Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2007 7 02 /12 /décembre /2007 17:54

S comme SONNERIE
 

 

Le jingle qui annonce la fin du cours (youpi !) et le début du prochain (bouhhhh…) change à chaque période de vacances. C’est le Chef qui choisit. Après avoir galopé au son d’Apache en début d'année, quand nous en avions encore la force, nous flottons en ce moment sur quelques notes cristallines de piano... et bientôt, un chant de Noël enchantera nos inter-cours!

 

T comme THEATRE.

 

Qu'on se le dise : à  Ausone, on fait du théâtre, beaucoup de théâtre, énormément de théâtre. Avant, il y avait une classe théâtre. Puis, il y en a eu deux. Cette année, on en compte trois !

 

Le théâtre (son organisation, ses contraintes, la place qu’il prend, le bruit qu’il fait etc.) est l’objet de discussions et de discorde numéro un dans le collège. Il suscite l’admiration, la jalousie, le rejet, l’adhésion, c’est selon. En tout cas, il ne saurait laisser personne indifférent…

 

T comme TROTTINETTE à MOTEUR.

 

En techno, les élèves apprennent comment fonctionne ce fabuleux petit engin. Du coup, en fin d’année, quand le collège est presque déserté, nous, les profs, on fait des courses dans le couloir le long du CDI… Vertige et émotions !

 

U comme URGENCE.

Pour les élèves, au CDI, sachez-le, tout est URGENT. Urgent d'aller chercher une info sur Internet, urgent de lire un livre prescrit par le professeur, urgent de déposer un dossier enregistré sur le serveur de langues, urgent d'obtenir une feuille, un stylo, du blanco, urgent d'aller aux toilettes, chez l'infirmière, chercher son écharpe dans le casier...
La notion d'urgence, après une longue et pointilleuse étude, semble exactement inversement proportionnelle au degré d'anticipation... ça vous étonne, hein ????

 

 V comme VETEMENTS OUBLIES.

 

On en trouve partout, dans la cour, au gymnase, au CDI, au réfectoire.

 

Régulièrement, on fait des expositions, sur des tables, dans le hall, devant l’aquarium de la vie scolaire… Ils n’appartiennent jamais à personne.

 

Parfois, il y a une gentille maman qui a pensé à noter le nom de son enfant sur le vêtement. Même dans ces cas-là, le vêtement n’appartient pas à l’élève dénoncé par son patronyme.

 

Une règle fondamentale à connaître au collège : rien n’est perdu, ni oublié, ni cassé. Tout est forcément volé. C’est un principe.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Le petit Nicolas S. 03/12/2007 15:06

C'est vrai, on plaint toujours les profs : " oh !  Les pauvres, avec tous ces jeunes si difficiles....."  Et en fait, ils font des courses de trotinette.... Et à moteur en plus !!! Pffffff !!!  Ces fonctionnaires.... Vais le dire à Xavier Bertrand, moi !!! Y va leur niquer les primes !!!  Na !!!

angel 3! 02/12/2007 23:46

moi, je demande à voir la documentaliste sur la trotinette à moteur !!!!

Le Numéro 4 02/12/2007 18:29

Les vêtements oubliés..... Ca, c'est un truc qui m'étonnera toujours... Ces vêtements qui n'appartiennent à personne...... Et à contrario, si on part à la recherche d'un vêtement perdu, on ne le retrouve JAMAIS !!!!!Générations et disparitions spontannées ...!!!Bonjour chez vous !