Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2008 2 29 /04 /avril /2008 08:57
Mes chers lecteurs, si vous suivez régulièrement les publications de la Gazette, la sérendipité, vous connaissez. Vous employez à présent couramment le mot, à bon escient, et sans le confondre avec son faux-frère "hasard".
N'est-ce-pas?
Enfin, bref, pour faire court, m'adonnant ce matin à l'un de mes passe-temps aussi favori que professionnel, la navigation à la boussole dans l'espace du Net (en écoutant The Pogues, groupe irlandais néo-trad qui me fait tanguer sur ma chaise), triant des images non publiées mais mises de côté, cherchant à la fois une bibliothèque "baroque"  et une ville surréaliste pour illustrer certains prochains articles, croisant au passage Isabel Allende dont quelques oeuvres sont en instance dans mes réserves amazoniennes (je donne les détails car c'est important : dans cette notion de sérendipité, tout compte!), j'ai finalement fait la rencontre, nécessaire et sérendi-non-piteuse de Remedios Varo.
Varo que que Véro, sans jeu de mots, connaît peut-être, eu égard à son insondable culture ibérique.
Remédios, pour des oreilles non-hispanophones ce n'est pas évident, est une femme, une peintre montée au Ciel précisément quand les Anges 1 et 2 sont descendues sur terre...
La Dame, adepte du mouvement surréaliste, a laissé une oeuvre que je trouve aussi fabuleuse qu'onirique.
Les visages sont triangulaires, les yeux clairs, il y a une abondance de tours (on sait l'amour de votre gazetière pour ces constructions verticales fabuleuses), de pavillons, au milieu de la nature immédiate, d'objets du quotidien réinterprétés dans une sorte d'univers parallèle, extraordinaire mais cohérent. On ne se perd pas dans le monde de Remedios Varo, on voyage, on s'étonne, on rêve. L'imagination se lance, s'élance, tricote, tourbillonne. On sourit.
La gazette vous propose de regarder modestement par le trou de la serrure du monde de Varo...

Je commence la visite par le tableau qui m'a réjouie et surprise : regardez-le et sachez entendre un éclat de rire, un Alleluia retentissant !
La RESURRECTION (quoi de plus merveilleux?) est partout, la vie est plus forte que la mort!
Voici comment Remedios l'a traduite pour nous :



Naturaleza Muerta Rescusitando

Regardez cette nappe qui tourbillonne telle une jupe de danseuse, ces assiettes qui s'élèvent comme autant de disques qu'un jongleur lancerait sur une musique folle, ces fruits qui partent joyeusement vers de nouveaux cieux où ils gravitent, planètes délirantes qui vont jusqu'à se percuter, répandant leur pulpe et leurs pépins, annonciateurs d'une génération à venir, la graine semée germera et la vie rejaillira !
Le tout dans une nuée blanche, autour de la flamme d'une bougie, qui, elle, reste solidement plantée, aussi immobile que pérenne. Eternelle.
En fond, les ogives de quelque cathédrale ou château trop sombre.
Cette Nature morte résuscitée m'exalte complètement, chers lecteurs!
Parallèlement au célèbre Mouvement de Libération des Nains de Jardin (MLNJ), j'envisage de créer l'Asso de Résurrection des Natures Mortes (ARNM, Aère & Aime?) . Qu'en pensez-vous ? Qui en est à mes côtés ?

Pour redescendre sur terre, je vous invite à regarder une autre oeuvre, de 1962. Elle s'appelle Phénomène.

En voilà un qui n'est pas vraiment ressuscité... En voilà un qui n'est plus que l'ombre de lui-même, le fantôme de son désir, peut-être. Droit, la canne à la main, et désespérément sans couleur, sans relief, il quitte cette maison d'où on le regarde partir, résigné mais déterminé.
Dieu lui vienne en aide et la Vie lui rende son "épaisseur" !

Décidément, cette Remedios me plaît et son oeuvre, variée et toujours remarquable, est une réelle invitation au voyage et à la réflexion!
Vous ayant parlé des Pogues, qui sont mes compagnons musicaux de la matinée, je les offre en bonus à vos oreilles bien-aimées...

Et pour en savoir un peu plus sur la dame Varo : http://fr.wikipedia.org/wiki/Remedios_Varo
free music

Partager cet article

Repost 0

commentaires

charp 16/05/2008 13:32

Curieux mélange que les Poques et Remedios Varo, mais deux jolis choix. Meric de nous donner à voir de ses tableaux