Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 février 2008 2 05 /02 /février /2008 07:14
... la Gazette pense que ça devrait l'être !
C'est vrai, quoi : le Mardi Gras !
masque.gif
Dernier jour avant le Carême : on devrait pouvoir prendre le temps de se réunir, de faire des beignets et des crêpes,  de se fabriquer des masques, de s'amuser, quoi !!!

Ajouter un jour à la Pentecôte, c'est bien. Mais Carnaval, c'est  important aussi !

Alors la Gazette, à défaut de pouvoir vous offrir un jour de congé, sème dans votre ciel une pluie de papillons multicolores !
papillons.gif

Repost 0
4 février 2008 1 04 /02 /février /2008 13:29
...et on ne s'y prend jamais assez tôt pour éduquer les enfants : mes amis pédagogues ne me contrediront certainement pas.
Voyez donc ce que la Gazette vous a dégoté dans la cyberpresse ce matin... Ce n'est pas frais du jour mais on peut encore le consommer à la coque :

http://www.cyberpresse.ca/article/20080131/CPINSOLITE/80131170/5406/CPINSOLITE

Le jeudi 31 janvier 2008

Des cours de port d'armes à l’école primaire?

Agence France-Presse

Washington

L'État rural de Virginie Occidentale va examiner un projet de loi proposant d'entraîner les enfants à l'école au port d'armes et à la chasse, une façon de freiner le déclin des permis de chasse, ressource importante du budget de cet État, a indiqué jeudi un élu.

«Nous proposons d'enseigner de la quatrième année à la terminale un cours de formation à la chasse pendant les heures d'éducation physique» a indiqué l'instigateur du projet de loi, le sénateur de l'État Billy Wayne Bailey.

«Nous leur enseignerons les principes de sécurité et la manipulation correcte des armes à feu», a-t-il ajouté, assurant «que les armes seraient désactivées pour qu'il n'y ait pas de coup de feu qui parte». Le projet de loi doit être examiné par le sénat de Virginie Occidentale la semaine prochaine.

«La chasse est un élément important de notre économie et de notre culture et nous observons un déclin des permis de chasse depuis quelques années», a expliqué le sénateur qui espère ainsi susciter de nouvelles vocations de chasseurs.

En Virginie Occidentale, les enfants peuvent dès 10 ans avoir un permis de chasse. L'économie de la chasse rapporte à l'État 1,5 milliard $ chaque année, selon le sénateur.


Ca peut devenir  sympa d'être prof de sport en Virginie, non ?
Moi, dans le bordelais et pour les mêmes raisons économiques et culturelles, je vais peut-être proposer des cours de consommation de vins du cru durant les heures de formation à la recherche d'info au CDI... ça mange pas d'pain et ça peut rapporter gros. Précision : je ne suis pas sénatrice mais je suis perfectionniste : les bouteilles seront pleines et on boira en vrai !

Repost 0
3 février 2008 7 03 /02 /février /2008 20:46
Pour les lecteurs qui n'avaient pas la chance d'être présents ce matin à la Trinité (j'ai les noms!), un petit condensé de résumé d'abstract de l'homélie  de Francis.
Non, ce n'est même pas ça, c'est simplement une nouvelle façon de traduire les célébrissimes Béatitudes.

Là on où connaît : Heureux les pauvres de coeur... heureux les affamés  (de justice)....Heureux les doux... il semble qu'en aucun cas, on ne puisse penser qu'il y a it un sentiment de "bonheur". En rien, le mot hébreu ne signifie cet état de "béatitude" placide qu'on pourrait y entendre...

Chouraqui , dans sa traduction contestée mais très décapante, avait remplacé le terme "Heureux" par "En marche", pour donner cet élan, traduire cette force, ce mouvement de la foi.
C'était déjà pas mal, n'est ce pas?

Francis, ce matin, a proposé un Jésus enthousiaste et transporté par cette foi, un Jésus qui admire, qui s'exclame, qui s'étonne et s'émerveille : "Quelle force !? dans les doux...les affamés....les humbles..."
Quelle merveilleuse force, quel Esprit en eux pour les conduire là où ils sont, pour les faire tenir debout, pour les garder dans la foi et leur conserver cet élan fondamental !

Et il a conclu par un encouragement de Jésus à "foncer" :
" Allez-y, les doux...vous aurez la terre en partage !"

Oui, allons-y, nous tous  à qui s'adressent les Béatitudes, allons-y, sans peur, car Dieu est avec nous !!!
jesus.jpg

Pour ceux qui voudraient relire les Béatitudes sans ouvrir leur Bible, et les retraduire à la lumière du sermon du jour : http://www.bible-service.net/site/522.html
Repost 0
2 février 2008 6 02 /02 /février /2008 16:16
De notre envoyée spéciale Anna, spécialisée dans le Carnet Rose :

LE MONDE.FR : Dernière minute
samedi 2 février 2008
 
 
Le maire du 8e arrondissement de Paris annonce avoir marié samedi Nicolas Sarkozy et Carla Bruni
 
François Lebel, interrogé sur Europe 1, a déclaré, samedi 2 février, avoir marié, dans la matinée à l'Elysée, le président Nicolas Sarkozy et sa compagne Carla Bruni. (AFP)
Repost 0
2 février 2008 6 02 /02 /février /2008 09:35
Eh oui, nul ne l'ignore, qu'il soit croyant ou simplement gourmand : aujourd'hui, c'est la Chandeleur !
Et , notez-le, cette fête hivernale ne se nomme point Crêpeleur mais bien CHANDELEUR. C'est donc que la  chandelle tient une place plus importante que  la légère  et circulaire petite gâterie ...
Avec CHANDELLE, il faut entendre  CIERGE, mot bien plus religieux qui a pris le pas sur son ancêtre, relégué de fait dans le registre laïc (si ce n'est païen...).



Petite remontée du temps, jsuqu'à l'époque de Jésus...
Né Juif, d'une famille naturellement pratiquante, il valut à sa mère 7 jours d'impureté où la pauvre nouvelle maman ne pouvait se rendre dans aucun lieu sacré au rique de le souiller, suivis de 33 jours pour remonter la pente et se voir  redevnue fréquentable.
Ainsi était (est?) la Loi juive en matière de naissance : la femme qui met au monde un garçon est soumise à 7 + 33 jours d'impureté, au terme desquels elle va présenter son nouveau-né au Temple et offrir en sacrifice des petits pigeons ou tourterelles...
40 jours après Noël, donc, le bon chrétien fête la Purification de Marie (née sans tâche mais  quand-même...) et la Présentation de Jésus au Temple (où son malheur sera prophétisé...).
40 jours, c'est bien : on a digéré les monstrueux festins de fin d'année, les journées rallongent et ça sent parfois le printemps : on a faim et une sacrée envie de faire la fête...sachant que d'ici peu (au gré des années), va falloir faire ceinture après le Mardi-Gras ... Les crêpes, dès la disparition de la galette des Rois, sont donc les bienvenues!
Imaginons un instant (je ne crois pas blasphémer, Dieu m'en garde!), que Jésus soit né FILLE...
Eh bien vous allez comprendre de suite que ce n'était pas jouable en matière de calendrier...
En cas (dramatique, mais il en faut) de naissance d'une fille, la maman juive devait attendre 80 jours pour ses relevailles!!! 14 jours d'impureté + 66 jours avant d'aller au Temple : la peine est double, le calcul est  simple.
Dans notre cas, si on ajoute 80 jours  à Noël..., on  tombe à la mi-mars, soit en plein Carême (et là, les crêpes, c'est hors de question), soit  peu ou prou pile à Pâques : et là, ça se téléscope, les crêpes au Nutella en sus des cloches en chocolat, c'est trop, avouons-le !
Il fallait donc que Jésus fût un HOMME pour qu'on ait droit à faire sauter les crêpes à la Chandeleur, CQFD.

Le Seigneur me pardonne mes théories théologiques de fin de semaine... ;-)

Mais je vois bien, lecteurs, que vous trouvez paradoxal que je ne m'entretienne  que de crêpes alors que j'ai moi-même insisté sur le fait que les chandelles sont plus importantes...
J'y viens, j'y viens...
Quelques siècles après Jésus, les chefs de l'Eglise avaient encore fort à faire avec les fêtes paiënnes qui perduraient... et ça n'allait pas du tout ! Les gens allaient à la messe, mais ils fêtaient (Dieu sait comment!!!) la fin de l'hiver, le retour de la lumière, ils faisaient des tas de trucs pas chrétiens pour se garantir de riches moissons...
Fallait bien remettre de l'ordre là-dedans!
Au Ve siècle, le pape Gelase 1er a commencé à changer l'une des dernières fêtes impies, les Lupercales (fête romaine de la lumière) en célébration politiquement correcte.
Et il semblerait que ce soit un de ses successeurs, Serge 1er, au VIIe siècle, qui ait définitivement consacré la Chandeleur : ce jour-là, on disait une grande messe où chacun venait avec sa ou ses chandelles. Durant la célébration, on les bénissait et  les fidèles repartaient chez eux avec leurs cierges (qui ne s'appelaient pas ainsi) : en les allumant toute l'année durant les orages ou les malheurs qui les frappaient, ils appelaient la protection divine (et canoniquement  autorisée) et repoussaient le Malin !
Et les crêpes ? Eh bien... c'est doré comme le soleil, rond comme une hostie,  ça permet d'utiliser sans exagérer les restes de farine de la moisson de l'an passé... c'est simple, pas  gras... à une époque où la nourriture n'était pas toujours abondante en fin de rude hiver.
Notez que si la crêpre de froment règne en maîtresse incontestée depuis des décennies, elle partagea durant des siècles, la vedette avec moult autres pâtisseries locales : beignets légers aux pommes,  navettes,  crêpes à la farine de chataîgne en Corse ...
307_crepes.gif

Bonne Chandeleur à tous mes lecteurs bien-aimés !!!
Repost 0
1 février 2008 5 01 /02 /février /2008 14:15
Oscar Wilde disait, avec humour et justesse, comme toujours : "
Je ne lis jamais les livres dont je dois faire la critique : on se laisse si facilement influencer!"

Je pourrais reprendre à mon compte la règle en parlant d'un film que je voulais voir... et dont je me passerai peut-être...

Avant que d'aller débourser une somme exagérée (n'étant ni junior, ni senior, ni étudiante, ni abonnée...) et poser mes rondes petites fesses de gazetière dans un fauteuil de velours dont j'aurai auparavant évacué les immanquables pop-corns, j'ai décidé de faire un tour de France des critiques de cinéma à propos de LA sortie de la semaine en France : vous aurez reconnu Astérix aux jeux olympiques.

Eh bien comme titre Libé (journal de gauche, au personnel crasseux et sévissant dans un ancien garage par provocation délibérée et snobisme intellectuel appuyé), la potion de notre Gaulois semble moins magique que tragique.
lib--copie-1.gif
Lisez un peu le florilège que voici....

«Un scénario inconsistant» (Ouest-France)

inrocks-logo-copie-2.png
: «Consternant d’indigence»
(les Inrocks)


ça vous a plu ? On continue ! 


"Une vision passéiste de la famille, produit d'un populisme écrasant, propre à TF1.
" (Télérama)

logo_parisen-copie-1.gif«Une marmelade tiédasse et sans idées» (le Parisien)

«Gags et dialogue primaires, acteurs absents»
(VSD).

Vous en voulez encore ?

logo_lacroix_06.gif : "Le résultat est calamiteux. Astérix aux Jeux olympiques offre un spectacle insipide : dialogues plats, humour bêta, absence de rythme… À quoi bon s’acharner, on cherche en vain une once d’esprit, un brin de vivacité au milieu d’un défilé de stars et d’une mise en scène poussive." (La Croix)

lemondefr_grd-copie-1.gif«La vacuité de cette gigantesque marmite finit pas susciter un sentiment de malaise» (le Monde)

logo_expresse.gif : "Le  scénario est marqué dans le titre. Ce qui n'est pas indiqué, en revanche, c'est que le film est très mauvais." (L'Express)

Et je garde pour la fin les mots simples et percutants d'un mien ami qui n'est ni journaliste, ni critique mais  a osé se lancer dans l'arène  :

"C'est une NUL-LI-TE !"

C'est assez clair, comme résumé, non ?


Alors...Y aller ou pas ?
Repost 0
30 janvier 2008 3 30 /01 /janvier /2008 10:12
La Gazette vous encourage aujourd'hui à découvrir les joies ineffables du patois normand.
Pourquoi ? demanderez-vous.
Pourquoi pas ? répondrai-je.
De raison particulière, il n'en faut point chercher, si ce n'est l'explication d'expressions obscures que nous employons dans notre langage courant, en comprenant le sens, certes, mais en ignorant l'origine.
La Gazette, curieuse et aventureuse, est donc partie en safari-étymologique, suivant les côtes atlantiques jusque dans des régions très très au nord de la Loire...
Et la pêche fut bonne, voyez-donc ce qu'elle vous ramène :

http://www.bmlisieux.com/normandie/dubois00.htm
 
 
Imaginez-vous partir en voyage avec vos valises, palmes, bouées, appareils-photo, casseroles, couvertures, draps... et tout le tremblement!
"Et tout le tremblement"... de terre ? de peur ? de froid ? Que nenni, bonnes gens ! En vieux normand, le tremblement est un grand nombre, une accumulation... C'est déjà beaucoup plus clair!
Ainsi encombrés, attention à ne point vous casser la margoulette, qui n'est autre que la mâchoire...

Je vous laisse découvrir vous-mêmes les multiples joyeusetés de ce petit glossaire réjouissant, non sans vous parler, avant de terminer cet article, d'un terme qui m'enchante et qui désigne un objet à usages multiples : ce "couteau-suisse" qui sert à tout et peut ressembler à n'importe-quoi, à vous de l'imaginer, cet outil merveilleux, le patois normand l'appelle
une mitaine à quatre pouces.

couteau-suisse.jpg
J'adore!
Repost 0
29 janvier 2008 2 29 /01 /janvier /2008 19:36
Historique et impérial :

portemanteau.JPG
Le Staatsopera de Vienne est un bâtiment parmi les plus célèbres de la capitale autrichienne. Construit dans le style néoromantique et inauguré le 25 mai 1869, il fut malheureusement la cible d'un bombardement allié en 1945. La scène fut détruite et un incendie ravagea le bâtiment, exception faite du foyer, du grand escalier, du vestibule et du salon de thé. Le frère de mon grand-oncle alsacien (le mari de la soeur de mon grand-père maternel, pour ceux qui aiment les détails) était alors pompier volontaire en Autriche (eh oui, je sais...) et, passionné d'opéra (nul n'est vraiment mauvais), il arracha aux flammes l'une des appliques de la loge impériale...et la garda pour lui, tandis que brûlaient la totalité des décors, accessoires et costumes de plus de 120 opéras ...
 
L'objet illégalement dérobé se retrouva en possession de mon grand-père par héritage, au bout de plusieurs décennies. Le système électrique d'époque ayant été consumé, personne ne le remit en état et c'est à présent recyclé en porte-manteau d'exception, qu'il trône sur un mur de la Bottine !
Repost 0
29 janvier 2008 2 29 /01 /janvier /2008 17:26
Déjà, le matin, au balcon de la Trinité, on avait pu admirer sa façon  très "Reine d'Angleterre" de saluer le parterre.
Mais cette présomption de royauté s'est  confirmée sans équivoque peu après  midi avec la galette de la Bottine :

royale.JPGGod Save Angel 2 !

Repost 0
28 janvier 2008 1 28 /01 /janvier /2008 13:43
Qu'on se le dise : le requin blanc est PROTEGE. Bon. Certes.
Mais les douaniers qui surveillent les arrivages d'ailerons (prisés, très prisés...), comment font-ils pour distinguer une espèce interdite d'une espèce autorisée ?
 Eh bien dorénavant, avec un test d'ADN dont le résultat ne prend que quelques heures, on peut savoir exactement à quelle espèce l'aileron appartient.
Une sorte de code-barre génétique, en somme.
requin_grispm.jpg
J'sais pas vous, mais moi,  ça me rassure de savoir que j'ai droit à cet aileron ou pas...
Je n'ai pas de bijou en ivoire, pas de peau de léopard comme descente de lit, pas de ouistiti clandestin à la Bottine...
Chuis pas une criminelle, c'est vrai !
Repost 0