Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 mai 2006 2 30 /05 /mai /2006 13:45
Aujourd'hui, la Gazette est heureuse de vous offrir un spécial Claudius :



100e anniversaire de l'Aviation - 17 décembre 2003 ....



Merci qui? Merci Google!
Repost 0
29 mai 2006 1 29 /05 /mai /2006 21:17
Allez.....
 
un spécial Monsieur Loyal!
C'était le 5 mai dernier, jour des enfants....

Oh la la...Kawaïïïïï....!!!!!!!
Repost 0
29 mai 2006 1 29 /05 /mai /2006 20:44
Eh oui eh oui!!! Avouez que votre moteur de recherche préféré c'est... GOOGLE!
Je me trompe???
Il faut dire qu'il est tout de même diablement efficace pour s'y retrouver dans les méandres de la Toile!
 
Ce qu'on aime, à la Gazette, c'est de plus son côté réactif et ..."fashion"!
 
Comme vous l'aurez remarqué, Google met en valeur quelques événements du calendrier : fêtes importantes, anniversaires renommés...
Mademoiselle BULLE, notre jongleuse, ouvre pour vous sa collection privée. au fil des jours, la Gazette vous fera profiter de ces petites curisiosités gougueliennes...


c'était le 20 avril 2006 en hommage à Miro dont c'était le jour anniversaire de naissance.

Superbe, non?
Repost 0
29 mai 2006 1 29 /05 /mai /2006 16:41
La rédaction de la Gazette est heureuse de publier ici un courrier de sa première abonnée, HANNETON2!!!

courrier du 29 mai 2006:


"Je tiens à féliciter la rédaction de la gazette, je la reçois très régulièrement, et de ce fait je poursuis mon abonnement.
                      
               Une fidèle consommatrice. 
 
  P.C.       Jean  Dujardin est super cela aurait été dommage qu'il reste menuisier dans son médoc natal."

MERCI à HANNETON     
de nous divulguer ce scoop     : DUJARDIN est du MEDOC?????? Trop bieeeeeeeeen!                                       
Repost 0
28 mai 2006 7 28 /05 /mai /2006 19:28
Le monde de Vargas...
 
Pour ceux qui ne la connaissent pas encore.... médiéviste, elle écrit aussi des petits essais rigolos tels le Petit traité de toutes vérités de l'existence ou Critique de l'anxiété pure et des polars aux personnages très attachants.
Pour faire connaissance avec "les évangélistes", comme les appelle l'oncle de l'un d'eux, commencez par Debout les morts. Vous découvrirez Marc, chercheur spécialiste de Moyen-Age, Matthias, qui fouille la préhistoire et leur colocataire Lucien qui consacre sa vie et son oeuvre à la guerre de 14-18. Ils vivent tous ensemble dans la "grande baraque pourrie" avec un vieux ex-flic,Vandoosler. Le hasard va les amener à enquêter sur des affaires étranges et non dépourvues de surprises et d'humour. Avec Un peu plus loin sur la droite, vous irez jusqu'en Bretagne.
Dans le même monde, et ils se croiseront aussi quelques fois, au hasard d'enquêtes, le commissaire Adamsberg, mon héros préféré, qui marche 100% à l'intuition, avec une indolence à la limite du supportable... Pour faire sa connaissance, lire L'homme aux cercles bleus qui se déroule dans le 5eme, quartier que je connais bien et que j'aime. Et puis le connu et délectable Pars vite et reviens tard où officie un improbable crieur public.
Des petites lectures pas prise-de-tête pour se reposer les méninges et entretenir ses zygomatiques!
 
Disponibles à Milcounor dans la collection "poche" de J'ai lu ou Librio: tous les titres cités et d'autres à venir! A suivre....
Repost 0
28 mai 2006 7 28 /05 /mai /2006 17:31
Dans la catégorie "C'est très con et ça me fait rire", objectif atteint pour "OSS 117, Le Caire : nid d'espions", le film!

Dès le générique, on se retrouve dans l'ambiance Panthère Rose, et la suite ne dément pas : Jean Dujardin serait le cousin de Peter Sellers qu'on n'en serait point étonné! Une ambiance plus proche en effet de celle des enquêtes de Clouzeau, matinée d'un zeste d'Indiana Jones que de celle des James Bond.
En bref, OSS 117 nous fait son grand numéro, avec une satisfaction qui fait plaisir à voir. Rien de grandiose, sans doute...mais que cleui qui n'a pas bêtement rigolé devant les répliques et pitreries de Dujardin - fort beau gosse au demeurant! jette la première pierre à ce petit film réjouissant !!!!

Filez-y avant que ça quitte l'affiche!
Repost 0
28 mai 2006 7 28 /05 /mai /2006 15:23
Que serait notre monde sans les couleurs, vous y avez déjà pensé????
Une vie en nuances de gris.....brrrrrr.....
On en a tellement besoin de ces couleurs, que même quand on regarde un film ou des photos en noir et blanc, on a l'impression qu'elles y sont quand-même! On les INVENTE et on y croit vraiment!
Si vous désirez en savoir un peu plus sur leur symbolique ou leur histoire, lisez donc la série d'articles de Michel Pastoureau parue dans l'Express en été 2004!
Au menu : le BLEU, le ROUGE, le BLANC, le VERT, le JAUNE, le NOIR et quelques "demi-couleurs" (dont l'incomparable ROOOOOOOOSE!!!!)

 dans le labyrinthe de la Toile, suivez le fil que vous tend Ariane.....

http://www.lexpress.fr/idees/entretiens/dossier/couleurs/dossier.asp?ida=428448


Repost 0
27 mai 2006 6 27 /05 /mai /2006 12:09
Un vrai choc de lecture!
Une mère, l'idiote du village. Sa fille, Luce. Leur vide intégral, incroyablement palpable, et leur amour, total, fusionnel, sans mot, entre anesthésie, évidence et douleur.
Une institutrice qui ne croit pas à la fatalité de l'atavisme et qui part en croisade contre ce bloc sans prise.
Une histoire courte, hallucinante, infiniment dérangeante : à découvrir absolument, non seulement pour tous les enseignants mais pour tous les curieux !!!
Les demeurées de Jeanne Benameur, Folio chez Denoël
Dispo à Milcounor!
Repost 0
26 mai 2006 5 26 /05 /mai /2006 14:42
J'ai l'honneur de vous présenter ZaZa,
la nouvelle petite bête de la ménagerie de Zigobelle!
Elle habite sur le socle de lampe du bureau de CAPES dans la Tour de Milcounor.
Bienvenue ZaZaaa!!!

Repost 0
26 mai 2006 5 26 /05 /mai /2006 14:35
moderne, gourmande, juvénile et dépassée, folle du rose, de macarons pistache ou framboise, de chantilly et d'opéra, aimant les chaussures, la danse et l'amour, la Marie Antoine de Sofia est attendrissante, formidablement vivante dans un Versailles surchargé de dorures et empesé d'étiquette stupide, intimidante sans doute pour le pauvre Louis et ses serrures, trop belle pour lui, trop douce, trop entourée... Un magnifique portrait de femme pas à sa place (mais lui avait-on fait une place???), formidablement moderne (musiques, clins d'oeil...ah les converses!!!) voire intemporel.
Marie Antoinette, papillon multicolore épuisé à force de voler sans but, suant l'ennui et de plus en plus silencieuse au fur et à mesure du film, aussi muette bientôt que son époux. On ne voit pas sa fin, on la laisse lorsqu'elle dit adieu à Versailles. C'est tant mieux. Cette Marie Antoinette n'est pas faite pour la mort.
C'est peut être une grosse production à l'amerloc, c'est sans doute une vision totalement subjective du personnage, c'est tout à fait tape-à-l'oeil, paillettes, dentelles et pièces montées, mais c'est tout à fait conseillé pour celles (et ceux, pourquoi pas?) qui aiment le rose, les macarons, les chaussures, la danse, l'amour....

Repost 0