Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2008 6 18 /10 /octobre /2008 10:53
On sait ce que signifie "faire les oreilles et la queue" à quelqu'un, douce transposition des joyeusetés de l'arène.
On sait aussi que "faire des pieds et des mains" pour ce qui nous tient à coeur, c'est se donner tous les moyens pour l'obtenir. Lequel d'entre mes lecteurs, lectorat d'élite s'il en est, ne connaît pas ce genre de volonté farouche et de dépassement de soi dans son désir de réussite ? Un audit noté 70, un CAP projectionniste, un article dans le Point... Je ne cite que les événements locaux récents, rien d'exhaustif,  chacun  retrouvera ses propres faits de bravoure. Et chacun saura mesurer aussi ce pour quoi il n'a pas eu le coeur de se battre.
Notre malheureux et banal "faire", mot à tout dire, mot à ne rien dire, a remplacé, sachez-le deux verbes un peu plus évocateurs qui portaient cette expression aux siècles derniers : abâtardissement du langage, sans doute...
On disait "y aller des pieds et des mains", image limpide d'une volonté de rajouter de la vitesse en employant non pas deux pattes mais quatre pour courir plus vite ! L'Homo erectus en perd un peu de dignité, mais pour quel résultat ! ;-)
J'aime bien la locution sous cette forme.
On disait également "travailler des pieds et des mains" : voilà qui ne déplairait pas à notre fameux "travailler plus pour gagner plus" !
Comme quoi les mots s'envolent mais les idées restent ;-)

Et maintenant, alors que mes gâteaux sont au four, précisément, des gâteaux à la cerise, je vous l'offre cette cerise sur le gâteau (3 fois "gâteau" en une ligne, c'est lourd, c'est lourd, l'indigestion nous guette...), journalistico-linguistique, celle-ci, mais non moins délicieuse (pour ceux que la langue régale, ça va de soi!).
En provençal et en saintongeais, je n'ose dire en occitan tout court, n'ayant pas creusé plus avant dans mes recherches étymologiques, il existait (existe encore même) une expression presque jumelle qui dit : "Faire les pieds et les mains".***
Je vous imagine, lecteurs bien-chéris, vous vous dites, oui, bon, on passe de l'article indéfini au défini, la belle affaire ! Un déterminant en vaut un autre, on n'est pas à ça près quand on y met le paquet pour réussir...
Eh bien là, non, tiens, voilà, je me  tortille d'aise sur mon gros fauteuil de Rédactrice en Chef de la gazette-pigiste-secrétaire de rédaction-commerciale-imprimeuse etc.
Du DES au LES, il y a un gouffre, figurez-vous ! Un gouffre sémantique où se laisseraient engloutir innocemment les ceusses qui n'auraient pas la chance de s'être enroulé la gazette comme une bouée autour de la taille !
Ben oui, voilà, faut le dire, la Gazette vous sauve, non seulement de l'ignorance mais surtout du terrible CONTRE SENS, horreur bien connue et redoutée de tous les (ex)amateurs de thèmes et versions latines ou grecques (et autres).

Faire les pieds et les mains, ça veut dire embellir un récit, le décorer de détails (pas forcément vrais...voire forcément pas vrais ! ) colorés et croustillants pour le rendre bien intéressant aux oreilles de son public. On n'est pas loin de la gasconnade... ;-)) "Il y a fait les pieds et les mains" : il n'a rien oublié, tout y est, quel beau témoignage !!!

Lecteurs vénérés, vous quittez cette lecture, je l'espère, un peu plus éclairés que vous n'y êtes entrés, tout comme moi, qui essaie de composer entre LES et DES pour rendre mes chroniquettes aussi solides en fond qu'agréables en forme.

NDLR : *** en aucun cas on n'évoque ici Camille Claudel qui, de notoriété publique, "faisait les pieds et les mains" pour Rodin. Là, c'est carrément une autre histoire....



Découvrez Zachary Richard!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Angel3! 18/10/2008 23:35

j'en apprends toujours avec toi, avec LE petit cerveau que l'on m'a donné!!