Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 16:34

LIBRE !

 

En effet, Lecteurs Adorés, depuis qu'on a la FREEBOX (le 20 décembre) on goûte à une LIBERTE devenue très RARE de nos jours  : la VIE SANS INTERNET et SANS TELEPHONE FIXE.

 

Avec FREE, effet, on a tout compris !

On est revenu aux bonnes vieilles valeurs du temps d'avant que les moins de 15 ans ne peuvent pas connaître...

 

- j'ai envoyé des cartes de voeux par la Poste

- j'ai acheté un magazine télé (!) (un vrai, qui détaille toutes les chaînes et donne des recettes : 60 cts pour 2 semaines de programmes!)

- je suis allée chercher sur place le programme du cinéma Utopia

- et à la mairie, les horaires des bus sous forme de dépliants ....

- et puis surtout, au lieu de repousser au soir et au WE mes recherches perso.... ben je les fais au boulot, sur mon temps de travail (quand le Net du collège fonctionne!)

Alors...avec la préparation du 28 avril, Lecteurs chéris, vous vous doutez que je suis bien occupée...pendant la journée ! ;-))

Et chez moi....par conséquent...je suis plus LIBRE !!!

Merci qui ?

Merci FREE !

Repost 0
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 10:39

...  ubi mos est, in dominicis Gaudéte (III Adventus) et Laetáre (IV in Quadragesima).

C'est dit.

Dans la Présentation générale du missel romain en son numéro 346 de la troisième édition typique (promulguée le 20 avril 2000).

Pour les non latisnistes, si toutefois il y en avait sur la Gazette, c'est la permission officielle (pour ainsi dire canonique) de "mettre" du ROSE à la messe le 3e dimanche de l'Avent, et, éventuellement, le 4e dimanche de Carême.

Et c'est parce que nous sommes une petite communauté hyper-respectueuse des conventions liturgiques, que dimanche 11 décembre, nous irons de conserve, les Angels, Gardes du Corps et associés, à la messe à Bègles, voir Charlie, notre ex-curé transfuge, porter sa chasuble et/ou son étole ROSE(s).

 

Il oubliera le violet, ce matin-là, et la "pénitence", pour le ROSE et la JOIE.

Parce que la paroisse est  "assez riche" pour se payer ces ornements d'exception : "Dans quelques églises, plus riches, on introduit le rose deux fois l'an (...)" ("La Sainte Messe : Notes sur sa Liturgie", du RP Eugène VANDEUR)

Selon plusieurs sources, cette candide et douce couleur aurait droit de cité grâce à une vieille coutume papale : "L'origine de cet usage liturgique est qu'au dimanche Laetare le pape bénissait la rose qu'il envoyait à l'un ou à l'autre des princes chrétiens. Cette couleur fut ensuite employée au dimanche Gaudete qui offre certaines analogies liturgiques avec celui de Laetare." (idem)

 

Et pour du rose, Lecteurs Chéris, c'est du rose authentique  que le monsieur va porter.

Pour ceux qui n'auraient pas vu lesdits vêtements, il n'y a aucune ambigüité : ce n'est pas du fuschia, pas du carmin violacé, pas du magenta, pas du saumon...

Que nenni ! c'est du ROSE et du VRAI ! Du layette, du Barbie, du barbe-à-papa, du dragée... du rose portugais***, en fait, puisque la tenue vient de là-bas.

Et les Lusitaniens ne font pas choses à moitié en matière de couleur, croyez-moi !

 

"Un chat est un chat", est une expression française. Peut-être que "Rose est Rose" en est la traduction portugaise ?

 

Toujours est-il que rendez-vous est donné à tous les Donaldvilliens porteurs de rose* à l'église de Bègles pour le dimanche Gaudeate !

 

* écharpe, pelisse, chapeau, gants, fleur à la boutonnière.........

 

*** Tout ça, peut-être, parce que nos amis les Lusitaniens portent encore haut et fort une tradition médiévale... quelque peu oubliée par notre société actuelle.

Figurez-vous qu'aux XIVe et XVe siècles, la couleur rose avait une grande notoriété auprès des chevaliers, notamment, et qu'elle aurait même, en tant que nuance du rouge, symbolisé la virilité...(J'ai quelques sources, mais pas suffisamment pour écrire ça au mode indicatif)

 

Eh béééééééé............ KILUCRU ???

 

 

 

 

Repost 0
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 16:20

Cela a commencé le jour de la pré-rentrée par un powerpoint (incontournable) censé nous briefer rapidos sur les prochaines élections syndicales.

C'est pas qu'on n'ait pas l'habitude d'élire nos représentants, que nenni, c'est juste que cette année, on vote sur INTERNET.

Procédure manifestement beaucoup plus simple que le votre traditionnel avec bulletins, isoloir, urne à poignée compteuse et émargement dans la liste.

Mais il nous fallait tout de même une petite démo.

Perso, Lecteurs chéris, je ne saurais vous dire exactement ce qu'il en fut : j'avoue avoir pensé n'avoir nul besoin de ladite présentation et je papotais avec mes voisins perdus de vue depuis deux mois...

L'oreille distraite, je trouvais bien que la chose durait un peu longtemps, mais bon...

Aujourd'hui, je me décide enfin à aller jeter un oeil sur la procédure de vote simplifiée.

 

Je commence donc par ouvrir le courrier papier qu'on m'a remis au secrétariat moyennant signature sur la liste d'émargement (grande avancée dans la simplification).

Là je découvre une case dorée à gratter (que vais-je gagner ?) : je gratte du bout de l'ongle, et comme j'ai du bol, je découvre 2 numéros gagnants ! Mon identifiant de votante (impossible à retenir) et mon NUMEN (= mon matricule de fonctionnaire, obtenu en 1993, lors de sa création et toujours pas mémorisé par ma cervelle de gazetière).

Je puis donc me rendre sur le site ad hoc pour la suite du parcours...

Là, je comprends pourquoi je vais voter électroniquement :

"

L'éducation nationale simplifie l’organisation et le dépouillement des scrutins en passant au vote électronique par internet pour tous les personnels qu'elle gère.

Le choix du vote par internet traduit la volonté de modernisation de l'administration.

Le vote électronique présente différents avantages :

  • il est possible de voter depuis n'importe quel ordinateur connecté à internet, dans le lieu de son choix (travail, domicile, etc. ) et à toute heure
  • le dépouillement est simplifié
  • les résultats sont proclamés rapidement
  • de nombreux documents sont dématérialisés : bulletins de vote, professions de foi, etc. Ce choix répond aux objectifs de développement durable dans le fonctionnement des services ministériels. "

Rassurée par cette volonté de modernisation, je me lance. Je dois saisir les bons codes dans les bonnes cases + les 6e et 7e caractères de mon numéro de sécu...

On n'est jamais trop prudent...

Je vais obtenir, si j'ai tout juste, un mot de passe confidentiel que je recevrai dans la messagerie de mon choix.

Validez !

Bon, le mail en question est directement parti dans les spams AOL... pas grave, mon mail a cette tendance à jeter direct tous les courriers qui portent une adresse de l'Ed Nat....et je n'y suis pour rien !

Je repêche la chose et note scrupuleusement le code ridiculement compliqué.

Je suis prête pour le jour J.

Question dématérialisation, l'intention était bonne, au départ. Mais on a craint, au final, que certains aient du mal avec l'écran : on a donc, tout de mâme, dû coller partout sur les murs les listes et les programmes.... Si, si... On double en papier, on ne sait jamais...

Mais voterai-je ?

Depuis n'importe quel ordi....sauf s'il n'est pas bien configuré. Restera alors la possibilité de voter depuis un "kiosque de vote" installé dans l'établissement (chez nous, gros collège, y en aura 2).

Kiosque devant être installé par des experts, bien entendu, et dûment isolé pour respecter la confidentialité.

On sent que c'est bien plus simple que le montage de l'isoloir !

 

Framboise sur le macaron, pour les profs qui auraient besoin de "voir" pour comprendre, on nous a mis une vidéo de démo à regarder en boucle jusqu'à ce qu'on se sente capable de se lancer. Si, si, je vous donne le lien  : http://dai.ly/pL7rcd

Du pas à pas, je vous dis.

Néanmoins, je ne sais pourquoi, ils pressentent de grandes interrogations et autres questions techniques : ils ont donc pensé à tout !

Sur toute la page, on trouve des dizaines de liens qui nous évitent la moindre embûche. Plus une splendide FAQ préchoisies, qui m'a valu un beau fou-rire hier aprem....

 

 

election-1.jpg

La Gazette a bien envie de répondre à certaines...juste pour rire !

 

Suis-je électeur ? Je dirai mieux : si tu as gagné ton ticket d'or à gratter tu fais partie des élus !

 

Que dois-je faire avant de voter ? C'est toi qui vois... Toucher du bois, allumer un cierge, fumer ta dernière cigarette ...

 

Je suis malvoyant, comment voter ? Ben...fais comme quand tu liras la réponse... ?

 

Comment connaître les 6e et 7e caractères de mon numero de sécu ? En comptant lesdits caractères, peut-être ???

 

Le test de configuration technique est négatif. Que faire ? Désolée, vous n'êtes pas enceinte : retentez votre chance.

 

Je souhaite annuler une demande de contestation. Que faire ? Ah ben là, faut voir avec votre avocat...:-)

 

Comment savoir si mon vote est bien pris en compte ? Ah ça, c'est comme le premier pas sur la Lune, l'assassinat de JFK, le 11 septembre... On ne saura jamais la vraie vérité ! Le complot, le complot, vous dis-je....

 

Sommes-nous, personnels enseignants, si peu doués, si inquiets, si démunis devant les pièges informatiques ?

Cette liste donne de nous une image bien peu flatteuse....mais je préfère en rire.

 

Je ne prendrai aucun pari, Lecteurs chéris, sur le taux de vote cette année... mais la simplification, dans l'Ed Nat, n'a pas changé depuis que je l'ai intégrée y a...quelques années.

Fidèle à son mot d'ordre : "POURQUOI FAIRE COMPLIQUE ALORS QU'ON PEUT FAIRE INEXTRICABLE  ?"

Repost 0
20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 12:16

... de petits pois chez soi.

Je vous parle d'un temps que les moins de 47 ans ne peuvent pas connaître.

Le temps de Pipiou. Un copain de Nicolas et Pimprenelle, zavez qu'à voir à quand ça remonte !

C'était le temps de l'âge très très tendre pour moi.

Mes grands-parents avaient la télé : régalage !

Et en ce temps-là, il y avait déjà de la PUB, mais cela se nommait la réclame, me semble-t-il.

J'adorais, comme tout enfançon qui se respecte, ces petits moments de nature floue, qui ressemblaient comme deux gouttes d'eau à des programmes destinés aux tout-petits, comme c'est encore honteusement le cas.

Et il y avait Pipiou, rappelez-vous, qui militait pour... les petits pois en boîte ! Eh oui, Lecteurs adorés, même à cette époque reculée où l'on ne savait pas encore que pour notre santé, il fallait éviter-de-manger-gras-salé-sucré-et-consommer-au-moins-5-fruits-et-légumes-par-jour !

 

Naturellement, ce slogan (à haute pénibilité auditive, je m'en rends compte à présent) a gravé un sillon ineffaçable dans la malléable cervelle de la consommatrice en devenir que j'étais : ah ! la plasticité cérébrale extraordinaire des enfantelets !

 

Quelques décennies plus tard, me voici donc hier  dans ma cuisine, tout occupée à la préparation de notre pitance de midi, et chantant allègrement d'une voix de fausset : "On a toujours besoin de petits pois chez soi!". Parce que justement, eh bien, il me manquait ces indispensables petits légumes verts pour faire de mon riz un vrai riz cantonais. Je m'interrogeais sur le nom que j'allais donner à cette variante du célèbre mets pour le présenter légitimement à la table du déjeûner : "Risampois"? "Riz pékinois"? "Riz Macao" ?

Et là, un Ange m'a parlé *.

Il m'a dit : "Le Doodle du jour va te plaire!"

Femme de (bonne) foi, je glisse donc de ma cuisinière à mon PC, et là, que vois-je ???

DES PETITS POIS ??????!!!!!!?????

gregormendel11-hp

Quoi, quoi, quoi ?

Cette fois-ci, ce sont des souvenirs un peu plus frais....disons...un peu moins anciens...mais c'est bel et bien de la conserve : des réminiscences du collège (d'avant, quand j'avais l'âge d'y être, pas comme maintenant!), aux temps immémoriaux où la SVT s'appelait  "Sciences nat", voire "bio" et où j'eus le bonheur sincère de découvrir les lois basiques de l'hérédité grâce à Gregor Mendel et ses....petits pois, jaunes, verts, lisses ou ridés !

Excellents souvenirs de ce cours dont je n'avais rien manqué, dessinant des tableaux de croisements appliqués et enthousiastes !

Oui, je vous assure, j'aurais pu avoir une passion pour la botanique et la génétique des hybrides.

De fait, concrètement, aucun élan universitaire n'a suivi et je me contente de faire pousser dans mon potager diverses sortes de tomates avec beaucoup d'amour.

Et j'ai honte ! 3000 tomates de toutes formes et couleurs, des coloquintes panachées parfaitement inutiles dans l'assiette, quelques espérances de potirons, des simples parfumés, des fruits... et PAS UN PIED de PETITS POIS ???

Mais où avais-je la tête quand j'ai conçu mon potager ?

Saint Pipiou et Saint Gregor, priez pour moi !

 

Ma fille, pour pénitence, vous regarderez 10 minutes de Pipiou sur Youtube !

 

Non, pitiééééééééé !!! je crois que je préfère encore 3 heures de Tour de France sur la 2** !!!!

 

* Non, ce n'est pas une crise de délirium mystique : mon Petit Angel m'a vraiment appelée !

** Antenne 2, pour faire rigoler mes Grillons !

Repost 0
13 juillet 2011 3 13 /07 /juillet /2011 11:49

Rien qu'au titre, n'est-ce pas, Lecteurs Chéris, on comprend que je suis de la génération du Minitel.

Si je veux que le lectorat de moins de 30 ans pipe quelque mot, je ferais mieux de changer pour "www.jaidumal.com".

Bon, ok, j'ai du mal, il me manque l'INTUITION de la jeunesse, mais je lutte.

Pied à pied.

Et je gagne du terrain, pas à pas.

Parce que comme une bonne partie de mes abonnés, je ne suis pas née avec le GITP (gène de l'innovation technologique perpétuelle). C'est vrai, quoi ! Avant, on savait composer un numéro de téléphone avec un cadran, et puis on a appris à taper sur des touches. En dehors de ça, à part la touche étoile et la touche dièse, ça restait basique.

Rien à voir avec les objets téléphoniques actuels !!!

Avant le virage de ma quarantaine, j'avais découvert qu'on pouvait écrire 5 ou 6 caractères avec la même touche, et, en 10 ans, j'étais parfaitement à l'aise pour essèmesser en bonne presbyte, sans plus rien voir désormais, mais en connaissant les touches et leurs déclinaisons par coeur.

Quel confort ! je m'étais parfaitement adaptée.

C'était sans compter avec le marché du toujours plus, toujours nouveau : je ne demandais rien...mais j'ai bien été obligée de changer!

Ah la galère !

Je vous briefe rapido !

J'ai récemment décidé de franchir un pas IMMENSE pour raison économique : quitter mon opérateur historique Orange pour profiter d'une offre alléchante de la Sainte Vierge des mobiles. Tour de magie de la décennie , ou comment couper en deux sa facture.

Bien.

Pour appâter le client peu enclin à se compliquer la vie, le nouvel opérateur fait TOUT  à notre place : résilier l'ancien abonnement, s'assurer de la portabilité du numéro. Tout est automatique, yakakliquer là on nous dit : la belle vie toute simple. Comment résister à cette douce pente ?

Décision prise, je regarde sur le Net quel téléphone choisir.

Là, le Ciel est avec moi : ils proposent le même que mon modèle actuel mais en ROSE PINKY.

Zéro hésitation : même clapet coulissant (je maîtrise à la perfection le glisser-du-pouce). Même police "grand format" : ainsi puis-je lire les textos qu'on m'envoie sans sortir les lunettes (grosse corvée s'apparentant à un blocage psychique profond).

Je me dis : Zigo, tu passeras chez Virgin sans même t'en apercevoir... Solution de facilité.

La vie n'aime pas les solutions de facilité.

Le lendemain, quand j'ai le temps, je passe commande et là, déception, le modèle espéré est épuisé.

J'ai beau chercher dans tous les coins, rien.

Bien marrie, je reviens donc à la sélection : affichage du - cher au + cher, PAS D'ECRAN TACTILE (j'aime les trucs normaux où on appuie), combiné avec un tri .... par couleur.

Je vous passe tous les détails de cette périlleuse recherche, il ne me reste au final que deux modèles AZERTY.

Pffffffff........ Toutes ces touches mal agencées, minuscules, compliquées...

Je choisis un petit Samsung.

2520_1.jpg

(la belle photo en taille réelle!!!)

Le modèle a son charme, sans doute.

La couleur est belle, entre laque métallisée et pailletée. Mais bon : les caractères sur les touches sont si discrets qu'on sent bien qu'il ne s'adresse pas à des yeux ADD + 1.75.

C'est donc un téléphone avec option lunettes obligatoires.

La pillule avalée (le lâcher-prise prôné par les bouddhistes m'a beaucoup aidée), commence la "prise en main'....

30 minutes pour comprendre que le petit carré noir au milieu ne fonctionne PAS comme celui d'avant. Pas la peine d'appuyer à gauche ou à droite, ni en haut ni en bas : c'est un rikiki pavé tactile : faut le caresser pour obtenir ce qu'on veut de lui.

Une nuit de repos + une prise en main par Messire pour comprendre que la touche "valider" n'est pas celle qu'on croyait.... ce qui explique que je n'arrivais pas à entrer dans le menu... (et quand on n'entre pas dans le menu, on se sent très très très démuni....)

Après...c'est une question de temps.

Puisque, garde alternée oblige, je n'ai aucun Grillon avec moi en ce moment. Donc, je ne peux pas leur refiler mon téléphone pour qu'en 2 minutes 12 secondes, ils le mettent en route, à l'heure, copient mon répertoire, paramètrent mon appareil photo et autres menues actions du bout de leur doigt intuitif.

Donc, j'y vais PROGRESSIVEMENT.

Jusqu'à l'apothéose du jour : j'ai réussi à nettoyer mon écran de ces tas d'icônes moches* qui parasitaient la belle photo de pelouse à la française que j'avais choisie comme image de fond.

Vous savez quoi ? J'étais en affichage "MODE INTELLIGENT" !

Manifestement pas adapté à mon niveau de compétence !

Ce qui explique sans doute toutes ces difficultés que j'avais à entrer dans le fonctionnement de cette ravissante petite bestiole :-D

Maintenant que j'ai opté pour le mode "Horloge normale 2", je ne devrais plus avoir de problème, n'est-ce pas ?

 

*Les logos facebook, msn, twitter...+ des avatars de gens à appeler en direct... Zavez qu'à voir la photo !

Repost 0
8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 09:04

A tous ceux qui se lèvent tôt (et à qui le jour appartient)...

A tous ceux qui anticipent, prévoient, s'organisent...

A tous les laborieux qui distillent l'effort au long cours et fuient l'agitation frénétique de l'urgence du dernier moment...

A tous ceux qui ont tourné bien avant de foncer avec stupeur dans le mur dont ils ne pouvaient pourtant ignorer la fatale rencontre...

 

Mais aussi...

A tous les lièvres aussi rapides et vifs qu'endémiquement en retard...

A tous les lapins blancs qui ont perdu leur montre...

A tous les procrastinateurs de naissance et les éternels surpris de l'inexorabilité du temps...

 

Monsieur Jean de La Fontaine souhaite une BONNE JOURNEE !

 

jeandelafontaine11-hp.jpg

Repost 0
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 14:31

C'est vrai, ça : pourquoi justement A LA FERME ?

Bon bon bon : je vous éclaire, Lecteurs trépignant dans l'ombre de la non-information.

Il y a quelques semaines, en grattant la terre de mon (presque) lopin, durant ces heures de joie pure où je jardine, je suis tombée sur un nid plein d'oeufs étranges, roses-mauves, mous, de tailles diverses, les plus gros dans les 6/7 cm de diamètre.

Le truc dégoûtant, je vous jure, et zarbi... Je les ai sorti de terre, et du bout de ma pelle, j'ai tenté de sonder les ovni... Qu'allais-je trouver ? Des mini-dinosaures ? Berk, je vous le dis, ce que j'ai trouvé était ignoble. Gluant...avec un coeur blanc plus dur ***... J'en frissonne... Je déterre toute la colonie  pour éliminer l'objet de tous mes dégoûts. Non sans faire auparavant des recherches (infructeuses) sur le Net.

Débarrassée de ces "créatures" non j'ignore encore si elles sont végétales ou animales, je tente de les ensevelir définitivement dans le tréfonds de ma mémoire à bulles. Cela fonctionne assez bien.

Jusqu'à hier.

Faire l'autruche et enterrer sa tête dans le sable ne sert à rien.

Hier, donc. Le Fermier découvre un ou deux champignons fraîchement sortis. (Il ne les trouve pas beaux, certes m'avouera-t-il après moult pressions, mais bon, pas si affreux que ça....!!! Vous me direz ce que vous en pensez.)

Curieux de cette poussée chapignonesque subite (et constatant, même s'il n'est pas spécialiste, que ce ne sont ni des cèpes (hélas) ni même de modestes champignons de Paris), il retourne un peu les spécimens et s'aperçoit qu'à leur base, demeurent un résidu de peau rosâtre et quelque substance gélatineuse dont le pied semble émerger. On sait à présent ce que deviennent ces oeufs !

Je hurle : y a des aliens dans mon jardin, je frémis, je me hérisse, je HAIS ces trucs de tous mes viscères !!!

A l'état embryonnaire c'est déjà ignoble mais adulte, c'est à mugir ! Ma répulsion est à son comble !

("En quoi est-ce plus moche qu'un champignon à chapeau rond?" me demandera, sans rire, le Messire!!!!)

A peine les monstres découverts (et enfermés par mes soins, sans les toucher, dans une poche hérmétique destinée aux feux de l'enfer), on se re-rue sur la Toile, avec, spontanément, "comme un seul homme", en accord parfait et sans discussion, deux mots-clés pour aiguiller notre recherche : CHAMPIGNON et PHALLIQUE.

Bingo : l'art de la recherche d'information dans toute sa splendeur, rondement menée.

La réponse s'affiche en 1/100 de nanoseconde : nous sommes les heureux propriétaires d'un charmant coin à champignons... plus exactement, un gisement de "satyres puants" ou phallus impudicus en langage scienceux.

Savoir leur nom ne m'a pas aidée à chasser ma répugnance, loin de là... mais je veux TOUT savoir sur ces horreurs !

Je vous encourage du reste à aller vous informer vous aussi, ça vaut le coup.

wikipédia, dis-moi tout !

Ravie au moins d'une chose : je n'ai pas suffisamment attendu pour profiter de leur soi-disant odeur insupportable (et inoubliable!!!), les fusillant sans regret dans la fleur de l'âge, au milieu de leur premier et unique jour de vie.

Et vous pouvez même m'imaginer, Lecteurs compatissants, à genoux hier soir, grattant frénétiquement au pied des laurières rescapées du dessouchage frénétique du Fermier, cherchant le moindre début d'amorce d'embryon d'oeuf de satyre puant pour le "dératiser" sans état d'âme !

Satyre puant

L'exterminantion est en cours, croyez-moi, et je ne lâcherai pas !

 

Signé Zigobelle, alias Sigourney Weaver

 

*** Et il semble que ça se mange !!!!

 

NDLR : la Gazette n'a pu se résoudre à publier directement de photo du champignon  "érigé dans toute sa splendeur" !!! On a pensé, à la Rédaction, que la chose en lien suffirait :-D

Repost 0
31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 16:30

... le même jour, dans la presse...

gendarme.jpg

et aussi....bien venu... à point...bolide.jpg

Dommage...

Repost 0
28 mai 2011 6 28 /05 /mai /2011 19:22

Vous pensiez ne plus y avoir droit ?

Que nenni, le re-voilà

notre feuilleton berlinois !

Berlin, c'est une ville pour moi !

La preuve ? Suivez-moi...

 

D'abord, dès le premier soir, je me suis sentie fort bien accueillie....en néon rose !

isabel-copie-2.jpg

 

Et puis, surtout, Berlin c'est une ville...mais la Nature y a tous les droits. Et pour la jardinière que je suis, c'est un enchantement à chaque pas.

Sur le trottoir, les arbres sont bienvenus. Et même chéris, choyés, adoptés.

Celui qui veut entretient amoureusement son mètre carré de terre : plantant, taillant, décorant...

Cela donne des mini-jardins de rue qui agrémentent le moindre déplacement pedibus !

Ici, c'est un "arbre à livres" devant une échoppe mi-fleuriste, mi-bouquiniste...

arbrelivres.jpg

Il y a aussi des "Gartenkolonie", concept que les Allemands n'ont pas abandonné, contrairement à nos jardins ouvriers qui ont quasiment disparu...

Du coup, en plein milieu des quartiers de pierre et de béton, on trouve des jardins d'Eden inattendus...

magniolia.jpg

Et quand on parle d'Eden, tiens, au Musée juif, y a même un arbre DEDANS. Un grenadier, arbre du Paradis, où l'on accroche ses voeux, écrits sur des petites grenades en papier... Pour aller haut, pas de problème : on a même un escalier !

grenadier.jpg

Berlin, vous ai-je dit, c'est une veille pour moi. Tellement pour moi, regardez, que j'ai même rencontré le cousin germain (ben tiens!) de ...La Fleurette ! Je peux me l'y emporter, mon vélo, il ne se sentira pas tout seul !

fleurette.jpg

Enfin, quant à la Nature, je vous le prouve, à Berlin, on l'aime tellement, qu'on la boit !

Vous connaissez, la Berliner Weisse....?

Rien que du bon : de l'orge, du houblon...(ça vous dit quelque chose?)...et du WALDMEISTER*** ! De l'aspérule, pour les francophones. Ma PASSION. Ma Fée verte, comme dirait ma Fille.

Eh oui, ça fait de la bière VERTE et c'est ÜBERGUT !

asperule.jpg

 

*** Cela existe aussi avec de la framboise... Dans ce cas, on a de la bière rose...ce qui est pas mal non plus ! :-D

Repost 0
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 17:51

Comme le savent les lecteurs de la Gazette, les Anges ont  à DonaldVille, leur bistrot.

bistrot.jpg

Comme ce sont des stars, les Anges ont évidemment leur ville.

losangeles.JPG

Leur célébrissime Baie.

baie-des-anges.jpg

Comme elles font des missions, elles ont des voitures…

angels-car.jpg

P8070027.JPG

Et elles savent s’en occuper toutes seules !

S7301267.JPG

Comme elles font des missions fatigantes, elles ont des endroits où se reposer :

Des maisons…

maisonanges.jpg

Des apparts…

appart.jpg

 Toujours avec un parking, ça va de soi.

parking-anges.jpgLa Gazette est un journal bien-comme-il-faut, on ne discutera pas ici du sexe des Anges.

Ni de la part des Anges, qui est sans doute la plus subtile…

Mais on rappellera que les Anges sont sensibles à la culture : elles ont donc leur théâtre.

theatreanges.gif

Elles sont, avant tout, passionnées de littérature. Elles sont donc leur magazine littéraire.

matriculeanges.jpg

 Et naturellement, un rayon à la FNAC, rien que pour elles (et très très haut* placé, comme il se doit).

IMG00068-20110520-1638.jpg

 

* A moins que la photo n’ait été prise de très très bas… ;-))


Frrrrrrrrrrrt....Frrrrrrrrt... Frrrrrrrrrrt...

Trois Anges passent...

Repost 0