Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 12:58

 

Sombres origines pour un concept assez flou.

 

Le KITSCH.

 

Angel 2, suite à mon dernier article, proposait la fondation d'un Club des Amateurs de Kitsch Eclairés, le CAKE.

De suite, j'ai applaudi des deux ailes : mais oui, quelle belle idée !!!

Mais avant de déposer les statuts à la Préfecture, il s'agit de réfléchir un brin sur ce concept que tout le monde connaît mais que personne ne caractérise vraiment de la même manière.

KITSCH, ça signifie quoi, exactement ? Moche ? Je dis NON ! Ringard ? Pas forcément ! Le KITSCH a-t-il une origine/tendance géographique ? Pas si sûr...

Je vous le disais, Lecteurs Bien-Aimés, le KITSCH ne se laisse pas si facilement circonscrire dans des mots objectifs et consensuels.

 

Parlant du mot, d'ailleurs, qu'en est-il de son étymo-jolie ?

 

La Gazette se gardera bien de donner une réponse tranchée : s'il vient de l'allemand, comme plusieurs sources l'affirment, on peine à préciser de quel verbe il dérive...

D'aucuns disent qu'il vient de "kitschen signifiant « ramasser la boue des rues » en Allemagne du Sud" (CNRL, TLF).

D'autres, qu'il dérive de " verkitschen, qui signifie « brader », « vendre en dessous du prix » ou encore « vendre quelque chose à la place de ce qui avait été demandé »" (Wikipédia)

 

Décidons qu'on stoppe les recherches étymologiques ici. Le KITSCH serait-il donc un concept ultra-rhénan ?

Si on voit ceci, on peut répondre OUI :

 

D'abord, il y a ... J'adore... en direct de la Forêt Noire :

coucou2.jpg

Et puis, l'emblème incontesté du kitsch...

nain.jpg

 

Wikipédia nous informe : " La production industrielle de nains de jardin en céramique est apparue en Allemagne (notamment à Gräfenroda en Thuringe) et en Suisse au XVIIIe siècle, puis s'est développée en Rhénanie, Alsace, Autriche, au Royaume-Uni en 1847 par Sir Charles Isham, lorsque celui-ci rapporte 21 personnages en terre cuite d'un voyage en Allemagne, et les dispose pour orner le jardin de sa maison dans le Northamptonshire."

 

Tiens ! Les Anglais se sont donc "emparés" des nains de jardin... Il faut dire que comme pays du kitsch, ils sont plutôt bien placés, ce me semble...

queen_.jpg

J'en rêve, pour l'avoir vue à l'arrière d'une Mini aux couleurs du drapeau britannique il y a quelque temps dans Bordeaux... Je veux la même ! Elle est "solaire", la Queen ! Sa main salue en fonction de la lumière qu'elle reçoit. Kitschissime et jouissif, non ?

Historiquement, remarquez, il n'est pas étonnant que la perfide Albion ait aprécié ce concept du kitsch... Il traîne en effet un incontestable parfum orientalo-baroque dans l'imagerie du kitsch. Inde, Pakistan sont, s'il en est, des contrées où notre bien-aimé Kitsch tient le haut du pavé ! Alors, les British, avec leur Empire...

 

Le fiancé pakistanais de Zaza... ;-))

paki.jpg

 

Mais le kitsch est partout...

Allez faire un tour chez Eurasie, produits chinois et japonais...

manekinekos_or.jpg

 

Je ne fais pas le tour de la Planète, mais je ne puis oublier le Portugal, qui s'y connaît quand même un max... ;-D

 

portugal.jpg

(Et là, je ne résiste pas, je vous offre le petit texte qui va avec, sur lusitanie.fr : "Les portugais apportent toujours un soin particulier à la décoration de leur demeure

Sur cette photo, vous pouvez voir deux aigles de chaque coté des marches qui donnent accès la maison. Il est courant, dans un pays très amoureux de football, de décorer sa maison avec l’animal totem de son club. Pour les Portistas (Fc Porto), on mettra un dragon, pour les Sportinguistas (Sporting), on mettra un lion, et pour les Benfiquistas (Benfica), on mettra… un aigle." )

On devrait pouvoir mieux comprendre l'ethnologie footballistique de certains quartiers de Donaldville!

 

Le kitsch est légion !

Et la définition, alors ???

Je dirai qu'il n'y en a pas une mais cent ! Le Kitsch est libre, mouvant, interprétable à souhait...

Le dico explique : « Se dit d'un style et d'une attitude esthétique caractérisés par l'usage hétéroclite d'éléments démodés ou populaires, considérés comme de mauvais goût par la culture établie et produits par l'économie industrielle. » (Extrait du PETIT ROBERT)

Quoi qu'il en soit, l'ELITE, les VRAIS AMATEURS D'ART sont unanimes :"le kitsch est un " « succédané de culture […] destiné à une population insensible aux valeurs culturelles authentiques, mais néanmoins avide de ce divertissement que seule la culture, sous une forme ou une autre, peut offrir »  (dixit Clement Greenbergcritique d’art et polémiste américain.)

 

C'est dit. Maintenant, les malheureux sous-humains qui aiment le kitsch parce que c'est drôle, parce que c'est décalé, parce que c'est "baroque" et toujours plein de couleurs, peuvent tranquillement adhérer au CAKE sans se prendre la tête pour savoir s'ils sont dans les clous de la bienséance artistique ou pas... NON, ils sont sans doute irrécupérables, marqués du sceau de l'infâmant mauvais goût.

Alors...

Regardez le Sacré-Coeur avec plaisir, autant que vous en avez envie.

Keep calm and drink tea : on aura bien l'occasion, un jour ou l'autre, de ramener quelques beaux mugs pour nos assemblées générales...

DSCN3097.JPG

... où l'on grignotera bien évidemment quelques cup cakes de bon goût...

Creative-Cupcakes-Workshop.jpg

...devant un bon petit DVD...

index-copie-1.jpg

 

La Gazette vous communiquera la date et le lieu de notre prochaine CAKE PARTY !

 

Et en prime, quelques idées pour l'uniforme ;-)

Repost 0
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 09:02

koi.gif

 

 

Lecteurs adorés, voilà bien longtemps que je n'ai point publié ici de doodle, n'est-il point ?

Je me rattrape à l'instant en vous en offrant trois pour le prix d'un !

 

WARUM ce trio ? me demanderez-vous (car aujourd'hui, évidemment, vous parlez allemand, histoire de vous mettre dans la super ambiance de demain soir!)

 

Alors, là, vraiment, ne cherchez pas d'autre point commun que le fait que votre Gazetière a trouvé que ces doodles étaient peu explicites. Non, je m'exprime mal : je trouve que c'est du crypto-google, plus exactement. Franchement, hors-contexte, vous liriez GOOGLE, vous ?

En réalité, j'avais l'idée de metttre de côté ces doodles "passe-partout", où le nom n'est pas flagrant, pour en faire une sorte de petite BD, trouvant un fil rouge et inventant une histoire. Pas mal, non ?

Mais bon, pour une ridicule histoire de TEMPS, je sens que ce grand projet éditorial va tomber à l'eau... Alors, j'ai sélectionné trois vignettes, et, au lieu de créer un récit à partir de ces illustrations hétéroclites, je les publie juste comme ça, pour le plaisir !

 

Pour la petite histoire, et par souci d'authenticité, je vous informe malgré tout de leur origine :

En haut, nous avons : Journée nationale pour les enfants en Thaïlande  (12/10/2012)

Au milieu : 100ème anniversaire de la naissance de Julia Child - Chef cuisinière et animatrice de télévision américaine (16/08/2012)

Et en bas : c'est aujourd'hui, en l'honneur de l'architecte diocésain Paul Abadie.

 

Vous le connaissiez, vous, Paul Abadie ? A part le sinistre Centre Abadie (mais là, c'est Jean, pas Paul), moi, Abadie, ça ne me disait rien !

Inculte en matière d'architecture religieuse, la Gazetièèèèère !!!! La hoooooonte!

Parce qu'il est connu, le sire ! Il a réalisé un nombre conséquent d'églises....  dont quelques unes devant lesquelles je passe,  voire dans lesquelles j'entre (même!)

 

Tenez, à Bordeaux, rien de moins que : Saint Ferdinand (celle-ci, je passe juste devant, parce que dedans, ça fait peur tellement c'est sombre...), Ste Marie de la Bastide et les sacristies de la cathédrale St André. A Agen, ben oui, le Sacré-Coeur (carrément!). Notre-Dame de Bergerac, St Martial d'Angoulême, et, tenez-vous bien (pour les pôvs Comme-moi qui ont oublié de se souvenir), à Paris, tadaaaaaaaaammmmmmmmmm :

260px-Sacre_Coeur_2.jpg

Alors, JE SAIS. Y en a beaucoup qui trouvent que le Sacré-Coeur c'est moche, c'est hideux, c'est raté, c'est une verrue, un temple du mauvais goût, etc, etc.

Mais MOI, j'assume, j'ADORE ce palais des mille et une nuits tout blanc qui flotte sur les hauteurs de Paris !

Il m'attire comme un gâteau à la crème dans la vitrine d'une pâtisserie...

4803140052_d460aeb945.jpg

 

Alors, merci qui ? Merci Paul Abadie, pâtissier diocésain émérite !

Repost 0
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 11:49

On aurait tendance à penser que les passionnés de tuning ont tendance à pratiquer leur art dans le but d'améliorer leur véhicule, voire, si possible, d'augmenter ses performances ou son confort. Certes, certains ont pour seule idée de personnaliser leur destrier : Cf. Zaza ! :-D

Mais tout de même, il doit être fort rare de travailler pour minorer l'aspect de sa voiture, ne croyez-vous pas ?

A moins d'être variement très modeste... ou carrément malhonnête !

Malhonnête, d'accord, mais plein d'astuce ! J'ai souri ce matin, en lisant un fait divers fort amusant dans notre cher Sud Ouest !

 

"Samedi (...) à La Réole, des gendarmes de la brigade motorisée de Langon ont trouvé qu'une voiturette circulait un peu vite compte tenu des caractéristiques techniques de ce type de véhicule.

En contrôlant le conducteur et en faisant le tour de la petite voiture, ils n'ont pas été au bout de leurs surprises . Le permis de ce retraité de 65 ans (...) a été annulé depuis 2008 après plusieurs infractions au Code de la route. D'où la conduite en voiturette. Sauf qu'il s'agissait en fait d'une Smart maquillée en (...) voiture sans permis.

 

Vraisemblablement pour tromper les forces de l'ordre en cas de contrôle, le sexagénaire a en effet acheté une Smart et une voiturette et a utilisé les éléments de l'une pour mieux circuler avec l'autre. Il roulait en Smart mais avait repeint le tout en sombre pour, par un effet d'optique, réduire le gabarit. Il avait apposé la plaque d'immatriculation de la voiturette à l'arrière du véhicule et avait gommé ou retiré les logos ou inscriptions distinctifs y compris en mettant du ruban adhésif sur la plaque du constructeur et en camouflant la mention « Smart » sur le volant.

L'illusion était presque parfaite. En cas de contrôle, il pouvait présenter les papiers de la voiturette…(...)"

 

Ah ! Quand je pense que ma Zaza, quand les Matiz étaient rares sous nos latitudes, a souvent suscité l'interrogation des gens : "Mais c'est quoi comme véhicule ? Une voiturette sans permis?" m'a-t-on demandé plusieurs fois. Suivait, évidemment, mon déni outré, limite outragé : "Absolument pas, c'est une VRAIE voiture, m'enfin, quand-même !!!" 

Depuis, la Matiz de Daewoo est devenue moins rare, elle s'est transformée en Matiz de Chevrolet (beaucoup moins mignonne!) puis elle a carrément basculé dans la catégorie espèces disparue, hélas...  Et Zaza, elle, demeure. Ma PERLE RARE !

Que je bichonne.

Qui dort DEDANS pour la première fois de sa vie !!! Eh oui, Messire a galamment offert son toit à La Pastille qui se fait vieille...

N'empêche, si elle prend de l'âge, elle garde son guilleret naturel et aujourd'hui, elle fait des essais de déguisements pour Halloween...***

 

Bon, elle hésite... Vous en pensez quoi, vous, Lecteurs Bien-Chéris ???

 

En sorcière.... ?

zazhalloween.gif

Ou en Zombie ?

 

zazahallo.gif

 

*** je le sais, vous le savez, on le sait : la Doc est toc-toc et... ça passera pas avec l'ââââge !!! ;-D

Repost 0
21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 15:36

 

 

Voici un cri que nous pourrions pousser en accompagnant Gurdil et les siens (mais si, vous connaissez : les Nains sous la montagne...) en ces époques caniculaires.

Malheureusement, et à mon plus GRAND regret, je ne saurais demander "une Laubenheimer, siouplé!", me régalant par avance de mon petit demi pression, mousseux et délicieusement embué...

Eh non ! Je suis née TROP TARD pour connaître cette bière qui me tente tant ... et qui a disparu je ne sais même pas quand, malgré mes recherches toilesques assidues et mes interrogatoires parentaux serrés... Sur le Web, à part d'autres très rares forumeurs taraudés par la même interrogation métaphysique qui postent une bouteille (de bière?) à la mer pour obtenir quelque info sur cette cervoise disparue, rien, nothing, nada, nichts. Ou presque. Quant aux parents, ils restent très évasifs : "Oh oui, on se rappelle bien cette bière locale. Oh oui, on en buvait souvent. Oh oui...ça a dû se terminer...dans les années 60/70...ça périclitait...(dixit Maman) mais non, ça ne périclitait pas du tout, ça a été racheté, c'est tout! (dixit Papa)" Par qui ? Quand ? Mystère, personne ne sait plus rien....

Il nous reste donc, comme éléments tangibles :

- la maison Laubenheimer

- une carte postale reproduisant une affiche publicitaire de ladite bière

- une vieille  bouteille à capsule

- quelques images et objets photographiés et obligeamment affichés sur Internet

- des infos minimalistes sur le site gouv.fr

 

C'est peu... Voyons cela de plus près...

 

La Maison Laubenheimer, située à l'entrée de Nérac, route de Mézin, devant laquelle nous passons x fois chaque été depuis des années, est connue par les plus jeunes générations de notre famille, sous le nom de "la maison de la Sorcière" ou "de la Folle", à cause d'une étrange vieille femme à longue chevelure grise flottante, plantée dans un coin du long balcon du premier étage, immobile, non aperçue cette année (???). Autant vous dire que cette vaste bâtisse est empreinte d'un certain mystère... Ya comme un soupçon de Jane Eyre ou de Rebecca... Les âmes de Daphne du Maurier et de Charlotte Brontë flottent alentours...

Voici, pour vous faire une idée, la maison telle qu'on peut la voir aujourd'hui (sans la sorcière au balcon) :

 

IVR72_95470368ZA_P.jpg

C'est le bâtiment "administratif", dirons-nous, les bureaux de la société, les seuls vestiges du complexe.

Imaginez qu'elle est devant un vaste parc, devenu un jardin "public", le Parc Laubenheimer...fallait s'en douter. Mais autrefois, c'était toute une usine qui était implantée là... Les Brasseries Laubenheimer, dont nous apprenons qu'elles étaient fort "modernes" : " D'abord modeste, l'usine familiale se développe dès 1850 et les toutes nouvelles techniques y sont appliquées. Une machine à vapeur est installée en 1858. Electrifiés par une usine hydroélectrique créée en 1919, les ateliers sont agrandis d'une salle de brassage en 1927, puis d'une malterie. Les caves de fermentation sont rénovées et l'embouteillage automatisé." (http://www.culture.gouv.fr/culture/inventai/itiinv/nerac/mais5.htm) 

 

 Regardez un peu la taille du truuuuuuuc......! THE brasserie, hein ?

 

Carte-postale--Nerac--brasseries-Laubenheimer.png

 

Et dire qu'au départ, Jean Laubenheimer, Alsacien installé à Nérac, a démarré sa "petite brasserie" familale en 1828 : il paraît que l'eau de source de cette ville est excellente pour la bière ! La bonne affaire : les gens du cru apprécient la cervoise, faut croire ! Peut-être que la pub n'y était pas pour rien non plus... La "réclame" de l"époque était sans doute bien jolie : voici ce que la Gazette  trouvé sur le Net ....

 

lauben1.jpg

 

Brune ou blonde, y en a pour tous les goûts... mais le look est vraiment très (trop?) alsacien... Il s'agit de faire plus couleur locale, c'est mieux, non ? Voici donc, deuxième élément,  la carte postale retrouvée (premier objet de la collection de la Gazette!), celle d'une image de l'artiste affichiste Bachollet, qui a su créer une identité vraiment néracaise :

 

00455-2.jpg

Mais oui, vous le reconnaissez bien ! Notre vert galant, notre roi Enric IV, sur son célèbre cheval blanc...et sous son non moins célèbre panache blanc itou !

 

Cet homme, le sieur Laubenheimer, il avait le sens des affaires et l'esprit de l'époque, celle de la révolution industrielle. Du coup, il est directement impliqué dans la création d'une autre grande usine des environs : rien de moins que la fameuse Verrerie de Vianne ! Grâce à elle, en effet, il était facile d'obtenir au plus près les bouteilles, flacons, chopes et autres contenants utiles à l'industrie de la bière !

 

D'où, précisément, notre 3ième indice, la bouteille de Laubenheimer ! Dénichée par votre Gazetière, définitivement fan, sur un vide-grenier cet été, de façon tout à fait hasardeuse ! Comme elle a trouvé sa place sur mon beau meuble de cuisine tout rénové !!!

P8050033.JPG

 

En cherchant looooongtemps sur Internet, j'ai enfin trouvé quelques traces de cette bière malheureusement passée à la trappe (hi-hi, le jeu de mots était tentant , même si à Nérac, le monastère, ce sont des Clarisses, et qu'elles n'ont rien à voir avec la brasserie.... sauf qu'elles sont juste quelques centaines de mètres derrière!) Un collectionneur acharné possède ces trésors....et je l'envie ! J'adore la petite hirondelle... qui pourrait bien être ...un martinet ! Les locaux me comprendront ;-))

 

laubenheimer-ok-bonjour-je-recherche-et-max.jpg

Repost 0
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 10:10

Ce matin, en ouvrant  mon moteur de recherche habituel, j'ai poussé un petit cri de joie et d'émerveillement.

Oh le superbe doodle !

De l'ART, allez... allons jusque là !

Impérial, ce GOOGLE du jour !

 

Cela me rappelle la mignonne petite histoire...Clle toto qui apprend à compter avec les oeufs chez la fermière...

Une histoire "de mon enfance"... rien à voir avec les blagues de ces temps-ci ! Qui va chercher du lait et des oeufs à la ferme maintenant....?

Toto, donc !

Il compte : un noeuf, deux noeufs...

Ah non, Toto : deux oeufs !

Deux zoeufs, trois zoeufs, quatre zoeufs...

Quatre oeufs, Toto !

Quat' troeufs, cinq troeufs...

Six oeufs, Toto !

Oh c'est bon, hein !(là, j'actualise le langage, pour faire plus contemporain, je ne crois pas qu'on lançait du "C'est bon!" à tours de bras, à cette époque!)

Puisque c'est ça, : un coc, deux cocos, trois cocos...

 

J'adorais cette blague, j'avais 8 ans, je n'étais pas difficile :-D !!!

 

Histoire 2, histoire de, histoire d'eux, histoire d'oeufs...

 

Je ne bégaie pas, je m'amuuuuuuuuuseeeee !

Vous l'avez vu, le doodle ?

 

faberge12-hp.jpg

 

Les fameux Oeufs de Fabergé des Romanov !!!  Tout le monde les connaît, certes.

 

Mais leur histoire, la Gazetière, elle l'ignorait ! Du coup, grâce au clic-droit, ce matin, je ne l'ignore plus ! Et vous non plus, d'ici quelques secondes, si toutefois elle vous avait échappée à vous aussi.

C'est une histoire SENTIMENTALE et ROMANTIQUE, donc je la rapporte ici.

 

" En 1885, le tsar Alexandre III commande un œuf en joaillerie à la Maison Fabergé. Il s’agissait d’un présent destiné à son épouse l’impératrice Maria Fedorovna pour les fêtes de Pâques. C’est ainsi que Peter-Karl Fabergé a créé le premier des célèbres "œufs de Fabergé".(...) Il fut "réalisé en or et décoré avec de l’émail blanc opaque. Il cachait une "surprise" : une poule en or coloré contenant elle-même une réplique miniature de la couronne impériale et des oeufs pendentifs en rubis." (http://www.gralon.net/articles/art-et-culture/design/article-les-oeufs-de-faberge---presentation-et-histoire-2651.htm)

"L'impératrice fut tellement ravie que chaque année le tsar commandait pour elle un œuf à Pierre-Karl Fabergé. À la mort d'Alexandre III en octobre 1894, son fils, le Tsar Nicolas II, continue la tradition et commande deux œufs à Fabergé, l'un pour sa jeune épouse, Alexandra Federova, et l'autre pour sa mère. En tout cinquante œufs impériaux furent exécutés, plus deux qui auraient dû être présentés en 1917 et qui ont disparu." (http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre-Karl_Faberg%C3%A9)

 

Et sachez que "Chacune de ses oeuvres était un original et une pièce unique et renfermait une surprise extraordinaire ou un secret inattendu."

 

Indubitablement, J'ADORE ! 

 

(fin de la récré = fin de l'article)

Repost 0
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 09:31

Depuis que j'ai pris mes quartiers à la Ferme, mes Lecteurs assidus savent que je  joue à Marie-Antoinette dans son Hameau.

Je cultive mes tomates, j'ai mon petit carré de simples (obligé, quand on est une fée, pour les philtres, ça va de soi), j'ai entamé progressivement une culture intensive d'oliviers, (ben oui, j'en ai TROIS dorénavant ! le Tout-Petit, celui qui avait donné une olive à la Bottine, rappelez-vous...., dit "Olivier 1", un Moyen, le frère cadet, Olivier 2, en pot, qui fut mon Arbre à Voeuxet enfin, le miraculeux Olivier 3, le géant, qui est à présent en pleine terre devant la terrasse, explosant de grappes, et avec déjà, la PREMIERE olive repérée hier, 13 mai ! Mon Arbre de la Paix, un cadeau de mes collègues pour mes royales noces ! ) La ferme s'appelle donc à présent La ferme des Oliviers, qu'on se le dise !

 

On ne saurait, chez la Gazetière, se passer de saveur sucrées : on a donc, en sus des cerises, des pommes, des poires et des  fraises des bois, ajouté cette année des mûres, des myrtilles, des cassis et des framboises jaunes.

 

Coiffée de mon chapeau de paille et de roses, je m'en vais donc, à la brume du petit matin ou dans les lumières dorées du soir, heureuse, le long de mes cultures, félicitant l'une, encourageant l'autre, comblée de leurs efforts et de leur élan vers le ciel.

Le tableau "versaillais" est cependant incomplet, je m'en rends bien compte ! Si Marie Zigobelle fait dans la fleur et le fruit, Marie-Antoinette, elle, allait bien plus loin dans le manifeste écologique, digne prédécesseur(e) des allumés du Larzac !

41.jpg

Elle faisait dans l'élevage, elle ! Qui n'a l'image en tête de ses jolis agnelets enrubannés ? Il m'en faudrait peut-être un, non ?

 

Le mouton, disons par exemple la brebis, a en effet bien des vertus !

- ça fait du lait, donc, du fromage. Comme j'ai déjà les cerises et que je sais très bien faire les confitures, imaginez le régal, le bon classique à la basquaise !

- ça tond le gazon naturellement, sans effort pour messire, sans dépenser d'électricité : tout bénef !

- ça fait de la laine, donc des pulls (je suis également une tricoteuse, youpi !)

- ça donne de l'engrais (forcément).

Vous voyez, Lecteurs Bien-Aimés, ça fait déjà du 4 en 1. Oui, le mouton me semble un très bon choix !

Et de toute façon, tout le monde sait que depuis longtemps, surtout depuis Qui a tué Glenn ?, les moutons, j'adore !

 

Plutôt que d'écumer les salons agricoles, plutôt même que d'aller à la Foire de Bordeaux (en ce moment, justement), j'ai donc parcouru le Net à la recherche de la race idéale d'ovins à élever à la ferme des Oliviers***.

carte_CIV-copie-2.jpg

Même sans bien lire les noms, une évidence vous saute aux yeux : IL N'Y A AUCUNE RACE DE MOUTON VERS CHEZ NOUS ! Qui l'eût cru ? Aux abords des Landes... ? Là où mon trisaïeul était berger ???

Eh bien votre Gazetière a un plan pour combler cette très étrange absence ovine : l'acclimatation d'une espèce étrangère. Je sais, je sais. Quelques esprits chagrins ne manqueront pas d'opposer à mon entreprise des arguments de choc, tels que le déséquilibre de l'écosystème et le risque pour les populations indigènes d'être éradiquées par l'introduction délétère d'espèces invasives. Et de me citer dans la foulée la pauvre cistude reculant dans nos marais face à la tortue de Floride, ou encore l'impressionnante grenouille-taureau qui prend la place de nos batraciens gaulois... Sans compter le ragondin devenu roi de nos rivières pour une sombre et vénale histoire de production de  fourrure....

PAS DE PANIQUE ! Le mouton que je me propose d'importer n'empêchera pas ses congénères autochtones de prospérer : il n'est pas invasif. Et puis, même s'il l'était, finalement, ce ne serait pas si grave... il est si mignon !

Bon, assez lambiné, ouverture du rideau rouge...

Tadammmmmmmmm !

moutons.JPG

 

Eh oui, le mouton ROSE existe !

Ce sont nos "amis" les Néo-Zélandais qui l'ont inventé.  A des fins touristiques. Pour ceux qui ont eu leur overdose de wallabys, là-bas, il reste à visiter les élevages de moutons. Ben oui. Donc, pour rendre Moutonland (Sheepworld en VO) plus attractif, zont trouvé le mouton rose ( une idée directement pompée sur le flamant, d'ailleurs).

Un artefact, certes. Mais tant que l'Homme* se borne à inventer ce genre de truc, le mouton-teint, j'applaudis des deux mains ! C'est un colorant alimentaire, lis-je, et sans danger. J 'ose y croire. Disons que c'est comme si les bêtes-à-pull se roulaient dans le jus de betterave. Pas pire que les catcheuses dans la boue, m'est avis.

 

 

pink-sheep-in-new-zealnd-sheepworld-505x332.jpg

 

Honnêtement, c'est trop chou, non ?

 

 

 

 

  * si ça se trouve, d'ailleurs, c'est pas l'Homme, mais sa femme , qui a eu l'idée !

 

 

*** Ceci est un effet de style journalistique, ayant pour objectif d'épaissir un peu l'histoire en lui donnant une profondeur temporelle dont elle est en réalité un peu dépourvue... En vrai, ces laineuses bestioles m'ont sauté aux yeux au détour d'une page d'un périodique que je bulletinais, sans que je les cherchassssssse  longtemps...

Repost 0
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 12:15

Vous ne pourrez plus dire que vous n'avez PAS EU LE TEMPS.

Parce que, à la Gazette, on sait ce que c'est, le manque de temps, les corvées chronophages, l'impression de toujours avoir un truc de retard...

On sait que la radio, on n'y est pas branché en continu : c'est 15 minutes le matin, dans les brumes du réveil, à cheval sur la check list de la journée, et, parfois, quelques miettes de plus à grapiller dans la voiture...

La télé....heu....bon..... Ici, elle reste éteinte des semaines entières, avant de tourner en boucle sur je ne sais quelle chaîne quand la Benjamine de la ferme est désoeuvrée.

Les affichages dansla rue, c'est pas mal, mais de fait, qui s'arête exprès devant ? Personnellement, je les lorgne en conduisant, ce qui est dangereux, donc, forcément très bref et évidemment inefficace, puisque de toute façon, y a que leur tête.

Aux candidats, je veux dire.

Pour connaître les programmes et voter en toute conscience, il faut donc s'informer autrement. Radio, télé, affiches ne font pas l'affaire : heureusement, on nous a envoyé les profesions de foi et les bulletins par courrier !

MAIS....il faut encore prendre le temps...d'ouvrir l'enveloppe (plastique)... et de lire.

Or, je sais bien qu'entre les infos, les mails, Gala, Point de Vue et le dernier livre de chevet papitant, il reste à la lecture citoyenne la portion congrue.

C'EST POURQUOI la Gazette, exemplaire en matière de citoyenneté, a décidé de mettre à la disposition de son lectorat un ESPACE dévolu à la consultation des programmes en toute sérénité sur un temps de toute façon plus ou moins obligatoire.

Un LIEU où nul ne saurait s'abstenir d'aller régulièrement....

Un ISOLOIR pré-électoral, appelé Pré-isoloir, où chacun pourra, à loisir, prendre le temps de savoir et de choisir.

  preisoloir.gif

A des fins éducatives, pour ceux qui n'auraient pas encore le droit d'aller glisser leur bulletin dans l'urne dimanche, les professions de foi sont placées à gauche, à droite, au centre et "ailleurs", dans un souci de clarté politique, si ce n'est de neutralité de l'information.

 

Citoyennes et citoyens de DonaldVille, Amis Lecteurs très bien-aimés, le Pré-isoloir  de la Ferme est éclairé (si, si, Nath !) à l'allemande (ampoule lente et pâle), donnant ainsi une ambiance très cosy et intime. Il est javelisé quotidiennement, désodorisé et équipé avec tout le confort (suite à des travaux récents, le mobilier est neuf, et de premier choix). Pur les claustrophobes, il possède une petite fenêtre en hauteur, facile à ouvrir, tout en respectant l'intimité.

Il est ouvert entre 9h et 22h à tout citoyen de bonne volonté qui voudrait prendre un peu de temps dans des conditions optimales pour éclairer son passage dans l'isoloir officiel dimanche.

Bien entendu, il n'est pas utile de préciser ici que les publications mises à disposition dans note Pré-isoloir sont uniquement destinées à être LUES...?

Repost 0
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 16:59

Les Berlinois peuvent voir....

google.gif

Mais chez nous, Google fait comme si de rien n'était....

 

M'en fiche ! Moi, j'ai inventé un moteur pour filles :

googlerose.gif

Il cherche les sacs à main, chaussures etc., les livres et les films façon Bollywood et les Princes Charmants.

Et toc !

Repost 0
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 16:47

... en l'honneur du MARSUPILAMI !!!

Ecoutez-moi, Lecteurs très bien-aimés, aujourd'hui, j'ai fait l'école buissonnière... Je ne fais pas la grève, non, non, non, je prends un jour de RTT sans solde, voilà. Un peu le contraire du lundi de Pentecôte qu'on nous volé : je ne suis pas rémunérée (enfin, "traitée", puisque nous, nous avons un traitement, et toc ! On ne nous dit pas s'il est "de faveur", mais c'est un traitement, pas un salaire, ni une solde, ni des émoluments...) mais je ne bosse pas non plus. Pas si mal, comme cadeau, remarquez. Cher, sans doute, mais si boooooon, si luxueux !

Et donc, après avoir joué avec délices à la Petite Ménagère, je me suis connectée sur les actualités pour découvrir un fait troublant : le Marsupilami a 60 ans...et POURTANT, même sur Google Belgique, je n'ai pas vu l'ombre d'un poil de la queue de la bête sur un doodle... !

Franchement, dites-moi, mes chers abonnés, au Brésil, ils nous sortent aujourd'hui l'anniversaire de la découverte des chutes d'Iguaçu....

iguacu12-hp.jpg

N'était-ce pas le moment idéal pour parler du même coup de notre cher et unique  marsupial ???

Z'auraient pas pu le glisser vite fait dans leur doodle de forêt tropicale, non ?

M'en fiche, tiens... Voilà...

marsu5.gif

 

 

Mon sang de Marsupilamie n'a fait qu'un tour (rappelons-nous que l'animal est fort nerveux!) et j'ai décidé de réparer cette injustice flagrante en créant moi-même le logo qui, légitimement, devrait acccompagner toutes nos recherches en ce jour de sainte Marcelle (mère elle-même d'un individu de ladite espèce) !

Mesdames, messieurs, pour la Gazette, en exclusivité....

 

doodle.gif

Et TOC !

Repost 0
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 09:21

Lecteurs chéris, certes, Noël est passé, et chacun a reçu ses étrennes.

La Gazette, cette année, n'a rien publié qui puisse vous donner quelques idées originales pour vos cadeaux : rassurez-vous, elle attendait seulement son heure !

En effet, là, au creux de l'hiver, en ces ultimes jours de ce mois de janvier qui n'en finit pas de ne pas se terminer (c'est vrai, mais qu'il me semble looooong ce mois! J'ai l'impression que la Trêve des confiseurs, ça fait au moins 60 jours qu'elle est passée!),dans cette dernière semaine avant février, avouons-le, on est à vide.

Les idées de cadeaux se sont épuisées avec les anniversaires de novembre + les fêtes de décembre + Noël + les étrennes ! Non seulement les idées, d'ailleurs, mais les fonds de tiroir aussi...

Et pourtant, il a bien fallu redémarrer avec les anniversaires de janvier ! Ben oui ! Dans une communauté aussi vivante et soudée que DonaldVille, les occasions de festoyer et de gâter autrui sont quasiment permanentes !

Dieu soit loué (Dieu est grand, Bruno, tu le sais!), il y a depuis quelque temps déjà LA SOLUTION idéale : la "box".

Pas la Free Box ou la BB, meuh nooooon ! La "SmartBox" ou autre du même type.

C'est fou, il y a des gens qui ont une de ces imaginatioooooooons ! La boîtacadô, y en a pour tous les goûts, tous les genres, toutes les bourses ! Du week-end gastronomique au stage de conduite sur neige, du tour de circuit au saut en parachute, du séjour dans une capitale européenne au forfait spa/hammam/sauna/bain de boue, sans oublier le stage "grande cuisine", chacun y trouvera son compte...et quand il veut !

Surfant sur la vague de cet intéressant dispositif, véritable phénomène sociologique qui offre à "faire" ou "vivre" plutôt qu'à "posséder", des quidam dont j'ignore tout ... sauf le sens de l'humour (et le brin de cynisme qui va avec) ont donc mis au point une gamme toute particulière de ces box-bonheur : les CRISE-BOX. Le cadeau de rêve en ces temps de restriction obligée...

Elles font leur pub via les mails...vous avez des chances de les avoir déjà reçues : n'empêche, elles m'ont tellement plu que je leur offre les colonnes de la Gazette comme dépliant publicitaire !

 

Abonnés de mon coeur, pour les prochaines saint-Machin et sainte-Truc, pour les anniversaires de vos parents, amis, enfants, amies (du moins, celles de vos amies qui acceptent encore de les fêter, pas comme certain Angel qui se croit TRES et DEFINITIVEMENT JEUNE), voici donc les meilleures idées du moment....

 

* Il pourrait bien y avoir dans votre entourage, hélas, quelque chômeur (pardon : quelque sujet "en recherche d'opportunité d'évolution professionnelle"...ou à peu près...), n'hésitez pas, dans un premier temps, à lui offrir ceci :

  image006

 

Et puis, si c'est vraiment un période au long cours, ne radinez pas et allez-y carrément : quand on aime, on ne compte pas :

image002

 

 

Moi, pour l'Héritier, j'ai d'ores et déjà trouvé le cadeau de rêve (sachant qu'il ne partagera pas) :

  viande

 

Pour booster l'envie de bien bosser au lycée et de décrocher un niveau de vie à la hauteur de ses goûts, j'envisage ceci pour Tite Dernière :

image008

 

Quant à la 3/4... la 1/2 heure me semble suffisante, vu que ce délai passé, l'article pourrait bien, malencontreusement et inexplicablement, tomber subitement "en panne" :

image009

 

Et puis, habitants de Donaldville, peut-être est ce le moment, pour plusieurs d'entre nous, de commencer à offrir cette CriseBox-là...;-D

image005

En voici une, en tout cas, qui fera l'affaire de tous... qu'ils possèdent eux-même un véhicule ou qu'ils aient recours au loueur du coin de la rue :

image004

 A vos bonnes idées pour d'autres CRISEBOX de rêveeeeee!

Repost 0