Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 18:00

 

Par ce bel après-midi ensoleillé, un vendredi de semaine 1 (pour les intimes de mon emploi du temps de collégienne attardée, les semaines 1, le vendredi aprem, c’est vacance !), la Gazetière partit sacrifier au dieu des SOLDES d’hiver.

Allègre, motivée, à la bonne heure, avant 14 heures pour ne point trop souffrir de la cohue… Motivée, et, surtout, déterminée.

Lecteurs chéris, je ne suis pas partie comme ça, la fleur au chéquier, sans avoir préparé soigneusement ma campagne. Non, non, non : je ne partais pas à l’aventure, prête à fondre sur n’importe quoi ! Je savais EXACTEMENT ce que je voulais. Une paire de BOTTES.

J’en entends d’ici qui s’exclament : « Encore ? » Stop, gentils abonnés, je sais, je sais, des bottes, j’en ai….quelques-unes. Mais pas trop. Jamais trop ! Je vous assure, j’ai dû me séparer d’une paire en particulier (usée à la corde, elle prenait l’eau et ne souffrait plus aucune réparation) qui manque depuis cruellement à ma « garde-robe », si ce terme convient pour les pieds.

Bref, mon cahier des charges était extrêmement précis, et ma Quête était celle, au moins, du  Graal bottier.

Ci-dessous la liste très rigoureuse des critères incontournables :


Couleur : cognac, ou golden (car j’ai déjà du brun, du noir, du gris et taupe, du violet, du rouge et du rose)

Talon : bottier ou bobine, de 5 à 7 cm (avec ça, j’atteins déjà le mètre 80 et ça suffit !)

Tige : 34 cm à peu près (pas de bottines, mais pas non plus de bottes trop hautes, j’en ai déjà… assez).

Tour de mollet : fin, car je voulais des bottes ajustées et non flottantes.

Texture : cuir lisse. Façon daim éventuellement accepté en cas ultime de coup de foudre absolu, mais, là encore, j’ai ce qu’il faut.


En quelques  mots, des bottes de ville assez sophistiquées mais pas trop, pour aller surtout avec des jupes et des robes.


Je me rends donc chez C… Grand choix, je suis optimiste :-D

Mais cela ne me sert  à rien, car, malgré plusieurs essais, rien ne convient. Il y a de jolis modèles, certes, mais aucun ne remplit les conditions susnommées, et aucun rabais ne justifie qu’on cède à ses sirènes si l’article ne répond pas au choix préliminaire. Voyez, la Gazetière garde la tête froide… et la suite va lui donner raison !

Laissant derrière moi C… à grands pas bottés (de gris et beige), je me rends à présent chez B… (avec un rapide crochet chez A…, vous aurez remarqué que je me joue de l’ordre alphabétique, pour une fois que je ne suis pas dans mon CDI !).

Et, Lecteurs Adorés, je ne vous fais point languir plus longtemps, c’est là, chez B… que je vais trouver mon bo-bo (bonheur botteux).

Je ne suis pas du genre à tergiverser et je me décide vite : le modèle est littéralement PARFAIT, la pointure est dispo, la Rabatt conséquent et le prix dans mes cordes. Cerise confite sur la brioche des Rois, même la boîte est hyper chouette ! Hop, hop, hop, en trois coups de baguette magique, me voici la plus qu’heureuse détentrice des plus belles bottes que je pouvais rêver aujourd’hui. Je circonscris le rêve dans le temps, car je sais, naturellement, que je re-rêverai d’autres chaussures bientôt ;-)

Mais là, présentement, comme dirait l’autre, c’est génial ! RA-VIE, la Zigobelle !

D’ailleurs, je vous les ai photographiées. Tadammmmm !

 

boite.jpg

Oohohohoh! La belle boîte !

 

devant.jpg

Ohohohoh les belles bottes !

 

cote.jpg


Question cahier des charges, j’en conviens, on n’est pas à 100%. Je ne comprends pas. Pourtant, je le connaissais par cœur, pour l’avoir fomenté depuis des semaines… Etrange. Encore un coup de ce vieux Al, sans doute.  Alzheimer, Saint patron des soldes.


La couleur….c’est taupe, pas cognac. Et pas que... Bon.

Le talon, c’est carrément en-deça.

La hauteur, en jouant sur les découpes, on s’en rapproche…

Le mollet… ben vu que c’est (encore) un modèle façon santiags (je me damne pour les ‘tiags !!!), il eût été étonnant qu’il collât à la botte…

Le cuir lisse…y en a… et aussi, et surtout, un sidérant et très original tissage de laines colorées…


Au final, des pseudo-santiags d’un genre plutôt inédit, pas du tout « chaussures de ville », ni sophistiquées, qui  me feront passer pour une baba bohème quand je les mettrai avec mes petites robes à fleurs… mais qui passeront toutes seules avec  un bon Levis  de base ;-))

Et que j'ADORE !!!

 

miroir.jpgMiroir, mon beau miroir....

 

Alors ? C’est grave, docteur ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires