Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2008 1 17 /03 /mars /2008 18:28

(Sur l'air de Barbara Anne des Beach Boys)


Il a 200 ans !!! Le 1er mars 1808, Napoléon 1er créait le baccalauréat. La première session, en 1809, concernait 31 candidats qui ne présentaient que des épreuves orales portant sur les auteurs classiques, la rhétorique, l'histoire, la géographie et la philosophie (pas de bac C ou S en ce temps que les moins de 200 ans ne peuvent pas connaître).
En 1830 apparaît la première épreuve écrite, et en 1853 s'ajoute une épreuve ne langue vivante. En 2007, les candidats de terminale étaient 621 532, soit 10 fois plus qu'en 1960 (ce qui fait plus de 4 millions de copies à corriger pour les profs, au lieu de partir en vacances en période économique!)

bac.png

Comme il faut trouver chaussure à son pied, il fallait trouver un bac pour chacun : on a donc inventé les bacs technologiques (1968) et professionnels (1985). La proportion des bacheliers dans une génération est passée de 1% en 1900 à 20% en 1970, 40% en 1989 et 64% en 2007 (qui a dit que TOUT LE MONDE A SON BAC DE NOS JOURS ???) Devant ses petits frères techno et pro, le bac général régresse : il touchait 37% d'une génération en 1995 contre 35% en 2006 (et 2%, ce n'est pas rien !). Cela va vous étonner grandement, figurez-vous qu'on observe de forts écarts entre groupes sociaux : le taux de réussite au bac est de 87% pour les élèves dont les parents sont cadres, 76% pour des parents ouvriers. Incroyable, non ??? La Gazette vous en bouche un coin, hein ? 
"Et dans l'Europe ?"        Vous demandez-vous, curieux lecteurs... (et si jamais vous ne vous le demandiez-pas, eh bien, vous allez quand-même obtenir la réponse, céty pas purement merveilleux, cette information gratuite qui vient jusqu'à vous sans effort??)
Selon les statistiques de l'UNESCO, le taux brut (koicéty???) de diplômés de du secondaire s'établit à 51% en France contre 92% en Finlande et 74% en Italie. (NDLR : snif!) Et le taux brut de diplômés du supérieur est de 38% chez nous contre 74% et 55% chez les susnommés... Deux exemples, un au nord, un au sud, pour vous montrer que notre fameuse "inflation scolaire" n'est point si évidente que ça... Je n'estime pas utile de vous assommer avec toutes les statistiques : je SAIS que vous ne les lirez pas... mais pour les pro et les anti- américains, afin de leur donner du grain à moudre chacun selon son point de vue, les chiffres pour les Etats-Unis sont : 73% et 62 %. On parle que quantité, pas de qualité, je rappelle...

 

Et après le bac (pour ceux qui l'ont, et même, finalement, pour ceux qui ne l'ont pas) ?
Ah ça, c'est une autre histoire...
Maintenant, en l'honneur de ce bon vieux bac, on danse ???
free music

Partager cet article

Repost 0

commentaires