Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 07:03
(... et dont on aurait pu se passer)

Oui, bon, je sais, ça fait longtemps que je n'aime plus Marc Lévy et que donc, fort logiquement, je ne lis plus ses livres, mais bon, là, il m'en est tombé un sous la main et comme les copines l'avaient bien aimé...
Je l'ai fait, ce week-end, voilà.

levy_.jpg
Et j'en ressors comment, alors ? vous demandez-vous.
Eh bien, ma foi, exactement comme j'y suis entrée : pas convaincue du tout.
Pas séduite, pas dérangée, pas marquée, pas impressionnée. Même pas déçue, car même pas surprise.

Ce qui est bien, pour commencer par une note positive (les plumes) :
- ça parle d'amour
- ça parle même d'Amour, le grand, le vrai, l'implacable
- ça parle d'amour entre une jeune fille américaine et un jeune homme ALLEMAND.
- ça parle de Berlin
- tout est bien qui finit bien.
zodlibra.gif
Ce qui est carrément ... pas bien (les grains de plomb) :
- c'est attendu, convenu, prévisible : un père brouillé avec sa fille qui veut se réconcilier "avant qu'il ne soit trop tard", un amour perdu qu'on pourrait peut-être bien retrouver, un meilleur ami gay-qui-a-perdu-son-compagnon-du-sida...
- "l'astuce" prétendue n'en est pas une : on n'y croit pas pendant deux pages
- on "sent" la comédie sentimentale à l'américaine à 10 kilomètres : en lisant, on a déjà une idée du casting et on entend les voix du doublage... Croyez-moi, c'est un côté déses(exas)pérant de cette lecture.

Alors... qu'est-ce qui pèse le plus lourd ? Les 5 plumes ou les 3 grains de plomb....???
D'après vous, lecteurs bien-aimés, d'après vous...???

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Guillaume LevY-Brown 18/02/2010 19:45


Quel piquant !!  Et quel coup bas de pointer sur une fôte d'auretografe... Pourtant, cet article ressemble bien à une critique, non ? Mais peut-être que les demi-mots vous conviennent mieux...
Certes, je n'ai pas la prétention de faire mieux, mais je ne me dit pas écrivain non plus et je ne me permettrai pas non plus de vous classer dans quelque catégorie de lecteurs que ce
soit... 
 


Guillaume Levi-Brown 18/02/2010 12:22


Levi, Musso, Dan Brown... Ecrivains au kilomètre qui, une fois la recette du best-seller trouvée, nous la ressortent une fois par an.
L'inconvénient : C'est toujours pareil. L'avantage : Quand on en a lu un, on les a tous lus. Romans de consommation, qu'on glissera entre les paquets de pates et les rouleaux de papier cul
lorsqu'on ira au supermarché, romans qui ont un seul mérite : celui d'arriver à faire lire des gens qui autrement ne liraient pas. Enfin, peut-être.


Zigobelle 18/02/2010 18:32



Levi, Levi...? Sans doute ne parlez-vous pas de Primo....ni même de -Strauss... ???

Hormis ce petit Y perdu...et pour les autres...je ne me permettrais jamais de critiquer en bloc, par principe et par facilité. A moins de savoir faire mieux. Ce qui n'est pas mon cas... mais
peut-être est ce le vôtre ? N'hésitez pas à nous faire partager vos oeuvres pour lecteurs plus élitiques : on appréciera, cela nous rangera dans une catégorie plus flatteuse que les liseurs de
garnde surface !