Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2008 3 26 /03 /mars /2008 10:01
Au gré de mes lectures, abondantes et variées actuellement ...
Ils se connaissent à peine, ils s'écrivent.


Je reste sur l’idée que dans un couple chacun doit apporter à l’autre ce qu’il attend. Je ne pense pas être à la hauteur pour t’apporter ce qu’une personne comme toi est en droit d’attendre dans ce domaine là.

Bang ! En écho à un article de la Gazette d'il y a quelques jours...(Communication, interférences...)
Qui peut savoir ce que l'autre attend ?
Qui peut prétendre savoir mesurer  ou atteindre la "hauteur nécessaire" ?
A ceux-là, plutôt que de longues démonstrations philosophiques ou autres débats argumentés, je recommande comme traitement de choc et de fond la (re)lecture de cette insondable merveille qui fait mon régal sans me lasser : Le Petit Prince.

Posologie : un petit chapitre quand on y pense.
Recommandation : essayer d'y penser.
Prophylaxie : en faire une lecture régulière à ses enfants (si on en a).

Chapitre II

(...)

-S'il vous plaît… dessine-moi un mouton…

Quand le mystère est trop impressionnant, on n'ose pas désobéir. Aussi absurde que cela me semblaît à mille milles de tous les endroits habités et en danger de mort, je sortis de ma poche une feuille de papier et un stylographe. Mais je me rappelai alors que j'avais surtout étudié la géographie, l'histoire, le calcul et la grammaire et je dis au petit bonhomme (avec un peu de mauvaise humeur) que je ne savais pas dessiner. Il me répondit:

-Ca ne fait rien. Dessine-moi un mouton.

Comme je n'avais jamais dessiné un mouton je refis, pour lui, un des deux seuls dessins dont j'étais capable. Celui du boa fermé.
Et je fus stupéfait d'entendre le petit bonhomme me répondre:

-Non! Non! Je ne veux pas d'un éléphant dans un boa. Un boa c'est très dangereux, et un éléphant c'est très encombrant. Chez moi c'est tout petit. J'ai besoin d'un mouton. Dessine-moi un mouton.

Alors j'ai dessiné.
Il regarda attentivement, puis:
Le Petit prince
-Non! Celui-là est déjà très malade. Fais-en un autre.
Je dessinai:
Le Petit prince
Mon ami sourit gentiment, avec indulgence:

-Tu vois bien… ce n'est pas un mouton, c'est un bélier. Il a des cornes…

Je refis donc encore mon dessin: Mais il fut refusé, comme les précédents:
Le Petit prince
-Celui-là est trop vieux. Je veux un mouton qui vive longtemps.

Alors, faute de patience, comme j'avais hâte de commencer le démontage de mon moteur, je griffonnai ce dessin-ci.
Et je lançai:

-Ca c'est la caisse. Le mouton que tu veux est dedans.
Le Petit prince
Mais je fus bien surpris de voir s'illuminer le visage de mon jeune juge:

-C'est tout à fait comme ça que je le voulais! Crois-tu qu'il faille beaucoup d'herbe à ce mouton?
-Pourquoi?
-Parce que chez moi c'est tout petit…
-Ca suffira sûrement. Je t'ai donné un tout petit mouton.

Il pencha la tête vers le dessin:

-Pas si petit que ça… Tiens! Il s'est endormi…

ET c'est ainsi que je fis la connaissance du petit prince.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pollux 26/03/2008 11:12

En même temps, ne rien attendre me semble si... triste...Et ne rien attendre de l'autre me parait imposssible.....

Zigobelle 26/03/2008 11:30


Mais tout de même, il attend un mouton !!!!! Ce n'est pas rien !!! Seulement, lui seul sait avec certitude quel mouton lui va bien !!!