Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 19:42

C'est un roman sur la filiation...
Non, j'ai mal commencé.
C'est une grande saga familiale pleine de surprises ...
Encore non ! Je devrais commencer plutôt par : "Le récit de la réussite "à l'américaine" d'un Juif allemand émigré"...
A moins que je t'attaque sur le côté "réflexion sur le monde de l'art à New York, dans une société qui place l'argent comme valeur suprême"...
Mais pourtant, d'emblée, c'est en fait un bon thriller qui nous tient en haleine.
Ah lala ! Les visages, de Jesse Kellerman, c'est tout ça à la fois !

visages.jpg
C'est un objet littéraire protéiforme, où l'on voit un héros se transformer, chercher, errer, comprendre, naître à lui-même ; où l'on voit "pousser" un arbre généalogique tordu, complexe, contraint ; où l'on avance  pas à pas dans une (en)quête étrange à la recherche d'un serial killer jamais identifié ...
Qui est cet artiste, sans doute psychotique, qui dessine, au centre de son oeuvre, puzzle pharaonique, les portraits d'enfants assassinés il y a quarante ans ? Et où a t-il disparu, cet homme qui a vécu plusieurs décennies dans le même immeuble et dont aucun voisin  n'est capable de faire une description cohérente ?
Et pourquoi a-t-on envie de suivre partout le héros, marchand d'art contemporain antipathique, cynique et plus opportuniste qu'honnête ? Comment fait-on pour le supporter...et finalement, l'aimer bien ?
Parce Kellerman écrit bien
et qu'il sait faire naître l'empathie.
Parce que Kellerman est complètement au-delà du thriller ordinaire, au-delà du roman d'introspection habituel, au-delà de la saga telle qu'on la connaît.
Il mélange habilement les trois genres, nous fait passer de l'un à l'autre, nous conduit de fausse piste en flash-back,  nous y égare sans qu'on s'y perde ni qu'on survole un chapitre pour aller plus vite à la suite. On ne s'ennuie jamais en dévorant Les visages, et on arrive au bout, exactement là où l'auteur nous mène, au bout du bout même, jusqu'au rebondissement final, à la fois boucle bouclée et re-naissance.

Cette jungle touffue où croissent et s'entrecroisent les mystères m'évoque un peu Les monstres de Templeton, dont j'ai dû faire une petite critique ici il ya quelque temps je pense...

Une vrai bon moment de lecture.


A retenir !

 

NDLR : Il ne serait pas étonnant que le livre devienne un film un jour. Il faudra alors faire bien attention pour certaines scènes qui pourraient passer moins bien à l'écran qu'en lisant...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Angel3! 14/03/2011 22:43



encore un truc qui va me faire peur !!!



Angel 2 14/03/2011 20:46



La liste des lectures à venir s'allonge... où s'arrêtera t-elle?