Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2009 4 03 /12 /décembre /2009 17:51
...la Gazette se doit tout de même de publier un petit truc pour marquer le début de l'Avent, s'pas, lecteurs bien-chéris ?
Ce temps apocalyptique, comme nous l'a bien expliqué Francis ce dimanche, ce temps de la Révélation (du grec apocalypsis,  proprement « révélation de Dieu »), quand le divin crée une brèche et se connecte à l'humain, quand le divin prend chair, quand le Royaume se révèle et s'incarne.
Pas trop de quatre semaines pour s'y préparer, finalement... ;-)
Pour fêter cette entrée sur notre chemin de Veilleurs, votre Gazetière sort enfin de ses tiroirs une jolie prière, qui lui fut offerte il y a de longs mois par un lecteur luthérien (LE lecteur luthérien, devrais-je dire...).
La chose était trop belle pour la servir n'importe quand, et je la gardais donc au frais pour une occasion à sa hauteur.
C'est une profession de Foi interreligieuse qui fut dite lors d'un culte à l'église de notredit lecteur luthérien.

Confession de foi chrétienne du Dieu vivant

Shafique Keshavjee***, in Missi 53/ Mission 79

 

            Avec tous nos frères et sœurs chrétiens, nous confessons que le Dieu Unique est Père - au-delà de tout et de tous -, Fils - s’approchant de tout et de tous - et Saint-Esprit - au-dedans de tout et de tous.

            Nous confessons que le Dieu trois fois Saint est mystère d’infinité et de proximité, de communion et de communication, de tendresse et de justice.

 

            Avec nos frères et sœurs en humanité juifs, nous confessons que Dieu est le créateur de l’univers et qu’il est le saint.

            Et différemment d’eux, nous confessons que le créateur s’est fait créature et que le saint s’est incarné.

 

            Avec nos frères et sœurs en humanité musulmans nous confessons que Dieu est le tout-puissant, le parfait et l’immortel.

            Et différemment d’eux, nous confessons que le tout-puissant a accepté d’être fragile, que le parfait a porté nos imperfections et que l’immortel, par la mort et la résurrection de Jésus, a transfiguré notre mortalité.

 

            Avec nos frères et sœurs en humanité hindous, nous confessons que Dieu est l’Un indescriptible.

            Et différemment d’eux, nous confessons que son unité est multiple et ne se résorbe pas dans l’un.

 

            Avec nos frères et sœurs en humanité bouddhistes, nous confessons que la réalité ultime est inexprimable.

            Et différemment d’eux, nous confessons que l’inexprimable s’est exprimé, non comme “vide” impersonnel (shûnyata) mais comme personnalité qui s’est “vidée” (kénose).

 

            Ainsi avec les religions de l’orient, nous confessons que Dieu est silence et souffle.

 

            Avec les religions juive et musulmane, que Dieu est parole.

 

            Et différemment de toutes, nous confessons que Dieu est tout à la fois silence, parole et souffle, Père, Fils et Esprit, que la source silencieuse s’est faite parole, que la parole s’est faite chair et que par le souffle de la parole toute chair peut devenir une parole animée à la louange de Dieu au-delà de tout.

 

            Avec nos frères et sœurs en humanité sans religion et de bonne volonté, nous confessons que les droits de l’homme et de la femme sont inaliénables.

            Et différemment d’eux, nous confessons que l’humain est image du divin.

 

            Avec l’apôtre Paul et tous les chrétiens de tous les temps, nous confessons la divinité, l’incarnation, la mort, la résurrection et l’élévation de Jésus, Fils de Dieu reconnu comme Messie venu et qui vient.

 

            Cette confession commune nous réjouit intensément.


*** Mini bio :
Shafique KESHAVJEE est originaire de l’Inde. Né au Kenya en 1955, il a vécu en Angleterre avant de s’établir en Suisse. Licencié en sciences sociales et politiques et en théologie, S. Keshavjee s’est spécialisé en histoire comparée des religions (thèse de doctorat en science des religions sur Mircea Eliade). Pasteur dans l’Eglise réformée du canton de Vaud, il a été l’un des fondateurs de l’Arzillier, maison du dialogue à Lausanne, offerte pour la paix entre Eglises, religions et spiritualités. Engagé activement dans le dialogue interconfessionnel et interreligieux, il a consacré une partie importante de son temps à la spiritualité et à la solidarité, à l’écriture et à des débats de société.
Depuis l’automne 2005, il est professeur à la faculté autonome de théologie protestante à l’Université de Genève.
S. Keshavjee est marié et père de quatre garçons . (NDLR : le pauvre !)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Angel3! 03/12/2009 22:12


l'ange le plus petit, ne touchant pas terre ces temps ci , n'avait pas "réalisé" que dimache ETAIT le debut de cette période" d'Avent".
mais je suis sur que le Seigneur ne m'en veut pas , aprés avoir lu cette prière...

Merci l'ange le plus grand, cela fait du bien ..au coeur ...