Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 mars 2008 7 02 /03 /mars /2008 18:30

Une curiosité généreusement prêtée par la Dame aux cerises, qui n'en est pas à sa première contribution !
Pour vous, heureux lecteurs, amateurs de raretés extraordinaires voici donc ...

Dc417.JPG
(la notice qui suit est de notre amie Angel 2)

Les mamans portugaises en rêvaient, Ikéa l’a fait !

Certains parmi vous sont peut être superstitieux : ils évitent d’être 13 à table, changent de trottoir lorsqu’ils aperçoivent un chat noir ou une échelle, touchent du bois des dizaines de fois par jour pour conjurer le sort…

 

Au Portugal, les enfants sont rois. (On a des exemples) (NDLR : s'pas, Bruno???) Cependant, ils n’ont pas tous les droits.
Vous qui avez laissé vos enfants bâtir des châteaux en Espagne sous la table de la salle à manger, à l’aide de nappes, couvertures et autres serviettes, savez-vous à quels dangers vous les avez exposés ?
Si on en croit une superstition qui nous arrive tout droit de Lusitanie, un enfant qui se réfugie sous une table met sa croissance en danger. A fortiori si sur la dite table se trouvent du pain et du vin !
Est-ce à la faveur d’un voyage dans le lointain Sud qu’un ingénieur de la firme suédoise entendit cette croyance ? Toujours est-il qu’il eut l’idée de ceci :

une table à géométrie variable.

Que cette photo aie pour cadre le presbytère de la Trinité est pour le moins étonnant ! Nous vous laissons imaginer les raisons pour lesquelles cet objet anti-superstition s’y trouve !

Repost 0
2 mars 2008 7 02 /03 /mars /2008 13:32
C'est canonique en ce jour (voir un article précédent de la Gazette) et c'est vraiment d'actualité : le ROSE est décidément à l'honneur... place qu'il mérite, qui le nierait ?
On note des évolutions (heureuses) : certains, qui, il y a  deux mois encore, refusaient tout net, au nom de leur virilité, d'arborer  chemises ou pulls de cette superbe couleur, osent à présent (miracle de la mi-carême, au sens premier du terme, je ne parle pas du grand carnaval défoulatoire!)  s'afficher en public  revêtus  de la chère nuance ! On les félicite et les encourage à persévérer dans cette voie.

rose.jpg

D'autres, s'ils n'ont pas  célébré la messe du jour avec l'étole ad hoc, l'ont du moins évoquée en chaire, arguant que les Anges devaient fournir ladite étole, et que ne l'ayant point fait,  le violet la remplaçait...  Il fut néanmoins précisé que le ROSE non arboré symbolisait  la lumière (aperçue) de Pâques qui arrive. L'assemblée fut donc virtuellement et verbalement couverte de rose(s) d'espérance par son bien-aimé curé : Alleluia !
Falling-Roses_small.gif
Et c'est  pour ceux qui sont dans le noir du doute, pour ceux qui étouffent sous leurs secrets trop lourds, pour tous ceux qui ont un grand besoin de clarté pour avancer sur la route de leur libération que nous priâmes ce matin à la Trinité :
Dieu nous entende et fasse fleurir les roses là où nous nous écorchons aux ronces !

Rendez-vous au coeur de l'Avent, où les Anges, de leurs doigts angéliques, 
auront eu le temps de confectionner  ce qu'ils doivent...

Repost 0
2 mars 2008 7 02 /03 /mars /2008 09:23
...hier soir, à la Maison aux Cerises, on vivait en décalage. Décalage de qui ? De quoi ? En décalage tout court, de façon absolue et intransitive.
Et pour continuer sur cette lancée, la Gazette ne publiera pas aujourd'hui les truculentes photographies qui furent prises lors de cet événement local. Elle remet ça à plus tard (quand Pollux aux Doigts d'or aura réparé la pauvre Marguerite qui récupère mal de son coma éthylique...).
Cet article, chers lecteurs, est donc une non-information.
La quintessence du décalage, de fait.

fruit1.gif
Repost 0
29 février 2008 5 29 /02 /février /2008 17:00
Puisque, paradoxalement, durant ce Carême, la Gazette ne cesse de parler de nourriture et de cuisine, décidons donc (dondon) d'aller plus loin encore et de nous interroger sur l'étonnant "maître queux"...

Point de réflexion triviale, chers lecteurs, à propos de ce queux à l'inhabituelle orthographe ! Même si je continue en disant que ce queux vient du latin coquus...
Sans sauter du coq à l'âne, ceux qui savent qu'asinus anisum fricat, verront bien qu'en aucun cas coquus coquum fricat. Non mais !
Car coquus vient de coquere : ainsi donc, tout s'explique! Coquere n'étant pas fricasser, ben non.
Comment? Tout cela ne s'est pas éclairci à la lumière de mes explications, chers abonnés?
On reprend, au point où on en est de cette joyeuse ménagerie, après les ânes, le perroquet :

En latin : coquere = cuire
Le type qui s'y colle, le cuiseur, on le nommait le coquus.
Au XIe siècle, chez les gens d'ici, ça donnait cous.
Encore cent ans, on écrit queu (que rien, queu tel que, tout court, point).
Quelques siècles de réflexion, au début du XVIe, on trouve que queu fait mieux avec un X en queue.
Parce que c'est à cette époque que dans les cuisines de la Cour, justement, on se met à inventer des charges précises, des sortes de CAP avant l'heure (Angel 2 vous en parlera mieux que moi, des métiers de bouche du 21e siècle).
Comme on en parle, on l'écrit aussi : on fixe donc une orthographe bien définie, et des attributions précises à chacun.

Le maître queux s'occupe des ragoûts, mets et entremets.

Les hâteurs cuisent les rôtis.

Les potagers fournissent les potages... (J'ignore si la soupière est la femelle du potager).

Et y en avait bien d'autres pour nourrir tous ces beaux nobliaux de jadis!
De nos jours, je crois bien que le maître-queux, s'il ne fait tout lui-même, ne se cantonne pas à certains plats, mais nous régale de nombreuses spécialités!
Ah que, ah que... Mon article est fini!


Repost 0
26 février 2008 2 26 /02 /février /2008 21:01
Que font les Bobos (et néanmoins Angels) lorsqu'elles sont en vacances ???
Elles s'offrent des plaisirs hautement... subversifs (;-))...

Vont-elles faire chauffer la carte bleue chez Hermès?
logo-hermes.png
Que nenniiiiii.....
Chez Longchamp, peut-être ?

Point du tout....
Regardez où elles font leur petite récréation de bourgeoises en folie :
prepaf-tes2602-1-.JPGEh bien, c'n'est pas du Christofle, c'est encore plus tendance, non ?
prepaf-tes2602-2-.JPGRegarde-moi ce délicieux petit haut rose...
N'est-il pas Géniââââl !

Parties à la recherche de merveilles pour la Fête décalée de samedi, nos chères bobos en ont eu pour leur argent, croyez-moi... Je pense que la Caverne d'Ali Baba résonne encore à cette heure de leurs fous-rires de l'après-midi !


Repost 0
26 février 2008 2 26 /02 /février /2008 09:19
Figurez-vous qu'il y eut un temps  où le jeûne du carême était scrupuleusement respecté : un seul repas de pain, de légumes, de fruits secs et d'eau par jour(!!!)
Mais cela ne dura pas ... Osons le proclamer : les fidèles se relâchèrent et mirent moins de zèle à suivre ces prescriptions drastiques.
Par la force des choses, l'Eglise revit sa copie, et autorisa peu à peu le poisson, les oeufs, les laitages et même du vin pendant cette période pourtant peu propice aux agapes !

cereales.jpg


Mais au Moyen-Âge, des "zélotes" s'opposèrent à ces tolérances, arguant que les oeufs et le beurre étant des graisses animales, on ne pouvait les consommer pendant le carême sans pécher.
Comme toujours, ceux qui réfléchissaient à ces problèmes très concrets ne partageaient pas le quotidien des paysans.... A cette époque de l'année, en effet, pour ceux-ci, faire une croix sur le lait, le beurre et les oeufs, c'était se condamner à une sacrée disette : les potagers étaient encore vides et les greniers ne valaient pas mieux ! Pas encore de légumes et plus de pain : il reste quoi ????

De grandes joutes tant verbales qu'écrites opposèrent donc les pro et les anti-relâchement... d'autant qu'on avait trouvé un sujet de polémique idéal : le poisson ! Les uns disaient que le poisson était de la chair (car c'est un animal), les autres affirmaient qu'il n'en était rien (puisqu'en ces temps reculés, on pensait que le poisson ne se nourrissait que d'eau, donc, il n'était lui-même que substance aqueuse).
La situation s'aggrava encore au sujet des oiseaux aquatiques telle la poule d'eau. "Ce sont des oiseaux donc constitués de chair. Oui, mais ils vont sur l'eau, donc il peuvent être assimilés à des poissons. Pourquoi pas, mais le poisson est-il de la chair ?"
On tournait en rond, c'est un fait, mais ça occupait les penseurs !!! Gageons qu'ils discutaient de ces graves sujets autour de banquets roboratifs ! ;-))
Pendant ce temps-là, un peu loin de ces débats fondamentaux, le peuple vivotait entre deux famines ou disettes, respectant le jeûne strict ou pas, mais se posant toujours la question "Est-ce chair ou poisson" ?
L'expression prit rapidement un sens figuré, pour désigner des choses dont la nature n'est pas bien définie, des gens dont l'opinion varie, ceux qui ont une conduite fluctuante, et, plus généralement, toutes choses insaisissables.

Image1.jpg
(regardez de près, de tout près, ce paysage garanti 100% respectueux
du carême le plus strict!)


Repost 0
25 février 2008 1 25 /02 /février /2008 17:08
La messe en rose, pour qui connaît les Angels, est une  habitude qui n'étonne personne. Evidemment.
Mais  ... de l'autre côté de l'autel ... ?
Eh bien , lecteurs adorés, sachez-le, le ROSE est une pseudo-couleur liturgique. Est-ce un scoop pour vous ? Pour  votre gazetière, c'en est un !
Bons cathos à la formation religieuse solide, vous connaissez évidemment vos couleurs liturgiques sur le bout des doigts.

On reprend en choeur ? Alors, depuis Paul VI, dans le rite romain :

Le VERT, symbole de vie et d'Espérance : pour tous les dimanches ordinaires.

Le BLANC :  symbole de joie, de lumière et de pureté.  On l'utilise pour les fêtes du Christ  (Noël, Ascension...), de la Vierge (Assomption...), celles des anges et des saints non-martyrs, et pour les baptêmes et les mariages.

Le VIOLET, pour la pénitence : durant le Carême et l'Avent,  pour les sacrements de réconciliation et les  enterrements.

Le ROUGE, symbole du sang versé par les martyrs et du feu de l'Esprit Saint.  On l'affiche pour  le vendredi saint, la Pentecôte, la Confirmation  et les fêtes des martyrs.

Voici donc nos quatre couleurs réglementaires.

Mais ce n'est pas tout, figurez-vous....

En 1960 (pour que la chose soit bien installée lorsque les Angels 1 et 2 sont apparues sur terre), le ROSE a été rajouté (oui, exprès pour nous !) " Il est réservé au troisième dimanche de l'Avent (dimanche de Gaudete :Réjouissez-vous !) et au quatrième dimanche de carême (dimanche de Laetare : Exultez de joie !), en signe de pause au milieu du temps de pénitence pour laisser entrevoir la joie qui se prépare (Noël ou Pâques). (http://fr.wikipedia.org/wiki/Couleur_liturgique)

Le ROSE, couleur de la joie qui arrive (qui ne manquera pas d'arriver, pour sûr!).
Le ROSE comme profession de foi !

CQFD.

NDLR : Je n'ai pas souvenir d'avoir jamais vu un prêtre avec une étole rose, mais bon...




Repost 0
25 février 2008 1 25 /02 /février /2008 08:54
A taaaaaaaaable, c'est servi !

Au menu, du pain, des fruits, du poisson... bien frais, tout ça !
Et la brochette d'artistes me faisait grande envie : que des morceaux de choix ! 
Luchini 100% Lucchini (ce n'est pas du rôle de compo, je vous le dis).
Binoche, no comment : parfaite, comme d'hab !
Duris, le vrai, le bon, sans surprise.
Dupontel...authentique et touchant.
Viard : ah, Viard ! Un peu moins croustillante que ses croissants, pour plagier gentiment ce cher et regretté Joe.
Les autres, tenant bien leur rôle, mais en retrait.
La véritable héroïne : Paris, on l'aura compris.
Bref, un mets appétissant. Oui, mais...
A force de faire dans le genre kaléidoscope, ça finit par donner le tournis. M'est avis que ça manque de lien, tout ça. C'est bien beau, le pointillisme, mais il faut bien, à moment donné, quand on recule, que ça finisse par donner une vue d'ensemble. Et là, sincèrement, je ne l'ai pas eue, cette vision harmonique. Trop décousu, ça tombe en pièces.
Du coup, on ne s'attache pas aux personnages : on les regarde, comme on regarde la tour Eiffel dans une boule de neige et d'eau : ça fait rêver deux minutes mais on n'y croit pas... Alors, on repose le bibelot, et on s'en va, sans regret de l'avoir retourné, secoué, et regardé un instant, et sans souvenir de ce menu moment sans grande importance...



 Quelle différence avec "Chacun cherche son chat",
du même Klapisch,
il y a 12 ans !!!
Repost 0
24 février 2008 7 24 /02 /février /2008 10:59
Avis à tous les affamés :
deux Anges ont offert  à leur troisième acolyte ce qu'il manquait à la Maison des Fées :
LE livre de cuisine AD HOC (ok, Angel 3 ?)

Vous désirez goûter à la galette du Petit Chaperon Rouge ?  Vous vous  sentez d'attaque pour le Philtre d'Amour aux Framboises ?  Vous salivez rien qu'à l'idée des feuilletés aux tomates confites et aux fleurs de marjolaineLes Papillons au thym,  les Cailloux blancs du Petit Poucet, les Pommes au Four de Blanche-Neige....ça vous tente ? Et le Tartare de Barbe-Bleue ? Et les tempuras de courgettes ?
Je sais  que vous avez à présent l'eau (de fée) à la bouche,
chers lecteurs !!!
Eh bien, qu'on se le dise, aux quatre coins du Royaume : le Grimoire magique est maintenant à sa juste place dans la cuisine de La Bottine !!!!

41S1QXPVJPL__SS500_.jpg
50 recettes pour faire de votre vie un conte de fées, qu'ils disent ... !
Repost 0
23 février 2008 6 23 /02 /février /2008 19:56
Du soleil comme s'il en pleuvait... et des mimosas "déchaînés" !

capferret230208.jpg
En direct différé du Cap-Ferret, pour la Gazette de Milcounor,
 ZaZa Mimoza, envoyée spéciale au Grand Piquey !
Repost 0