Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 octobre 2007 1 15 /10 /octobre /2007 19:49
Chers lecteurs retrouvés, nous nous étions arrêtés à la lettre F...
Nous reprendrons donc  de façon extrêmement conventionnelle, je l'avoue, à.............. ? G !


G comme Guinness World Records.

S'il n'y avait qu'un seul livre, ce serait celui-là.
Une source inépuisable de plaisirs bêtes, certes, mais incroyablement jubilatoires! On en possède trois exemplaires au CDI (pas que des neufs!), ce qui n'est pas le cas partout. Parce qu'introduire cet ouvrage fondamental est un danger qu'il faut connaître : il y a des précipitations vers l'étagère bénie (classe 000 : généralités pour la classification Dewey, régal intellectuel des docs), des risques de chutes pour arriver en premier, voire de plaquage en ces temps rubiesques : il faut donc parfois revêtir la tunique de Salomon et trancher pour savoir QUI le lira en premier (bon, je dis "lire", on se comprend) ; ensuite, c'est une agitation gloussante qu'on doit être capable de calmer (tout est envisageable, de la simple menace de retirer le livre à l'interdiction nominative de le consulter ) tout en continuant son travail de gestion, d'aide aux recherches, de conseil de lecture (pour les malheureux qui n'ont pas eu accès à l'une des trois clés du Paradis littéraire du lieu, hélas!) etc.

Offrir à la lecture ce genre de livre sulfureux est très débattu dans la profession : y a les POUR et y a les CONTRE. Vous l'aurez compris, votre gazettière, toujours incurablement optimiste, fait partie de ceux qui pensent que certains élèves ne viendraient JAMAIS au CDI si le Livre des records n'y était pas. C'est le genre de bonne nouvelle (ou produit d'appel) qui se répand comme une traînée de poudre parmi les collégiens! Ceux qui viennent exprès pour lui sont facilement repérables : déjà, on ne les connaît pas, ensuite, ils sont directement aspirés dans le sillage de  ceux qui se régalent déjà depuis un moment de ces images grandioses (je vous laisse imaginer les pages les plus consultées, les phénomènes de foire, évidemment...), l'oeil brillant et le sourire gourmand.
Or, il arrive que certains lecteurs assidus si ce n'est accros au Guiness (hihihi!!! je rigole de mon propre humour pseudo-irlandais! ) se laissent dériver par hasard vers d'autres ouvrages !!!! Si si!
Ils découvrent qu'on a aussi ici des oeuvres tellesTiteuf (ne riez pas : un pas après l'autre), puis Ducobu, puis Trouvez Charlie, puis les livres de rébus, devinettes, puis le Guide du Zizi Sexuel de Titeuf, puis le Grand livre des filles, et celui des garçons...Et, et, et....Eh bien ils en oublient le Guiness book et ils étudient à fond le rayon éducation sexuelle voire psychologie des ados!!!!!

Et la prof-doc se dit que ça vaut bien le coup, ces livres de records si décriés....


G comme GYMNASE.


Que dire? 

Il est beau, il est neuf, il est bleu et il est rempli de profs de sport en jogging.

 

Je n’y vais jamais, je ne saurais vous en dire plus…


H comme HERMENEUTIQUE

Ne froncez pas les sourcils en pensant trop hâtivement que ce mot est sans doute hors contexte et que la Gazette déraille et confond les cours des Dominicains avec l'Abécédaire du collège!
Non , non, non, croyez en ma lucidité et la justesse de mon propos.
Si l'on considère l'herméneutique  (dans son sens philosophique), comme la science qui s'intéresse au sens, à l'interprétation et à la compréhension, moi, je vous jure que de l'herméneutique, j'en fais tous les jours pour comprendre ce que cherchent les élèves, ce que leurs professeurs attendent d'eux et qu'il faut sacrément observer leur culture pour comprendre leurs signes...!

à suivre...
Partager cet article
Repost0

commentaires

T
qu'une grande amatrice de bière puisse d'emmêler les pinceaux sur le nom de la célèbre marque, me laisse pantois.Pourquoi tant de N ?
Répondre
Z
Ah mais quelle vivacité, mon ami, vous m'épatez!!!Hélas, ainsi que vous le vîtes et le remarquâtes, le jeu de mots était imparfait...mais je n'y suis pour rien s'il y a plus de N dans les records que dans la boisson des dieux (oui, je l'affirme!).J'espérais, en toute honnêteté, que personne ne s'en rendrait compte : pari perdu! Vous y mîtes de plus tant d'esprit....!Bravo et chapeau bas!
A
H comme heureux sommes nous de la reprise de l'abécédaire doc!
Répondre