Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 15:40

Des mots écrits par Charles Dantzig, dans un essai qui tente de répondre, avec humour, à la question fondamentale : Pourquoi lire ?

 

(la lecture) "maintient, dans l'utilitarisme du monde, du détachement en faveur de la pensée. Lire ne sert à rien. C'est pour cela que c'est une grande chose. Nous lisons parce que ça ne sert à rien"

 

J'avoue que je suis assez d'accord : quand la lecture est utilitaire, elle devient pénible, et ça s'appelle plutôt du travail, s'pas ? Ou de l'étude.

 

Des mots, pour promouvoir la langue française et la solidarité (programme ambitieux !) : la Gazette en avait déjà parlé il y a 2 ou 3 ans. "Dis-moi dix mots" : http://www.dismoidixmots.culture.fr/

 " Il s’agit de concevoir à partir des 10 mots une production littéraire qui implique une dimension artistique fondée sur un réel travail linguistique."

Et, bien sûr, les jolis petits "dix mots" 2011 :-) :

accueillant, agapes, avec, chœur, complice, cordée, fil, harmonieusement, main, réseauter.

Si avec ça on n'arrive pas à pondre un truc-bidule-machin-chose sur la solidarité, c'est qu'on n'y met pas du sien ! Franchement, la série n'est pas originale. Elle manque de souffle, non ?

Rien à voir avec la liste de 2004, dont le thème était "le français, une langue qui rapproche" . Il fallait tricoter avec ces petites bestioles-là : amertume, bouline, brousse, déambuler, espérance, farfadet, lumière, ombélifère, tactile, tataouiner

Ah , c'était autre chose, mes Bien-Chéris ! Surtout tataouiner!

 

Des mots marrants, donc, comme le pré-cité, qui semble venir des cousins quebecquois.

Tataouiner, ça semble signifier tatillonner, ou...chercher des poils sur les oeufs, selon l'expression favorite des filles Georgen Dup' !

Un autre chouette comme tout : la baboune. Faire la baboune, c'est faire la tête, la tronche, la G... quoi !

Ben dis donc, en ce moment, dans mon entourage, j'en connais qui nous font la baboune avec un zèle et une constance admirables. Avec l'ardeur de leur jeune âge, dirons-nous.

Si je dis "12 ans d'âge", comme le whisky, vous voyez de quelle baboune je parle  ;-D ???

Partager cet article

Repost 0

commentaires

anna 15/11/2010 17:47



N'oublions pas les jubilatoires québécoises "gougounes" (= tongues)!