Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 13:14

Ce sont les  six lettres brodées sur le foulard autour de son vieil ours en peluche.

magnus0_.jpg

 

Mais qui est-il, lui ?

Allemagne, au milieu de la dernière guerre.

Il a perdu son identité à cinq ans. Sa vie entière ne sera que la quête de sa Vérité.

Grandiose, surprenant, douloureux et mystique : une oeuvre exigeante et profonde, à la langue sublimement littéraire et d'une philosophie aussi sombre que paradoxalement lumineuse.

Le récit, toujours palpitant, avance vers une apothéose ou une apocalypse du Vide qui est plénitude vraie.

Sous le choc, sous le charme, votre Gazetière !

 

NDLR : Callouette me demandant QUI était cet ours, j'ai eu la légèreté de lui dire qu'il ressemblait à Doudou.

Oeil noir et sévère, sentence implacable : pas du tout, rien à voir, Doudou est bien plus joli.

Ok, sorry, je ne dirai plus de telles énormités .....

 

* Merci Sylvie Germain. (Goncourt des Lycéens en 2005)

Repost 0
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 16:34

Nous ne danserons plus.

 

*** Lorsque dans les milongas, on veut indiquer que la soirée se termine, on passe "La Cumparsita" deux fois de suite. Tout le monde comprend.(http://www.tangodesoie.net/contursi.htm)


Ceux qui m'aiment le savent : depuis décembre, l'idée de danser le tango m'était douleur.

Sujet qu'on ne pouvait plus aborder avec moi. Trop d'émotion, pas le courage.

 

On a glissé nos premiers pas sur les parquets de Son Tay en même temps. Tu m'as invitée, et on a appris ensemble.

Dix ans dans tes bras, Yil, mon tanguero.

Dix ans : que de pas, de ganchos, de salidas, d'abrazos... !

Dix ans de milongas, dansées comme des pasos, parce que nous, on aimait ça comme ça !

Et les tangos dansés sur du blues : ta trouvaille géniale !

Dix ans de farces, que tu me faisais. Dix ans de fous rires : on n'était pas des tangueros sérieux. Et on n'avait jamais honte de rien, dans ce milieu pourtant un peu ...guindé :-)

Dix ans de cours... changez de partenaire ! On se regardait : on change ? Non ! C'était tellement mieux ensemble !

Yil y Isabel.

tango1

Dix ans de stages, de bals, des tas de souvenirs, drôles, toujours.

Et de discussions, parce qu'on parlait autant que l'on dansait !

De tes fresques murales... tu étais un artiste. De tes étudiants... tu étais un prof aimé. Combien d'enseignants des Arts et Métiers ont reçu plusieurs "Pistons d'Or", comme toi ?

J'ai suivi avec grand intérêt ton travail d'humanisation de cette "grande école" ! Ateliers d'analyse transactionnelle, lutte contre le bizutage.... Tu oeuvrais auprès de ces jeunes avec la même joie que tu mettais à jouer les compadritos... d'opérette !

Avant Noël, nous avons su que tu ne danserais plus.

Toi, avec ta boule au poumon, moi, dès lors, avec ma boule au coeur.

 

Je garde de toi, mon beau Yilou, la chaude image d'un grand monsieur svelte et élégant, incroyablement jeune, qui m'accueillait toujours avec un sourire joyeux à nos rendez-vous dansants, car tu étais du genre "en avance"...( bien plus que moi !!!).

Un peu trop en avance sur ce coup-là, Gilles...

Je ne sais dans quelle pampa tu te balades ou dans quelle milonga céleste tu tournoies, mais je te souhaite le plus beau des tangos du monde !

 

 

Repost 0
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 13:09

... peut-être qu'aujourd'hui, je serais hyper émue par le Doodle qu'ils ont, les Serbes.

Celui qui rend hommage à  "Milutin Milanković, célèbre géophysicien Serbe". (Vous noterez bien l'adjectif  "célèbre" qui fait toujours plaisir à lire quand on n'a jamais, mais alors jamais entendu parler de la chose ou la personne qu'il qualifie....)

milankovich10-hp.gif

Mais voilà, je ne suis pas scientifique au tréfond de mes gènes et je ne parle même pas serbo-croate.

Du coup, comme dirait l'autre, le sieur Milankovic, sauf le respect que je lui dois et la présomption de génie que je lui octroie, ben, honnêtement, j'm'en fichais comme de l'an quarante !

Mais pourquoi un article, alors, me demanderez-vous ? Alors que plein de Doodles restent dans les limbes de mon doodletracker sans jamais atteindre le paradis de la Gazette ?

Eh bien, mais, parce que je suis une gazetière curieuse et que je suis allée lire des trucs sur Milutin, voilà.

Et que franchement, un gars qui "à partir de 1920 (fait) des recherches, très mathématiques, sur les déterminants astronomiques du climat au quaternaire et la généralise avec la théorie astronomique des changements climatique des planètes ", ben, ça me scotche, voilà.

Rien que le fait d'avoir L'IDEE de se poser des questions de cet accabit, j'admire.

Et la ténacité aussi, la durée dans l'effort. Il y a bossé toute sa vie, Milutin, sur le sujet. pour aboutir à 63 ans (la retraite des chercheurs, y en n'a pas) à la publication d'une théorie astronomique des paléoclimats.

A laquelle je vous invite à aller jeter un oeil si vous avez envie d'en savoir plus sur l'excentricité, l'obliquité et la précession de notre chère planète bleue.... ;-))

Repost 0
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 14:44

Mon enfant, sois droit, franc et honnête !

Tu diras toujours la vérité à tes parents.

C'est à dire que tu ne falsifieras pas ton bulletin de notes, par exemple.

 

Je ne parle pas de chez nous, là, bien sûr.

Chez nous, les bulletins ne sont jamais contrefaits. Pas la peine : si on les soupçonnent de ne pas être bien accueillis....eh bien, ils n'arrivent jamais dans la boîte aux lettres... n'est ce pas, 3/4 ???

 

Non, je parle du cas dont il est question aujourd'hui un peu partout sur le net.

 

 

Tribunal de Poitiers :

 (Le) jeune garçon, après avoir présenté son bulletin de notes, pas bon***, a été renvoyé à l'étage dans sa chambre avec un coup de pied aux fesses et en pleurs. Enervé, le père est ensuite monté en chiffonnant le bulletin et l'a fourré dans la bouche de son fils qui a manqué de s'étouffer, selon une source judiciaire. Le père, toujours en colère, a alors donné de grosses claques sur le visage du jeune garçon. A l'audience, le père a déclaré: "Ça se passe mieux. Depuis cette histoire-là, je ne l'ai plus frappé****".(source : TF1 news)

 

Sans mauvais jeu de mots, ça vous en bouche un coin, non ?

Mais tout ça, c'est parce que ce collège n'a pas mis en place le système de contrôle PRONOTE (bigbrotherien, selon 3/4, mais je pense que Soeur Aînée aurait eu le même jugement si elle avait subi ce truc !!!)   

Ben oui, avec PRONOTE, tout parent attentif peut, heure par heure, vérifier les notes de son collégien chéri.

Nous au collège, on l'a, et toc !

Et du coup, on n'y avait pas pensé, mais si ça se trouve ça évite bien des drames.

Parce quand le bulletin papier arrive, le bulletin numérique existe déjà en ligne. Donc le choc est censé avoir eu lieu avant.

Devant l'ordi.

Et c'est finalement beaucoup plus difficile de faire bouffer l'écran du PC que le maudit bulletin au vilain élève qui a mal travaillé.

D'accord,  les baffes restent possibles (malgré  toutes celles qui se perdent because les profs n'ont pas le droit de les donner ;-) )

Mais incontestablement,  ça limite les dégâts, moi je vous le dis !

 

Alors, merci qui ? Merci PRONOTE !

Sans-titre-1.gif

 

*** pas bon, pas bon... c'est très subjectif, ça !

 

**** Par contre, on ne sait rien sur l'amélioration des notes...?

Repost 0
25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 17:41

...le mode "beauté" (ou philtre 2) de l'Olympus FE-26.

 

 

Eh bien, mes lecteurs chéris, c'est une note 5 étoiles que je lui attribue !

Résumé des épisodes précédents (que certains d'entre vous ont manqués) :

Hier, je fis le saut annuel, celui qu'on aime mais qu'on n'aime pas.
On l'aime, parce que c'est l'occasion de faire la fête, parce qu'on est le Chouchou du Jour, parce qu'on est entouré de ceux qui nous sont chers, parce qu'on reçoit plein de textos, messages, cartes virtuelles (MERCI collectif à tous mes fidèles qui m'ont ainsi comblée d'attention en ce lundi radieux).
Et on aime parce qu'on reçoit des cadeaux :-) !!!

On l'aime pas parce que passé 20 ou 25 ans, on a de moins en moins envie de voir le compteur tourner et rajouter les unités les unes après les autres... (n'est ce pas Angel 3 ?)

Sauf que là, précisément, j'ai fait BINGO ! J'ai eu LE cadeau idéal !
Le cadeau qui enlève définitivement l'angoisse du temps qui glisse (qui est un s....
Qui de nos chagrins se fait des manteaux..etc. comme disait Carla)

 
L'Olympus (rose, siouplé) et son mode Beauté!
Sans chirurgie, sans médoc, sans douleur.
Sans travail de retouche à l'écran a posteriori.
Tu prends la photo, même en gros plan, et hop ! dans la seconde, t'as 15 ans de moins. Nickel. Quinze ans de moins sans le côté ridicule de la mode d'il y a 15 ans ! Non, 15 ans de moins, maintenant, avec tes enfants de maintenant, ta coiffure de maintenant, tes bijoux de maintenant.

flougazette.JPG
Alors là, franchement, moi, je suis conquise !
Je vais définitivement régler mon petit Olympe sur ce mode parfait, et le tour est joué, même plus besoin d'apprendre comment jeter les photos trop moches dans la petite corbeille !
Elle est pas la belle, la vie ???

Repost 0
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 19:45

Y en a une qui a poussé un immense cri de joie et d'émerveillement.

Y en a un qui a rappliqué, pour voir.

Y en a une qui ne tenait plus sur sa chaise, ravie et intriguée.

Y en a un qui a posé ses doigts sur le petit pavé de flêches du clavier.

Y en a une qui a dit  "'Tu connais?"

Y en a un qui a répondu " c'est Pacman, tu reconnais pas ?"

Y en a une qui a dit que non.

Y en a un qui s'en fichait bien, de la réponse, vu qu'il jouait.

Y en a une qui a regardé le petit glouton bouffer les perles, monter, descendre, éviter les méchants.

Y en a un qui a gardé ses réflexes, je vous le dis.

Score 4350 points.

Parce que y en a une qui avait hâte d'écrire son article enthousiaste, alors elle pressait pressait pressait le mouvement.

Du coup, y en a un qui tient à préciser ici  qu'il AURAIT BIEN PLUS si y n'avait pas une qui l'avait empêché de continuer.

C'est dit.

Donc, si y en a des qui par un malheureux hasard faisaient mieux que le "y en a un" cité plus haut, ben, ça compte pas, ok ???  :-)

pacman10-hp.png

C'est le Doodle de ce soir et sur Google, c'est un VRAI jeu qui marche !!!

 

et, appréciez le détail, lecteurs chéris : le petit bouton "Insérez pièces" qui permet de relancer une partie avec un second joueur !

 

pacman.gif

 

Trop fooort !!!

Repost 0
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 16:24

Je m'adresse aux VRAIS et AUTHENTIQUES Bordelais.

Ceux qui ont arpenté les allées du jardin Public.

Du temps où le guignol Guérin était encore joli (qui avu les nouvelles peintures ??? C'est à hurler!)

Du temps où il y avait un grand pèse-personne qui délivrait un ticket pour nous annoncer notre état pondéral.

Du temps où on louait les fauteuils en fonte au gardien (si, si !) si on voulait s'asseoir où on en avait envie.

Sauf sur les pelouses, car en ce temps-là, il y avait de minuscules barrières de fer, des arceaux de 15 cm de haut que nul n'aurait osé franchir... Si on désirait se rouler dans l'herbe, il y en avait (certaines pelouses) en libre-service au Parc Bordelais.

A Bordeaux-Ville, on se tenait, s'il vous plaît.

Et il y avait, rappelez-vous, le Petit Mousse.

Ah la merveille des merveilles ! Combien de tours de l'île ai-je fait avec ma patiente Maman ! On devait payer 20 centimes au skipper (là, je MEURS de rire en nommant ainsi le vieux gardien qui manoeuvrait l'esquif !!!) et on partait à 1km heure à l'assaut du fleuve qui valait bien le Nil ou le Niger pour ma petite tête pleine de rêves et de fantaisie !

Mon Dieu, que j'aimais le Petit Mousse !

Mes filles aînées se souviennent-elles qu'elles ont aussi eu droit à ces aventureuses traversées ?

Quant à la seconde paire... j'avoue que je ne me souviens plus si elles ont eu droit à la Croisière mémorable...

Et combien d'aventures ai-je imaginées sur ce bateau avec ma copine chérie des cours de Grec ? Les Aventures Rose-Rose et Bellotte en Grèce ! Tout me revient, le promenades (supposées) dans les cyclades, et les éléphants (de ciment, ces grosses buses du Jardin des Enfants) qui ont fait notre joie de lycéennes déjantées!!!)...

Moune, te souviens tu que tu as posé, pour nos délires, en Diogène qui cherchait un homme en plein jour la lanterne à la main, drapée dans une housse de couette à la Grangette ?

Le Petit Moussse, pour moi, c'est aussi cela, et c'est précieux.

Or, voilà qu'il a disparu depuis quelque temps du jardin public. J'étais inquiète mais confiante : je le pensais en restauration. COMMENT IMAGINER qu'il ne revienne pas ?

Eh bien, lecteurs chéris, ce n'est pas gagné ! Car je viens d'apprendre qu'il repose dans les serres du Haillan (N'IMPORTE QUOI, là, non ??? que fait-il là-bas ??? On a déjà perdu le Colbert qui est parti mourir à Brest, ça suffit, non ?)...sans aucune espérance officielle de retour !

Heureusement, d'autres afficionados du Petit Mousse (dont Suffran, ça va de soi) ont lancé un mouvement d'envergure : une association destinée à sauver ce patrimoine inoubliable.

 

Je vous donne le lien pour apprécier l'initiative (et c'est pas du second degré, je VEUX que le Petit Mousse revienne ! Je VEUX y emmener la Bébé berlinoise*** et les autres !)

 

la renaissance du petit Moussse : ici !

 

Tous ensemble, tous ensemble, tous, tous, tous !

 

*** Je sais, Nana : pas de projet Kinder Surprise à l'heure où je publie. N'empêche, j'anticipe.

Repost 0
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 17:03

... je ne mute pas.

 

Un peu trop vite appâtée par le Journée des enseignants et ses supposés cadeaux aux gentils et bien-aimés profs, je vous parlais il y a peu de mes projets de mut’ en Corée du sud.

Evidemment, hors de question de partir totalement à l’aventure : il me fallait donc glaner quelques informations utiles sur le système éducatif dans lequel j’envisageais d’aller travailler mes 35 années de cotisations obligatoires restantes.

C’est fait, et le bilan n’est pas fameux. J'mute plus.

Je parle du fonctionnement institutionnel de principe, le plus répandu. Mais par honnêteté, je précise qu’il y a là-bas aussi des pédagogues éclairés qui réfléchissent et se battent pour lutter contre les inégalités sociales et l’exclusion (celle des handicapés notamment). Notre Célestin Freinet, fierté nationale, est lu et admiré jusque dans ces contrées lointaines : au Pays du Matin Frais (ou calme) on crée aussi des lycées autogérés (oui, oui, oui !)

Mais hormis ces dispositifs innovants, à quoi ressemble la scolarité d’un petit  Sud-Coréen ?

 

6 ans d’instruction primaire

6 ans de secondaire (3 ans de collège, 3 ans de lycée)

4 ans d’enseignement supérieur

 

Le matin à 8 heures, on commence par 1 heure de cours dit « supplémentaire » (ici, c’est le supplément d’abord), puis 7 heures de cours « réguliers » qui nous amènent jusqu’à 17 heures.

Fini ? N’y pensez même pas !

On rajoute 1 ou 2 heures de cours supplémentaires. Je vous l’ai dit : je ne mute plus.

Puis, c’est le moment de l’étude autonome (la perm, en plus sage).

On se sustente et hop ! Etude du soir : les établissements scolaires étant ouverts souvent jusqu’à 22 heures. Même le couteau sur la gorge, je reste ici, j’vous dis !

 

Comme vous l’aurez peut-être compris, la Corée a un peu absorbé les principes éducatifs nippons… Le système est définitivement élitiste. C’est un alambic drastique où l’on distille à mort. Chaque année, on trie au moyen d’exams qui orientent les heureux élus vers les hautes sphères. Quant au reliquat…..

L’exam d’entrée en université est difficile à réussir pour ceux qui n’ont pas bénéficié de cours particuliers : il s’agit de maîtriser parfaitement la technique du QCM (250 questions, 5 solutions par item) et de mémoriser le contenu des manuels scolaires…

« L’école », lis-je, « encourage la compétition et l’égoïsme ». Hmmm !

L’enseignement humaniste comme je l’aime !!!! 

« L’enfant n’est pas un vase qu’on remplit mais un feu qu’on allume »

Qui dit ça ?

Pas les Coréens !!!

Sur ce, lecteurs chéris, je siège au Conseil de discipline dans 8 minutes.... J'me sauve !!

Repost 0
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 15:54


Des cartes, des fleurs, des mots gentils ?   Je demande ma mut" !!!!!

teachersday10-hp.gif

Journée des enseignants en Corée du Sud***

 

***Quinquin connaît ? C'est sympa comme climat ? Et l'ambiance générale ?

 

Repost 0
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 13:47

Alors là, oui, BRAVO Eugène !

Bon, je sais, lecteurs chéris, vous vous demandez QUI est cet Eugène et ce qu'il a fait qui mérite les honneurs d'un article dans la Gazette (rien de moins).

Je ne vous laisserai évidemment pas sur votre faim, c'est point mon genre.

Mais sachez d'ores et déjà que telle que vous ne me voyez pas là, maintenant, à cette minute précise, sans l'astucieuse trouvaille d'Eugène, je ne serais pas EN TRAIN d'écrire devant mon PC.  Indice supplémentaire : je ne serais même pas en train de lire, autre occupation favorite de la Zigobelle.

Bon.... vous ne voyez pas ?  Eh bien, moi, SI, justement !

Grâce à mes LUNETTES.

Eugène serait-il donc l'inventeur émérite du verre progressif ?

Non, c'est presque mieux que ça !

Eugène a inventé le protège-branches de lulus !!!

Et ça, voyez-vous, c'est ma trouvaille du jour, mon émerveillement technique, mon coup de chapeau à l'ingéniosité humaine.

Traveling arrière, je remonte le temps et je cadre plus large pour vous donner quand même une vue d'ensemble.

Ce midi, à peine envolée de mon bagne quotidien, je file faire mon pélerinage mensuel à la Sainte Grande Surface du Bord du lac (eh mince ! oublié de m'inscrire au Prix des lecteurs, arghhhh!).

Rares sont mes incursions dans ce temple de la tentation, mais aujourd'hui, l'affaire est d'importance : c'est l'heure de la COULEUR. Appartenant à l'association d'utilité publique Touche pas à ma Tête, et donc, ne confiant jamais l'ombre du bout d'un de mes cheveux à un coiffeur légitimement diplômé, je me dois bien d'arranger toute seule ma rebelle chevelure.

Me voici donc, allègre, dans le fameux rayon qui a motivé ma venue en ce lieu rare.

Question couleur, le critère numéro 1 est donc : le prix de la potion magique.

Hors de question (et pourtant, hein, je le vaudrais bien...) de vider mon livret A de la Poste pour engraisser Andie macDowell ou Julia Roberts, je sponsorise les shampooineurs qui n'encombrent pas les placards publicitaires et n'alourdissent pas les magazines féminins de 256 pages de top-models photoshopés. Ceux qui font le choix de la vente à tarifs raisonnables. MERCI d'exister encore.

Champion portant mes couleurs depuis plusieurs années (je suis une Dame fidèle à son chevalier), le Sieur Saint Algue.

Pour les non-informés, la boîte de base coûte entre 3.90 et 4.50 €. Jamais exactement le même prix : ça doit être indexé sur le pétrole, le CAC 40 ou un truc comme ça.

Et là, HORREUR, que vois-je ? 4.92 €. Choc total. On frise les 5 euros, ça devient honteux c'tt'affaire-là ! D'aucuns diront que c'est encore 12 fois moins cher que le Tiffeur, mais votre Gazetière a ses frontières psychologiques. Saint Algue à 4.92,  non. Je jette donc un oeil inquiet et avide sur le challenger, mon ancien jouteur, distancé depuis des années : Eugène Color. Les ex, finalement... ;-)

Je sais, Eugène, ça fait peur. On pense de suite au mauve bleuté de l'arrière-mémé. C'est pas un prénom dans le vent.  MAIS Eugène a repris la tête de la course et affiche fièrement : 4.70 €. Mon coeur de Fée est conquis dans la seconde. Eugène, je te dis OUI devant Dieu et les hommes.

Critère numéro 2 : la couleur proprement dite. La teinte, que dis-je, la NUANCE. Et son intitulé, fondamental.

Mue par une irrépressible habitude je me précipite sur le "châtain acajou", valeur sûre. Mais la petite flamme de la tentation s'est allumée : puisque je reviens vers Eugène, autant changer un brin....un poil, un cheveu...Ainsi que le dit Clémentine dans Eternal sunshine of the spotless mind, j'exprime ma personnalité avec les couleurs de mes cheveux...

Je repère un "châtain paprika" qui me met évidemment l'eau à la bouche. Comme dirait Marivaux, "femme tentée, femme vaincue".

De la collection "Les naturelles" je passe à "Les raffinées". vous êtes d'accord avec moi, c'est carrément un surclassement, là, non ?

Déjà, ça vaut un premier merci, Eugène , mais ce n'est pas l'objet de cet article !!!

Car, en plus de me faire une tête de paprika pour trois fois rien, Eugène a aussi compris que la ménagère de plus de 40 ans qui se fait des couleurs de classe 4,  100% couverture des cheveux blancs, elle cumule les bonheurs, et elle a droit aussi aux verres de presbyte pour pouvoir s'occuper utilement  !!!

Et comme ses lunettes, elle les a payées 500 euros, elle ne risque pas la teinture des branches, donc, elle subit sa demi-heure de "pose" comme une punition...un désert d'activités culturelles...

Alors, ALORS.... Eugène a inventé le protège-branches de lulus !!! (oui, c'est un copié-collé du début de l'article)

Photo à l'appui (merci Lily pour la photo, merci Claudius pour l'appareil) et comme preuve probante l'écriture même de cet article pendant que je paprikatise : on peut mettre ses lunettes pendant qu'on se colore!!!!

Comme vous le découvrez sur l'illustration, de chaque côté des gants, les sortes de mini préservatifs, ce sont ces fameux protège-branches !!!

IMGP0215.JPG

Trop génial, non ???? Et en plus, c'est joliment parme....

Repost 0