Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juillet 2010 2 06 /07 /juillet /2010 13:30

Et bingo ! Un nouveau doodle dans ma hotte.

 

frida10-hp.gif

 

Toute l'Amérique du sud y a droit, l'Amérique centrale aussi, sans oublier le Mexique, qui, je sais, est en Amérique du Nord même si, m'est avis,  ça ne lui va pas du tout, cette situation septentrionale.

Les Amériques, donc.

Mai aussi.... l'Allemagne !

Ah tiens ? Pourquoi mes ultra-rhénans chéris ont droit à Frida Kahlo, eux, et pas nous ?

Ben parce que la Dame, si elle est connue pour être une célèbre peintre mexicaine, avait pourtant un papa allemand.

Que les choses soient claires de suite : ce n'était pas un ancien nazi réfugié sous des cieux plus cléments, que nenni, sa migration date de 1891 à 19 ans.

Natif de Pforzheim, il épouse une Matilde mexicaine et ils ont quatre filles, dont Magdalena Carmen Frida Kahlo Calderón, la 3ème. Déjà, le nom, ça fait héroïne de roman (chez nous, la 3ème, c'est Vianne, Mathilde, Bienvenue, Désirée, Eugénie G.D de Milcounor, pas mal non plus, hein ?)

Car Frida a bel et bien eu une vie de roman. A défaut d'être facile, elle est remarquable et d'une richesse incroyable.

Intellectuelle, artiste, femme libre et avant-gardiste, touchée violemment dans sa chair autant par accident que par les maladies, amoureuse exigeante mais acharnée, quand on lit sa biographie on a du mal à croire qu'elle est morte à 47 ans après des mois et des mois passés alitée, tant sa vie fut remplie d'action, de création, de rencontres riches et rares.

Je ne la résumerai pas ici, elle vaut bien mieux qu'un petit article de la Gazette.

Je préciserai juste que malgré les souffrances qu'elle a endurées et le fait que cela grévait effectivement son moral, elle gardait un humour qui force l'admiration.

Dans son dernier tableau, peint juste avant sa mort, elle écrit "VIVE LA VIE"* et dans son journal, les derniers mots sont : « J'espère que la sortie sera joyeuse… et j’espère bien ne jamais revenir… Frida ».

Et puis, parce qu'elle en avait soupé de rester allongée, et qu'elle ne voulait "plus jamais subir ça"***, elle a demandé (et ce n'était pas la mode !!!) d'être incinérée...

 

Voici son tableau, Viva la vida, de 1954.

viva-la-vida-frida-kahlo.jpg

Personnellement, si j'admire profondément la femme, je n'apprécie guère l'artiste, hormis quelques oeuvres parmi les moins crues. Dont ces ultimes pastèques (crues, sans doute, mais c'est autre chose...;-) )

 

 

Pour les curieux : http://www.mexique-fr.com/frida.php

 

*** « Même dans un cercueil, je ne veux plus jamais rester couchée ! »


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mariloup 06/05/2011 18:45



Bonjour Zigobelle! Je passe bientôt l'oral d'histoire des arts du brevet, et j'ai choisi de raconter l'histoire d'une des nombreuses oeuvres de cette artiste, que je trouve impressionnante par
son charisme et ses nombreux combats* qu'elle a mené tout au long de sa vie. Je suis tombée sur ton article tout à fait par hasard, mais je n'ai pas été déçue. La façon dont tu as présenté
la vie de cette femme est captivante et juste, et ta franchise par rapport à ces oeuvres m'ont fait plaisir, car moi aussi j'admire cette femme et je suis intriguée par sa vie si trépidente, mais
je n'arrive pas toujours à apprécier ses oeuvres, et à les interpréter!          * Sa lutte pour l'indépendance du Mexique et la sauvegarde de sa
culture, mais aussi pour l'indépendance des femmes et leur émancipation, ou encore sa lutte pacifiste contre le nazisme dans les années 30 en radoptant son prénom d'origine
"Frieda" pour évoquer et soutenir la paix ("Frieden" en allemand).       Merci pour ces informations qui m'ont permi de mieux comprendre cette femme
et son oeuvre! =) ...Et "VIVA LA VIDA", comme dirait Frida.  



magali 09/09/2010 16:33



Une question me trotte dans la tête: Pourquoi a-t-elle peint des pastèques?


J'imagine bien que vous n'êtes pas dans sa tête et donc que vous ne connaissez pas la raison exacte mais j'aimerai bien avoir votre avis si c'est possible.


Hormis le rouge vif faisant allusion à de nombreux évènements dans la vie de Frida ainsi qu'à son caractère je ne sais pas trop.


Ayant une analyse du tableau à faire suivi d'une présentation il me manque de la matière pour pouvoir faire une présentation complète.


Merci d'avance et bonne soirée.



Zigobelle 11/09/2010 10:16



Ma chère Magali...je n'ai pas de réponse, juste des idées. Peut-être parce qu les pastèques sont de merveilleux symboles de vie : gorgées d'eau, de soleil, de pépins, rondes et pleines
comme des ventres de femmes enceintes... Et dans la rue de certains pays de chaleur, les vendeurs de pastèques, dans la rue, attirent les clients avec forces de cri, d'appels, de
promesses...


Je ne suis ni historienne des arts, ni artiste...mais voici quelques pistes qui me viennent à l'esprit !


Bon travail et que votre vie soir rouge et belle !