Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 avril 2011 5 22 /04 /avril /2011 16:18
Livre de la Genèse...

Dieu dit: Que la lumière soit! Et la lumière fut.
1.4
 Dieu vit que la lumière était bonne; et Dieu sépara la lumière d'avec les ténèbres.
1.5
 Dieu appela la lumière jour, et il appela les ténèbres nuit. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le premier jour.

Oui, je sais, lecteurs perspicaces : j'ai un bon gros jour d'avance sur la très belle lecture de la vigile pascale.
Pourquoi la Gazetière, vous demandez-vous sans doute, nous fait-elle un article anticipé : ne pouvait-elle patienter comme il se doit jusqu'à demain soir ?

Non, mes mais, non  ! Si je commence ainsi, c'est pour en arriver à quelques versets plus après !

2.7
 L'Éternel Dieu forma l'homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l'homme devint un être vivant.
2.8
 Puis l'Éternel Dieu planta un jardin en Éden, du côté de l'orient, et il y mit l'homme qu'il avait formé.
2.9
 L'Éternel Dieu fit pousser du sol des arbres de toute espèce, agréables à voir et bons à manger, et l'arbre de la vie au milieu du jardin, et l'arbre de la connaissance du bien et du mal.
2.10
 Un fleuve sortait d'Éden pour arroser le jardin, et de là il se divisait en quatre bras.

Me voici arrivée pile poil où je voulais aller : dans ce fameux Jardin d'Eden ... notre belle Terre !
Que le Seigneur nous a confiée, que nous malmenons un peu, et à laquelle nous "consacrons" généreusement UN PETIT JOUR par an !!!!
C'est aujourd'hui, il paraît...
terre.gif
Que ferez-vous aujourd'hui pour notre paradisiaque planète, Lecteurs chéris ?
Pour ma part, j'ai déménagé des plans de tomates issus de ma culture intensive de l'an dernier, dans un coin différent du jardin... J'ai semé un million de minuscules graines noires et vernies qui deviendront de la lavande si Dieu le veut... J'ai composé trois jolis bouquets des roses multicolores de la Ferme... Et bien entendu, j'ai longuement parlé à mes deux pieds de passiflore et à ma nouvelle glycine pour les encourager à s'épanouir autant qu'elle le voudront !

Par toutes les montagnes et toutes les vallées
Par l’ombre des forêts et par les fleurs des champs
Par les bourgeons des arbres et l’herbe des prairies
Par le blé en épis, je veux crier :

Mon Dieu tu es grand, tu es beau....

Repost 0
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 09:38

Chers habitants de DonaldVille, je viens vous apprendre une grande nouvelle : bientôt, à la Ferme, nous pourrons vivre en autonomie quasi totale.

Bien sûr, il nous faudra encore nous faire livre quelques matières premières de base, tel le lait, car nous n'avons raisonnablement pas assez de terrain pour y laisser vagabonder une vache, ou la farine, pour la même raison de trop peu de superficie dédiée à la culture céréalière. Idem pour le coton ou le lin, bon, on fera venir des rouleaux, c'est pas grave.

Pour résumer :

- avec le potager, on sera gavés de tomates et autres légumes à choisir ce printemps.

- quelque part à la cave de Duffau square, il doit y avoir encore l'historique yaourtière de mes parents : faut aller la récupérer, et ce sera bon pour mon alimentation ultra-yoghourtisée.

- après un an de glaces et sorbets variés confectionnés par la Mother, je suis convaincue par sa sorbetière magique : je n'ai plus qu'à investir rapidement dans une telle machine.

- question vêtements, je sais coudre.

- les fauves s'entraînent à s'auto-alimenter avec souris, lézards et oiseaux.

- sans oiseaux, nous devrions pouvoir faire récolte de cerises, et puis ensuite, on aura les pommes et les poires : fruits frais, secs ou en conserve, on tiendra l'année.

- j'ai ma machine à pain.

- 3 ou 4 poules, et on aura des oeufs.

Restent DEUX problèmes : la VIANDE (pour la fraction masculine qui gîte ici, hein, parce que moi...) et la BIERE.

Eh bien, depuis hier, la bière n'est plus un problème ! Figurez-vous qu'il est maintenant facile de brasser soi-même sa petite cervoise perso !

Je ne m'en remets pas : la joie m'anime !

biere1.jpg

biere2.jpg

Le problème de la bière étant devenu mieux qu'une solution, carrément un vrai plaisir, reste la viande.

Voyons... L'Héritier étant à un âge où toutes les orientations sont possibles, un bon aiguillage vers les métiers de la boucherie, et l'affaire est dans le sac ! :-D

A bientôt à La Ferme !

Signé : Zigobelle G. D. Ingalls !

Repost 0
26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 10:49

"Il n'a pas tendu l'autre joue ! " s'est exclamée l'Angel 3.

Bon, Lecteurs bien-aimés, je contextualise de suite !

Nous étions en mission cinématographique : vol d'Anges en formation de base, exercice d'entraînement.

Chacune ayant déjà "tout vu" ou presque, on avait quand même trouvé UN film qui convenait à toutes les trois : "Qui veut être aimé?" (du roman "Catholique anonyme").

Où notre héros-qui-n'en-revient-pas-d'être-ému-par-la-Parole-et-qui-n'en-demandait-pas-tant se reçoit une belle baffe de sa tête-à-claques de frangin (eh oui, c'est paradoxal mais c'est ainsi), magistralement joué par Biolay, le frère-à-baffer, soit dit en passant.

Pour ceux qui sont d'ores et déjà perdus entre les frères et les baffes, désolée.

"Il n'a pas tendu l'autre joue ! "

C'est vrai. Il ne rend pas la giffle, mais n'en réclame pas d'autre non plus !

C'est peut-être qu'il était à la messe de Charlie dimanche dernier ?

Où nous apprîmes avec intérêt qu'encore une fois, la traduction de la Bible est source de variations subtiles ...voire de contre-sens carrément gênants.

C'est pas qu'on jette la pierre à ceux qui ont usé leurs yeux et leurs neurones à transcrire les Ecritures en langue vulgaire... C'est juste qu'il est tellement utile d'avoir quelques lumières étymologiques et linguistiques pour "avaler" et digérer un peu mieux la Parole (parfois absconse, parfois révoltante, parfois un peu fade...) !

Le fameux truc de la joue, donc, puisque c'est le sujet du jour !

Qui ne connaît cette moquerie infligée historiquement aux chrétiens ? "T"as qu'à tendre l'autre joue!"

Oui, mais quel(le) "autre" ?

Encore une fois, la langue grecque a quelques subtilités qu'il nous faut entendre...

Pour "autre", il y a deux mots couramment employés : "allo" et "hétéro". Vous connaissez tous l'allopathie, ou les "éléments allogènes" (qui souvent gênent!).

Pour être simple et bref, nous dirons que "hétéro", c'est "le contraire" : si je suis hétérosexuel, j'apprécie l'autre sexe, l'opposé du mien.

Tandis que "allo", c'est "différent", c'est "autre chose".

Et si on en revient au texte, "tendez-lui l'autre", ce serait plustôt ça. Proposez-lui "autre chose". Pas l'autre joue à frapper, non, non, non... Une autre voie. Celle de la médiation, par exemple. Pour les meilleurs d'entre nous, le pardon (:-) ), warum nicht ?

"Tendre l'autre" ce serait donc simplement briser la chaîne de la violence, ne pas se faire complice de son escalade... mais pas du tout se victimiser volontairement.

Moins mièvre, quand même ! Mais pas si facile non plus. Même dans un film.

 

Et en parlant de film...

Nous évoquions il y a peu, avec l'Ange du Milieu, la possibilité d'avoir à DonaldVille notre propre cérémonie de gloire cinématographique. Allons-nous décerner le "Canard d'Or" ? "Le Donald ? Non, c'est l'ANGE D'OR qui a été subtilement choisi !

ange-d-or.gif

(gageons que l'Ange du Milieu reconnaîtra le modèle de notre trophée!)

 

La Gazette invite donc TOUS SES LECTEURS à choisir son film préféré parmi le palmarès suivant :

 

- Le discours d'un roi

- Black Swan

- Qui veut être aimé ?

- Angèle et Tony

- Des hommes et des dieux

- Le nom des gens

- Le voyage du DRH

- Incendies

- Social network

- Mystères de Lisbonne

- Les femmes du 6e étage

 

Merci d'envoyer vos votes sur mon mail perso !!!

Repost 0
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 08:54

Petit cours de rattrapage pour les quelques Lecteurs de la Gazette absents ce matin à la Trinité.

Discours connu.... "Vous êtes le sel de ta Terre"...

Etes-vous vous sel de Bayonne ou sel de Guérande ? nous a demandé Charlie ?

Vous êtes le sel de la Terre...

Vous, Chrétiens, baptisés, transformés par cette grâce du baptême, "assaisonnés" par ce sacrement, par cette Rencontre avec le Très-Haut. Nous qui accueillons la Présence, qui acceptons d'accueillir la Vie vraie qu'il nous offre, nous sommes "sel de Guérande". car c'est un sel qui "fond" facilement. Cette multiplicité de grains qui se dissolvent pour changer à jamais ce qu'ils touchent : plus de fadeur, les cristaux ont disparu mais le goût du sel ne partira plus !

Soyons des chrétiens authentiques, ne perdons pas le goût de Dieu, ne nous affadissons pas !

 

Mais il est un sel plus terrestre, un sel qui ne se dilue pas si facilement : le sel de Bayonne en fait partie. C'est le sel qui conserve. Celui dont il est question plusieurs fois dans l'Ancien Testament, quand on explique la manière d'offrir les sacrifices à l'Eternel. L'offrande doit être recouverte de sel. Car le sel va "garder" l'Alliance, et, même mieux, quand cela brûlera, cela fera une lumière plus forte, plus blanche, plus éclatante !

Vous êtes le sel de la Terre...

Et vous êtes la lumière du Monde.

Porteurs de flambeaux... Quelle chance, quelle mission ! :-))

D'ailleurs, faut croire que ça donne envie, ces paroles .. 

Il y avait ce matin 6 nouveaux catéchumènes !

Appelé un par un à l'autel pour venir nous dire leur désir de rejoindre notre communauté.

Michel, dans la cinquantaine, seul non-baptisé de sa famille... Biker, il a rencontré Francis grâce à d'autres bikers... et il demandé : "Tu crois que ce serait possible....?"

Tellement possible que ledit Michel sera baptisé cette année en même temps que ses deux premiers petits-fils.

Thierry, qui a " toujours eu des croyances, mais c'était flou..." Il avait envie de trouver un chemin, une vraie voie... mariée avec une croyante, il a peu à peu choisi celle du christianisme. Encore un baptême à venir. Joie de l'assistance.

Viennent ensuite 3 garçons et une fille : une fratrie de handballeurs (on en connaît de basketteurs!), jamais baptisés parce que...la vie est allée vite, le temps a passé, c'était toujours un projet remis à demain... Et puis, la maman est morte, mais pas, dans leur coeur, ce désir qu'elle avait que ses enfants soient chrétiens. Alors aujourd'hui, comme l'aîné veut devenir parrain, eh bien, c'est tous les quatre qui se lancent, avec l'esprit d'équipe, comme ils disent ! Le dernier a moins de 20 ans, ce sont 4 jeunes adultes qui côte à côte demandent maintenant le baptême. Ils parlent de solidarité, d'harmonie familiale, ils sont jeunes, gais, souriants, émouvants...

Sel, lumière, la messe était bien belle hier...

Et pour finir, il y avait, dans la petite chapelle à côté (chauffée), des fiançailles, alliance bien jolie, je dois dire, et pas si souvent célébrée...

 

Mes  Lecteurs, mes proches Donaldvilliens ou amis plus lointains, chrétiens ou pas, croyants ou pas, sel et lumière de ma vie, je vous bénis en cette fin de dimanche ! Que votre route soit goûteuse et lumineuse !

Repost 0
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 12:28

D'accord, Lecteurs chéris, il fait froid.

C'est vrai, Lecteurs bien-aimés, il souffle même comme une sorte de blizzard, surtout le long de la piscine... on le sent très bien, notamment à vélo, quand on pédale contre lui....

Vous avez raison, Lecteurs adorés, si vous me dîtes que la météo nous annonce des températures négatives pour ce week-end, si vous m'affirmez que ce matin, au-delà des boulevards, les voitures étaient givrées, si vous m'opposez qu'on est encore à deux mois pile du Jour J.

Et pourtant...

Voyons plus loin que le bout de notre petit nez rougi par cet hiver barbare.

Voyageons en pensée vers des contrées plus clémentes où les saisons ont d'autres couleurs, d'autres odeurs, d'autres climats...

Hier, 20 janvier, c'était la fête en Israël !

newyeartrees11-hp.jpg

 

Tou Bichvat, qu'on appelle "le nouvel an des arbres".

 

J'apprends que TOU signifie 15 en hébreu (un jour, j'apprendrai l'hébreu, si, si!), date fixe de la fête au mois de Chevat dans le calendrier hébraïque.

En gros, chez eux, c'est une date fixe, dans notre Kalender, c'est mobile. Et cette année c'était le 20 janvier.
Enfin, ce qu'il faut retenir, c'est que là-bas, ils sont vachement en avance sur nous, hein !

Déjà, ils ont des siècles de plus dans leur calendrier, mais en prime, ils fêtent la fin de l'hiver carrément 2 mois avant nous : le bol !

 

Mais j'ai dit "Fête"... Que fait-on, alors ?

Je lis que "En Israël, à Tou Bichvat, la coutume veut que l'on plante des milliers de jeunes arbres, destinés à faire reculer le désert et à bien marquer le lien étroit qui existe entre l'homme et la nature. Les Juifs de la Diaspora qui ne peuvent être sur place peuvent faire un don pour qu'un arbre soit planté en leur nom."

 

Et là, Lecteurs amis de la Nature et même les autres, je tiens à vous préciser que même si je ne suis pas juive, c'est un fait, et donc, que je n'appartiens pas à la Diaspora, cependant, je fête moi aussi Tou Bichvat, figurez-vous !

Ben oui ! Je vous annonce très officiellement  que quelque part en Israël (à Tel Aviv, plus précisément)  il y a quelques noyaux de dattes qui sont en commande pour venir se diasporer chez moi, à DonaldVille !

Vu que parmi les noyaux que j'avais moi-même ramenés, le petit dattier qui avait bien voulu pousser sur mon balcon a malencontreusement péri durant une opération de sauvetage que j'avais lancée pour le mettre à l'abri du gel... Une désolante bavure qui m'a énormément émue....

Mais reste l'espérance, toujours !

Donc, une arrivée de nouvelles "graines" devrait avoir lieu d'ici quelques semaines pour plantation et tentative d'acclimatation de petits arbres du Pays de Jésus !

 

Mais j'ai dit "Fête"... Que mange-t-on, alors ?

"Lors de Tou Bichvat, on se régale de fruits, parmi lesquels figurent généralement le raisin, la grenade, la figue, la datte, l'olive, les fruits du caroubier et de l'amandier. La beauté de la fête exige que l'on réunisse sur la table au moins quinze sortes différentes de fruits, les plus rares et les plus exotiques ajoutant encore au plaisir des convives"

 

J'insiste sur le fait que même si je ne suis pas juive etc. j'ai quand même tenté d'offrir des fruits variés à la table où je festoyais hier soir : bon, j'étais loiiiiin de 15 ! Mais y en avait quand même trois : pommes, ananas et mangue.

Bien cuits et sous forme de tarte, c'est pas très règlementaire sans doute... mais c'était bien bon (n'est-ce pas Petit Angel ?)

 

Repost 0
24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 15:52

... fragile et ténue, mais promise au plus grand embrasement, nous serons en fête ce soir.

 

Pour célébrer cette Heure où la Parole s'est incarnée, nous rejoignant au plus intime de notre nature humaine, quelques mots de nos amis (et maîtres) de l'Amitié Judéo-chrétienne :

 

La Promesse emplit l’attente

Marie, comblée de grâce et disponible à l’inouï

Le Seigneur, Celui qui doit venir, nous attire

La Parole naît en notre chair

Et par cette naissance

Nous naissons à la Parole

Soleils levants qui ouvrent nos à-venir

 

Joyeux Noël !

nativite.jpgNativité

 

"Livre des Sentences" de Pierre Lombard - 1158

Repost 0
19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 18:49

... quatrième bougie... la Lumière est presque entière...

 

 

L'intelligence est la force, solitaire,
d'extraire du chaos de sa propre vie la poignée de lumière
suffisante pour éclairer un peu plus loin que soi,
vers l'autre là-bas,
comme nous égaré dans le noir.

L'Inespérée

 
Christian Bobin 

 

couple-Tango-ombre.JPG

Repost 0
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 18:36

... troisième jolie petite bougie... ouvrons nos yeux... il fait de moins en moins sombre...

 

 

C'est à partir du jour où l'on peut concevoir un autre état de choses
qu'une lumière neuve tombe sur nos peines et sur nos souffrances
et que nous décidons qu'elles sont insupportables.

L'Être et le Néant 


Jean-Paul Sartre

 

goutte-d-eau.jpg

Repost 0
5 décembre 2010 7 05 /12 /décembre /2010 18:27

... deuxième petit bougie pour éclairer nos nuits ...

 

-plumes-ivoire-1.jpg

 

 

La poésie, c’est quelque chose de très fragile, de très subtil.
C’est juste quelques mots pour déchirer, dans le blanc pur d’un presque silence, des lambeaux d’ange à coller sur le papier.
Des fragments d’une inouïe lumière d’ailleurs,
quelques étincelles, minuscules,
qui brillent au ciel,
qui embrasent nos nuits et font palpiter nos cœurs.

« D’où vient Angéla Küber ? » 
  Bruno Descamps

Repost 0
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 12:23

Selon la tradition, la Gazette allume pour vous une petite lumière par semaine jusqu'au beau jour de Noël.

Petite lueur dans l'ombre de décembre, minuscule éclat qui lutte contre les ténèbres.

 

 

Les rêves sont faits pour entrer dans la réalité,
en s'y engouffrant avec brutalité, si besoin est.
Ils sont faits pour y ré-insuffler de l'énergie, de la lumière, de l'inédit,
quand elle s'embourbe dans la médiocrité, dans la laideur et la bêtise.

Magnus
[ Sylvie Germain ]

 

mains.jpg

Repost 0