetière, sur des petits papiers-papillons... vous savez bien...On les appelle du nom d'une marque... ben, oui, les post-it ! Mais aujourd'hui, j'ai envie de dire apostille, apostille désuette et délicate comme de la dentelle.

Mes apostilles (dans des temps lointains, on disait juste postilles, figurez-vous) sont nécessaires à mon environnement, ce sont les indispensables orthèses de ma mémoire à bulles.
Tâches, noms, mesures,  références, titres, numéros... Celles-ci sont regardées presque comme de mauvaises herbes. Surtout celles, au CDI,  où je note le nom des "indésirables"... ( y en a !! j'ai les noms!!!)
Mais il y a surtout les apostilles-plaisir.
Jolie phrase d'un livre, jolie parole d'un élève. Titre d'une chanson entendue dans la voiture et vite notée en arrivant. Mots. Oui, mots perdus et trouvés, mots orphelins à adopter. Et aussi, idées. Yes, j'adore mes apostilles-idées. Une idée, c'est très fugace et ça arrive par surprise... Il faut donc un filet  pour la capturer instantanément : l'apostille ! J'oublie mes idées, très vite, et puis hop ! Je les retrouve sur un de ces petits papillons posés partout autour de moi : au bord de mon écran, sur le mur, sur l'imprimante, sur la porte... Et là, chance, mes idées eues-et-oubliées me replaisent !!! :-)) Autant dire, n'est-ce-pas lecteurs fidèles, que j'ai à ma manière, de la suite dans les idées... ;-)
Et puis, enfin, il y a les apostilles-invitations. Celles que l'on pose sur les livres. Qui doivent, en 7 ou 8 petits mots judicieusement choisis, attirer la proie et l'aider à tomber dans le piège de la lecture... Un vrai challenge, croyez-moi.
Mais ça, abonnés très chers,  ça.... Apostiller subtilement pour cette juste cause, c'est du régalage pur, AOC, Label Rouge et tutti quanti pour la Doc Toc-Toc !!!


Reçevez AOL Mail sur votre téléphone.Vos e-mails accessibles à tout moment! Créez un e-mail gratuit aujourd’hui.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Bene 15/02/2009 12:35

Et si on n'écrit rien sur ces apostilles ou si on s'ennuie au travail? --> http://www.vimeo.com/1700732

Angel 2 qui "apostille" en bleu des Mers du Sud 13/02/2009 21:32

Rassure-moi, tu n'as pas besoin d'apostille pour te rappeler que ce sont les vacances?

Zigobelle 13/02/2009 21:47


NNNNNOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON !!!!!!!!!!!!!!!!