Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 11:56
Un POINT et une VIRGULE se disputent... Perso, je trouve que le POINT est un gros macho... ;-))

Pavane de la Virgule

"Quant à Moi ! " dit la Virgule,
J'articule et je module ;
Minuscule, mais je régule
Les mots qui s'emportaient !

J'ai la forme d'une Péninsule,
A mon signe, la phrase bascule.
Avec grâce, je granule
Le moindre petit opuscule.

Quant au Point !
Cette tête de mule
Qui se prétend mon cousin !

Voyez comme il se coagule,
On dirait une pustule,
Au mieux : un grain de sarrasin.

Apothéose du Point

"Foin, de tout ce qui n'est point le Point !"
Dit le Point, devant témoins.
"Sans Moi, tout n'est que baragouin!

Quant à la Virgule !
Animalcule, qui gesticule
Sans nul besoin,
Je lui réponds à brûle-pourpoint :
Qui stimule une Majuscule ?
Fait descendre les crépuscules ?
Qui jugule ? Qui férule ?
Fait que la phrase capitule ?

Qui ?
Si ce n'est : le Point !
Bref, toujours devant témoins :
Je postule et stipule
Qu'un Point c'est Tout ! "
Dit le Point.

Andrée Chedid


J'en connaissais bien des semblables, quand j'étais "maicresse"...mais celles-ci, je ne me souviens pas... Et j'aime bien !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Angel3! 07/03/2010 01:08


l'article de notre chère gazetière est trés beau ..mais le commentaire de notre chère Vianne m'a "exclamé"...


Vianne 06/03/2010 13:06


Un autre dans le même genre que j'aime beaucoup...

L'accent circonflexe et la petite cédille

Entre deux vers
D'un long poème
D'un poème fort ennuyeux
La cédille aux yeux de verveine
qui nattait ses jolis cheveux
rencontra l'accent circonflexe
Curieuse quoiqu'un peu perplexe
Sans moi vous l'eussiez deviné
Elle lui dit pour commencer
Quel bizarre chapeau que le vôtre
Seriez-vous par hasard gendarme ou polytechnicien
Et que faites-vous donc sur le front des apôtres
Est-ce vous la colombe ou la fumée du train
Je suis je suis gentille cédille
Le S escamoté des mots de l'autrefois
C'est à l'hostellerie qu'on emmenait les filles
Le S a disparu me voici sur le toit
Et toi que fais-tu cédille
A traîner derrière les garçons
Sont-ce là d'honnêtes façons
N'es-tu point de bonne famille
Accent bel accent circonflexe
Voilà toute ma vérité
Je t'aime et pour te le prouver
Je fais un S avec un C

Jean-Pierre Rosnay


Zigobelle 06/03/2010 14:31


...et vous, garçons, accrochez-vous bien à votre cédille, car vous savez que garçon, si t'enlèves la cédille....etc! ;-))

Merci, Troikar, de ce commentaire aussi joli que pertinent!