Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 09:22

Le Ministère et diverses huiles l’ont affirmé : il faut réformer le temps scolaire. C’est URGENT.

Les enfants n’en peuvent plus ! 6 heures de classe par jour c’est impossible à tenir (comment ont fait les générations précédentes ?) et la coupure du milieu de semaine c’est insupportable pour eux (ah bon ?)

Franchement, Lecteurs chéris, je n’ai pas compris pourquoi, il y a 3 ou 4 ans, on a imposé cette coupure du mercredi, sans rattrapage des jours aux petites vacances mais en rajoutant des heures « d’aide » aux enfants les plus en difficulté… C’était manifestement IDIOT mais c’est passé. Et maintenant… rien ne va plus !

 

 

DOISNEAU3.jpg

 


Il va falloir alléger les journées « de classe » mais pas les journées « à l’école ». Les parents ne pourront pas récupérer leurs petits lardons à 15h30. Donc, de fait, on va les garder jusqu’à 16h30. Or, cette heure supplémentaire « hors de la classe mais dans l’école », elle ne coûte pas pareil selon qu’elle se situe entre midi et deux ou après 15h30.

Dans le premier cas, c’est une heure de service communal : un adulte pour 15 enfants suffit pour les maternelles, et en primaire, c’est 1 pour 25 ! Pour la collectivité locale, le poids financier est tolérable. Après 15h30, ça devient du temps « Jeunesse et sports » : le taux d’encadrement se resserre, selon le type d’activités, entre 1 pour 8 ou 10 en maternelle et 1 pour 12 ou 14 en primaire. Faites le calcul pour la commune : a-t-elle les moyens de créer tant d’emplois que ça ? On est « en crise » ou on nous ment ?

Il est facile d’imaginer le tour de passe-passe (et qui blâmera qui ?) : qu’à cela ne tienne, on fera durer la pause méridienne, nettement plus économique.  A Paris on parle actuellement d’une pause de…. 2 heures 45 ! Dans la cour ? Dans la salle de jeux à regarder la télé quand il fait trop froid ? Ou encore… dans les classes ! Car à partir de 15h30, où les « met-on » tous ces enfants ? Quels locaux existent pour les accueillir ? Les équipements sportifs  sont occupés par les collèges et lycées, assos locales, normal. Et les salles qui servent à l’accueil périscolaire sont adaptées à un nombre limité d’enfants. Donc, il reste… les classes. C’est sûr, ça va tout changer pour la santé de nos têtes blondes, d’être dans la classe mais pas en classe…

Tout ça pour pouvoir revenir le mercredi matin, pour pouvoir rajouter un soir de devoirs dans la semaine ?

 

1z4y4hbx1.jpg

Pincez-moi, je rêve ? C’est moi qui suis déconnectée ou on enfonce, à grands frais, des portes ouvertes ? Les communes se plaignent qu’elles ne vont pas y arriver. L’Etat admet que la charge est lourde. Donc, il va les aider. Je lis, dans le Café péda : « 250 millions seront donnés aux communes selon un dispositif qui apporte un soutien plus important aux communes les plus en difficulté. » Et moi qui croyais que l’heure était aux économies, que l’Etat n’en pouvait plus !

Surtout, ne touchons pas aux PROGRAMMES, ne recentrons pas les apprentissages sur les fondamentaux (c’est c…, hein, de savoir juste parler et écrire correctement, lire et compter ?), passons notre temps (d’enseignants) à remplir des dossiers, des projets, des évaluations, des avenants, cochons des compétences, passons des agréments, des qualifications, imposons au moins deux langues étrangères en primaire (sinon la France restera nulle à l’étranger), augmentons le niveau du B2i en fin de CM2 (sinon la France restera pauvre en ingénieurs), laissons l’EPS devenir du sport, avec des vrais sportifs à la place des profs (sinon la France restera ridicule aux jeux Olympiques) ! Soyons ambitieux ! C'est sûr qu'en bourrant les emplois de temps à mort, on finit par trouver qu'il n'y a plus assez de journées pour tout faire ! Tout cela coûte cher, de plus en plus cher, donc c’est bien, c’est la preuve que l’on s’intéresse de près au bien-être des enfants et à la qualité de l’enseignement en France. Plus on paye, mieux c’est !

 

ecoliers-autrefois-ecole-01.jpg


(ah ! si j'avais vécu au temps des cornettes des soeurs de St Vincent!)


Alors quitte à payer... on ne pourrait pas mettre en peu plus d'instits ?

Une idée simpliste, comme ça... On ferait redescendre les effectifs... On aurait des classes à 18 ou 20... Du temps pour accompagner les moins performants... moins de bruit, moins de stress, moins de minutes perdues à s'installer, se mettre au travail, faire le silence, gérer toutes ces "petits cailloux dans la chaussure" qui font des journées de classe des temps lourds, d'une efficience parfois carrément négative... Y a alléger et ... alléger ! Je ne suis pas sûre qu'on cherche à alléger ce qu'il faudrait !

 Adultes, enfants, on sortirait de nos journées qui pourraient faire  7 heures, je vous jure, sans être trop longues si seulement elles étaient faites avec un minimum de sérénité ! Parce qu'on aurait du temps pour chacun (le temps, c'est de l'argent, non?), parce qu'on aurait le temps de prendre du temps quand il y en a besoin.

 

ecole1.jpg


Mais bon, ce que je dis là, hein, c'est juste une opinion de prof (25 ans dans la fonction, sur le terrain, quand-même!), pas une étude construite et intelligente de Tête Pensante des Hautes Sphères ! Qu'est ce qu'en connais, moi, du rythme scolaire de l'enfant, d'abord ???

La ferme ! la Gazetière ! ;-))

 

NDLR : les belles photos sont de Robert Doisneau, vous l'aurez reconnu ! Sauf la classe de Miss Cornette, évidemment !

Repost 0
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 16:42

 

emot142.gif

 

berlin.jpg

Repost 0
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 09:39

Amis du mercredi, bonjour !

 

Faites-vous partie, à l'instar de votre Gazetière, du bas peuple qui ne part pas au ski dans les  trois prochains mois ? Cet article est pour vous !


Je ne sais pas pour vous, mais dans mon environnement professionnel, tel un marronnier, c'est la grande question annuelle, qui commence à monter au top des sujets de salle des profs (pour l'instant, on a encore en pole position  les râleries sur les dates et horaires des prochaines réunions parents-profs... mais "la neige" remonte jour après jour...) : tu pars ? Tu pars quand ? Tu pars ? Le étant l'indice suprême de la réussite, non seulement  du séjour, mais surtout, de la Réussite dans la VIE tout court.


Je n'ai pas suffisamment appronfondi l'enquête pour savoir s'il vaut mieux ne pas partir du tout ou bien partir là où ça fait pitié. Le Massif Central, par exemple. Un truc pour les gagne-petit pas amateurs de sensations fortes (c'est trop bas, enfin, quand-même! Et, si le ridicule ne tue plus, le plan-plan, si.)

Si tu ne pars pas, à la limite, la question tombe à plat, on peut faire flotter comme un doute...

Tu ne pars pas pour des raisons si douloureuses qu'il vaut mieux éviter d'en parler plus loin... T'es célibataire, par exemple, donc, forcément, en manque de moyens puisque t'es prof (ton "traitement", on le connaît à peu près, il y a peu de surprises, chez nous). T'es presque pardonné, avec un petit malus  toute de même si tu n'es pas assez populaire pour te faire inviter par des potes mieux lotis... Ou alors, t'es en couple, mais t'as pas tiré le gros lot... Ton mec  (ou ta nana) végète dans une tranche d'imposition qui ne permet aucune saine oxygénation au grand air des sommets... Dommage, la prochaine fois, essaie de faire mieux. Une raison acceptable est la naissance d'un petit dans les mois qui précèdent : on admet que tu sois encore assez mal organisé pour pouvoir emmener une nounou avec toi à la neige, donc, ça passera pour cet hiver, mais on te reposera la question en 2014, t'inquiète pas. N'oublions pas les originaux, ceux qui pourraient (on le sait, par exemple, on a un couple chez nous, on sait qu'ils sont déjà dans de bons échelons, leur maison est payée depuis longtemps et leurs enfants font leurs études à Bordeaux : ils ont donc assez pour partir skier) mais qui ne veulent pas : l'un a HORREUR de la neige, et sa femme s'en fiche comme de l'an quarante. Et ça fait des années que ça dure. On ne leur pose même plus la question.  Les malades incurables, ça fait peur, on ne s'en approche pas trop, au cas où...

Y a aussi celle qui a toujours froid et qui déteste à peu de choses près le sport, donc qui assume haut et fort que si elle devait partir, elle préfèrerait de loin, un petit huit jours aux Caraïbes ! Hélàs, elle a un tas de mômes à charge.... Vous l'aurez reconnue ;-D

 

Bref, à la Zigobelle, mis à part quelques étourdis, on ne lui demande plus où elle compte partir pour revenir auréolée de la gloire de l'éclopé des cimes.

Parce que, Lecteurs chéris, je ne rigole pas, mais je vous jure qu'au retour des prochaines vacances, le collège, ça va ressembler à la retraite de Russie... Si, si ! Et pas que chez nos chères têtes blondes ! D'abord, on aura 1 ou 2 noms sur le tableau des profs absents, jen mets ma main à couper ! Ma main, qui, j'espère, sera encore valide au bout d'un bras pas cassé, contrairement à certains de mes  collègues. Tout comme ma jambe, qui n'aura ni élongation, ni claquage, ni entorse au genou, à la cheville, au gros orteil etc. Mon coccyx (mais comment ça s'écrit ???) ira bien, j'espère, mon col du fémur aussi, et mon visage ne sera pas tanné comme du vieux cuir ! Par contre, certains...

 

Mais peu importe : vous connaissez l'adage "il faut souffrir pour être beau". Une variante : "Il faut souffrir pour être en vue" hante nos couloirs. En effet, si en janvier-février vous brillez grâce à votre future semaine au ski, au retour, cela risque d'être assez vite oublié. Vous serez suffisamment orange s'il a daigné faire soleil là-haut mais ça passe vite... Tandis qu'avec une blessure de guerre, nul ne pourra ignorer vos faits d'armes ! Et vous pourrez redire vous avez chu ! A Gourette ? Bon... Dans les Pyrénées orientales ? C'est déjà mieux... Vous ne sauriez skier hors des Alpes  ? Ah ! on entre dans la cour des grands ! Et puis, n'oublions pas... l'Espagne. Là, c'est carrément le must. Parce qu'on est dans le Sud-Ouest, donc, l'Espagne, c'est presque chez nous. Et on peut séjourner dans la même station que la famille royale. Avec toute la Cour. Avouez que ça pose. Donc 2 mois + 1 mois pour en parler, ça rentabilise l'investissement.

Il y en a peut-être qui skient en Italie, aussi, ça ne doit pas être mal. Ou carrément loin, en Patagonie ou je ne sais où. Mais je n'en ai jamais entendu parler dans ma salle des profs. J'en quêterai, tiens ! Ou pas.

 

Tout cela pour vous dire qu'à défaut de glisser sur les pentes glacées, vous pourrez, Lecteurs sédentaires, vous amuser aujourd'hui grâce à Google qui célèbre l'inventeur de la machine à "refaire la glace" des patinoires, ledit Zamboni (j'adore ce nom trop marrant!) avec un petit jeu style jeu de portable, idiot mais certainement addictif pour les amateurs !

Il faut défaire les sillons laissés par des patineurs toujours plus nombreux, et lisser la glace le plus vite possible. On peut, si j'ai bien compris, affronter des concurrents en ligne et comparer ses scores.

Rendez-vous sur Google, en France, tout simplement, pour ceux qui aiment  patiner... au chaud et du bout des doigts !

 

doodle-zamboni_.jpg

Frank_Zamboni_Doodle.jpg


Repost 0
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 11:43

 

Pas un, mais deux !

 

A la Casa de Allegria, on ne fait pas les choses à moitié, foi de Gazetière !

Si la famille s’agrandit, c’est qu’on passe de la taille 0 à la taille 2, directement, en sautant la case 1.

Du S au L, en oubliant le M. Je ne sais pas trop si cette procédure gémellaire, c’est ad hoc pour la  norme ISO  9001 version 2008… mais gageons que ce doit être la version 2015 anticipée ;-))

 

Sans-titre-23.gif


Bref, renseignements pris, il semblerait que la gestation (de l’idée), restée secrète, daterait quand même d’il y a deux mois : depuis novembre, « il était question d’un chat », comme dirait quelque tanguero de ma connaissance. Des complications de communication interne ayant retenu la nouvelle intra muros, c’est avec  enthousiasme et surprise que la Gazette a appris il y a à peine 4 jours l’arrivée imminente d’un mistigri ou d’une mistigrette en stand by à Izon, charmante commune girondine lovée sur les bords de Dordogne…


On chante, on rit, on s’émerveille : ça y est, l’Angel 3 et son Garde du Corps se lancent et rejoignent les Cat’s families ! De joie, vous l’imaginez, on n’en peut mais.


Les heureux adoptants passent à La Ferme emprunter une malle étoilée aux couleurs de la Ménagerie Call-Du-Geor, et c’est le départ vers la pouponnière… Sera-ce Lilou ou Nala, dont on ignore encore s’ils sont mâles, femelles ou un de chaque (je n’ai pas écrit « les 2 » pour éviter toute confusion sémantique !)

 

Quelque temps après, l’on reçoit à la Gazette une brûlante dépêche de l’AFP (ou c’est tout comme) : « Finalement, elle a pris les deux !!! »


Sur mon charmant popotin, je suis restée, Lecteurs adorés !

Après des années de résistance acharnée, voici notre Jeune Ange rendue, vaincue, passée au camp « adverse » ! Alors, tant qu’à faire… allons-y  franchement ! Quitte à franchir le pas… ma foi, ils ont bien raison, les S-G-C !!! Deux minets d’un coup, ce ne sera pas plus de changement qu’un seul. Et puis, comme dirait leur nouvelle maîtresse fort attendrie : « Comment les séparer ? Comment choisir ? ». Et son Homme, sans aucun doute,  de ne pas la contredire…. ;-))

 

Hier soir, on fêtait l’événement comme il se doit en buvant des bulles, et il ne se trouva personne, dans l’assemblée, qui n’approuva pas la courageuse et généreuse décision !

 

 Fin plus heureuse que Le choix de Sophie, le choix de Nathalie fut certainement le bon !

 

sieste-copie-1.jpg

Comment les séparer ?

 

siamois.jpgSoeurs siamoises...

... mais pas identiques !

 

bleu.jpg

hibou-copie-1.jpg

Nala joue le hibou et Lilou quitte la main d'Angel !...

Repost 0
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 14:24

C’est l’heure où c’est déjà demain. Et quel demain ! Le Premier Jour du Nouvel An.


Le chœur des Anges chante. Jubilate coeli.

 

On commence à être au point, vu qu’on a répété dès l’apéritif. La jeunesse ne traîne même plus vraiment des pieds et apporte son écot à cette prière aussi recueillie que joyeuse.

Angel’s Band est à fond.


Dans les coulisses, un des Gardes du Corps œuvre dans l’ombre plutôt que de donner de la voix.

L’instinct, peut-être ?


Une silhouette malvenue dans l’entrée. Elle n’avancera pas de plus de 2 mètres vers le Saint des Saints : les Gardes du Corps (GDC) sont d’une fulgurance sidérante.


Le premier démarre à fond. Le deuxième le talonne au quart de seconde, laissant le chœur égrener ses dernières vocalises. Le temps pour le troisième de rejoindre ses acolytes.


Un intrus est passé par-là : le Premier l’a vu, le second l’a coursé, les trois l’ont rattrapé. Sermonné… Il ne reviendra pas : 1, 2, 3… combien sont-ils, là-dedans, encore, les GDC des Anges chantants ?


Western à Angels’City pour démarrer 2013 : nos GDC sont VRAIMENT d’excellents et célestes boucliers !

 

Suivant le modèle de St Michel terrassant le Dragon, ne méritent-ils pas de devenir officiellement les Archanges ou même les Séraphins à 6 ailes de notre très chère Troupe ?

 

michel.jpg

 

à suivre...

Repost 0
31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 19:45

C'est le moment pour la Gazette de souhaiter

à tous ses Lecteurs adorés

 

...

 

 

de l’apaisement,

des gestes réconfortants, reçus et donnés,

du renouveau, des belles surprises,

des rencontres enrichissantes,

des petites joies (et pourquoi pas des grands bonheurs)

et bien sûr

de la musique (plein !),

de bonnes lectures (jusqu’à plus soif !),

des spectacles (géniaux),

de bons petits repas en famille et entre amis et…

des fous-rires à n’en plus respirer !!!

 

Avec tout ça, 2013 pourrait  être

une année

INOUBLIABLE !!!

 

bonnean-copie-1.gif

(eh oui ! j'ai fabriqué un petit hommage aux Doodles!)

Repost 0
4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 17:27

Ouf !

On peut ENFIN respirer.

On n'en pouvait plus d'attendre.

Depuis la divine roble de dentelle blanche, le popotin non moins divin de Pippa, l'apparition cendrillonnesque des inoubliables filles de Fergie, Javotte et Anastasia...

Depuis les photos romantiques  sur le balcon londonien, et les photos scandaleuses sur le balcon provençal...

On attendait, on attendait....

 

Kate est ENCEINTE.

 

faux(photomontage de Zigobelle, évidemment!)

 

C'est arrivé, c'est officiel, et c'est super important pour au moins DEUX bonnes raisons.

Nous sommes rassurés. Doublement rassurés.

 

Primo, Kate n'est pas stérile, et Will non plus (on part de ce postulat... légitime)

La Couronne se paye donc un nouveau potentiel futur roi, en ligne directe, sans branches collatérales toujours compliquées à gérer.

 

Secundo, on sait à présent que Kate est une vraie Princesse. Comme celles des contes de fées.

On avait coché pas mal de croix dans la liste des conditions requises pour être une vraie princesse, mais, eu égard à ses ascendances quelque peu...enfin...pas vraiment royales... on se posait encore des questions sur sa vraie nature.

 

Interrogez toute petite fille suffisamment nourrie de ces récits délicieux et elle vous dira qu'une vraie princesse est forcément :

 

- belle x

- avec des cheveux longs et pas trop frisés x

- souriante comme une Miss x

- habillée toujours très bien avec des vêtements chers qui lancent la mode dans son royaume x

- amoureuse d'un Prince Charmant x

- après des aventures pénibles, mariée avec ledit Charmant x

- encombrée, la plupart du temps de soeurs insupportables et vulgaires x

- adorée de son peuple x

- délicate ???

 

C'est sur ce point précis qu'on flottait dans une insoutenable incertitude.

Certes, la belle semblait fort délicate, délestée, paraît-il, de nombreux kilos depuis son mariage, digne et résistante sous le climat britannique, mais fluette, menue, fragiiiile... Apparemment.

Mais maintenant, on sait !

 

A peine abritant une future altesse (à quel âge l'embryon gagne-t-il le statut d'altesse ???), ça y est, la Princesse souffre de ce petit poids !

Telle la célèbre héroïne*** qui ne pouvait dormir si l'on planquait un mini pois sec sous ses 5 matelas, tant sa peau était sensible, notre Kate chérie, princesse de petit poids au petit poids supplémentaire est hospitalisée pour ses nausées.***

Pour quelques jours, lis-je dans la presse. Suite à quoi, elle entamera une période de repos.

Si ça c'est pas une vraie délicatesse de vraie princesse, ça, je ne sais pas ce que c'est !!!

 

Oyez, oyez, bonnes gens ! La Britannie chante sa liesse, enchantée par sa princesse !

 

NDLR :

Question sincère de votre gazetière : vous en connaissiez, vous, des futures mamans HOSPITALISEES pour ces fameuses nausées ??? Moi non. Mais c'est sans doute parce que je ne connais pas de vraies princesses...

 

la-princesse-au-petit-pois--copie-1.jpg

*** Conte d'Andersen, qui, pour une fois, ne finit pas tragiquement....

Dans un lointain royaume, un prince est à la recherche d'une princesse parée des plus belles qualités pour l'épouser. Aucune des prétendantes qui lui sont présentées ne trouve grâce à ses yeux. Une nuit d'orage, une jeune femme trempée qui dit être une princesse se présente à la porte du château pour demander l'hospitalité. La reine, bien décidée à trouver une épouse digne de son fils, l'accueille et la fait dormir sur une pile de 20 matelas et de 20 édredons sous laquelle elle place, à dessein, un petit pois (la pesteeeeeee!). Le lendemain matin, lorsque la reine demande à la princesse si elle a bien dormi (la perfiiiide!), celle-ci lui répond qu'elle a passé une nuit épouvantable, gênée qu'elle a été par la présence de quelque chose de si dur que son corps est couvert d'hématomes. Une peau aussi sensible ne pouvait être que celle d'une authentique princesse. Persuadé alors de sa délicatesse, le prince l'épouse et le petit pois devient une des pièces maîtresses du musée royal.(Wikipédia pour le résumé, Zigo pour les parenthèses).

Repost 0
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 15:35

 

Eh bien, chers Lecteurs, si la Gazette reste muette depuis si longtemps, c’est que la Rentrée, cette année, fut plutôt « colorée » à DonaldVille…

Il semble en effet qu’il ait traîné dans le coin quelques affreux microbes et autres virus qui ont en ont fait voir de toutes les couleurs à certains habitants.


C’est qu’on en a passé, des nuits blanches ! Des nuits et des jours à broyer du noir, à faire grise mine, et même à se faire des cheveux blancs…

Faut dire qu’on a testé pour vous l’expression célèbre « en faire une jaunisse » : croyez-moi, je vous l’écris noir sur blanc, ne l’employez jamais plus à la légère, faire une jaunisse, c’est très, très, très…pénible ! Avant de virer à la couleur jonquille, on passe par le stade blanc aspirine. Et puis, tout se complique, et vous vous faites une peur bleue… Quand vous découvrez le pot-aux-roses, vous savez que le régime sera drastique. Tous les cordons-bleus du monde ne pourront rien pour vous : vous en verrez des vertes et des pas mûres avant de pouvoir à nouveau voir la vie en rose. Et encore, n’allez pas vous imaginer que vous sauterez si aisément du citron à la fraîcheur de la rose : vous pourriez bien passer au orange (- 4 points s’il est trop mûr ;-)

Et puis, enfin, un jour, votre toubib vous donnera son feu vert, et là, rose de contentement, vous pourrez enfin vous imaginer…un jour…dans quelque temps…retrouver le goût d’un petit ballon de rouge à la place du thé vert !

 

Sans-titre-1-copie-1.gif

 

Et la rentrée, alors ?

Pour la majorité, c'était il y a déjà 10 ou 11 jours.

Pour certain, c'est demain. Pour votre Gazetière, ce sera lundi prochain. Qui a dit que les vacances d'été seraient raccourcies ? ;-))

Repost 0
6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 07:42

... d'aller vous isoler ** 3 minutes !

 

French_Elections-2012-hp.jpg

 

Et choisissez votre couleur pour les "french elections"; comme dit Google !

 

BLEU... BLANC... ROSE... ?***

 

** Bizarre, ces isoloirs, non ? Ils doivent être comme ça, aux Amériques... Mais moi, je préfère nos cabines façon photomaton ! L'habitude, sans doute.

NB : Eh, Guillaume, je t'ai reconnu, t'es dans le Doodle, dis-donc !

 

*** C'est exactement la question qui m'a turlupinée hier à Lidl : il y avait une offre (que je ne pouvais manquer) sur des jeunes pieds de clématites... Des bleues... des blanches... des roses...  Choix très difficile ! J'ai finalement choisi la plante qui me semblait la plus vigoureuse : rendez-vous dans un an, pour se faire une première idée... et savoir si j'ai eu raison ;-))

 

2  1.jpg

images.jpg

Repost 0
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 15:26

Dans la Salle des Mariages, devant famille et amis, les Mariés de DonaldVille ont dit OUI avec joie et sous les bravos de l'assistance...

 

maries.jpg

 

Puis tous les invités sont vite partis vers les Salons de l'Ermitage où les attendaient un Vin d'Honneur et des spectacles variés donnés par la vaillante et imaginative troupe du Georgius Circus !

 

ermitage.jpg

 

Si dehors, le soleil n'est pas apparu...

humeur.jpg

... c'est qu'il se cachait dans le coeur des noceurs !

rires.jpg

rire-2.jpg

Après toutes les émotions de l'après-midi...

emotion.jpg

(une chanson écrite pour toi, Messire...)

 

les invités du soir se sont dirigés en cortège vers l'Hostellerie...diner.jpg

 

Voici, chers Lecteurs, et comme le dirait Bruno, la fidèle relation de "l'événement qui secoua la France entre les 2 tours" ! ;-)

 

Et la suite est une nouvelle Histoire qui commence....

Repost 0