Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2008 6 26 /07 /juillet /2008 13:15
On devisait, ce matin, au soleil de DonaldVille Nord. Et l'on parlait de mouvement. De constat, de bilan, d'audace, de courage. On se disait que ne pas avancer, c'est reculer. En reconnaissant que bouger fait peur, qu'oser est difficile. En revenant encore et toujours à cette histoire de Mer Rouge à traverser. Sachant ce qu'on laisse derrière et redoutant ce qui nous attend, regrettant le confort fût-il inconfortable et le préférant au changement, même possiblement salvateur.
Et m'est revenue la souvenance d'un article que j'avais envisagé d'écrire il y a quelque temps déjà, à propos d'une expression connue et souvent mal employée.

Il y a péril en la demeure.

Deux jolis mots assez riches et évocateurs, dont un qui cache son sens derrière les murs épais d'un faux logis.

Votre gazetière se régale.
Péril, c'est tellement plus romanesque et aventureux que danger !
Il y a, m'est avis,  de la classe et de la profondeur dans le péril, il y a des pièges, des rebondissements, du risque et de la haute-voltige. Alors que le danger colle froidement à la peau comme de la glaise aux semelles des bottes.
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire... Oui, le péril est une flamme frissonnante et vivante !

Quant à la demeure... Elle porte sa part de mystère. De sa taille, on ne sait rien, mais elle évoque une grandeur de principe ; il n'y a rien de simple ou de coquet dans une demeure, mais des coins sombres et des passages secrets, des ombres glissantes, des profondeurs peut-être inquiétantes.
"Bienvenue dans ma demeure" n'est pas si rassurant que les mots voudraient le faire entendre...

Tout cela est parfaitement romantique, mais la demeure dont il s'agit n'est pas de celles où on habite.
Cette demeure n'est en effet que le fait de demeurer, de rester, de ne pas bouger, de ne pas avancer, de ne rien faire.

Il y a péril en la demeure, souvent employé à tort pour signifier simplement que la situation est critique, signifie plus précisément qu'il y a grand danger à ne pas agir.

Car, comme on dit sagement, à force de remettre à plus tard, un jour, la vie nous dépasse... Et là, pour la rattraper... on peut toujours courir!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Angel 2 27/07/2008 22:47

Dans quelle bergerie y aurait-il un loup?

Angel3! 26/07/2008 16:46

à Donaldville , il n'y a pas danger dans le jardin !!..lol