Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2009 5 19 /06 /juin /2009 10:15
 ...ce sera récolement.
Je sais que mon entourage proche le connaît bien, mais c'est un tel plaisir, qui revient à sa saison, comme les fraises, le beaujolais nouveau ou les Guinettes du Médoc, que je m'en lasse pas.
Il y a dans récolement une telle solennité, une telle grandeur !
Le récolement, c'est l'inventaire en incroyablement plus noble. Un cran au dessus. La quintessence de l'inventaire, si vous voulez.
Étymol. et Hist.(par le CNRTL) 1389 : « dénombrement fait par un fonctionnaire ».
 D'entrée, voyez, la dignité de l'acteur : un fonctionnaire, un qui a signé pour servir l'État, la Nation, même, n'ayons pas peur des mots. Il y a de la majesté, de la distinction qui entoure ce mot-là... Cela sent la rosette (de soie, pas le saucisson, hein !), les palmes, les honneurs.
Un inventaire sera fait par un homme de "commerce"... fût-il notaire et assermenté. Certes, pas un intouchable, mais enfin...
Un récolement, c'est autrement plus respectable.
Si l'on va plus loin, le récolement est  "l'opération consistant à dénombrer un ensemble d'objets répertoriés dans un inventaire, ou à vérifier la conformité d'une opération, d'un objet à un ensemble de règlements ou de prescriptions contractuelles". On dit : Récolement d'inventaire "
Lecteurs adorés, appréciez avec moi comme on grimpe dans les hauteurs administratives : "réglements", "prescriptions contractuelles" ...
Oh que c'est beau, que c'est fort ! Oh les nobles termes !
Et pour ce qui est de mon petit cas nombrilesque, le récolement (je répète volontairement, jouissance de mon oreille de fonctionnaire d'Etat) a officiellement une définition propre depuis 1913 : « vérification qu'on fait dans une bibliothèque pour s'assurer que tous les ouvrages sont bien en place ».
Et là, je souligne : s'assurer que tous les ouvrages sont bien en place.

C'était donc ça !
Si je faisais seulement un inventaire à la fin de l'année dans mon CDI, je pourrais pointer que tout est bien là, mais ce pourrait être dans un chaos inexprimable. Tandis qu'en récolant, je range, je classe, je rectifie ma base informatique, je rafraîchis et corrige les cotes, bref, je participe à l'harmonie du monde, rien de moins !
Pas étonnant qu'on confie ce soin sublime et prestigieux à des fonctionnaires ! Qui saurait mieux en comprendre et en assumer la charge, n'est ce pas ?
Alors, les mains poisseuses, les yeux qui piquent et le nez irrité par un an de poussière (pas assez de personnel pour faire le ménage dans mon CDI), galvanisée par mes atchoums ! musicaux, je vais, dès la semaine prochaine, endosser avec honneur et dignité ma fonction de fonctionnaire récolante, petite miette de Nation oeuvrant pour la gloire du Tout. Et, mes bien-chéris, je mènerai ma mission jusqu'au bout, suivant le réglement et les prescriptions contractuelles, replaçant au millimètre près jusqu'au moindre B.O.E.N (Bulletin Officiel de l'Ed Nat.)
Et ensuite, avec la sérenité, la tranquillité et la béatitude du Juste devant l'Etat, je partirai en vacances, où je ne ferai ni l'inventaire, ni le récolement, ni même le rangement de mes bibliothèques personnelles, parce que, hein, ce truc de m... j'en aurai assez "bouffé" comme ça ! :-D

Partager cet article

Repost 0

commentaires