Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2010 1 08 /11 /novembre /2010 10:18

GIN

Lecteurs chéris, la Gazette vous offre aujourd'hui un épisode croustillant des Riches heures de l'Administration à la française.
asterix.jpg
C'est une histoire vraie, vécue récemment par une lectrice que la majorité d'entre vous reconnaîtra aisément.
Rien de grave, rassurez-vous ! L'aventure n'a pas lieu dans les méandres de la Sécu, c'est déjà ça. Ni au Commissariat de police (pour le vol des plaques de la zaza, par exemple), ni même à la Mairie pour le recensement de notre néo-majeure.
Non, c'est à la Préfecture, que par un beau jour du mois d'octobre, notre courageuse Aventurière de l'Administration est partie chercher sa carte professionnelle de Guide Interprète Nationale (GIN, pour les intimes).
Prévenue, elle emporte son petit viatique : relevé de notes, carte d'identité, et une photo.
Arrivée à la préfecture, entrée principale: des policiers qui sont là pour assurer le plan Vigipirate lui demandent pour quelles raisons elle vient ici. Au cas où elle viendrait poser une bombe, hein ? Rassurez-vous, la Préfecture ne sautera pas : il est bien plus facile d'entrer dans une école maternelle à l'heure des mamans : là, vous ne verrez aucun barrage de sécurité, ça n'en vaut pas la peine.
La demoiselle répond aux hommes en uniforme : on lui dit de passer par l'autre entrée, première rue à gauche : "c'est surement là-bas"...
Petit tour de quartier, petite entrée (des artistes?) : au guichet, les deux personnes ne savent pas de quoi on parle, "une carte professionnelle de quoi ?" (guide ? visites ? tourisme? cultuuuureee???) Elles ne sont pas sûres que ce soit ici... On fait appel à un collègue : "je ne sais pas du tout". Cela sent la fin de non-recevoir.
Mais notre impétrante insiste un peu, sûre de son bon droit et des infos qu'on lui a données. Elle est certaine que c'est à la Préfecture qu'elle doit venir récupérer son sésame. Gens de bonne volonté :  on essaie de savoir à quel service elle devrait s'adresser. Et puis d'abord, comment est-elle arrivée jusqu'à cette petite porte ? "On m'a dit de venir ici". "Et alors de là bas on vous a envoyée ici?" - "oui, enfin, c'étaient les policiers."-"aaaah mais si c'étaient les policiers, effectivement, ils ne sont pas bien renseignés sur les services, du coup il va falloir y retourner, ou plutôt suivez moi on va passer par l'intérieur". Imaginez ! notre Aventurière va avoir droit, du coup, à un passage par le coeur du système ! Notez : par la fameuse "petite porte", si on a une bombe à déposer, on atteint directement les services intérieurs...
Couloirs....Bureaux d'accueil divers et variés. Arrivée à l'un de ces accueils : une dame déjà fort occupée dit qu'elle ne sait pas, il faudrait peut être aller plutôt au Rectorat, quoi que...plutôt que d y 'envoyer sans savoir, elle va quand même passer un coup de fil, le service des cartes professionnelles (bonne idée !)... Avouons que les employés ne sont pas antipathiques, ils sont juste peu renseignés.
Le sourire : oui, c'est bien là (étonnant, non ? au service des cartes professionnelles on délivre des cartes professionnelles !), donc vous retournez à l'autre entrée, on vous donnera un badge, troisième étage, bureau de Mme Untel...
Retour au guichet "Ah bon c'est ici alors..? Nous on est au courant de rien, c'est vraiment n'importe quoi comme on est mal informés ici!" (j'avoue...comme dirait l'autre)
Badge clipsé, ça commence à faire sérieux. Attente devant l'ascenseur. La Ginette monte, et , bien élevée, demande aux personnes présentes "à quel étage allez-vous?" avant de tenter d'appuyer sur le bon bouton. On lui répond qu'ici, on programme l'étage souhaité à l'extérieur.  "Donc là on monte au troisième". Etrange système mais puisqu'on a embarqué pour le troisième, allons au troisième. Qu'on dépasse sans ralentir. "Tiens, finalement, un problème technique, on va au cinquième. Il faudra ressortir et reprogrammer le 3ème, puis rentrer à l'intérieur. "Ne paniquez pas, ça arrive tout le temps". On reprogramme, donc.
Ouf, ça a marché, maintenant, reste à trouver le bureau souhaité parmi le dédale de couloirs. Chance,  une dame qui interrogée donne la direction à suivre, c'est déjà ça...
Arrivée dans un couloir avec quelques petits bureaux en open space, et une sorte de secrétariat. Notre Aventurière frappe, entre et  demande le bureau de Mme Untel, "c'est pour faire faire une carte de guide". On lui répond qu'un peu plus loin dans le couloir, elle va  trouver une table grise, avec un téléphone. (Mission Impossible n'est pas loin!) Là, elle n'aura plus qu'à décrocher le combiné et à appuyer sur le bouton "guide interprète" : pas la peine de parler, la sonnerie suffira,  quelqu'un viendra la chercher.
Complètement funambulesque ! Je ne sais pas pour vous, mais moi, le concept me fait mourir de rire !
L'Aventurière trouve le téléphone et appuie , faute de bouton "guide interprète", sur le bouton le plus "logique": Tourisme!
Mais, un brin méfiante , elle préfère attendre pour voir si ça décroche à l'autre bout du fil : bingo ! une dame lui répond.  Elle explique brièvement son cas, la dame arrive quelques secondes plus tard. Notre Aventurière, se croit au bout de l'épreuve : elle a  déjà sorti son bulletin de notes, sa carte d'identité et sa photo. C'eut été trop simple! Il faut  une demande écrite à remplir, plus la liste de documents supplémentaires à fournir (trois photos, casier judiciaire, et autres...).
Et la bonne nouvelle : inutile de revenir ici,
elle pourra envoyer le tout par la Poste!  :-D

Partager cet article

Repost 0

commentaires

fab 15/11/2010 10:54



Alors, suite à l'épisode Préfecture : une carte grise ! chose rare, très rare, donc prévoir beaucoup, beaucoup de patience, un bon sandwich, un bon café, non deux pour ne pas éclater! je pense
avoir gagné le record , bien que la guide internationale se soit pas mal débrouillée dans le style "incroyable mais vrai". Arrivée à 11h50, après avoir passé la case"vérif dossier"(40 mn),
attente ...3 heures.Il faut dire que derrière le guichet, ils ont besoin de force donc ils s'arrêtent tous de travailler de 12h à 13h, oubliant que 120 personnes débiles attendent! Enfin, mon
numéro, je paie et là...on vous envoie votre carte par courrier LR , 2.50 svp! J'adore!!!!!!



Messire 08/11/2010 13:52



Excellentissime !!! La j'avoue j'ai bien rigoler, ca fait du bien . Merci Gazetière et bon courage à Ginette.



Angel3! 08/11/2010 13:45



mdr !!


je voudrai bien savoir où est le service qualité??