Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 17:03

... je ne mute pas.

 

Un peu trop vite appâtée par le Journée des enseignants et ses supposés cadeaux aux gentils et bien-aimés profs, je vous parlais il y a peu de mes projets de mut’ en Corée du sud.

Evidemment, hors de question de partir totalement à l’aventure : il me fallait donc glaner quelques informations utiles sur le système éducatif dans lequel j’envisageais d’aller travailler mes 35 années de cotisations obligatoires restantes.

C’est fait, et le bilan n’est pas fameux. J'mute plus.

Je parle du fonctionnement institutionnel de principe, le plus répandu. Mais par honnêteté, je précise qu’il y a là-bas aussi des pédagogues éclairés qui réfléchissent et se battent pour lutter contre les inégalités sociales et l’exclusion (celle des handicapés notamment). Notre Célestin Freinet, fierté nationale, est lu et admiré jusque dans ces contrées lointaines : au Pays du Matin Frais (ou calme) on crée aussi des lycées autogérés (oui, oui, oui !)

Mais hormis ces dispositifs innovants, à quoi ressemble la scolarité d’un petit  Sud-Coréen ?

 

6 ans d’instruction primaire

6 ans de secondaire (3 ans de collège, 3 ans de lycée)

4 ans d’enseignement supérieur

 

Le matin à 8 heures, on commence par 1 heure de cours dit « supplémentaire » (ici, c’est le supplément d’abord), puis 7 heures de cours « réguliers » qui nous amènent jusqu’à 17 heures.

Fini ? N’y pensez même pas !

On rajoute 1 ou 2 heures de cours supplémentaires. Je vous l’ai dit : je ne mute plus.

Puis, c’est le moment de l’étude autonome (la perm, en plus sage).

On se sustente et hop ! Etude du soir : les établissements scolaires étant ouverts souvent jusqu’à 22 heures. Même le couteau sur la gorge, je reste ici, j’vous dis !

 

Comme vous l’aurez peut-être compris, la Corée a un peu absorbé les principes éducatifs nippons… Le système est définitivement élitiste. C’est un alambic drastique où l’on distille à mort. Chaque année, on trie au moyen d’exams qui orientent les heureux élus vers les hautes sphères. Quant au reliquat…..

L’exam d’entrée en université est difficile à réussir pour ceux qui n’ont pas bénéficié de cours particuliers : il s’agit de maîtriser parfaitement la technique du QCM (250 questions, 5 solutions par item) et de mémoriser le contenu des manuels scolaires…

« L’école », lis-je, « encourage la compétition et l’égoïsme ». Hmmm !

L’enseignement humaniste comme je l’aime !!!! 

« L’enfant n’est pas un vase qu’on remplit mais un feu qu’on allume »

Qui dit ça ?

Pas les Coréens !!!

Sur ce, lecteurs chéris, je siège au Conseil de discipline dans 8 minutes.... J'me sauve !!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Angel 3 à la Gazetière 19/05/2010 22:11



il faut quand même bien etudier la question... etudier le processus ...se fixer des objectifs et regarder nos indicateurs ..ensuite nous arriverons aux ACTIONS !!!!



Angel3! 18/05/2010 23:58



je ne peux pas dire si tous les professeurs sont heureux en corée par contre je peux dire que les responsables qualité sont heureux car eux les certificats ils les achetent ..les audits
deviennent beaucoup plus simple ...tout d'un coup ...



Zigobelle 19/05/2010 11:14



Bon, remarque, si tu mutes...je pourrais peut-être muter aussi, finalement...? je vendrais des QCM gagnants, qu'en penses-tu ?



Angel 2 18/05/2010 22:48



Mon critère à moi, c'est l'évaluation. Elle a quelle place chez eux?



Zigobelle 19/05/2010 11:13



Moi aussi, évidemment, je suis formatée à l'EVALUATION !!!


Et je propose un critère (un indicateur, pardon) rarement pris en compte : "La Corée du Sud a le taux de décès par suicide le plus élevé de
l'OCDE." (Nouvel Obs, et...ailleurs)


A méditer....