Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2008 6 30 /08 /août /2008 09:18
*** Exercice de rentrée : répétez ce titre subtil jusqu'au bout, sept fois très vite sans respirer, avec des cailloux dans la bouche.
Pour les adeptes de la mortification ou des apprentis fakirs, on remplacera avantageusement les cailloux de Démosthène par des clous, par essence spectaculaires
:-))

En entrant, on ne voit qu’un atelier regorgeant de ferraille et quincaillerie en tout genre : massives chaînes d’ancre marine serpentant au sol, clous, vis et boulons de tous formats et calibres, pièces d’instruments agraires, fers à cheval…Tapissant les murs, emplissant des tiroirs, recouvrant  étagères et établis, mêlés à une multitude d’outils qui dorment d’un sommeil qu’on imagine provisoire. Mais, demeurant un peu plus, laissons se dissiper le voile trompeur qui émane de ce bric à bric d’artisan… Semblant être entré dans le repaire de Mac Gyver, on s’aperçoit qu’une nouvelle dimension se déploie dans ce lieu qui ne saurait tenir en une unique définition lexicale, mais plutôt en quelque formule d’alchimie mystérieuse. On s’approche de l’échoppe d’un Gepetto du XXIe siècle… Un côté « donjon », dont un Garde Fou défend l’entrée… Une verticalité de phare, qui guiderait, de ses lueurs nocturnes, le pèlerin perdu dans les plaines d’où émerge Montpezat… Il est vrai qu'au crépuscule, les vastes champs et les frais petits bois alentours semblent un sombre océan... Alors, ici, d’échelle de meunier en plancher de bois brut, de cloisons qui craquent en caillebotis-à-vertige, aurait-on pénétré dans la cabane de Robinson ?

De légers picotements sur la nuque : aucun doute, on nous épie. Des dizaines de petits regards sont  posés sur nous, que nous n’ignorons plus… Car, on le discerne à présent, de nombreux spécimens émergent peu à peu de ce chaos ! Seconde après seconde, c’est tout un bestiaire inattendu qui prend forme autour de nous : ici, une Chouette prête à prendre son envol ; là une Mygale à tête louche ; contre ma hanche, un fringant petit cheval et face à lui, un impressionnant Gallinacier  et un joyeux Pingouin. A hauteur de mes yeux, « Étonnez-moi » est un heureux petit métis pour qui, peut-être, la Vamp qui le côtoie prend la pose… Oh ! Et l’Oiseau au Regard Profond ! Et ce guitariste, (tiens , un gaucher? ben oui, c’est Jimmy, mais ya aussi des droitiers... ) ! Il y a de nombreuses créatures sympathiques, dans l’antre de l’Artiste, mais attention, toutes ne sont pas forcément inoffensives… telle la Sorcière hystérique (« Je l’ai connue », confie le maître de ces lieux, et ça fait froid dans le dos…), ou sa consoeur, la sorcière-bidon, là, juste au-dessus de votre tête ! Ou même, qui sait, ce petit Gendarme Mobile, qui vous dissuadera de téléphoner au volant.

Cerné de tous côtés, ne serait-on pas finalement à bord de l’Arche de Noé ? C’est vrai, on se sent comme embarqué avec toute cette multitude ! Face au Déluge consommateur de notre siècle, notre Artiste recrée en récupérant, redonne vie à ce qui semblait terminé, détourne, modifie et greffe au gré de son inspiration. Sauvées de l'engloutissement et de l'anéantissement, naissent alors d’improbables créatures aussi touchantes que vivantes.

Il y a vraiment foule, dans l’Atelier… Pourtant, il n’y a pas un chat ! « Les chats ne restent pas » avoue l’Artiste-qui-pourrait-s’appeler-Noé. « Ainsi sont-ils, pense-t-on en retour, des êtres libres, qui choisissent leur maître. » Une autre créature manque à l’appel, qui aurait eu sa place ici, m’est avis : votre gazetière a bien regardé, croit-elle, mais aucune Licorne n’a surgi pour se faire caresser. C’est donc qu’il n’y en a pas céans… car on sait que j’en vois partout !!!


Galerie de portraits:




Et pour ceux qui aimeraient en découvrir beaucoup plus, l'artiste a un site, bien comme il faut, avec photos protégées et tout et tout :

 

 

 


http://www.art-olivier.com/



Découvrez The Rolling Stones!

Partager cet article

Repost 0

commentaires