Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 08:56

A la louche, quatre décennies. Oui, moi aussi, ça m'effraie :-)

Un temps dans les limbes de ma mémoire. A cet âge où les deux pieds avancent parallèlement dans deux mondes différents : le "vrai", celui des adultes dirons-nous, et le nôtre, ce monde ailleurs, ce coton de possibles, de douceurs, d'infinis chemins... Vous me direz... je ne l'ai pas vraiment quitté, mais bon, il avait sans doute plus d'épaisseur quand j'avais sept ou huit ans...

Un après-midi de vacances hivernales m'avait laissée assez inoccupée pour que je me retrouve devant la télé-en-noir-et-blanc, en compagnie de ma meilleure amie. Et là, le miracle. Au coeur de ce grand néant qu'était la télé pour les enfants, on n'avait rien, ou si peu, si peu.... dans ce vide qui nous laissait du temps pour inventer autre chose, heureux étions-nous, cling ! Un coup de baguette magique et il y eu ce rêve éveillé. Un film. Un conte de fées, inconnu de moi et de ma camarade. Pas Cendrillon ou Blanche-neige, pas le Chat Botté ou la Belle et la Bête, une histoire qui m'a saisie, m'a envoyée loin dans le merveilleux, m'a enchantée au sens premier du terme et a marqué définitivement ma mémoire du sceau de l'émerveillement.

Je suis retombée sans connaissance du nom de ce conte, sans idée qu'il eût un auteur, qu'il fût autre chose que ce film-trésor, dont seules quelques bribes sont restées accrochées à ma conscience, émergeant de ce sentiment ébloui. Il me reste, depuis lors, une émotion indescriptible, comme la madeleine de Proust, un rien-du-tout qui me plonge sans raté dans un état de béatitude enfantine. Une fillette blonde qui trouve au fond d'un puits la porte d'un monde de conte de fées, qui secoue des oreillers dont les plumes volent et font neiger sur terre.

C'est peu. Mais ça suffit.

A y penser de loin en loin, tout ce temps. Jamais tombé dans l'oubli. Un menu Graal dont on parle peu. Et la même bêtise que Perceval : pourquoi ne pas poser la question ? Trop peu d'éléments....Non, je ne pense pas que ce soit cela. Pas l'idée, tout simplement, d'aller forcer la découverte. Le désir, pourtant, est profondément immense.... mais...un rêve, si proche du fantasme, doit-il sortir des brumes du souvenir ?

frau-holle.jpg

 

Deuxième semaine de l'Avent, le temps de la veille active. Préparons-nous, dans cet hiver même pas froid, à l'éblouissement de la Lumière revenue. La joie prend tous les chemins. Du plus grave au plus ténu.

Je vide courageusement mes cartons de livres pour le CDI. Je catalogue, j'indexe. Pas si drôle quand on en a bien plus de cent... J'alterne, pour rompre la probable monotonie, romans, BD, ouvrages pédagogiques... Tiens, un bel album, une de mes dernières acquisitions : j'étoffe le fonds d'albums, et je vise l'exhaustivité en matière de contes traditionnels... à condition que les illustrations soient remarquables. Ne croyez pas qu'il y ait  "tout" en matière de contes de fées "albumisés". La quête a ses épisodes joyeux et ses longues plaines désertes. Là, j'ai commandé Dame Hiver des frères Grimm.

J'ouvre l'opus et je plonge... Le vrai nom, version originale, est "Frau Holle". Vous connaissez, vous, Lecteurs Bien-Aimés ?

Situation initiale (pour parler prof) délicieusement classique : une veuve a une fille (laide, méchante et fainéante) et une belle-fille (jolie, douce et travailleuse).

Evénement déclencheur : la mignonne tombe au fond du puits et là...

Le coeur de votre gazetière fait boum ! Car au fond du puits, c'est une verdoyante prairie qui accueille la fillette. Avec des pommes qui parlent et l'appellent.... Houche ! Que c'était loin, que c'était enfoui ! cela n'a même pas de forme, en vérité, c'est juste une impression, une silhouette vague qu'on reconnaîtrait en la devinant à peine.

Je me hâte, je fais filer les pages... Oui, j'y suis. En trois phrases, aujourd'hui, j'ai retrouvé le chemin perdu d'un des plus beaux souvenirs de mes yeux d'enfant. Je suis dans un trépignement intérieur qui fait écho à l'attente de Noël quand on a 8 ans.

Frau Holle, c'est la dame qui fait la pluie et le beau temps. C'est exactement cela : les souvenirs se retissent comme une toile d'araignée qui prend forme. La gentille fille va l'aider et se retrouvera gratifiée à la mesure de son courage et de sa serviabilité. Et la méchante... on connaît la suite. Peu ou prou, une version des Deux fées, plus connue en France que Frau Holle.

C'est un  conte de Noêl, un vrai, et j'en suis l'héroïne : je touche du doigt un vieux rêve, un désir d'enfant, un émerveillement inoubliable !

La suite va aller vite : avec un nom et quelques mots-clés...

Quelques minutes à découvrir sur les forums les appels à témoins d'anciennes "petites filles" de mon âge, qui ont manifestement subi le même ensorcellement que votre Gazetière, quelques errements de-ci de-là...je saute de site en blog, de blog en forum...et je découvre la bonne version, au milieu de plein d'autres (toutes allemandes, car ici, frau Holle n'a aucune notoriété).

Je reconnais MA version, à l'aide de quelques photos : elle date de 1961. Et, ALLELUIA (Dieu est grand, n'est-ce-pas, Bruno?), une bonne âme a mis le film en version intégrale sur Youtube !!!

Et en VO, ça va de soi.

Premières images....l'émotion est là, avec juste un peu plus de recul...mais avec la cerise sur le gâteau : FORCEMENT... c'est en BAVIERE !!! Ou peut-être au Tyrol, peu importe, on a là tous les incontournables du genre...et toutes les explications rationnelles de mon addiction !!! Alpages, Dirndl et chalets de bois, tralala-itouuuuuuuu!

Tout y est, rien ne manque ! Les décors en carton-pâte, le blond angélique de la Gentille, la taille corsetée et dodue de Frau Holle, les cuves à mousse qui font les nuages, les oreillers en plumes qui font la neige...

Tout, je vous dis !

Une heure et 10 minutes de pur bonheur regressif, d'accent bavarois à rouler les R et à couper au couteau.

Quarantes années dans un désert,  à espérer sans trop y croire....et la surprise de l'Avent la plus inattendue et la plus magique que je puisse rêver !!!

On partage ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Angel 2 21/12/2011 08:52


Vieilles et cultivées

Angel3! 21/12/2011 00:01


Je suis explosée de rire ...vous etes vraiment vieille !!! ;)

Angel 2 20/12/2011 16:43


Serait-ce ça:


http://www.youtube.com/watch?v=wnUUfUiMR1Q ?

Angel 2 20/12/2011 00:00


Ah! Si j'avais su, je t'aurais mise sur le chemin de Mme Holle il y a longtemps.


As-tu d'autres souvenirs à rafraîchir?

Zigobelle 20/12/2011 13:30



Vois-tu, au moment où je publiais, je pensais justement que tu aurais sans doute pu me renseigner ! Mais le souvenir était si diffus que c'est à peine si le croyais réel...


Oui, j'ai une autre requête : l'histoire de gamins qui volent sur leur lit (je crois) jusqu'en chine...avec une histoire de cerf-volant... Un film en séance scolaire pour Noël dans la
fameuse salle des fêtes du grand parc !


T'as une piste ?



Angel3! 18/12/2011 16:36


moi je dirai même plus ...


Le seigneur ne nous laissera jamais orphelin ...;)

Zigobelle 18/12/2011 16:39






L'instant de grâce, quoi ;-))