Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mars 2008 2 25 /03 /mars /2008 17:17

printemps-poete03-01.gif

Un cadeau de la Gazette pour tous les taiseux, pour tous ceux qui ignorent qu'en eux, aussi, jaillit la source d'un poème...

« Qu’en est-il de celle, de celui qui jamais ne lit ? Dans quelle langue son poème s’écrit-il ? Celle des nuages, qui dans le ciel bleu ressemblent à des montagnes ?  Celle de la neige, qui sur le sol ressemble à un manteau blanc ?  Celle de la mer qui à l’horizon ressemble à du ciel tombé par terre ?
D’où viennent les images de celui qui ignore le poème et dont la langue est faite de phrases mortes et mille fois récitées ?
(...)
Et pourtant celui qui ignore le poème n’ignore pas le jaune de la rose du jardin, le rouge de la pomme à couteaux et le parfum du lys qui s’accroche à la robe de la jeune femme. Celui qui ignore le poème n’ignore pas le chant de l’alouette dans le lointain du ciel, l’ombre du nuage sur l’herbe de la prairie, le départ de l’hirondelle à la fin de l’été  et le retour de l’enfant à la sortie de l’école.
Celui qui ignore le poème n’ignore pas le travail de la mort sur le visage de l’épouse, du chagrin dans le corps de la veuve. Celui qui ignore le poème sait cueillir un bouquet de fleurs et une poignée de haricots pour le retour de sa fille.
Mais si tu lui demandes des mots, son regard s’assombrit et ses poings se referment sur des paroles qui ne seront pas dites et dont les noms ne connaissent pas d’adjectifs.
Mais quand celui qui ignore le poème pleure, même en silence, le poème en lui trouve sa route, même dans le silence de ses larmes. »

Besoin de poème d'Yvon Le Men. Éditions Seuil 2006.

Repost 0
25 mars 2008 2 25 /03 /mars /2008 07:11
Ma journaliste de fille me disait justement il y a deux jours, alors que nous carburions toutes deux pour trouver la bonne formule choc qui viendrait chapeauter l'un de ses articles, que Libé (où elle stageait il y a quelques mois, rappelez-vous, lecteurs fidèles) était célèbre pour l'originalité et l'humour de ses titres.
Preuve nous en était encore donnée dans l'édition d'hier :

Trois mariages et un an d’errements
Après Jacques Martin et Nicolas Sarkozy, Cécilia Ciganer-Albéniz a épousé ce week-end à New York le publicitaire Richard Attias.
D.Py (avec AFP)
QUOTIDIEN : lundi 24 mars 2008
   loadNbReaction('NbReactions',curDocId);
"Sachant bien entendu que c’est une information qui n’intéresse personne, signalons néanmoins que ce week-end, à New York, Cécilia Maria Sara Isabel Ciganer-Albéniz s’est mariée avec Richard Attias.(...) "

(la suite pour les plus intéressés des inintéressés : http://www.liberation.fr/actualite/politiques/317288.FR.php )

L'intro de l'article n'est pas mal non plus, m'est avis .... ;-)

Voilà, c'était le petit clin d'oeil du matin de la Gazette, une mini-mini revue de presse avant d'aller chasser l'info....pour le boulot !
Repost 0
24 mars 2008 1 24 /03 /mars /2008 10:43
En ce beau lundi de Pâques, la Gazette reprend sa fonction première d'organe de communication de la tribu, et vous donne des nouvelles de toute la jeunesse qui gravite autour de votre gazetière, pour sa plus grande joie !
C'est vrai, des "mômes", y en a de tous âges ici, un peu partout, et à tous les étages...

Telle Catherine de Médicis, voici donc mon Escadron Volant...

Du côté des fifilles-à-maman....

Anna, ma rebelle.
Actuellement en résidence d'auteur à La Bottine (ce qui entraîne certaines frictions, ne le nions pas), elle écrit des tas d'articles pour Spirit (couverture du Festival Chantons sous les pins, et également de Garorock), pour Bordeaux City Mag (le charme discret du shopping bordelais) et elle suit aussi, pour un reportage de fond, le groupe de lycéens les Deans. Une production de qualité et au moins 27 heures de projets par jour... Le week-end prochain, elle se contentera d'être belle en habits d'hiver pour ses désormais célèbres prestations de taupe-modèle pour catalogue éthique... !

Philou, ma comète.
On la voit peu, c'est la star des allées-venues entre Talence, Bordeaux, les Flandres, La Charente... Une accro du tramway à toute heure, son abonnement estudiantin annuel est rentabilisé dès la mi-octobre. Fraîchement revenue des Flandres, elle vous dira tout ce que vous n'avez jamais osé demander sur le chocolat, qui a naturellement un musée rien que pour lui quelque part là-bas dans le plat pays qui n'est pas le nôtre. C'est elle qui organisé et guidé la visite, et il paraît que c 'était bien ! Et quand elle n'est pas en transit, que fait-elle ? Ben, ça dépend : elle trie le courrier à la Poste, elle fait "potiche qui parle mal l'anglais" dans les congrès de scientifiques, ou bien elle joue à la mariée.

Vianne, ma ciné-matheuse.
Pour savoir ce qu'elle fait exactement, faudrait avoir suivi des stages d'interrogatoires à la Stasi ...
On sait qu'elle prépare un concert de rock pour le 5 avril, et une orientation en S pour septembre... A part ça... On sait qu'elle fait beaucoup de choses, mais c'est con-fi-den-tiel.

Lili Rose, la rockeuse.
Menacée de ne pas jouer sur scène si elle ne grattait pas un peu plus souvent sa guitare rose Hello Kitty, elle a soudain fait preuve d'une assiduité grimpante les jours derniers... Ouf ! Au sujet de sa Grande Anthologie des débuts du rock, oeuvre majeure qu'elle nous concocte pour la fin de l'année, les avancées sont obscures... L'artiste travaille en secret...

Du côté des hypo-gendres ...

Matthieu, l'artiste dont on est fier.
Après avoir lancé son groupe, composé un répertoire conséquent et créé son label, notre beau blond tourne actuellement en Turquie, dans un vieux bus, donnant des concerts un peu partout. Aux dernières nouvelles, ça marche du feu de Dieu !!!

Benedikt, le gendre parfait.*
Ancien pensionnaire de la Trinité, à la messe tous les dimanches, il joue du trombone dans un orchestre qui monte, renforce à l'occasion les rangs clairsemés des basses du choeur (durant les morceaux sans trombone, natürlich), fait son droit comme votre gazetière en son temps, est allemand comme votre gazetière en rêvait, ramène des Ritter Sport quand il va à Stuttgart en vacances et nous promet que la Fête de la Bière là-bas, où il nous accompagnera, vaut celle de Münich : le rêve, quoi !

Du côté de mes enfants adoptifs....

ZazaBelle n'en a jamais assez ! Par chance, j'ai depuis septembre deux nouveaux "enfants" que j'adore, mes petits voisins du troisième, qui sont co-locs et qui auront 20 ans en 2008....

Erika, la littéraire qui ...
Etudiante en littérature et civilisation anglaises, elle "n'aime pas la littérature" (sic) mais adore Shakespeare dans le texte. C'est beau, ça la fait pleurer.
Elle écrit des poèmes en anglais, qu'elle me donne à lire mais sous le sceau du secret parce qu'elle ne veut les montrer à personne  d'autre !!!!
A l'occasion, elle passe quelques heures ici, se nourrissant sans état d'âme de sardines à l'huile et d'un reste de pâtes en ma compagnie... Adorable, et sans façons !

Florent, l'extraverti.
Biologiste en devenir, mais aussi théâtreux, membre assidu d'un atelier d'écriture, fan de Zazie, il cuisine à merveille, et je profite de ses gateaux, voire de ses foies gras (car sa mamy est de Dordogne!)... Pas plus difficile à satisfaire que sa colocataire, il boit à ma table des faux-cafés pris sur le pouce. Avec lui, nous parlons beaucoup d'amour, de relations humaines, d'écriture... C'est un grand sensible, et en plus, il est aussi mignon que mes autres "fils" !

florisa2.JPG
Alors, chers lecteurs, elle n'est pas géniale notre jeunesse ???

 

* Dixit Philou : "Avec Maman, au moins, c'est cool, ils sont toujours tous parfaits et absolument adorables : no problem !"
Repost 0
23 mars 2008 7 23 /03 /mars /2008 21:16
Pour de rire, pour de faux, mais on s'y croirait : l'alliance de la France et de l'Allemagne, Philippine et Benedikt, nos amoureux printaniers...
En exclu pour la Gazette !!!

mariage2.jpg
La mariée est légère comme une plume, évidemment.... Et le marié, bien musclé !
mariage4.jpg
Sont-y pas mimis, ces deux-là ???
mariage5.jpg
(dis-donc, Philippine...tu te roules dans l'herbe humide avec MA pauvre robe ???)

Vive le printemps, la campagne, le soleil, et les amoureux de Pâques !!!
Repost 0
23 mars 2008 7 23 /03 /mars /2008 09:49
Six semaines que, à défaut de jeûner "alimentairement parlant", on ne chantait plus d'Alleluia lors de nos messes, qu'elles soient dominicales ou pas. C'était donc avec un appétit aiguisé par cette longue privation que nous pûmes cette nuit, lors de la vigile pascale, entonner moult fois ce grand cri d'allégresse et de vie : nous ne nous en sommes pas privés, et je puis vous dire qu'à la tribune, du côté des Angels, ça chantait, ça dansait, ça frappait des mains avec un enthousiasme communicatif !

Alleluia, alleluia, Christ est vivant, ressuscité, chantez, dansez !

Votre gazetière garde la vision émerveillée d'une église plongée dans le noir et dans un silence bruissant... Puis, le grand cierge pascal est allumé, et, peu à peu, sa flamme donnée à deux ou trois petits cierges se répand dans l'assemblée, chacun recevant de son voisin cette petite lueur et l'offrant ensuite autour de lui : très vite, les ténèbres devinrent clarté, par ce geste de partage tout simple... La nuit était vaincue. Croyez-moi, lecteurs bien-aimés, vu de la tribune, c'est magique et bouleversant... La nuit de Pâques est réellement un moment de pure merveille.


Quelques unes de mes discussions récentes posaient l'éternelle question de la place de Dieu dans les horreurs de notre monde. Que répondre à ces interrogations légitimes de ceux qui ne croient pas, ou qui ne croient plus, parce qu'ils ont subi de grandes et insurmontables douleurs, ou parce qu'ils ont vu, de leur propres yeux, des injustices "que Dieu, s'Il existait, ne pourrait tolérer"...?
Que pour celui qui croit, Dieu n'est pas dans la mort mais dans la vie. Que tout le mystère et tout le fondement de notre foi est précisément dans cette résurrection que nous fêtons à Pâques.

Retour à l'évangile d'hier soir.(Matthieu 28,1-10.)

(...) l'ange, s'adressant aux femmes, leur dit : « Vous, soyez sans crainte ! Je sais que vous cherchez Jésus le Crucifié. Il n'est pas ici, car il est ressuscité, comme il l'avait dit. Venez voir l'endroit où il reposait. Puis, vite, allez dire à ses disciples : 'Il est ressuscité d'entre les morts ; il vous précède en Galilée : là, vous le verrez !' Voilà ce que j'avais à vous dire. » Vite, elles quittèrent le tombeau (...)

Jésus est mort : évidemment, ses amis le cherchent au tombeau. Mais il n'y est plus.
C'est en Galilée, terre de passage des marchands, terre de rencontres, terre grouillante de vie, qu'on va le retrouver.
"Pourquoi chercher parmi les morts celui qui a vaincu la mort ?"

Ce n'est pas dans tout ce qui est mort, dans tout ce qui semble fini qu'on trouve Dieu, mais dans ce qui vit, qui revit, qui refait l'expérience de la VIE.
Autour d'un défunt, une famille se retrouve et se réconcilie : Alleluia ! La vie est plus forte que la mort ! Dieu est là, je n'en doute pas !

Après un divorce et de violentes disputes, un couple déchiré parvient  à se parler sereinement. Alleluia !  Le sourire de leurs enfants dit la joie de la résurrection, celle qui arrive dans nos vies chaque fois que ce qui était mort renaît.
Dieu est là, je n'en doute pas !
La résurrection est partout, dans un regard qui recommence à briller après une parole d'espérance, dans un pardon qui rend le coeur si léger et donne envie de s'envoler, dans une rencontre qu'on n'attendait plus, dans une main tendue qui nous surprend...


Je ne prétends pas ici donner une preuve quelconque visant à dire : il faut avoir avoir la foi !
J'explique juste ce qui se passe dans la tête et le coeur de ceux qui croient, la grâce qui leur est donnée, au milieu de leurs doutes, de toujours se dire, en première et dernière instance : Mon Dieu...

Car la foi, la mienne en tout cas, mais je ne pense pas être une exception, n'est pas  un chemin de certitude (béate et ô combien confortable, sans doute!) mais bel et bien un chemin d'Espérance...
Repost 0
22 mars 2008 6 22 /03 /mars /2008 19:06
Grand ramdam aujourd'hui dans les contrées voisines de DonaldVille : le très pieux chevalier Guillaume quittait son ermitage pour rejoindre sa nouvelle et sainte demeure, le Presbytère sablonneux.
Pour cet événement majeur, de nombreux volontaires s'étaient levés tôt pour être au rendez-vous du passage Hermitte, à 11h tapantes !
Votre gazetière, évidemment, chargée de couvrir l'événement...
Mais aussi par exemple, Pollux, en pleine forme...

jp.JPG
Et bien entendu, notre ermite en personne, PRESQUE PRET à l'heure....

Deux chaussettes et deux chaussures plus tard, on embarque les premiers effets :
jp1.JPGQuelques meubles plus tard, trois voitures sont pleines : démarrage du convoi...
convoi.JPGUne moyenne voiture verte, suivie d'une grosse voiture rouge, suivie d'une petite voiture grise : un vrai défilé de carnaval, c'était très beau !

Adieu l'Ermitage.... On quitte un cerisier en fleurs et une glycine....certes...
cerisier.JPGglycine.JPG

Mais on laisse également ça...taudis.JPG
...et là, déjà, ça fait moins mal au coeur !

Notre anachorète des temps modernes arrive donc bientôt ici :
chapelle-copie-1.JPG









...et c'est là, qu'après de hauts escaliers qu'il faut bien monter...
guilescalier.JPG... il retrouve la cellule monacale où il passera désormais de longues heures d'étude et de recueillement, au fil de lectures édifiantes et d'oraisons inspirées...
cellule.JPG...à lumière de son vélux, fenêtre vers ce Ciel qui l'attire tant ...
velux.JPGet en compagnie de ses deux anges gardiens : Lulu et Jim
(seules présences féminines que sa condition lui permet)
lulu.JPG



(Les amoureux fervents et les savants austères, aiment également, en leur mûre saison, les chats, puissants et doux, orgueil de la maison, qui comme eux sont frileux et comme eux sédentaires... Vous aurez reconnu Mister Baudelaire)

Saint Guillaume du Presbytère, n'oublie pas de prier pour nous ! ;-))
Repost 0
20 mars 2008 4 20 /03 /mars /2008 09:12
Le printemps vous met-il d'humeur badine ?

Badin, badine : qui ne connaît  ce petit mot un peu désuet qui caractérise une personne gaie et enjouée portée à la plaisanterie ?
Eh bien, chers lecteurs, toujours curieux et l'affut de quelque nouveauté à découvrir, sachez que notre petit badin a un frère jumeau. Oh, pas un frère de sang : leur origine n'a rien à voir. Mais un sosie, dira-t-on... Ce "badin"-là ne parle pas d'un caractère mutin ou espiègle. Ce "badin"-là est beaucoup plus sérieux ! C'est l'autre nom de l'anémomètre (rien à voir avec le Maître des anémones), instrument hautement utile et de plus, très décoratif* sur le tableau de bord d'un avion.

*Jugez plutôt :
165px-Anemometre_dr400.jpg(notez que, comme pour la liturgie, chaque couleur a sa signification)
Le badin, donc, du nom de son inventeur (Raoul, pour les intimes), détermine la « pression dynamique » qui est égale à la différence entre la pression totale et la  pression statique (NDLR : Je rapporte des infos, point. Je n'explique rien dans cette histoire de pressions. Merci de poser vos questions techniques à la Gazette, qui transmettra à qui de droit). Cette pression dynamique, est fonction de la vitesse de l'avion par rapport à l'air et permet d'afficher une information de vitesse air sur le badin. Vous suivez, mes lecteurs ?
C'est un truc à mesurer la vitesse, quoi! (mesurez, quant à vous, l'art de la synthèse de la prof-doc : pro.)

Du coup, avoir du Badin, c’est aller vite!  Le contraire d’avoir un Badin dans le coma : dans ce cas, mauvais temps... l’avion ne va pas assez vite et risque de décrocher ! Mais en nulle chose l'exagération n'est bonne : il semblerait qu'avoir un badin joufflu serait une vitesse un brin excessive...
L'expression technique a pris un sens figuré : t'as du badin, cela signifie évidemment que tu es dynamique, bien en vie quoi !

Somme toute, c'est un joli compliment... ;-)

Note à l'intention des pointilleux : OUI, je publie sur mon temps de travail, mais comme c'est le printemps et que j'ai du badin ce matin, j'assume ma capacité  de bosser en
multi-tâches!!!
Repost 0
20 mars 2008 4 20 /03 /mars /2008 07:02
Je sais, ça ne se voit pas...
mais on peut y croire, c'est là, c'est en germe, en devenir ...
On ne voit rien encore et pourtant...

C'est le PRINTEMPS !!!

spring08.gif

La Gazette vous souhaite une saison fleurie,
ensoleillée et pétillante !
Repost 0
19 mars 2008 3 19 /03 /mars /2008 14:16
Les Dufaldiens signalent qu'ils  ont trouvé jeudi dernier sur les marches de leur manoir, non pas un couffin avec un petit  orphelin confié à leurs bons soins, mais une Bible (Bible Chouraqui Economique N.E. , valeur 30 €).

Pas de coup de sonnette, ni de coup de fil postérieur pour justifier la présence de ce précieux ouvrage (controversé). 
L'abandon ayant eu lieu 10 bons jours avant Pâques, on ne saurait incriminer les cloches.

QUI, à Donaldville, a oublié sa Bible  ???
Un pas en avant !
Repost 0
19 mars 2008 3 19 /03 /mars /2008 13:33
L'air est frais, ça sent le printemps.
On est le soir, et le "paysage" alentour est assez superbe :

bordeaux0013.jpg
Approchez....

devanture2.jpgImaginez cette entrée, mais de nuit, avec une guirlande lumineuse autour de la porte, et,
à l'intérieur, de belles lumières dorées.

Et puis... la musique... LA musique !










Entrez, entrez....

salle6.JPG
Ce soir on a repoussé les tables : il y a une belle piste centrale pour danser.

Tanguer, entre le verre de vin rouge et celui de Badoit,
valser, entre le confit de canard et la crème catalane.

Elégance des danseuses, sobriété classe des tangueros.
Beaucoup de noir sous les lustres de l'Alcazar, mais du noir sans tristesse.


C'est la fête du tango !
free music
Repost 0