Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2008 1 14 /04 /avril /2008 18:32
Cela commence comme un conte.

Il était une fois les trois fils du roi de Serendip (Sri-Lanka en vieux persan).
Ceux-ci, éduqués comme il se doit selon leur princière nature, refusèrent de succéder à leur père et furent donc chassés du royaume.

Cela se passait en temps reculés, mais ils étaient déjà de vrais Sherlock Holmes, puisqu'ils sont resté célèbres pour leur sagacité, leur esprit d'observation et de déduction.
Notant en effet des détails apparemment sans importance tout au long de leurs pérégrinations, ces trois héros, usant à propos de leurs trouvailles fortuites, recevront des récompenses qu'ils n'attendaient pas : mariages à de belles et riches princesses, récompenses fastueuses...
 
Voici fragment résumé du conte Les pérégrinations des trois fils du roi de Serendip d'Amir Khusrau, premier conte de son recueil Hasht Bihist (Les huit Paradis, 1302).
La première traduction en français date de 1610.

Un jour, ils passèrent sur les traces d'un chameau. L'aîné observa que l'herbe à gauche de la trace était broutée mais que l'herbe de l'autre côté ne l'était pas. Il en conclut que le chameau ne voyait pas de l'oeil droit. Le cadet remarqua sur le bord gauche du chemin des morceaux d'herbes mâchées de la taille d'une dent de chameau. Il reconnut alors que le chameau aurait perdu une dent. Du fait que les traces d'un pied de chameau était moins marquée dans le sol, le benjamin inféra que le chameau boitait.

De ce conte très ancien, dès 1754, un terme a été tiré, dont d'aucuns savent qu'il m'est cher : c'est serendipity.
Avouez : rien que de l'entendre, c'est déjà un voyage... Ce mot exotique désigne donc le fait de faire des trouvailles fortuites qui conduisent à un résultat aussi inattendu que gratifiant. Jusqu'au milieu du 20e siècle, la sérendipité (traduction admise depuis peu) est un concept qu'on n'utilise qu'en chimie...et en documentation ! Peu à peu, son champ s'élargit : sociologie, littérature, anthropologie, paléontologie, physique, économie, management, sciences cognitives... La sérendipité est partout... surtout sur le Net !

Mais plus on l'emploie couramment, plus il semble perdre une nuance fondamentale de son sens premier : l'acte d'observer et de déduire.
Au gré de mes lectures, je note en effet qu'on a tendance à attribuer à la sérendipité des trouvailles dues uniquement au hasard, principalement sur la Toile... Or, si les indices sont trouvés par hasard, la déduction finale et la gratification qui en résultent doivent tout à l'intelligence du sujet et à sa capacité à en tirer habilement partie!

Ainsi peut-on retenir la définition que donne Wikipédia : "la sérendipité est une découverte, provoquée par une attitude d'esprit, qui consiste à rebondir sur les conséquences d'une aventure, d'une rencontre, d'une recherche ou d'une expérience."

"Le hasard ne favorise que les esprits préparés" disait Pasteur. J'ajouterai que c'est parce qu'il fait alors place à la sérendipité.
Car dans toute cette histoire, le hasard joue un rôle presque plus pittoresque et merveilleux que réellement utile...
La sérendipité se manifeste parce qu'il y a un être humain doté de facultés particulières (la sagacité, l'intuition, la perspicacité...) et parce qu'il agit. Les "experts" en sérendipité sont donc ceux qui font par principe preuve d'une curiosité intelligente et qui cherchent à comprendre ce qu'il leur échappe... Pas ceux qui errent sans but ni méthode dans le flot d'informations.

Le poète Wilhelm Wilims écrit :

"Toutes les choses sont des accidents sans importance ou des fruits du hasard à moins que votre regard émerveillé qui les sonde, les connecte et les ordonne, ne les rende divins..."

Je pourrais, chevauchant mon dada, noircir des pages virtuelles sur ce sujet qui me passionne... mais je terminerai sur une note amusante, pour alléger le propos et l'ouvrir à la notion exactement inverse à celle de sérendipité : la zemblanité.

Inventée en 1999 sur le même principe "géographique" que sa grande soeur, la zemblanité, issue de la Nouvelle Zemble (située aux antipodes de Serendip) consiste en   l'art de faire systématiquement des découvertes attendues mais malheureuses et malchanceuses, et n'apportant rien de nouveau.
 
Tout un programme, non ? ;-))

http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Trois_Princes_de_Serendip
http://urfistinfo.blogs.com/urfist_info/2007/12/zemblanit-vs-se.html

Partager cet article

Repost 0

commentaires