Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2008 4 02 /10 /octobre /2008 09:29
Dur-dur de se tenir à la page, je vous jure !
Iza la Doc-Toc-Toc, entre deux cours d'intitiation 6e,  profite du calme olympien matinal qui règne dans le CDI pourtant plein comme un oeuf, pour préparer la dernière grosse commande de l'année.
Après les ouvrages demandés par les profs et autres acteurs de l'équipe éducative (je parle bien, hein?), après les ouvrages que j'estime indispensables ou géniaux pour nos élèves, après ceux que je choisis par goût personnel (eh oui, c'est aussi un des bons côtés du métier), après ceux que je remplace car ils sont usés ou disparus mais toujours aussi démandés, je dépiaute à présent le Cahier des suggestions, outil apprécié,  rempli régulièrement par mes petits chéris.
Brrrrmmm...teuf-teuf-teuf.... Mise en route de la machine à sélectionner le bon grain de l'ivraie.
Premier tri : les imbécillités provocatrices notoires. Rares, avouons-le. Exemple parfait : le Kamasutra (6 demandes, 6 fois la même écriture). Ok, je ne pense pas que l'élève ait le moindre espoir de voir son désir aboutir. Aucun remords pour Zigobelle.
Second tri : les livres qu'on a déjà. Si l'auteur a signé, je lui explique où ils se trouvent. Si la suggestion est anonyme, je place les bouquins près du cahier, en exposition. Rapidement, y a de la joie autour de mon bureau !
Troisième tri : ce que je n'achèterai jamais. Eh oui, là, c'est de la vraie censure, j'assume. J'ai une "politique d'acquisition", que je défends devant mes supérieurs et mes usagers. Je pose des frontières, qui sont celles de l'Ecole. On n'est pas une salle d'attente de dentiste, donc, aucun espoir de trouver un abonnement à Public ou Closer. De même, les concentrés de vulgarité pure n'ont aucune chance : je les renvoie à la sphère privée, sous la haute autorité des parents. Iza, Justice descendue de son socle, explique, elle ne ferme pas la porte sans un mot, rassurez-vous, elle argumente et le silence se fait devant tant de cohérence transcendante... ;-))
On passe à l'écrémage suivant : les livres que je vais peut-être acheter. A première vue, ils semblent pouvoir avoir leur place ici. Mais je m'en voudrais d'offrir à mes lecteurs des lectures indigentes ou mal adaptées.
A cet étage de la machine à distiller, je me renseigne : je cherche des critiques, que j'estime dignes de foi. J'ai mes adresses.
Un de mes soucis majeurs quant à l'appréciation des "suggestions" , c'est le monde des mangas. J'avoue, malgré deux stages sur le sujet, je nage entre deux eaux et j'ai bien du mal à choisir...
Me voici donc à la pêche aux critiques, à propos de Dofus Monster. "Manga pour enfants" m'a précisé l'élève-proposeur. Un bon début d'argumentation, me dis-je. Continue, mon petit, tu iras loin.
Je me rends sur le site de Krinein : magazine critique.
Et là, je lis à propos de l'opus qui m'intéresse :

Décliner Dofus aux monstres de Dofus avec l'esprit Dofus est le principe simple de Dofus Monster. Pas besoin de vous faire de dessin pour vous faire comprendre que le manfra*** phare de Ankama possède déjà un public suffisamment conséquent pour développer une sorte de spin-off en puissance à travers une série de one-shot sans relation aucune autre que le monde de Amakna. Un peu en dessous du manga original dans l'ensemble, Dofus Monster s'adresse avant tout aux fans hardcore de l'univers multi-plateforme de Ankama. A l'inverse, l'amateur basique y trouvera son compte sans plus. Ce nouveau manfra n'est qu'un pas de plus pour exploiter la licence phare mais tant que cela reste une licence bien exploitée.

Et là (oui, je le redis), lecteurs adorés, je me sens très très seule.
Et totalement incapable de me faire une représentation intellectuelle de C'EST QUOI CE TRUC ????
Brusquement, le poids de l'âge pèse lourdement sur mes frêles épaules. Je dois avoir largement dépassé les 20 ans, même si je ne m'en suis pas rendu compte. Et l'anglais reste mon problème crucial (y compris au Gospel où j'ai de sérieux problèmes articulatoires).

Alors...vivement que j'arrive à l'étage supérieur, celui d'où s'échappera la part des anges. Là où je lirai, sans surprise : le dernier Titeuf, tous les Naruto ou le 150e tome de Lanfeust. Là, ce ne sera plus qu'une simple question de crédits. Reposant.

*** : un manfra, c'est un manga franco-belge, pour ceux qui l'ignoraient ( ;-) )

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jeanpierre33240 29/08/2009 06:08

Sur le meilleur site Français de streaming underground "Fedbac.tv", aujourd'hui inégalé et très très regretté par les ados, ceux-ci pouvaient trouver entre autres le plus grand choix gratuit de mangas en VOSTFR. (Ce qui concourait bien évidemment à faire lire davantage les enfants, dans l'optique de la culture accessible à tous). Je vous communique la liste des Mangas qui étaient absolument interdits sur le site :Flag (2007)Flag TITRE ORIGINAL : FlagHimawari ! (2008)Himawari ! TITRE ORIGINAL : Himawari !Himawari !! (2008)Himawari !! TITRE ORIGINAL : Himawari !!Innocent VenusInnocent Venus TITRE ORIGINAL : Innocent VenusMoonlight Mile - Saison 01 (2008)Moonlight Mile - Saison 01 TITRE ORIGINAL : Moonlight Mile - Lift offMoonlight Mile - Saison 02 (2008)Moonlight Mile - Saison 02 TITRE ORIGINAL : Moonlight Mile - Touch downSchool Rumble Ni GakkiSchool Rumble Ni Gakki TITRE ORIGINAL : School Rumble Ni GakkiSchool Rumble OAVSchool Rumble OAV TITRE ORIGINAL : School Rumble - Ichi Gakki HoshuuSerial Gamerz (2007)Serial Gamerz TITRE ORIGINAL : Serial GamerzWindy Tales (2008)Windy Tales TITRE ORIGINAL : Fuujin Monogatari

Angel3! 02/10/2008 19:50

les mangas j'y connais rien !!!mais alors cet article ...c'est pire que des normes !!!

Messire 02/10/2008 13:59

Il se trouve que je connais tres bien Dofus, je me ferai un plaisir de t'expliquer, non pas le texte qui lui est incomprehensible, mais plutôt le jeu et ses produits dérivés.

Pollux 02/10/2008 13:25

On a le même âge et je n'ai rien compris du tout... Rassurée...? Et je ne me sens pas vieux pour autant , étant donné que j'arrive encore à comprendre les jeunes lorsqu'ils s'adressent à moi...!!! Cela dit, dans le cas présent j'y entrevois la masturbation cérébrale d'un pseudo intello parisien qui se prend pour un grand critique "Tu vois ce je veux dire, Coco ? ", et qui, pour étayer un propos absolument vide de sens, ajoute deux ou trois expressions en anglais, dont il connait probablement à peine la signification, histoire d'avoir l'air dans le coup...Consternant...