Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 octobre 2010 5 08 /10 /octobre /2010 12:04

Eh oui, lecteurs bien-chéris, Google frappe encore un coup plus fort  avec le doodle musical ( in association with youtube, natürlich!) !!!

Il s"agit d'honorer les "70 ans" de John Lennon... et pour cela, si vous cliquez sur votre logo du jour, vous verrez un mini-clip grafitteux-musical se dérouler sous vos yeux ébahis (et dans vos oreilles émerveillées).

Imagine...

Choix classique, qui s'imposait sans doute.

Remarquez, heureusement que c'est Imagine, justement.

Parce que de là où je suis, j'en ai besoin d'imaginer ce que ça doit faire comme impression , ce doodle.

Because au CDi, Lecteurs adorés, c'est sans le son sur mon PC...et y a pas à dire, ça perd quand même un peu de son (!) intérêt, youtube sans le son...

Alors, ben...à défaut d'entendre, j'imagine.... :-)

 

goo.gif

 

pap.gif

 

 

Sans-titre-2.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et ici link, la vidéo, pour rattrapage, au cas où....

 

NDLR : le 9 octobre, c'est aussi (et avant tout) l'anniversaire de ma Mamy... et je suis sûre qu'elle aurait été aussi émerveillée que moi par ce logo du jour !

Repost 0
8 octobre 2010 5 08 /10 /octobre /2010 10:43

Ju-lie ! Ju-lie !

 

julie.jpg

 

... dorénavant, on peut officiellement l'appeler GINETTE !

 

Elle était jusqu'ici Guide touristique Régionale... la voici devenue brillamment  

Guide Interprète Nationale !!!

 

cam000086.jpg

 

GI-Nette !  GI-Nette !

 


Repost 0
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 15:09

Oui, enfin, ça y est, je sais pourquoi.
Ce sont mes racines.
une sorte d'atavisme, un réapparition subite d'un caractère depuis longtemps latent dans mes gènes.
Qui me vient de mon arrière-arrière grand Papé, celui-là même qui tricotait des chaussettes debout sur ses échasses dans un marais landais, pas au siècle passé mais carrément à celui d'encore avant.
Euh...petite précision : l'atavisme en question ne concerne pas l'amour immodéré des grosses chaussettes (quoique), ni même celui du tricot (que j'ai, pourtant, aussi, pas immodérément mais quand même).
Ce n'est pas non plus un don remarquable pour la danse sur échasses (ça se saurait), ni une passion pour les Landes (malgré ses pastis à mouououriiiir).
Bon, alors, que reste-t-il, alors ?
Eh bien, lecteurs chéris, les MOUTONS, évidemment !
Car oui, Papa, maman, j'ai quelque chose à vous dire : j'aime les moutons!
Attention : LES moutons, bêlantes bêtes, et non LE mouton, viande grasse et trop forte à mon goût d'Occidentale du XXIe siècle.
Bien sûr, ils m'ont quelquefois littéralement effrayée ("Les moutons foncent!!!", Moune, rappelle-toi l'épisode tragico-aventureux de Laugareil où mon imagination débordante avait engendré une panique contagieuse dont tu fis les frais....écartelée entre l'instinct légitime de survie et l'instinct non moins légitime de protection maternelle pour ton jeune et inconscient rejeton....).
Mais la plupart du temps, ces ovines créatures injustement déconsidérées par beaucoup de mes semblables m'attirent. Jusqu'à ce matin, je ne savais pas pourquoi. Maintenant, j'ai une explication rationnelle et héréditaire.Elle m'est venue comme ça, d'un coup, paf ! Une fulgurance. Soudain, j'ai compris. Je savais, certes, mais je n'avais pas fait le lien.

Je suis descendante de berger.

J'ai les moutons dans le sang.

En Ecosse, jeunette et joyeuse, je me revois appelant sans relâche les charmantes bestioles : come sheeps, come  ! Sans succès, du reste : sans doute une question d'accent...
Il y eut aussi de multiples arrêts photo (merci Triton) pour immortaliser ces laineux animaux à chaque voyage dans le pays Basque (le menech à tête noire!!!) ou n'importe où ailleurs  où j'avais le bonheur de croiser leur route (depuis Luchon, quand Bébert se prenait pour un chien de berger, jusqu'au défilé ahurissant du troupeau innombrable qui entrait en flux continu dans la bergerie en bas du monastère de Belloc...)


Et puis...et puis....tous ces moutons-dans-les-livres qui font mon bonheur de liseuse!


Celui du Petit prince, en tout premier.

case
Les délirants moutons de l'album "Le jour où les moutons décidèrent d'agir".

mou.jpg
Les inénarrables héros du Génie des alpages...

index.jpg


Et leurs cousins irlandais, ceux dont nul n'ignore que j'en suis définitivement tombée amoureuse,

le troupeau de Miss Maple, dans Qui a tué Glenn...

livre3
Alors là, c'est un sommet. Et la contamination gagne autour de moi.
J'ai fait une adepte à Berlin, et une (au moins) dans mon collège (prof d'espagnol, pour ne pas la nommer, qui rit autant que moi et fait une pub aussi active!)

 

C'est LE livre que je garde, et que j'offre. D'ailleurs, sur Priceminister, ils ont bien noté que je faisais une fixette et maintenant, ils m'envoient un mail chaque fois qu'un vendeur propose cet opus !!!

Commode, car, à mon avis, je risque d'en acheter d'autres ! 

Sauf à Messire, qui dit qu'il n'a pas besoin de le lire tellement je lui en ai lu d'extraits à haute voix (pendant qu'il tentait d'avancer dans le dernier Ellroy ! )

On y apprend à quoi rêvent les moutons et leur façon de penser. On sait à quoi ressemble un bon berger : il n'élève pas de race à viande, il fait la lecture à ses brebis, ne porte que des vêtements faits avec leur laine... Ce qu'ils savent des vitamines, des antibiotiques, des maladies ovines.... Leur vision de l'église, du cinetière, des hommes en général...

On comprend avec eux que les humains n'ont qu'une toute petite âme, finalement, car tout le monde sait que l'âme est une question d'odorat...

Vraiment, avec cette lecture, je vous jure que vous ne regarderez jamais plus un mouton du même oeil !

 

Pour finir, quelques mots extraits du livre, c'est le moins que je puisse faire....


 Quand Othello entre dans l'église (il croit reconnaître un cirque...) :


"Tout au fond, un homme, plus mort que vif, était accroché à une traverse. Etait-ce lui qui avait émis ce bruit? Le bélier frissonna : il avait sous les yeux la victime d'un numéro de lancer de couteaux, pieds et poings cloués aux poutres. Cela n'avait pas l'air d'être un accident. Celui qui avait lancé les couteaux savait ce qu'il faisait."

 



Repost 0
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 20:41

... et autres Indiana Jones dans l'âme.

 

Allez, mes Lecteurs, faites plaisir à la Zigobelle et à sa petite Gazette, faites travailler vos méninges, ne les laissez pas s'endormir pour l'hiver, faites provision de synapses fraîches pour les frimas qui nous guettent !

En un mot comme en cent : jouez au Grand Koicéty du Mois !

 

DSCF6625.JPG

 

Cet objet se trouve actuellement à Bordeaux et pour être précise, sur la rive droite...mais il vient en réalité du Proche-Orient...

 

J'attends vos réponses avec impatience : la bonne sera appréciée...mais les farfelues me raviront également !

Repost 0
1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 12:20

flintstones10-hp.jpg

 

Après Mister Président à Lascaux...

 

Après Ao le dernier Néandertal (et son jumeau Oa, pour les initiés)...

 

La préhistoire reste à l'honneur (si on peut dire) avec les 50 ans de la série les Pierrafeu !

 

Eh oui, c'est un doodle !

Repost 0
27 septembre 2010 1 27 /09 /septembre /2010 16:15

Oui, hein, qui vous dit ça ?

La Zigobelle renifle un peu, frissonne pas mal, a comme du coton dans les oreilles... Bref, tous les symptômes tristement banals d'un refroidissement quelconque pour fêter l'automne.

C'est ce que je me disais.

Jusqu'à lire ce matin que si ça se trouve je pourrais bien avoir le chikungunya.

Y a pas de raison que mon frère se tape toutes les maladies exotiques, ma 3/4 tous les trucs bizarres, Messire toutes les blessures sportives et les opérations qui vont avec et moi rien.

 Mais pourquoi le chikungunya, me direz-vous ?

Et pourquoi pas, rétorquerai-je, le menton levé, la tête droite, le regard offensé par votre suspiscion préconçue et vexante !

Parce que si vous vous imaginez qu'il faut avoir voyagé longtemps vers des îles lointaines pour avoir le privilège de choper la piqûre qui fait exotique, eh bien, lecteurs mal informés, sachez que ce n'est pas la peine.

Non.

Le chikungunya, y a même plus besoin de se payer (très cher) un voyage aux Caraïbes ou à la Réunion pour l'attraper.

Il suffit de savoir se trouver au bon endroit, et pas forcément loin.

A Fréjus, par exemple.

Parce que figurez-vous que là-bas, y a déjà 2 cas avérés. Parfaitement. Deux fillettes de 12 ans, deux copines qui ont été simplement piquées par un moustique-tigre (les curieux liront ici des infos sur la bête !!!)  qui avait piqué précédemment une autre enfant contaminée, elle, là-bas en Asie.

On appelle ça la contamination autochtone.

liront ici ceux qui veulent la source de l'info !

 

Alors, tant qu'à faire, voyez-vous, quitte à m'enquiquiner avec un virus idiot, vu que l'an dernier j'ai même pas pu me faire une H1N1 (rappelez-vous, les profs n'étaient pas comtaminables et devaient rester au collège, eux, alors que les élèves bullaient tranquillement "chez eux" pour cause de pandémie), j'ai décidé, pour ma future hagiographie (et là, j'en appelle à celui ou celle qui aura la charité de la publier) que j'aurai été officiellement atteinte par chikungunya fréjussien à retardement*, ou pseudo-dengue varoise*** en septembre 2010.

J'sais pas vous, mais moi, je trouve que ça donne un genre.

 

Et sinon, rien à voir, mais....

googbday10-hp.jpg

Google a 12 ans, lui aussi, comme les chikungunyettes de Fréjus !

 

* à retardement car je dépasse un peu des temps d'incubations ordinairement constatés...;-)

*** Evidemment, c'est pas le vrai nom !

Repost 0
24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 18:50

Vous, je ne sais pas, mais moi, OUI, c'est sûr.

 

Souvent, je reste de longues périodes sans lire de poésie. Et puis, un jour, je me rends compte que ça me manque.

Comme une source qui coulerait un peu moins joyeusement, dont le jaillissement s'amenuiserait insensiblement.

Alors, comme ça, par un faux hasard, je "tombe" en poésie, paf! d'un coup.

Quelques mots me touchent en plein coeur et j'en redemande.

Une crise aiguë. Un Besoin de Poème*.

 

Et en principe je me recopie quelque bref trésor dans un coin de mon agenda, derrière un ticket de caisse,  sur un bout de journal, sur ce que j'ai sous la main. Petit éclat d'émerveillement à garder...

 

Aujourd'hui, je fais autrement. J'offre ce joli moment à mes quatre petites Fées. Dont plus aucune ne m'arrive en-dessous des yeux... :-(

 

matri1.php.jpg

 

Grandir

 

Tu grandis ma fille
Voilà ton front
A la hauteur de mon coeur
        Tes pensées n'ont besoin que de chaleur

Tu grandis ma fille
Voilà ton front
A la hauteur de ma bouche
        Tes pensées n'ont besoin que d'espérance


Tu grandis ma fille
Voilà ton front
A la hauteur de mes yeux
        Tes pensées n'ont plus besoin que d'elles-mêmes
        Si tu m'aimes assez pour penser par toi-même

Claude Haller

 

* Yvon Le Men : oui, j'ai pris le titre de votre très joli recueil... Sachez-y voir un hommage.

Repost 0
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 18:35

La Gazette avait évidemment relayé l'événement au mois de juillet : depuis le Tour de France, il y a un VCUB jaune qui court dans Bordeaux.

http://www.vcub.fr/actualites/vous-reviez-dendosser-le-maillot-jaune-chevauchez-le-yellow-one

 

Eh bien, amis lecteurs, soyez fiers : il était hier à Donaldville, à la station du lycée, à deux pas et un saut de fée de chez votre Gazetière ! Le Yellow One in persona, yes !

Et moi qui cherche sans me lasser le Black one !

Rendons à César son formidable oeil de lynx : c'est bel et bien Messire qui nous a porté l'affolante et merveilleuse nouvelle, non sans l'avoir photographié (ben oui, faut des preuves!) !

Trois minutes après, la Gazette était sur place et on a pris la pose, évidemment !!!!!

 

P8310010.JPG

Le Bonheur est tout simple, ma foi !

Repost 0
15 septembre 2010 3 15 /09 /septembre /2010 12:23

Pas Google qui nous sort un doodle immanquable !

Pas la Gazette qui le met à l'honneur in petto ! Parce qu'évidemment, la France se distingue et ne l'affiche pas !

Comment la Zigobelle, fan parmi les fans depuis l'âge où on peut lire des policiers, dès avant le collège, ça je le sais,  pourrait-elle faire l'impasse sur AGATHA CHRISTIE ???

Née il y a 120 ans pile !

christie10-hp.jpgAlors...QUI reconnaissons-nous ici ?

Hercule Poirot sur le G, sans conteste....

L'Inspecteur Japp sur le L....

Après, c'est la loupe de Sherlock Holmes (rien à voir, rien à voir hein!) qu'il me faudrait.

Se pourrait-il que la modeste petite lettre E cachée derrière la porte fût Miss Marple?

Et la belle dame en manteau blanc et chapeau pourrait bien être Tuppence Beresford (les chapeaux sont son dada!). Dans ce cas, plutôt Japp, son voisin serait Tommy, son détective-espion d'époux ?

La victime est difficile à identifier parmi les deux bonnes centaines de pauvres malheureux que la dame Christie a "trucidés" !

Et le premier O... je sèche ! Toute info me fera bien plaisir, Msieurs-Dames !

De même si vous me confiez en commentaire lequel de ses romans vous avez préféré... je pense tous les connaître, mais sait-on jamais, si je venais à en découvrir un oublié.... :-))

Repost 0
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 13:19

Si je n'avais pas, dès ma tendre jeunesse, été appelée à la Grande Mission de Fonctionnaire d'Etat chargée de la formation morale et intellectuelle de l'Avenir de la Nation (et je vous assure que j'emploie le terme MISSION dans son sens le plus exigeant, car, parfois, l'Avenir est pénible, un brin tête à claques voire carrément insupportable, parfois, oui, Lecteurs, l'Avenir a franchement ce qu'on appelle une "Tête de bavure"...)...

Si, donc, l'Ecole Normale ne m'avait pas ouvert ses portes majestueuses et glorieuses en grand, il se pourrait bien que mon lieu quotidien de travail ( là encore, je pèse mes mots et vous renvoie à l'étymologie non-équivoque de ce terme que chacun semble avoir accepté comme juste normal...) ressemble à quelque chose dans le genre :

musee.JPG

(Bon, là, bien entendu, c'est pas la Demoiselle Zigobelle qui trône fièrement devant l'entrée !

C'est le copain de jardin d'enfants de mon époux ! Le Musée est  à lui...

Comme quoi le prestigieux Stan' mène vraiment à tout!!!)

 

Ah quel régalage cet intinérant Imaginarium ! Comme je m'en sens proche !

Pour vous qui me connaissez bien, regardez, tout y est !

Cela tient du mini-cirque, tel le Georgius Circus et sa célèbre Roulotte ...

roue.gif

Cela évoque tout à fait le Cabinet de Curiosités cher à la Gazette... et le Petit Théâtre de Bottine est sans conteste de la même famille...

Nouvelle-image.JPG

Quant au fonctionnement du lieu, on pourrait appeler ça un fonctionnement à la "DIYOUPIYOUAILLE " (par exemple ces petits cartons avec un numéro, oul'attente avec ombrelle hors d'âge...:-) )

numero.gif Et en attendant qu'il revienne animer votre quartier ou le bout de votre rue (il était à l'Echappée Belle cette année), retrouvez-le un peu ICI !

Repost 0