Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2007 1 02 /04 /avril /2007 19:48
Chou, caillou, hibou, genou, joujou, bijou...pou!
 
En dehors du fait d'appartenir à cette très célèbre et très poétique petite liste, vous seriez fiers, vous, d'être un pou? Fier comme un bijou, au cou d'une jolie femme...pourquoi pas? Ou comme un hibou, roi de la forêt nocturne...on comprendrait.
Mais un pou? Cette nuisible petite bestiole pleine de pattes et vilains crochets, cauchemar des familles nombreuses et des maîtresses d'école...Il ne manquerait plus que ça, qu'il "se la pète" ce satané pou!
D'où vient alors cette expression, qui, avouons-le, semble totalement incongrue???
C'est qu'il y a tout simplement ici une confusion sur la personne! Eh oui, on nage en pleine erreur judiciaire !!!
L'animal prétentieux et pérorant auquel on fait référence n'a aucune ressemblance ni de près ni de loin, avec notre parasite capillaire honni!
En cette fin d'hiver qui se traîne, offrons-nous quelques petites vacances. Voyageons... Revenons aux temps lointains où notre mère patrie ne s'appelait pas encore la France et où la langue s'inspirait, par force, de celle de l'occupant... On parlait latin, ou du moins tentait-on (qui a dit Tontaine Tonton???)
Cependant, on était bien en France, déjà, et sans doute déjà aimait-on la poule, qui s'appellait pulla en latin , féminin de pullus qui désigne le petit d'un animal  ( ça a même donné le mot poulain) puis essentiellement un jeune coq.
Pullus a donné en ancien français "püil" puis "peoil" puis "pouil"... 
Connu pour parader ostensiblement dans sa basse-cour, la crête hardie et le pas imbu de fierté, notre coq ne se sachant pas un simple pouil ou autre petit poulet, fut naturellement pris comme symbole des gens vaniteux...tels les fameux "crâneurs" des cours de récrés, rappelez-vous!!!
De pouil à pou, il n'y a qu'un pas, que les langues franchirent sans scrupule....  Notre pauvre pouil national perdit la queue sans perdre sa superbe, et, amputé de la sorte, il fut ravalé à l'état bien peu enviable de bestiole disgracieuse et fort incommodante !!!
L'expression  "être fier comme un pouil", soit "être fier comme un coq" devint peu à peu "être fier comme un pou"...
 
Bouh....la hoooooooonte! et voilà, de toute façon, c'est tout ce qu'ils méritent, non???

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Hannah 02/04/2007 23:02

Héhé! Merci pour l'info! Je m'endors moins bête!!