Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 janvier 2009 5 02 /01 /janvier /2009 09:55
... vous prendrez bien un brin de Gazette, avant la galette !
C'est que la recette est savoureuse, goûtez donc, lecteurs adorés!

Au menu de ce premier jour non férié de 2009, la Rédaction, grâce à la bienveillance de son lectorat belge, vous propose de placer l'année sous le signe de la poésie. De celle qu'on adore ici, de la grande famille des St Ex, Bach et pourquoi pas Coelho... De la poésie qui ne dit pas toujours son nom, certes, non calibrée, sans étiquette, plus discours, harangue ou refrain philosophique que sonnet, ballade ou quatrain.

Le poète du jour sera donc Pablo Neruda, de son vrai nom Neftalí Ricardo Reyes Basoalto, poète Chilien (1904-1973), prix Nobel de littérature en 1971.
Pas un Argentin, il est vrai, mais tellement tango dans son désir de passion, dans sa soif d'émotions et d'absolu ! Il parle ailleurs d'"ardente patience", ce qui me semble, là encore, tellement bien définir l'art de cette danse de la beauté et de la vie ! C'est donc avec cette musique que je vous propose, mes chers abonnés, d'entrer en lecture comme on part à l'aventure...


Il meurt lentement

celui qui ne voyage pas,

celui qui ne lit pas,

celui qui n'écoute pas de musique,

celui qui ne sait pas trouver

grâce à ses yeux.

Il meurt lentement

celui qui détruit son amour-propre,

celui qui ne se laisse jamais aider.

Il meurt lentement

celui qui devient esclave de l'habitude

refaisant tous les jours les mêmes chemins,

celui qui ne change jamais de repère,

Ne se risque jamais à changer la couleur

de ses vêtements

Ou qui ne parle jamais à un inconnu

Il meurt lentement

celui qui évite la passion

et son tourbillon d'émotions

celles qui redonnent la lumière dans les yeux

et réparent les coeurs blessés

Il meurt lentement

celui qui ne change pas de cap

lorsqu'il est malheureux

au travail ou en amour,

celui qui ne prend pas de risques

pour réaliser ses rêves,

celui qui, pas une seule fois dans sa vie,

n'a fui les conseils sensés.

Vis maintenant!

Risque-toi aujourd'hui!

Agis tout de suite!

Ne te laisse pas mourir lentement!

Ne te prive pas d'être heureux!


Et la cerise sur le gâteau pour les heureux hispanophiles-et-phones... (y en a parmi mes abonnés, y en a, et des agrémentés (certifiés?) ! )


Muere lentamente quien no viaja,

quien no lee,

quien no oye música,

quien no encuentra gracia en sí mismo.

Muere lentamente

quien destruye su amor própio,

quien no se deja ayudar.

Muere lentamente

quien se transforma en esclavo del hábito

repitiendo todos los días los mismos trayectos,

quien no cambia de marca,

no se atreve a cambiar el color de su  vestimenta

o bien no conversa con quien no conoce.

Muere lentamente

quien evita una pasión y su remolino de emociones,

justamente éstas que regresan el brillo a los ojos

y  restauran los corazones destrozados.

Muere lentamente

quien no gira el volante cuando está infeliz con

su trabajo, o su amor,

quien no arriesga lo cierto ni lo incierto para ir

atrás de un sueño

quien no se permite, ni siquiera una vez en su vida,

huir de los consejos sensatos...

Vive hoy !

Arriesga hoy !

Hazlo hoy !

No te dejes morir lentamente !

No te impidas ser feliz



Découvrez Astor Piazzolla!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Angel3! 03/01/2009 00:22

réalisons nos rêves ...ne nous laissons pas mourir lentement ...Vivons !!!

Angel 2 02/01/2009 15:34

"L'habilitée" à enseigner la langue espagnole à l'école primaire imprime de suite une version bilingue du poème qu'elle glisse dans son agenda

Pom Dapi 02/01/2009 12:24

Joli. Une belle liste de bonnes résolutions pour cette année qui commence !

Ours polaire 02/01/2009 11:26

Joli texte pour la nouvelle année. Merci.