Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 décembre 2007 1 24 /12 /décembre /2007 09:01
Un peu de couleurs, chers lecteurs, pour  illuminer un ciel désespérément... gris !

Les initiés le savent ... à la Bottine, il y a :

du ROSE... undefineddu ROUGE...ROUGEBOT1.jpg un peu...ROUGEBOT.jpgROUGEBOT2.jpgbeaucoup...ROUGEBOT3.jpg... mais il y a aussi...
(incroyable)
... du BLEU !BLEUBOT.jpg

 Etonnant, non ?
Repost 0
23 décembre 2007 7 23 /12 /décembre /2007 20:19
holiday07-3.gif
mais que nous construisent-ils ...???
Repost 0
22 décembre 2007 6 22 /12 /décembre /2007 23:12
holiday07-2.gif

à suivre ...
Repost 0
21 décembre 2007 5 21 /12 /décembre /2007 16:00
Top, prêts? Partez : c'est les VACANCES !!!!!!!!!!!!!!!!!!

holiday07-1.gif

Bonnes vacances mes petits boulets canons !!!
Repost 0
20 décembre 2007 4 20 /12 /décembre /2007 20:25
Oui, casting, parce que j'ai oublié de vous dire que l'éclat éternel de l'âme immaculée, ben, c'est comme un graaaaaaaaaaand bal masqué où se côtoient Marie-Antoinette (sans Fersen), Frodon (sans son anneau),  la rescapée du Titanic (sans son Irlandais et sans ses malles-cabines),  Bruce Tout-Puissant (sans Dieu)....
La fête quoi !!!!
Repost 0
20 décembre 2007 4 20 /12 /décembre /2007 19:23
Et si on était toujours attiré par le même genre de personnes, forcément ?
ET si on était fait pour une seule personne, ce serait possible, ça ?
Et si on avait une seconde chance, referait-on "pareil" ?
L'oubli est-il une étape qui aide à faire son deuil ?
Est-on plus vivant, plus libre si nos souvenirs n'existent plus? Ou alors, est-ce exactement le contraire?
De quoi sommes-nous prisonniers ? De notre mémoire, de nos actes passés ou de l'ardoise effacée ?
Et une ardoise effacée est-elle une ardoise vierge ?

Et nos rêves, dans quelle mesure parvient-on à les "téléguider" ?

Et le couple... le couple, c'est quoi ? 
Qu'est-ce qui le lie, le resserre, l'éloigne, le délie  ? 
Faut-il être semblables ou opposés pour s'entendre ?
Aimer, désaimer. S'attacher, se désattacher.  A quoi ça tient ? Comment fait-on ?
ça se détricote comment un amour compliqué ?
Autant de questions aussi simples que leurs réponses, s'il jamais il y en a, seraient compliquées à dérouler...
Un puzzle de  moments-rires et de moments-pleurs,  du dehors-dedans où on démêle difficilement le vrai-qui-se-passe-maintenant du vrai-qui-s'est-passé-avant, du rêve-qui-est-vrai-pourtant... Du Rêve Vrai puisqu'il se  VOIT sur un écran d'ordinateur, non ?
Bon, d'accord, on est dans de la science-fiction, mais plus une science-fiction proche de la psychanalyse et de l'hypnose à qui on aurait donné une légitimité scientifique et rationnelle, que d'une science-fiction Guerre des Etoiles ou Terminator!
Car l'histoire est humaine, profondément et exclusivement. Et romantique, sans aucun doute possible. Bref, vous l'aurez compris, la Gazette l'adore pour plusieurs raisons :
- y a de l'amour, du vrai, du beau, du fort, du qui résiste aux obstacles les plus terribles
- y a du suspens, on palpite, on tremble, on espère, on se désole, on sourit, on y croit, on n'y croit plus mais...
- c'est compliqué à souhait, et ça permet  à ceux qui  apprécient l'exercice, de se faire des noeuds au cerveau ...

N'allez pas en conclure hâtivement, sous le coup d'un préjugé malvenu, que c'est un film rien que pour les filles ! (je dis ça àa cause des noeuds au cerveau, il parîtrait que ça serait un truc de nanas, ça... Mais bon, c'est les mecs qui le disent!) Oh non, je vous assure que les hommes l'aiment aussi, ce petit bijou cinématographique non identifié...
Enfin... certains d'entre vous, lecteurs avertis (ou) cultivés, l'auront reconnu, peut-être... ?
Un petit film génial qui m'avait scotchée à sa sortie en 2004... Mais à l'époque, point de Gazette pour vous faire partager mon enthousiasme !
Je profite donc de son visionnage sous forme dévédesque hier durant mon coma pseudo-grippeux pour faire, ENFIN, ici, dans ces prestigieuses colonnes, la critique qu'il méritait depuis plus de trois ans :

1935.jpg
 
Affiche du film Eternal sunshine of the spotless mind
REGARDEZ D'URGENCE
"Eternal sunshine of the spotless mind"
!!!!!!!!!!!!!!!!!
(et si c'est possible pour vous, regardez-le en compagnie de votre amoureux/amoureuse, c'est forcément encore mieux )
 
Repost 0
20 décembre 2007 4 20 /12 /décembre /2007 11:14

On ferait comme si le feuilleton durait encore et on dirait :

S comme…. 

 

Snif-Snif-pas marrant d’être malade mais Sa va mieux et puis Sa Sent Noël à plein nez ici : j’en veux pour preuve la nouvelle Sonnerie qui nous réveille au caS où on Somnolerait devant nos SauffageS radiantS : l'enregistrement en live des 3 PRO qui S’éclatent à la flûte sur Jingle BellS… Ah ! Croyez-moi, Sa envoie du bois !!!!  Suis ben contente d’être reSSuScitée pour entendre Sa ! ;-D

Et guinette sur la bûche : demain, façon Armée du Salut, ils se baladeront dans le collège (salle des profs eSSentiellement) en flûtant des chants de saison !!! On s'enthousiasmera, ça va sans dire, surtout pour les 
3 PRO qui nous enthousiasment spontanément rarement....(les pauvres).

(Oui, je Sais tous les ç, à force d’avoir tiré sur leur cédille, l’ont perdue et maintenant on dirait des S Serpentiformes !)

Repost 0
17 décembre 2007 1 17 /12 /décembre /2007 17:52
...même si ce n'est plus du tout un scoop, tant pis... la Gazette ne  va pas attendre mercredi pour faire sa UNE avec les fiancés de Noël !


A Disneyland, l'amour réchauffe un climat  météorologiquement glacial.
Voilà des coeurs qui battent la chamade !


Décidément, Nicolas aime les top-models et celles-ci le lui rendent bien!

Repost 0
16 décembre 2007 7 16 /12 /décembre /2007 19:52
Sincèrement, à la Gazette, on espère que OUI !

Et si ce n'est pas le cas en ce moment...la période  des voeux approche et la Rédaction anticipe : elle souhaite à tous les coeurs un peu trop tranquilles  ou mal en point, de connaître bientôt cette palpitation pas si pénible dont l'origine se trouve au Piémont, figurez-vous !

Au Piémont, absolument, de là où mon arrière-arrière-arrière (?) grand-père Dupuy a ramené des campagnes napoléoniennes sa Piémontaise, celle qui aurait donné des yeux bleus à cette famille à l'iris plutôt brun !

Or donques, comme on disait il y quelques siècles, la ciamada est un roulement de tambour ou une sonnerie de trompette  utilisée au cours des batailles  pour indiquer qu'on souhaitait se rendre ou qu'on demandait une trêve pour ramasser ses morts.

L'image est parlante : le pauvre coeur qui bat la chamade, crie grâce et se rend à son bourreau ! Bourreau qui parfois, tout de même, n'en demande pas tant, et n'a aucune mauvaise intention, rendons-lui justice !!!

Ah ! Un peu d'étymo-jolie, ça réchauffe, dans ce froid de décembre,
vous ne trouvez pas???

Repost 0
14 décembre 2007 5 14 /12 /décembre /2007 07:05
... protection de la planète, simplicité volontaire et décroissance.
Un Noël Développement Durable, un Noël dans le vent !!!
Combien de bouteilles de bières ???

Copie-de-noel.jpg
Nous remercions notre correspondant local à Toulouse pour cette info écolo !
Repost 0